Un peu plus vers l’autonomie alimentaire

Pour avancer, il faut savoir se détacher des filières classiques pour retrouver une alimentation plus vraie, plus saine, sans perversion du gout ni de la nature de l’aliment en lui-même, et dans ce sens, toute aide est toujours utile.

2 commentaires

  • Oui évidemment… Mais ses volailles n’ont pas un brin d’herbe, c’est dommage et sans herbe pas d’insectes, de larves…donc pas de protéines animales nécessaires aux volailles. Enfin j’dis ça…c’est lui qui voit… le gout des oeufs et de la viande n’est plus le même.

  • Michele

    mdrrr, il s’y prends comme une patate pour faire le pain
    Quand on malaxe la pâte, on ne l’enfonce pas comme ça avec les poings
    Ensuite il ne faut pas la laisser lever autant de temps il faut surveiller et voir quand ça a bien monté et on ne la met pas dans un tupperware, mais dans un plat avec un linge dessus
    Quand la pâte est levée il ne faut pas la martyriser non plus, il faut juste la pétrir un peu pour enlever le gaz, et ensuite la mettre dans le récipient pour la cuire et la laisser à nouveau lever un peu, sinon le pain est compact et il se cuit mal
    en plus ce qu’il a fait dans son chaudron ce n’est pas idéal, il faut d’abord faire de la braise, et pas mettre le pain quand il y a des flammes, c’est pour ça que le pain n’a pas levé, et qu’il a cuit trop vite et la croûte est brûlée et le pain n’est vraisemblablement pas assez cuit