François pense déjà à la fin de son pontificat

Serait-ce une manière de nous préparer à la fin du Vatican prévue par beaucoup depuis longtemps puisque suivant nombre d’amateurs d’eschatologie, et suivant certaines prophéties, cela serait le dernier pape. Mais trêve de mysticisme, la fin du Pape François est donc une nouvelle fois évoquée comme une probabilité sachant que si cela arrive, cela risque d’être poussé par la finance qui décide maintenant des lignes à suivre par le saint siège, n’est-ce pas la finance qui a décidé de la démission du Pape Benoit XVI? (voir le rappel en fin d’article).

prophetie-malachie-pape-francois-coincidences-22-septembre-2013

Le pape François a déclaré au deuxième anniversaire de son élection avoir « la sensation » que son pontificat pourrait être assez bref, de l’ordre de quatre ou cinq ans, mais démenti se sentir « seul » et sans appuis.

Dans une longue interview à la chaîne de télévision mexicaine Televisa, reprise intégralement par Radio-Vatican, Jorge Bergoglio a répondu franchement sur la durée possible de son règne, qui peut se clore par sa mort ou par une démission: « J’ai la sensation que mon pontificat va être bref. Quatre ou cinq ans. Je ne sais pas. Ou deux ou trois. Deux ans sont déjà passés. C’est une sensation un peu vague que j’ai, celle que le Seigneur m’a choisi pour une mission brève. A cela je garde toujours la possibilité ouverte », dit-il.

Le précédent Benoît XVI
Benoît XVI, en étant le premier pape en sept siècles à démissionner en février 2013, « a ouvert la porte avec beaucoup de mérite aux papes émérites. Il a ouvert une porte institutionnelle », a-t-il souligné. François, 78 ans, ne dit cependant pas qu’il compte démissionner un jour, laissant la question dans le flou. De précédents propos en ce sens avaient créé des critiques et un grand émoi chez certains théologiens conservateurs.

Article complet sur 7sur7.be

Ce Pape va-t-il donc avoir la même fin de carrière que son prédécesseur Benoit XVI? Pour le petit rappel:

Le 01 janvier 2013, la banque d’Italie à demandé à ce que le Vatican soit déconnecté du système SWIFT, c’est le réseau électronique qui permet tout ce qui est paiement par carte bleues, les retraits d’argent, ce qui a entrainé des pertes financières colossales pour le petit état pontifical!

Depuis le 1er  janvier, la Banque d’Italie a demandé la désactivation des terminaux de paiement du Vatican.

Depuis le 1er  janvier, l’information apparaît en page d’accueil du site officiel des Musées du Vatican : « Nous avons le regret d’informer nos visiteurs que, pour des raisons indépendantes de la direction des Musées, il n’est plus possible d’effectuer des paiements aux Musées du Vatican par des moyens électroniques ». L’information a été confirmée le même jour par une note des services économiques du Gouvernorat de l’État de la Cité du Vatican. En 2011, les cinq millions de visiteurs de ces musées y ont dépensé 91,3 millions d’euros, un chiffre en hausse de 10 % par rapport à 2010.

Cette désactivation des terminaux électroniques, demandée par la Banque d’Italie, touche également l’ensemble des magasins exerçant leurs activités sur le territoire du plus petit État du monde. Très prisés des quelques milliers de privilégiés qui y ont accès (5 500 employés et retraités de la Cité et leurs familles, membres du corps diplomatique accrédités auprès du Saint-Siège, et 813 citoyens du Vatican), les stations d’essence, pharmacie, supermarché, boutiques philatéliques et numismatiques, sans oublier la boutique de prestige installée depuis quelques années dans l’ancienne gare, proposent tous des produits hors taxes.

Ces derniers mois, alors que le litre de super sans plomb dépassait en Italie les deux euros, les possesseurs de la carte du Vatican bénéficiaient ainsi d’une réduction de cinquante centimes par litre. De même, la pharmacie propose des médicaments difficilement accessibles en Italie. Pour autant, cette mesure de limitation des paiements électroniques ne devrait pas affecter outre mesure le niveau d’échanges, les Italiens étant, de longue date, habitués aux paiements en liquide.

Source: LME

Et le 12 février 2013, le Vatican a été reconnecté au réseau SWIFT, soit 6 semaines (non pas 666 semaines, 6 seulement!!!) après en avoir été privé. Le 12 février, c’était le lendemain du 11, jour de l’annonce de la démission prochaine de Benoit XVI, une coïncidence? Très grosse coïncidence alors!

La petite info discrète qui passe inaperçue! Le Vatican peut de nouveau utiliser les cartes bancaires et cela grâce à une société suisse créée par des banques suisses: « Les banques cantonales, le Groupe Raiffeisen, diverses banques régionales, la Banque Migros et la Banque Coop ainsi que des banques privées et commerciales » (source ici), société spécialisée dans les paiements sans contact. Ce n’est pas une petite info, c’est en fait une grosse info!!! Le système bancaire à coupé les vivres au Vatican, plus de cartes électroniques pour encaisser l’argent des touristes, rien, nada! Le Vatican a été déconnecté momentanément du système Swift comme l’a été l’Iran suite aux sanctions internationales, ce qui lui a fait perdre 1 170 000 euros entre le début et la fin de cette histoire, c’est à dire 39 jours. Le pape démissionne et c’est le retour des banques, il n’y a pas quelque chose derrière tout cela? Il y a quelque chose de pas très net là, et cela n’a vraiment rien de divin…

Source LME

 

83 commentaires

  • billythekid

    Salut les moutons!
    Selon la prophétie des papes, François 1er est l’avant dernier pape et non le dernier. Il est dit que ce sera Pierre dit le Romain le dernier si mes souvenir son bon.

  • Autre prophétie qui va dans le même sens: il est dit que le dernier pape sera Noir. Or, en Amérique Latine, on l’appelait le Pape Noir.

  • Jujusmart

    Les banques font du chantage; on se sert de cartes bancaires payantes pour dépenser plus qu’il n’en faut… On engraisse les banques et elles ont les lois avec elles car on ne peut plus être payé un salaire autrement que sur compte bancaire ! Qu’on se force à retourner à l’ancien système, du cash, rien de tel pour contrôler nos dépenses !
    Il suffit de retirer en début de mois ce qu’on souhaite dépenser pour nos dépenses personnelles pour la famille hormis les factures qui elles seraient débitées comme d’habitude

  • Jujusmart

    Concernant ce pape, François, le plus vite parti, le mieux ce sera : il coule ce qu’il reste encore de sacré dans la religion catholique

    • PhildeFer

      hahaha! Poncif « dalencourien »…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

      Juju… la voix de son maître…http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      Mon pauvre juju, si tu te penchais sérieusement sur les arcanes du concile de Nicée (325), tu réaliserais toute la futilité de certains qui, s’imaginant détenir la Vérité, dénoncent l’apostasie à la suite d’un concile qui n’est finalement que l’ultime dérive d’une religion imposée par un empereur romain païen et complétée durant 17 siècles par une bande de dévots zélés, au fil des modes de chaque époque… Ces mêmes personnes qui se vantent de devoir entrer tout droit au paradis grâce à leurs ablutions d’eau bénite, leurs dégustations hebdomadaires d’hosties et leurs récitations compulsives de rosaires devant une statue de la Mère de Jésus…

      Le Sermon sur la Montagne de Jésus:

      http://textup.fr/112024RJ

      • PhildeFer

        Dieu a donné à Moïse les 10 Commandements ainsi que la façon de les appliquer selon des textes contenus dans la Bible aux travers de ses prophètes.

        Tout le reste, ce sont les « scribes et les pharisiens » et autres docteurs de la loi de toutes les religions qui les ont rajouté au fil des temps et des modes, pour affermir leurs pouvoirs sur les hommes…

        http://textup.fr/111115rI

      • rouletabille rouletabille

        hahahahah
        LES 10 COMMANDEMENTS ,hahahaha
        des lois NATURELLES qui deviennent des COMMANDEMENTS ?
        C’est la TROÏKA céleste ?
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

      • PhildeFer

        « Les 10 commandements des lois naturelles???? »
        tu pourrais nous donner tes sources stp?

      • fleurdelys

        Et vous Phildefer, comment se porte Gaston,votre maitre à vous ? A-t-il cessé de donner des dates ?
        Votre religion où l’enfer n’existe pas (quelle injustice !!!) est très « tentante ». Si la Vérité ne m’intéressait pas je l’épouserai sans problème.
        J’ai un certain respect pour les érudits protestant (seulement ceux qui sont de bonne foi). Car, malgré leur orgueil immense à vouloir interpréter par eux-même les Écritures, eux au moins font le boulot !
        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2015/01/19/la-succession-apostolique-reconnue-par-des-erudits-protestants/

        J’ai beaucoup moins de respect, Dieu me pardonne, pour les suiveurs de Gourous dans votre genre qui se permettent de mépriser tous ceux qui refusent d’embrasser leurs hérésies.
        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/25/ridiculiser-un-protestant/

      • PhildeFer

        Gaston va très bien et il vous souhaite un excellent week-end: http://textup.fr/121399xX.
        Je n’ai aucun mépris envers ceux qui diffusent des idées différentes des miennes! J’ai un certain mépris évident pour leurs fausses croyances, qui ne sont JAMAIS basées sur ce que disent les saintes Écritures.
        Vous avez vous par contre un mépris affiché pour tous ceux qui ne partagent pas vos hérésies… Je suis bien d’accord avec vous concernant ce que votre lien dit des protestants.. Simplement, il y en aurait encore bien plus à dire des catholiques!
        Concernant vos « croyances »: osez réfuter ceci:
        …. L’Eglise Catholique romaine soutient que son origine remonte à la mort, la résurrection et l’ascension de Jésus-Christ autour de l’an 30 de notre ère. L’Eglise Catholique se proclame comme étant l’Eglise pour laquelle Jésus-Christ est mort, l’Eglise établie et bâtie par les Apôtres. Est-ce la vraie origine de l’Eglise Catholique ? Bien au contraire. Même une lecture superficielle du Nouveau Testament montre que l’Eglise Catholique n’a pas ses origines dans les enseignements de Jésus ou de Ses apôtres. Le Nouveau Testament ne fait aucune mention de la papauté, de l’adoration de Marie (ou de l’immaculée conception de Marie, de la virginité perpétuelle de Marie, de l’assomption de Marie, ou de Marie en tant que co-rédemptrice et médiatrice), des requêtes aux saints dans les Cieux afin de bénéficier de leurs prières, de la succession apostolique, des ordonnances dans le fonctionnement de l’église, telles que le baptême des enfants, la confession des péchés à un prêtre, le purgatoire, les indulgences, ou l’égale autorité de la tradition de l’église et des Ecritures. Si donc l’origine de l’Eglise Catholique ne se trouve pas dans les enseignements de Jésus et de Ses apôtres, comme mentionné dans le Nouveau Testament, quelle est la vraie origine de l’Eglise Catholique ?

        Au cours des 280 premières années de l’histoire chrétienne, le christianisme était interdit par l’empire romain, et les chrétiens étaient terriblement persécutés. Cette situation a changé après la “conversion” de l’Empereur romain Constantin. Celui-ci a “légalisé” le christianisme à l’Edit de Milan en 313 de notre ère. Plus tard, en 325, Constantin a convoqué le Concile de Nicée, dans une tentative d’unification du christianisme. Constantin percevait le christianisme comme une religion capable d’unir l’Empire romain qui commençait, à cette période, à se fragmenter et à se diviser. Bien que cela aurait semblé être une situation favorable pour l’église chrétienne, les résultats ont été tout sauf positifs. Tout comme Constantin a refusé d’embrasser totalement la foi chrétienne, mais a conservé plusieurs de ses croyances et pratiques païennes, de même l’église qu’il a promue était un mélange de la vraie chrétienté et du paganisme romain.

        Constantin a jugé que l’Empire romain étant si vaste, expansif et divers que personne n’accepterait d’abandonner ses croyances religieuses pour embrasser le christianisme. Il a donc autorisé et même encouragé la “Christianisation” des croyances païennes. Des croyances complètement païennes et non bibliques se sont vues attribuer de nouvelles identités “chrétiennes”. En voici quelques exemples clairs :

        (1) Le culte d’Isis, une déesse mère égyptienne, a été absorbé dans le christianisme en remplaçant Isis par Marie. Plusieurs des titres utilisés pour Isis, tels que “la Reine du Ciel,” “la Mère de Dieu” et “theotokos” (celle qui a enfanté Dieu) ont été attribués à Marie. Celle-ci a reçu un rôle exalté dans la foi chrétienne, largement au-delà de celui que la Bible lui attribue, afin d’attirer les adorateurs d’Isis vers une religion qu’ils n’auraient autrement pas embrassée. Plusieurs temples d’Isis ont été, en effet, convertis en temples dédiés à Marie. Les premiers indices clairs de la Mariologie catholique figurent dans les écrits d’Origène, qui vécut à Alexandrie en Egypte, ville qui était le point focal de l’adoration d’Isis.

        (2) Le mithraïsme était une religion pratiquée dans l’Empire romain entre le 1er et le 5ème siècle de notre ère. Elle était très populaire chez les Romains, en particulier parmi les soldats romains, et était possiblement la religion de plusieurs empereurs romains. Bien que le Mithraïsme n’ait jamais eu de statut “officiel” dans l’empire romain, il a été de facto la religion officielle jusqu’à son remplacement par le christianisme, pendant le règne de Constantin et des empereurs romains suivants. L’une des principales caractéristiques du Mithraïsme était un repas sacrificiel, au cours duquel l’on mangeait la chair et buvait le sang d’un taureau. Mithra, le dieu du Mithraïsme, était “présent” dans la chair et le sang du taureau qui, lorsque consommé, donnait le salut à ceux qui ont participé au repas sacrificiel (la théophagie, le fait de manger son dieu). Le Mithraïsme possédait également sept “sacrements,” ce qui rend les similarités entre cette religion et le Catholicisme romain trop nombreuses pour être ignorées. Constantin et ses successeurs ont trouvé un substitut facile au repas sacrificiel du Mithraïsme dans le concept de la Sainte Cène / la Communion chrétienne. Malheureusement, certains chrétiens primitifs avaient déjà commencé à associer du mysticisme à la Sainte Cène, rejetant le concept biblique de commémoration simple et respectueuse de la mort de Christ et de son sang versé. La Romanisation de la Sainte Cène est l’accomplissement de la transition vers la consommation sacrificielle de Jésus-Christ, appelée Messe catholique / Eucharistie.

        (3) La plupart des empereurs (et citoyens) romains étaient hénothéistes. Un hénothéiste est une personne qui croit en l’existence de plusieurs dieux, mais en se focalisant sur un de ces dieux ou en lui donnant la suprématie sur les autres dieux. Par exemple, le dieu romain Jupiter avait la suprématie sur le panthéon des dieux romains. Les navigateurs romains étaient souvent des adorateurs de Neptune, le dieu des océans. Lorsque l’Eglise catholique a absorbé le paganisme romain, elle a simplement remplacé le panthéon des dieux par les saints. Tout comme le panthéon des dieux romains comprenait un dieu de l’amour, un dieu de la paix, un dieu de la guerre, un dieu de la force, un dieu de la sagesse, etc., l’Eglise catholique possède aussi un saint qui “contrôle” chacun de ces éléments, et plusieurs autres catégories. Tout comme beaucoup de villes romaines avaient leur dieu personnel, l’église catholique a aussi attribué des “saints patrons” aux villes.

        (4) La suprématie de l’évêque romain (la papauté) a été créée avec le soutien des empereurs romains. La ville de Rome étant le centre du gouvernement de l’empire romain, et étant donné que les empereurs romains résidaient à Rome, cette ville s’est hissée au premier rang dans toutes les facettes de la vie. Constantin et ses successeurs soutenaient l’évêque de Rome en tant que dirigeant suprême de l’église. Bien évidemment, il était mieux, pour l’unité de l’empire romain, que le gouvernement et la religion d’Etat soient basés dans le même endroit. Bien que la plupart des autres évêques (et chrétiens) aient résisté à l’idée de suprématie de l’évêque de Rome, celui-ci a fini par atteindre la suprématie, grâce au pouvoir et à l’influence des empereurs romains. Après la chute de l’empire romain, les papes on récupéré le titre qui appartenait auparavant aux empereurs romains – Pontificus Maximus.

        Il existe beaucoup d’autres exemples, mais ces quatre cas sont suffisants pour démontrer la vraie origine de l’Eglise Catholique. Bien sûr, l’Eglise Catholique romaine nie l’origine païenne de ses croyances et pratiques. Elle déguise ses croyances païennes par des conceptions théologiques compliquées. L’Eglise Catholique excuse et nie son origine païenne sous le masque de la “tradition de l’église.” Reconnaissant que plusieurs de ses croyances et pratiques sont totalement étrangères aux Ecritures, l’Eglise Catholique est obligée de nier l’autorité et la suffisance des Ecritures.

        L’Eglise Catholique tire son origine du compromis tragique entre le christianisme et les religions païennes qui l’entouraient. Au lieu de proclamer l’Evangile et de convertir les païens, l’Eglise Catholique a “christianisé” les religions païennes et “paganisé” le christianisme. En brouillant les différences et effaçant les distinctions, oui, l’Eglise Catholique s’est rendue attirante pour le peuple de l’empire romain. L’un des résultats de cette situation est que l’Eglise Catholique est devenue la religion suprême dans le “monde romain” pendant des siècles. Toutefois, un autre résultat est la plus grande forme d’apostasie dans le christianisme vis-à-vis du vrai Evangile de Jésus-Christ et de la proclamation vraie de la Parole de Dieu.

        2 Timothée 4:3-4 déclare, “Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine; mais, ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désirs, détourneront l’oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables.”

      • PhildeFer

        Fleurdelys, vous vous vantez d’appartenir à l’Eglise fondée par Jésus? Croyez vous que Notre Seigneur Jésus aurait approuvé la façon dont vos « bons papes » ont financé et décoré la construction de ce temple (le Vatican mais pas que…) rempli d’or, de marbres, de peintures et de statues nues à la pose souvent suggestive… en vendant des indulgences?
        Parlez nous un peu d’Alexandre VI Borgia… ce « grand pape » de la « chrétienté » était pourtant bien avant votre Vatican II que vous dénoncez aujourd’hui avec des cris d’orfraie… Vous pourrez aussi nous parler de ses prédécesseurs ainsi que de ses successeurs directs tant la lignée est riche en « anecdotes croustillantes »….

        Notre Seigneur Jésus a enseigné pendant plus de 3années aux foules. Expliquez nous pourquoi, selon vous, il n’a JAMAIS enseigné votre messe, votre eucharistie ni votre confession que vous prétendez pourtant être si indispensables au salut de l’âme… à moins que ce ne soit plutôt au bon équilibre financier de votre clergé érigé en une véritable structure pyramidale dont l’origine ne saurait mentir et qui n’a jamais cessé d’accumuler d’immenses richesses jusqu’à nos jours… Notre Seigneur Jésus était Il riche? A t IL souhaité que soit érigée cette organisation tentaculaire qui détient le plus grand patrimoine foncier de la planète et assure un train de vie de « princes » à ses hauts prélats?
        Expliquez nous pourquoi selon vous, IL a confié sa Mère Marie aux bons soins de l’apôtre Jean lorsqu’ IL était sur la croix? Vous qui en faîtes en quelque sorte la 4e personne de la Trinité et la croyez supérieure à l’ange Gabriel ou à l’ange Michael…

      • fleurdelys

        Il serait fastidieux d’énumérer tous les miracles qui jalonnent l’histoire de l’Eglise. Entre les corps de certains Saints qui ne se décomposent pas, le Saint Suaire de Turin, les miracles eucharistiques etc…
        En voilà 3 :
        _miracle à Hiroshima (ville catholique) :
        https://sites.google.com/site/medjugorjeparwallpaper64/vvv
        _miracle eucharistique confirmé par la science :
        http://crc-resurrection.org/toute-notre-doctrine/renaissance-catholique/mystique/le-miracle-eucharistique-de-moure/
        _ Mais le plus grand de tous les miracles est bien celui-ci, le fait de l’établissement du christianisme :
        Nous venons de lire, dans toute sa simplicité, le fait de l’établissement du Christianisme, raconté d’un commun accord par les Juifs, par les Païens, par les Chrétiens, tous témoins oculaires. Nous ne le jugeons point, nous le constatons. Seulement, afin de montrer ce qu’il a de saisissant, il reste à le résumer dans la supposition suivante.

        Transportons-nous par la pensée, au moment où le Christianisme parut sur la terre, et supposons avec saint Jean Chrysostôme, qu’un philosophe païen rencontre le Fils de Marie, commençant à prêcher Sa doctrine. Jésus est seul, Il marche à pied, un bâton à la main, vêtu comme un ouvrier.

        « Où allez-vous ? » lui demande le philosophe.
        J.C. : « Je vais prêcher Ma doctrine. »
        « Que prétendez-Vous en prêchant par les villages de la Judée, ce que Vous appelez Votre doctrine ? »
        J.C. : « Convertir le monde. »
        « Faire abandonner à l’univers ses dieux, sa religion, ses mœurs, ses coutumes, ses lois, pour lui faire adopter Vos maximes : Vous êtes donc plus sage que Socrate, plus éloquent que Platon, qui ne put jamais imposer ses lois à une seule bourgade de l’Attique ? »
        J.C. : « Je ne me donne point pour un sage. »
        « Qui êtes-vous donc ? »
        J.C. : « On Me connaît pour le fils d’un pauvre charpentier de Nazareth. »
        « Par quels secrets moyens avez-Vous donc préparé le succès de Votre entreprise ? »
        J.C. : « Jusqu’ici J’ai passé Ma vie dans la boutique de Mon père, travaillant avec lui pour gagner Mon pain de chaque jour. Depuis peu, Je parcours le pays. Quelques disciples se sont mis à Ma suite ; c’est à eux que Je confierai le soin d’établir Ma doctrine parmi les nations. »
        « Vos disciples sont donc des hommes aussi distingués par la noblesse de leur naissance, que par la supériorité de leurs talents ? »
        J.C. : « Mes disciples sont douze pêcheurs qui ne connaissent que leurs barques te leurs filets, douze Juifs, et vous savez ce que sont les Juifs dans l’estime des autres peuples. »
        « Vous comptez donc sur la protection de quelque puissant monarque ? »
        J.C. : « Je n’aurai pas de plus mortels ennemis que les rois et les puissants du monde : tous s’armeront pour anéantir Ma doctrine. »
        « Vous possédez donc d’immenses richesses, et en faisant briller l’or aux yeux des peuples, il est facile de se créer des adorateurs ? »
        J.C. : « Je n’ai pas de quoi reposer Ma tête. Pauvres par leur naissance, Mes disciples le seront encore plus par mes ordres. Comme Moi, ils vivront d’aumônes et du travail de leurs mains. »
        « C’est donc sur Votre doctrine elle-même, que Vous fondez l’espérance de Vos succès ? »
        J.C. : « Ma doctrine repose sur des mystères que les hommes prendront pour des folies. Je veux, par exemples, que Mes disciples annoncent que c’est Moi qui est créé le ciel et la terre, que Je suis Dieu et homme tout ensemble ; que Je suis mort sur une croix entre deux voleurs, car c’est par ce genre de supplice que Je doit terminer Ma vie. Ils ajouteront que trois jours après Je suis ressuscité et qu’ils M’ont vu monter au ciel. »
        « Si Votre doctrine est incroyable, du moins Votre morale est bien commode ; sans doute qu’elle flatte toutes les passions ? »
        J.C. : « Ma morale combat toutes les passions, condamne tous les vices, commande toutes les vertus et punit de supplices éternels la pensée même du mal. »
        « Vous promettez donc de magnifiques récompenses à ceux qui voudront l’embrasser ? »
        J.C. : « Sur la terre, Je promets le mépris, la haine du genre humain, les prisons, les bûchers, la mort sous toutes ses formes ; après la vie, Je leur fais espérer des récompenses que l’esprit de l’homme ne peut comprendre. »
        « Dans quels lieux et à quels hommes prétendez-Vous enseigner une pareille philosophie ? Sans doute dans quelques coins obscurs de Votre petit pays, et à quelques ignorants, comme ceux que Vous appelez Vos disciples ? »
        J.C. : « Ma doctrine sera prêchée à Jérusalem devant la Synagogue ; à Athènes, devant l’Aréopage ; à Rome, dans le palais des Césars ; partout, devant les rois et les peuples, dans les villes et les campagnes, jusqu’aux extrémités du monde. »
        « Et Vous Vous flattez de réussir. ! »
        J.C. : « Sans doutes ; bientôt Je serai reconnu partout pour le seul Dieu du ciel et de la terre. Le monde va changer de face ; les idoles vont tomber. De toutes parts, les peuples accourront pour embrasser Ma doctrine. Les rois mêmes se prosterneront devant l’instrument de Mon supplice, et le placeront sur leur couronne comme son plus bel ornement. J’aurai partout des temples et des autels, des prêtres et des adorateurs. Un jour, peut-être, vous-même répandrez votre sang pour attester la divinité de Ma personne et la vérité de Ma doctrine. »
        « Pauvre idiot ! Votre place n’est pas ici. Elle est dans une maison d’aliénés. Retournez du moins, pour n’en jamais sortir, dans la boutique de Votre père. Votre projet est le comble de l’extravagance. »

        Le philosophe a raison. Aux yeux du sens commun, entreprendre la conversion du monde, avec douze pêcheurs, au siècle d’Auguste, en dépit de toutes les forces humaines, ce projet est le comble de la folie. Cependant l’histoire, l’histoire profane est là pour l’attester : ce projet a été exécuté ; il l’a été de la manière et par les moyens que Jésus avait prédits, il l’a été rapidement.
        (extrait de CREDO, de Mgr Gaume, 1867)

      • MARIE : MÈRE DE DIEU ? LA BIBLE L’AFFIRME !

        Cher ami PhildeFer, si vous croyez en la Parole infaillible de Dieu qu’est la Sainte Bible (et je ne doute pas que vous y croyez), vous êtes dès lors OBLIGÉ de croire (avec la Parole) que Marie est bien la Mère de Dieu le Fils (Deuxième Hypostase de la Sainte Trinité)

        Marie est réellement devenue la Mère de Dieu au moment de l’Incarnation du Fils de Dieu, puisque la Bible l’affirme ! Cette vérité ne peut donc être contestée par ceux et celles pour qui la Bible est la Parole de Dieu.

        Pour ceux qui ne peuvent recevoir ce qui pourtant « est écrit », Marie serait une sorte de mère porteuse sans plus et ne serait pas Mère de Dieu au sens où l’Écriture et l’Église l’entendent ! Elle ne serait donc, selon certains, qu’une femme comme tant d’autres, mais qui aurait prêté son corps à l’Esprit Saint pour « inséminer » en son sein Le Fils de Dieu, Notre Seigneur Jésus-Christ, engendré du Père avant tous les siècles, uniquement pour lui donner un corps de chair. Ceux qui lui refusent le titre de Mère de Dieu disent que Dieu serait allé voir ailleurs si Marie, par son libre arbitre, avait refusé les paroles de l’ange qui lui annonçait sa future maternité divine ! Comme si Dieu avait un plan B, C, D, etc… comme s’il y avait autant de Marie qu’il y avait de femmes en Israël ! Non, Marie est unique, prédestinée de toute éternité à être la Mère du Sauveur, la Mère de Dieu !

        Comme de nos jours certaines femmes prêtent leur corps en tant que mères porteuses et après avoir mis au monde l’enfant le rendent à leurs « propriétaires », c’est ainsi qu’en réalité certains conçoivent la maternité Divine de Marie ! Pour eux Marie n’est qu’une femme qui a donné chair humaine au Verbe de Dieu, ils ne peuvent aller plus loin que cette idée. Ils ne saisissent pas dans son intégralité le Mystère de l’Union Hypostatique de la divinité et de l’humanité dans la Personne du Verbe de Dieu. Le terme d’union hypostatique est employé dans la théologie pour désigner l’union en Jésus-Christ des deux natures, divine et humaine, dans l’unité de la Personne (hypostase) du Fils de Dieu. Pourtant, l’Écriture affirme haut et fort que Marie est bel et bien Mère de Dieu, Theotokos (Celle qui a enfanté Dieu). C’est pourtant écrit en toutes lettres dans la Sainte Écriture ! Écriture qui ne peut être récusée !

        Lisons : Luc 1 :40-50 « Elle (Marie) entra chez Zacharie et salua Élisabeth. Et il advint, dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie, que l’enfant tressaillit dans son sein et Élisabeth fut remplie d’Esprit Saint. Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein ! Et comment m’est-il donné que vienne à moi LA MÈRE DE MON SEIGNEUR ? Car, vois-tu, dès l’instant où ta salutation a frappé mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse en mon sein. Oui, bienheureuse celle qui a cru en l’accomplissement de ce qui lui a été dit de la part du SEIGNEUR ! » Marie dit alors : « Mon âme exalte le SEIGNEUR, et mon esprit tressaille de joie en Dieu mon SAUVEUR, parce qu’il a jeté les yeux sur l’abaissement de sa servante. Oui, désormais TOUTES LES GÉNÉRATIONS ME [donc vous aussi PhildeFer] diront bienheureuse, car le Tout-Puissant a fait pour moi de grandes choses. Saint est son nom…… » Faisons-nous partie de l’une de ces générations qui lui disons : Bienheureuse es-tu Marie, car le Tout-Puissant a fait pour toi de grandes choses ?

        Qui est le SEIGNEUR dont il est question dans la bouche d’Élisabeth et de Marie ? Ce SEIGNEUR est Dieu. « SEIGNEUR » veut dire Adonaï que les Hébreux citent à la place du tétragramme sacré YHWH (ou YHVH), dont le Nom ne devait être prononcé que par le Grand Prêtre dans le Temple une fois l’an. Ainsi dans la bouche d’Élisabeth, et qui plus est, inspirée par Dieu le Saint-Esprit, au lieu du mot Seigneur, on doit, lire DIEU : « … Et comment m’est-il donné que vienne à moi la Mère de mon DIEU (SEIGNEUR) ?

        Ainsi, la Bible affirme avec force et en toutes lettres que Marie est bien Mère de Dieu, Elle est la Mère d’un Homme qui EST DIEU, Dieu qui S’est fait Homme !

        Marie n’est pas une mère porteuse ! D’ailleurs, sans s’en rendre compte, beaucoup de nos frères Protestants, reprennent ainsi à leur compte l’hérésie d’Arius qui affirmait que Jésus n’était qu’un homme et non l’Homme-Dieu, Dieu fait Homme. Arius était prêtre d’Alexandrie au début du IVe siècle, celui-ci reprenait et défendait la thèse que le Christ n’est pas l’égal du Père. Jésus, selon l’hérétique Arius, est un homme dans lequel s’incarne la Parole de Dieu, Il serait né homme et ne serait véritablement Fils de Dieu qu’au jour de sa résurrection. Le Fils de Dieu serait postérieur et subordonné au Père !

        Et selon certains, Marie ne serait que mère de la nature humaine de Jésus. Elle ne serait mère que de la moitié d’un Être qui Est pourtant Dieu Incarné et non de l’Être Intégral, total, de Jésus-Christ, Dieu-Homme, Homme-Dieu ! On veut bien prêter à Marie d’avoir été mère porteuse de l’humanité de Dieu qui s’est fait Homme, mais on lui ôte la maternité divine ! Dans ce cas précis, TOUS ceux qui rejettent le Titre donné à Marie par la Bible elle-même : MERE DE DIEU ou Theotokos (Celle qui a enfanté Dieu), ne pénètrent pas encore dans son intégralité le Mystère de l’Union Hypostatique de la divinité et de l’humanité dans la Personne du Verbe de Dieu. «…dès qu’Élisabeth eut entendu la salutation de Marie… Alors elle poussa un grand cri et dit : « Bénie es-tu entre les femmes, et béni le fruit de ton sein ! Et comment m’est-il donné que vienne à moi la Mère de mon DIEU (SEIGNEUR, ADONAÏ, YHWH) ? »

        Tous ceux qui ont cru en Jésus-Christ et qui croient en la Parole de Dieu qui nous révèle le Dieu Unique en Trois Personne, le Père, le Fils et le Saint-Esprit, savent très bien par exemple que le terme TRINITE ne se trouve pas dans la Bible, et quand ils sont confrontés à des sectes qui leur reprochent de croire en un Dieu en Trois Personnes (Hypostases), ils ne se privent pas de démontrer par l’Ecriture Sainte que celle-ci affirme haut et fort la Divinité des Trois Personnes de la Trinité, cela se déduit de la Parole de Dieu, la Bible, même si le terme de Trinité ne s’y trouve pas. De même ces frères dans la foi, qui ne partagent pas notre Tradition bimillénaire remontant aux Apôtres, ne doivent pas avoir peur qu’en soulignant la Maternité divine de Marie pourtant affirmée textuellement par la Bible, que la gloire du Christ Jésus et celle du Père seraient diminuées, TOUT AU CONTRAIRE, CAR MARIE EST BIEN LA MÈRE DE DIEU LE FILS QUI S’EST FAIT HOMME !

        Que Dieu vous ouvre les yeux, et qu’IL ait pitié de votre cécité spirituelle.

        Cordialement vôtre.

      • voltigeur voltigeur

        Merci de mettre le début et le lien vers
        le site dédié.:)

      • Il s’agit d’un article que j’ai écrit sur mon site.

        Voici le lien : http://www.vie-nouvelle.net/marie-mere-de-dieu-la-bible-l-affirme

      • voltigeur voltigeur

        C’est parfait, si on copie des pages entières,
        ça sature les commentaires. Les liens sont fait
        pour alléger.
        Nous ne sommes pas contre le partage des liens, au contraire!! ;)

      • Ok, bien compris, la prochaine fois (si article long) je ferai plus court et la suite sera à lire via le lien.

        Bon WE à tous.

      • fleurdelys

        Vous dites être d’accord avec mon article sur les protestants mais vous rendez-vous seulement compte que vous en êtes un, de protestant, que vous le vouliez ou non, vous qui interprétez la bible à votre sauce (ou plutôt à la sauce de Gaston…)?
        De plus, pourquoi me parler d’Alexandre VI si vous êtes d’accord avec l’article que je vous ai donné ?
        Extrait : « Le protestant dira : en tel siècle il y a eu tel et tel abus ; même à Rome on remarquait tel ou tel excès ; les ecclésiastiques n’accomplissaient pas leurs devoirs, s’abandonnaient au vice.
        Le catholique. Je n’examinerai pas ce qu’il y a de vrai ou de faux dans ce que vous dites ; mais je veux bien supposer que tout cela soit ainsi. Jésus-Christ n’a point dit qu’Il fondait une Église, dans laquelle tous les papes seraient bons, dans laquelle tous les évêques et tous les ecclésiastiques rempliraient toujours leurs devoirs ; ce qu’il a dit c’est qu’il ne permettrait pas que cette Église tombât dans l’erreur, et qu’Il serait avec elle jusqu’à la consommation des siècles. Qu’ont de commun les vices soit des ecclésiastiques, soit des évêques, soit des papes, avec la doctrine qu’ils enseignent ? Ils sont chargés de me l’enseigner, je vois en eux des envoyés de Jésus-Christ ; s’ils sont vicieux, je m’en affligerai, j’en aurai pitié, cependant cela ne m’autorise pas à me séparer de leur doctrine. Jésus-Christ m’a dit d’écouter Ses ministres, et Il ne m’a pas averti que je ne devais point les écouter s’ils étaient mauvais.
        Le protestant. Comment est-il possible que Jésus-Christ pour nous enseigner la vérité, ait jamais voulu se servir de ministres pervers ? Qu’a de commun la sainteté avec le vice, la lumière avec les ténèbres ?
        Le catholique. Voyez comment chacun considère les choses à sa façon. Je suis si loin de m’étonner de ce qui vous parait étrange, que je trouverais très irrégulier au contraire que Jésus-Christ n’eût voulu se servir que de ministres vertueux seulement. Car ou bien il eût fallu en pareil cas qu’Il opérât continuellement un grand miracle, en ne permettant qu’en aucun temps et en aucune partie du monde aucun ministre de l’Église commit un seul péché, ou bien il eût été nécessaire qu’Il nous donnât une marque certaine pour reconnaître parmi Ses ministres ceux qui seraient pécheurs, afin de savoir que nous ne devions pas les écouter. Or vous savez, et tout le monde sait, qu’il y a beaucoup de péchés qui peuvent se commettre sans que personne d’autre le sache que celui qui les commet : en pareil cas quel remède aurions-nous ?
        Dieu devrait nous envoyer continuellement des anges pour nous révéler de ne point écouter tel ecclésiastique, tel évêque, parce qu’il aurait commis à telle heure tel ou tel péché. Ne voyez-vous pas en quelle confusion nous nous trouverions tout de suite, si nous suivions une semblable doctrine ? Ne voyez-vous pas combien il est peu fondé de dire que l’Église romaine a erré, et que nous ne devons point l’écouter, en appuyant cette assertion sur les vices des ecclésiastiques, des évêques, et même des papes ; et cela même en supposant que ces vices ont été aussi nombreux et aussi graves que vous le dites, et même qu’ils l’ont été beaucoup plus ? » (https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/25/ridiculiser-un-protestant/)

        Sinon pour le reste, voici tout ce qu’il vous faut pour vous convertir :
        sur la papauté :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/07/01/demonstration-de-la-primaute-de-pierre-et-de-la-papaute/

        sur le purgatoire :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/05/19/le-purgatoire-est-une-vraie-doctrine/

        sur la confession :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/02/18/un-pretre-peut-il-pardonner-les-peches/

        sur l’Eucharistie :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/07/07/preuve-de-la-presence-reelle/

        Sur la Très Sainte Vierge Marie :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/06/18/lenseignement-de-lantiquite-sur-marie-eve-et-marie/
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/05/10/le-culte-de-marie-est-beni-par-dieu/
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/01/14/reponses-mariophobes/

        sur les soit-disant origines païennes de Noël :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/07/30/3458/

        Bonus, en vrac :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/08/02/refutations-des-erreurs-doctrinales-chretiens-anti-catholiques/

        Juste une question. Quel genre de culte rendez-vous à votre Créateur ? D’ailleurs, lui rendez-vous seulement un culte ?

      • voltigeur voltigeur

        Et si on arrêtait le prosélytisme non?
        Chacun sa façon de voir sa foi, qu’elle soit bonne ou mauvaise
        ne regarde que les intéressés.
        Devoir lire des pages de « preuves » n’est pas la tasse de thé de tous.

      • fleurdelys

        C’est un débat entre deux intervenants. Personne n’est obligé de le lire.

      • fleurdelys

        C’est votre droit de me censurer, je n’ai aucun problème avec ça. Mais faites au moins savoir à Phildefer que vous le faites et censurez le de la même manière, c’est la moindre des choses.

      • voltigeur voltigeur

        Il n’y a pas de censure mais un appel à la raison,
        où alors tu mets le début, et un lien vers le reste.
        On publie des commentaires, pas des articles complets.;)

      • fleurdelys

        C’est noté.

      • PhildeFer

        Je vous ai proposé des faits à réfuter et vous avez soigneusement évité d’y répondre…
        Ne cherchez pas à me convertir à votre religion apostate avec vos arguments tronqués qui débouchent irrémédiablement en guise de « preuve irréfutable », sur une décision auto-proclamée « infaillible »… de l’un de vos innombrables conciles au moyen desquels vos Pères ont su bâtir durant 17 siècles, de l’an 325 à nos jours, cette « Tradition de l’Eglise catholique » si éloignée de la parole de Dieu.
        Cet échange n’a été pour moi que l’occasion d’exposer des faits qui pourront être compris par ceux destinés à les comprendre..
        Quant aux autres, comme vous-même… Que le Seigneur leur vienne en aide!

      • fleurdelys

        Des faits ? Pourquoi réfuter des faits ? Tous les faits que vous avez énuméré me confortent dans la vraie foi : Les Idoles sont tombées, la Croix les a remplacé, le plan de Dieu s’est accompli parfaitement, divinement.
        En revanche j’ai réfuté toutes les erreurs que vous avez déduites de ces mêmes faits. Et je l’ai fait avec ce que vous considérez, à raison, comme infaillible : la sainte Écriture !
        J’ai oublié le Baptême et le culte des Saints :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/05/29/refutation-des-erreurs-protestantes-sur-le-bapteme/
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/05/11/le-culte-des-saints-est-conforme-a-la-bible/

        J’aurais bien aimé que vous répondiez à ma question : rendez-vous un culte à votre Créateur ?

        Je prie pour votre conversion.

      • PhildeFer

        Quant à vos « miracles »… Je n’y vois que l’œuvre du Malin…
        Relisez Matthieu 24: 24

      • fleurdelys

        Vous accordez trop de pouvoir à Satan.
        Matthieu 24 parle des temps de la fin et met en garde contre l’apostasie. Les miracles ont jalonnés toute l’histoire de l’Église depuis l’Avènement du Christ.
        En parlant de faux prophètes, Gaston en est un. J’espère pour son âme qu’il est de bonne foi, je le pense même, mais c’en est un.

      • PhildeFer

        Justement, nous sommes aux temps de la fin! Gaston ne se prévaut pas d’être un prophète mais un Serviteur de Dieu.
        Donnez vous la peine de lire ceci:

        http://textup.fr/109547YC

      • fleurdelys

        Je sais que nous sommes à la fin.
        C’est pourquoi je ne lirais plus Gaston, car, comme le conseil le Christ, je me garde des faux prophètes et autres artisans d’erreurs, plus que jamais.
        « Seulement, quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre ? » (Luc 18:8)

        Il la trouvera c’est certain. Seulement la trouvera-t-Il chez le petit, tout petit reste de catholiques intégraux, ou la trouvera-t-Il chez Gaston et ses 4 ou 5 suiveurs ?

      • PhildeFer

        Nous verrons bien d’ici peu si vos ablutions d’eau bénite, vos interminables rosaires, vos statues mariales, vos bougies, chapelets, scapulaires et autres « gri-gri » bénits, et par dessus tout vos ingestions hebdomadaires (voire quotidiennes pour certains!…) de pain supposé être transformé par magie en le corps du Christ, le tout accompagné de phrases en latin, langue dans laquelle aucun je dis bien AUCUN texte de la Bible n’a jamais été écrit!.. sauront vous sauver…
        Notez que pour des raisons purement « pratiques », votre Eglise vous dispense depuis déjà pas mal de temps du petit coup de rouge sensé avoir été lui aussi transformé par magie en sang du Christ…
        Gageons que ce petit accroc à ce que vous croyez être un commandement divin, ne vous soit pas trop préjudiciable….
        Gageons aussi que le prêtre qui aura opéré ce « miracle » n’aie pas trop de « pédophilie » sur la conscience… mais comme vos Pères vous affirment que l’Esprit saint ne saurait être perturbé par la perversion satanique d’un prêtre… et que celui-ci conserve même en ce cas tous les pouvoirs qui lui ont été conférés par ?… par?…
        Non ne me dites pas par Dieu ou par Notre Seigneur Jésus, c’est faux!…
        Comment pouvez vous croire qu’une personne habitée de l’Esprit saint puisse être retournée par le diable? Or, vu le nombre immense de cas de possession démoniaque parmi le clergé qui nous sont relatés rien qu’en cette fin des temps, force est de conclure que l’Esprit saint ne les habitait pas!

      • voltigeur voltigeur

        Tu ne serais pas un peu fondamentaliste/intégriste?
        La pédophilie n’est l’apanage que des pervers, d’où
        qu’ils viennent.
        Mets toi à la place d’un croyant qui lit ça??
        je ne sais pas ce que tu défends (pas mon truc la religion) mais
        l’irrespect nous apporte des dérives, qui n’ont rien à voir avec
        la liberté d’expression, telle qu’on voudrait nous la faire avaler.
        Sois respectueux de la personne qui a d’autres vues que les tiennes,
        c’est un débat stérile, si tu dénies la croyance des autres,
        au profit de la tienne. (seule vérité à tes yeux).
        C’est pas faire preuve d’intolérence cette façon de faire?

      • PhildeFer

        Voltigeur,
        Je dénonce l’idolâtrie que pratiquent les catholiques bien qu’ils s’en défendent. Concernant la pédophilie parmi le clergé, ce ne sont pas de simples racontars mais des cas avérés et fort nombreux!
        Comme je le dis, si ces gens avaient été habités par l’Esprit saint comme ils le prétendent, satan n’aurait eu aucune prise sur eux…
        Désolé ou plutôt tant mieux, si un croyant qui lit ça devait tomber le cul parterre et se poser (enfin..) quelques questions sur ce qu’on lui fait croire…

      • fleurdelys

        @Phildefer
        J’ai émis l’hypothèse que Gaston puisse être de bonne foi dans son erreur, c.a.d. un homme de bonne volonté, malgrés sa persévérance diabolique. Je n’ai jamais pensé qu’il était habité par l’Esprit Saint, même si Ce dernier fera tout pour la convertir jusqu’à son dernier souffle ! Pour cela il faudrait déjà qu’il aille se confesser et communier… ;)
        Gageons que Dieu vous éclaire avant qu’il ne soit trop tard.

        @voltigeur,
        Au cas où vous ne l’auriez pas remarqué, je suis catholique. Donc la liberté d’expression et la tolérance (tolérance de quoi ? de l’erreur, du mensonge, du péché ?) ne font pas partie de mes valeurs. Ce sont des là des valeurs maçonniques.
        Et oui, il y a bien une seule vérité objective…
        Allez-y lâchez-vous ;)

      • voltigeur voltigeur

        Je m’adressais à Phildefer, vous pouvez être ce que vous voulez
        c’est votre affaire. Mais mettre la pédophilie au milieu…
        Mettre la maçonnerie à toute les sauces ne grandit en rien le débat.
        Vous êtes aussi intégriste que votre interlocuteur, il n’y a de la place
        que pour vos croyances et valeurs (mêmes si elles ont été dévoyées, vous avez
        un responsable à tout, satan, les francs-maçons et qui encore?)
        Aimes ton prochain comme toi même!! c’est de qui déjà??

      • fleurdelys

        Désolé Voltigeur, je l’ai pris pour moi. C’est que d’habitude c’est moi l’intégriste…
        Oui je suis un catholique intègre, à l’opposé des « catholiques » tièdes. Ceux-là Jésus les vomira de Sa bouche, selon Ses propres mots.
        Et c’est justement parce que j’aime mon prochain comme moi-même que je suis intolérant : je ne souhaite la damnation de personne.

      • PhildeFer

        Dialogue de sourds Fleurdelys!
        Vous ne croyez pas en Dieu ni dans les saintes Écritures.
        Vous croyez uniquement en ce que vous raconte votre Eglise…
        La preuve? vous vous tournez vers elle pour votre salut et non vers Dieu!
        Nulle part il est écrit dans la Bible qu’il faille se confesser et communier pour recevoir l’Esprit saint!
        Ceci est une pure invention de votre Eglise, adoratrice du veau d’or et marchande de vie éternelle, pour fidéliser sa « clientèle » de cotisants hebdomadaires…

      • fleurdelys

        « Nulle part il est écrit dans la Bible qu’il faille se confesser et communier pour recevoir l’Esprit saint! »

        Et bien si justement. Et je vous l’ai prouvé par les liens que je vous ai donné et que Satan ne veut surtout pas que vous lisiez. = en effet dialogue de sourd…
        C’est justement parce-que je crois en Dieu et aux saintes Écritures que crois en l’Église du Christ, son Épouse mystique, en Sa doctrine et Ses Sacrements. Le reste n’est qu’orgueil humain, c.a.d. rien.

      • fleurdelys

        Petite précision. L’Esprit Saint souffle où Il veut bien-sûr. Mais Il ne peut induire en erreur, d’où mes certitudes concernant Gaston.

      • PhildeFer

        Nous conclurons donc ce charmant échange sur un point d’accord: l’Esprit Saint ne doit pas toujours souffler, loin s’en faut sur votre propre Eglise et sur vos Pères, vu la quantité innombrables d’atrocités qu’ils ont commises depuis 17 siècles… Atrocités que vous admettez vous-même et justifiez presque dans un commentaire précédent..

      • fleurdelys

        Je vous redonne, par charité et pour la 3ème fois, l’article qui détruit à la racine votre « argument » que vous ne cessez de répéter inutilement :
        https://bibliothequedecombat.wordpress.com/2013/04/25/ridiculiser-un-protestant/

        Et j’en conclus, par l’absence de réponse, que vous ne rendez aucun culte à votre Créateur.
        Après tout, ce n’est « que » le troisième commandement…

      • PhildeFer

        Matthieu 23: 13-33

      • fleurdelys

        PhildeFer, n’avez-vous aucune charité chrétienne ? Moi j’aimerais que vous sauviez votre âme alors que vous, à l’évidence, ne voulez pas que je sauve la mienne. Vous considérez que je suis dans l’erreur mais vous refusez de m’expliquer comment je devrais faire, selon vous, pour obéir au 3ème commandement de notre Créateur ! Quelle cruauté ! Et vous vous dites chrétien ?
        Vous ne faites qu’attaquer l’Église du Christ, ou plutôt ce qu’il en reste, avec une haine profonde, à l’instar des francs-macs, des juifs, des gnostiques et des judéo-protestants de tout poil.
        Et vous m’accusez d’être un pharisien ??
        Attention PhildeFer, on ne se moque pas de Dieu.

      • PhildeFer

        Fleurdelys, contrairement à vous, je ne fais aucun prosélytisme!
        Je me contente de témoigner et je laisse le soin à l’Esprit saint de guider ceux destinés à ouvrir les yeux pour sauver leur âme… Jean 6:40 ; 3:18; 11:25; etc..
        Vous, vous ne croyez pas en la Parole de Dieu! Vous ne croyez qu’en votre Eglise et ce qu’elle vous raconte mais vous ne lisez pas la Bible. Vous préférez les élucubrations de Mgr Gaume…
        Pourquoi Dieu aurait IL inspiré la Bible s’IL avait pensé que Mgr Gaume et tous les autres dévots zélés érigés par vos Pères en « saints » seraient là pour tout expliquer à sa place?….
        Vous n’êtes là que pour rabattre un « gogo/client » vers votre chapelle afin de le faire prier pour une mortelle… sur laquelle votre Eglise, grande marchande de vie éternelle, a patiemment bâti toute une légende qualifiée pour l’occasion de « Tradition de l’Eglise catholique » et qui en a fait la « Mère de Dieu »: n’est ce pas un blasphème que d’attribuer une mère à Dieu!!!!!
        Comme cela a été averti par Notre Seigneur, Jésus Christ, vous la voyez partout à gauche, à droite ici ou là…
        Notre dame de Lourdes, de la Salette, de Fatima, de la Victoire, du bon secours, de Lorette, etc, etc… le nombre de ses supposées apparitions est innombrable! Et vous-mêmes, vous en êtes arrivés à essayer de faire un savant distinguo entre les soi-disant « bonnes apparitions » et les « fausses »…
        Vous voulez sauver mon âme? comment cela? en me faisant cotiser à votre quête? en me faisant raconter ma vie à un pédophile potentiel et en me faisant avaler un morceau de pain prétendument transformé en chair du Christ par ses bons soins..et en me faisant réciter compulsivement des dizaines de rosaires en implorant votre « déesse »?
        Rien de tout ce à quoi vous croyez ne provient de la Bible!
        Quant à votre Sainte Trinité: je vous laisse méditer sur Hébreux 2:9
        « Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous. »
        En fait, c’est une croyance imposée par Constantin 1er à Nicée au détriment de l’Arianisme, car elle avait l’énorme avantage d’être la doctrine la plus répandue dans l’Empire romain et flattait beaucoup mieux les habitudes polythéistes des peuples païens qu’il comptait unifier par la « christianisation » de toutes leurs croyances diverses. D’ailleurs un mot savant a été créé pour qualifier cette pratique: le syncrétisme!
        Quand Jésus demande s’IL trouvera la fois: la réponse est dans sa question! Et il est bien prétentieux de votre part de vous ériger en cette petite élite de croyants que vous prétendez tous être, vous les cathos traditionalistes. Je vous prédis une bien grande désillusion face à tant d’orgueil….

      • Bonjour PhildeFer,

        En répondant à fleurdelys, vous lui dites qu’en attribuant à Marie le titre de Mère de Dieu l’Église Catholique aurait commis un blasphème.

        Il semblerait donc que vous n’avez pas lu mon texte plus haut qui affirme que ce n’est pas l’Église Catholique qui a attribué ce terme de Mère de Dieu à Marie, mais que c’est La Parole de Dieu, la Bible, elle-même qui l’affirme…. Et j’en apporte les preuves scripturaires.

        Vous croyez en la Parole de Dieu DONC vous être OBLIGÉ de croire ce qu’elle affirme, c’est ce que je vous disais dans le texte en préambule, car celui-ci vous était destiné, j’écrivais ceci :

        « MARIE : MÈRE DE DIEU ? LA BIBLE L’AFFIRME !
        Cher ami PhildeFer, si vous croyez en la Parole infaillible de Dieu qu’est la Sainte Bible (et je ne doute pas que vous y croyez), vous êtes dès lors OBLIGÉ de croire (avec la Parole) que Marie est bien la Mère de Dieu le Fils (Deuxième Hypostase de la Sainte Trinité)

        Marie est réellement devenue la Mère de Dieu au moment de l’Incarnation du Fils de Dieu, puisque la Bible l’affirme ! Cette vérité ne peut donc être contestée par ceux et celles pour qui la Bible est la Parole de Dieu……»

        Pour lire ce texte en entier, remontez plus haut dans les commentaires…. Vous ne pourrez pas contester la Bible qui affirme CLAIREMENT que Marie est la Mère de Dieu, c’est écrit dans la Bible !

        Et si vous préférez lire directement cet article sur mon site voici le lien : http://www.vie-nouvelle.net/marie-mere-de-dieu-la-bible-l-affirme

        Autre chose encore, vous dites ne pas croire en la Sainte Trinité, voici vos paroles :

        « Quant à votre Trinité: c’est une croyance imposée par Constantin 1er à Nicée au détriment de l’Arianisme, car elle avait l’énorme avantage d’être la doctrine la plus répandue dans l’Empire romain et flattait beaucoup mieux les habitudes polythéistes des peuples païens qu’il comptait unifier par la « christianisation » de toutes leurs croyances diverses. D’ailleurs, un mot savant a été créé pour qualifier cette pratique: le syncrétisme! »

        Je dois vous dire cher PhildeFer, en niant la Trinité, vous vous dévoilez en tant qu’hérétique : VOUS N’ÊTES DONC PAS CHRÉTIEN !

        Cordialement
        CharlyB

      • PhildeFer

        Puisque vous prétendez que votre eucharistie est la transformation d’un bout de pain en « véritable chair » du Christ, comment expliquez vous qu’il n’apparaisse pas un morceau de viande bien saignante après les « formules magiques » prononcées par votre consacré à la conscience pas nécessairement bien nette?…
        Vous m’avez dit vous même plus haut, qu’il fallait prendre les passages de la Bible l’expliquant, de façon littérale et non allégorique!

        Je note au passage que vous, les cathos, vous savez non sans raison, reprocher aux protestants de lire la Bible de façon littérale et donc de passer à côté de son véritable message…
        Mais je constate que pour justifier vos fausses croyances issues de syncrétismes avec des pratiques païennes, vous n’avez pas hésité à extraire certains passages de la Bible hors de leur contexte et à prétendre qu’il fallait les lire littéralement…

      • PhildeFer

        Charly B
        Tout au plus je vous autorise à dire que je ne suis pas catholique!
        Concernant votre texte sensé justifier la nature de « Mère de Dieu » de Marie, c’est une véritable imposture, une fois de plus!
        Libre à vous de le croire!
        Ayez la curiosité d’aller voir dans les Evangiles, comment Notre Seigneur Jésus traita Marie de son vivant…
        Tant aux Noces de Cana qu’en d’autres occasion où on lui annonçait que sa mère et ses frères voulaient lui parler ou lorsqu’Il la confia aux bons soins de Jean, juste avant de mourir sur la croix…

      • « Contra factum non datur argumentâmes » (adage juridique) CONTRE UN FAIT IL N’EXISTE PAS D’ARGUMENT.

        Vous pourrez argumenter toute votre vie contre ce FAIT, vous n’y arriverez pas, il n’y a aucune issue….La Bible affirme que Marie est Mère de Dieu.

        Cordialement

      • fleurdelys

        @PhildeFer,
        Vous ne faites aucun prosélytisme mais vous témoignez ? Cela n’a pas de sens. Si vous témoignez c’est dans un but précis : faire la volonté de Dieu, faire de nouveaux disciples du Christ. Dans votre cas vous croyez seulement la faire, du-moins je l’espère, mais vous en êtes loin.
        Mais admettons. Dans ce cas vous êtes un mauvais chrétien. Jésus était très prosélyte vous savez. Et Son enseignement à ce sujet était très clair :
        « Allez donc, enseignez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit,
        leur apprenant à observer tout ce que je vous ai commandé. Et moi, je suis avec vous toujours jusqu’à la fin du monde. » Matthieu 28, 19-20(tiens encore un clin d’œil à la Sainte Trinité…)

        Pour le reste, vous vous répétez. Et toutes vos hérésies ont été réfutées BIBLIQUEMENT. Je vous remets quand même le lien sur l’Eucharistie, car vous semblez avoir beaucoup de mal avec ça :
        https://philosophieduchristianisme.wordpress.com/2014/07/07/preuve-de-la-presence-reelle/

        J’arrête là l’échange car je doute pouvoir vous convertir par ma parole. J’ai terminé mon témoignage. Mais je ne perd pas espoir que l’Esprit Saint vous montre la Vérité, et que l’Amour de Marie vous touche, avant le retour de NSJC qui ne devrait plus tarder.
        Je prie à cette intention. Priez pour moi.

        @ Charly B,
        J’ai un peu de mal avec les « Charlie » depuis quelques semaines ;), mais NSJC vous remercie de défendre l’honneur de Sa Très Sainte Mère.
        En union de prière.

      • PhildeFer

        @Charlie B,
        Vos arguments reposent sur une traduction erronée accompagnée d’une falsification de la Bible: le nom que Dieu a révélé à Moïse est Jéhovah: « Celui qui fait être toutes choses » et non YHWV: « Celui qui est »

        Ensuite vous renforcez votre analyse erronée en affirmant que Marie est Mère de Dieu puisque Jésus est Dieu s’étant fait homme.

        Ceci est contredit par un très grand nombre de faits rapportés par les Saintes Écritures.

        Notamment:
        – Dans le désert, Satan essaya de tenter Jésus durant 40 jours: Satan aurait il pu penser pouvoir corrompre Dieu? Et comment supposer que Satan puisse ignorer la nature exacte de Jésus?
        – Jésus se retirait souvent des foules pour aller prier seul, y compris la dernière nuit ayant précédé son arrestation. Dieu se prierait Il Lui-même?
        – De très nombreuses paroles de Jésus rapportées par les apôtres prouvent une dissociation incontestable que faisait Jésus Lui-même d’avec son Père: Dieu. Quelques exemples non exhaustifs:
        Matthieu 23: 8-9-10 : Mais vous, ne vous faites pas appeler Rabbi; car un seul est votre Maître, et vous êtes tous frères. Et n’appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. Ne vous faites pas appeler directeurs; car un seul est votre Directeur, le Christ.

        Matthieu 27:46: Et vers la neuvième heure, Jésus s’écria d’une voix forte: Éli, Éli, lama sabachthani? c’est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné?

        Hébreux 2: 4: Dieu appuyant leur témoignage par des signes, des prodiges, et divers miracles, et par les dons du Saint Esprit distribués selon sa volonté.

        Hébreux 2: 7-8-9: Tu l’as abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Tu l’as couronné de gloire et d’honneur, Tu as mis toutes choses sous ses pieds. En effet, en lui soumettant toutes choses, Dieu n’a rien laissé qui ne lui fût soumis. Cependant, nous ne voyons pas encore maintenant que toutes choses lui soient soumises. Mais celui qui a été abaissé pour un peu de temps au-dessous des anges, Jésus, nous le voyons couronné de gloire et d’honneur à cause de la mort qu’il a soufferte, afin que, par la grâce de Dieu, il souffrît la mort pour tous.

        Concernant Marie, voici un texte qui analyse sa signification allégorique: http://textup.fr/121733JA

        Concernant le véritable dessein de Dieu: http://textup.fr/116001q1

        @Fleurdelys,

        Puisse effectivement l’Esprit saint nous éclairer tous. Amen!

        Cordialement

      • Mon pauvre ami…………..que Dieu ait pitié de vous….

      • Jujusmart

        Heu … On se connait ?http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_heart.gif

      • fleurdelys

        Ha ben si Finkelstein et Silberman le disent, c’est que ça doit être vrai !
        HAHAHAHA

  • rouletabille rouletabille

    Ce lieu de débauche qui s’appelle « VATICAN »avec son Président en jupette pour gogos,c’est cela la représentation de DIEU ? hahahaahahahaahhaahah.
    Dieu n’existe pas,des gens qui croient en cette invention et en ces bouquins pleins d’idioties pour prouver qu’il EXISTE ,on s’en fout de toute façon.Il y a Plus de morts sacrifiés avec ces idioties de croyances que de Paix et d’amour.
    Le glaive et le goupillon ne vous dit RIEN ?

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Grand marabout Grand marabout

    y penser c’est pas mal
    le faire,c’est mieux

    à croire qu’il faut s’appeler françois,pour sauver le monde!
    rien qu’en politiciens,on a du choix
    de roubaix,c mieux:
    http://www.youtube.com/watch?v=XkIAue604EU

  • Thierry92 Thierry92

    Perso je me moque éperdument du pape.

    je conseille à tout le monde de lire la Bible dévoilée.

    Cela permet de comprendre un peu plus la manipulation dont vous êtes les victimes.

    http://www.fichier-pdf.fr/2012/03/23/israel-finkelstein-et-neil-asher-silberman-la-bible-devoilee/

  • MiracleBoy

    tiens moi j’ai eu la visite des témoins de jéhovah , voyant arriver ces deux vieilles femmes , je me suis dis tiens , et j’ai compris qu’elles faisaient la pub pour leur religion .. lol enfin bref j’ai pas trop cherché à discuter avec elles , car elles sont tellement convaincues par la bible que ce serait comme pédaler dans le vide en leur parlant des tablettes sumériennes ou autres preuves anciennes .( de quoi y passer la journée )
    est ce que dieu existe ? sous quelle forme ? il nous veut du bien , et quoi qu’il arrive c’est sur il ou elle ?? sera toujours la .. a oui qui a dis que dieu était un homme ? ha…

    croire en quelque chose d’invisible c’est beau lol.
    mais le problème c’est que ca empêche les gens de réflechir par eux même et d’aller chercher des vérités autres que celles du bon dieu et de ses fameux commandements !::!

    bref peace