CAC 40 : des profits en hausse de 37% en 2014 ! (et pour les autres, la rigueur…)

Les marchés financiers en lévitation sous l’effet des politiques d’injection monétaires des banques centrales permettent aux actionnaires de voir leur capital financier s’envoler. Merci M Draghi et Bernanke. Non seulement la valeur des actions s’envole, mais les dividendes, c’est à dire le cash, généré par les portefeuilles, renoue lui aussi avec des profitabilités record. 37% de hausse en 2014 gagnés grâce à l’austérité salariale, la rigueur budgétaire, les plans de relance de la « compétitivité » comme le CICE (58 milliards d’euros sur 4 ans), et le gel des salaires dans la fonction publique. Les actionnaires peuvent remercier chaleureusement François Hollande…

La crise qui a pesé sur les profits depuis plusieurs années, semble bel et bien finie. Pour la première fois depuis 2010, les résultats du CAC 40 sont en progression. Et, quelle hausse ! + 37 % . Certes, cette croissance spectaculaire est avant tout portée par quelques groupes, dont GDF Suez, mais elle marque un vrai retournement de tendance. Revue de détail, alors que le Cac a touché un nouveau sommet ce jeudi .

Des résultats en nette hausse, des dépréciations moindres

Avec Carrefour et Gémalto, ce matin, les résultats nets cumulés des groupes du CAC 40 atteignent en 2014 64,4 milliards d’euros, d’après les calculs de Ricol Lasteyrie Corporate Finance pour Les Echos.

« La nette croissance des résultats est due avant tout à des éléments exceptionnels, tels des cessions, et à la baisse des dépréciations », résume Sonia Bonnet-Bernard, associée gérante du cabine. Elle cite par exemple la plus value réalisée par LVMH liée la cession de sa participation dans Hermès à ses actionnaires ou encore la vente de Galderma par L’Oréal.

Ainsi, les résultats d’exploitation (hors financières), qui ne comprennent pas les résultats exceptionnels, n’ont monté « que » d’environ 10 %.

Parallèlement, les dépréciations sont restées limitées. Certes, quelques stars de la cote comme Total en ont annoncé, mais on reste loin des années noires passées. En 2013, les dépréciations d’actifs avaient atteint un record de presque 24 milliards d’euros, pour les groupes de l’indice.

Lire la suite sur Les Echos

8 commentaires

  • stereo

    Règle n° une du capitalisme : »Tout pour quelques uns, rien pour les autres ! »… Partant de là, il ne faut plus s’étonner de rien !

  • suzanna

    Les dérégulations du travail n’avaient que ce but, faire des profits alors que l’industrie ralentit fortement dans le monde entier.

    Et grace à Macron, ce sera encore meilleur pour l’année 2015.

    Je ne sais pas si vous êtes allés récemment à votre banque, mais dans la mienne, il n’y a plus de guichet, les employés qui y travaillaient ont sans doute été reclassées ou virées, maintenant pour faire des dépôts il faut passer par un DAB spécial qui prend les billets, et quant aux retraits, je vous donne dans le mille, il faudra une carte bancaire payante pour pouvoir retirer plus de 300€ par semaine, sinon il reste la carte gratuite qui est donc limitée à cette somme, elle permet aussi les dépots, comme c’est ingénieux de leur part.

    A part ça, les banques sont en bonne santé, n’en doutons pas.

    • Bardamu

      Paradoxalement, les agences bancaires remplacent progressivement les petits commerces dans les grandes villes, il y’en a jamais eu autant.

  • Thierry92 Thierry92

    Et si vous parliez des monnaies locales complémentaires autour de vous?
    Pour aider les économies en local et les circuits courts?
    Les MLC qu’est ce que c’est?
    http://monnaie-locale-complementaire.net/category/fondamentaux/notiions-eco/

    La carte des monnaies locales complémentaires.

    http://monnaie-locale-complementaire.net/france/

  • margueritte

    Avec des billets Monopoly imprimés à la tonne, et surtout les virements faits aux banques par les banques centrales (des USA, et UE), c’est facile avec de la monnaie fictive d’acheter des parts d’entreprises réelles, http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cry.gif après ça on licencie, on fusionne et on se rachète entre financiers,et ce sont nos élus qui laissent faire cela http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif
    Jusqu’à quand allons nous les laisser nous voler ? Et ils osent faire la morale aux grecs ou autres, alors qu’en fait ils ressemblent comme deux gouttes d’eau à des faux monnayeurs, sauf que ce sont eux qui donnent leurs ordres à la police…

  • Dante GT

    Au lieu de laisser dormir votre fric sur un Livret A, ouvrez un compte titre et investissez en bourse, c’est pas réservé qu’aux milliardaires.
    Comme ca vous aussi aurez des dividendes et la rémunération de vos investissements augmentera aussi de 37%. :D