Enfoirés 2015 : Bobos millionnaires…

Alors que de plus en plus de citoyens, jonglent pour boucler les fins de mois. On assiste encore et toujours, à la super production médiatique et télévisuelle de la pauvreté, et de la suggestion qui nous est faite de donner, donner, donner pour que le fléau de la misère recule. Ce sont toujours les plus pauvres qui donnent, car eux savent ce que misère veut dire. Quid des nantis?? Si au lieu de voir les conséquences, on regardait les causes, il est évident qu’il y aurait des têtes sur les piques des sans dents. Mais ces pauvres de plus en plus nombreux, se cachent pour la plupart, préférant ignorer les millions (que nous n’avons pas) dépensés en « frappes chirurgicales » (ignorons les dommages collatéraux) pour agréer à l’oncle Sam. Si Coluche revenait, les responsables bien nourris, en prendraient plein la tronche. Mais la polémique n’est que sur la chanson de J.J Goldman, on accuse, on discute, on s’insurge sur des paroles, tout en faisant l’impasse sur les vraies causes de la misère. Un bon moyen de diviser encore, et cette fois ce sont les « vieux » contre les jeunes.

La fin de l’hiver nous offre toujours son épidémie de grippe et de gastro, mais aussi un autre fléau : la chanson des Enfoirés.
Un parterre de has-been du showbiz, acteurs de bides en série et comiques pas drôles sont pris d’une angoisse : JJ Goldman va-t-il pondre LE tube des Enfoirés ?
Ce fut chose faite en 2013 avec Attention au départ (qui n’est pas une hymne à l’exil fiscal…) et la « personnalité préférée des Français » revient avec, cette année, Toute la vie.
Sauf que la chanson de « JJ » rate sa cible et provoque l’ire de la jeunesse. Il faut dire qu’ils y vont fort cette fois, les bobos millionnaires, en intimant à la jeunesse de cesser de broyer du noir, de geindre et de plutôt de se battre pour, comme leurs aînés, jouir sans entraves…

Il y a quelque chose de profondément indécent à entendre ces bobos clamer « On s’est battus, on n’a rien volé ! » et demander aux jeunes de « se bouger »…
Des petites voix pénibles, qui donnent envie de plonger la tête dans un réacteur d’Airbus, émanent de cette chansonnette, illustrée par un clip montrant une battle minable entre une troupe de jeunes et une bande d’Enfoirés composée de vieillards et de bimbos flétries…
Le résultat : une cacophonie où les deux groupes s’invectivent en se dandinant sur des paroles qu’on dirait écrites par Pierre Gattaz et Jacques Séguela…
Un crachat musical émanant de rentiers de la variété française, qui, entre deux promos du best-of de leurs albums de reprises sur le canapé de Drucker et le plateau d’Arthur, viennent dire aux smicards, ces salauds qui se plaignent, de donner du fric à des semi-clodos au RSA…
Mais qu’on se rassure : tout ça finira par une grande soirée sur TF1, où entre deux pages de pub, les Enfoirés, faussement complices, viendront faire des guignolades sous la photo géante en noir et blanc de « Saint Coluche ».
Et l’hiver prochain, François « le chômage, c’est maintenant » Hollande, comme son prédécesseur et bien d’autres avant lui, continuera à faire grossir par son incompétence et sa soumission à la finance mondialisée le flot ininterrompu des miséreux, qui ne doivent rien aux Enfoirés, mais tout aux petites mains des Restos.

https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gcILWXCIA7c

Source via L’Echelle de Jacob

29 commentaires

  • Jean-Jacques Goldman a tenu à répondre à la polémique:
    Il y a méprise ! Face à la vague d’hostilité qui agite la toile ces derniers jour autour de la dernière chanson des «Enfoirés», jugée réactionnaire, Jean-Jacques Goldman, l’auteur de «Toute la vie», la chanson qui fait polémique, a tenu à répondre.

    Sur le même sujet
    VIDEO. Malaise et polémique autour du dernier titre des «Enfoirés»
    VIDEO. Malaise et polémique autour du dernier titre des «Enfoirés»
    «Enfoirés» : Maxime Le Forestier trouve «les vieux aussi cons que les jeunes»
    «Enfoirés» : Maxime Le Forestier trouve «les vieux aussi cons que les jeunes»

    Dans une lettre, publiée sur le site des Restos du coeur, le parolier explique en substance que le ton ne se veut pas paternaliste et encore moins donneur de leçon à l’égard de la jeune génération. Bien au contraire. Les adultes, font preuve, «comme trop souvent« de «mauvaise foi» dans leur réponse.

    «C’est une chanson dans laquelle des adolescents reprochent aux générations qui les ont précédés l’état du monde qu’ils leur laissent : pollution, chômage, violence, dette, misère» explique Jean-Jacques Goldman. Contrairement aux reproches de certains internautes qui y ont vu une chanson «antijeunes», le parolier explique que «les Enfoirés jouent le rôle des adultes qui leur répondent (NDLR. aux jeunes) comme trop souvent : en se dédouanant et avec mauvaise foi, mais en espérant qu’ils feront mieux.» «Le fait que la jeunesse nous demande des comptes me semble la moindre des choses. Le fait que le chanson se termine en faisant confiance à l’avenir aussi» conclut-il.
    Suite sur Le Parisien: http://www.leparisien.fr/loisirs-spectacles/chanson-polemique-des-enfoires-la-reponse-de-jean-jacques-goldman-27-02-2015-4562967.php

    Ce débat est un nouveau débat inutile qui ne sert à rien alors qu’il y a beaucoup plus grave à l’heure actuelle.
    Quand à Goldman, pas touche!

    • voltigeur voltigeur

      Ben oui enfumage!! toujours les conséquences
      et rien sur les causes. Donc, chacun verra midi
      à sa porte.
      Justifier ne sert pas plus, que polémiquer sur des mots, tant qu’on
      ne s’attaquent pas au fond du problème, et ça ce n’est pas
      à l’ordre du jour.
      Il faut occuper les masses, pour les empêcher de réfléchir… :(

  • benicourt

    Bon, maintenant c’est sûr, Goldman est devenu un vieux con. Étant un grand fan à ses origines, je suis très déçu. Une chanson écœurante où la seule voix exprimée par la jeunesse serait de se plaindre. Une parodie de face à face, moralisatrice et puante d’orgueil.

    Encore une autre façon de diviser les gens pour empêcher une révolution: jeunes contre vieux, travailleur contre chômeur, pauvre contre « privilégié » … ça suffit pas déjà d’opposer les gens par une de fausses divisions idéologiques (plusieurs partis politiques, un seul réel), de fausses divisions religieuses (plusieurs religions, toutes monothéistes et basées sur un seul et même dieu), etc.

    Tant qu’on sera divisés, ils gagneront. Il n’y a que dans l’union qu’est la force. Nous devons nous unir sur ce que nous avons en commun et pas nous diviser sur nos différences.

    Goldman et ta cliques de bobos millionnaires, rentrez chez vous, vous êtes has been et détestables. Très mauvais exemple pour la jeunesse.

    • voltigeur voltigeur

      Ce qui est lamentable, c’est l’inutilité d’une
      telle polémique.
      Les conditions d' »avant » ne sont plus celles de
      « maintenant », inciter les jeunes à se bouger,
      c’est bien! encore faudrait il, qu’ils puissent déplacer autre
      chose que de l’air pour leur avenir, et là c’est pas gagné, même
      avec de la bonne volonté..

      • voltigeur voltigeur

        Si on met la connerie à hauteur de la prime,
        il y a des favorisés! c’est bien vrai ça!!;)

      • Mortimer Mortimer

        Pas mieux, polémique complétement stérile.

      • domi26 domi26

        TU A RAISON volti , PERSO JE NE M’ATTACHE PAS A DE SI PETITE CHOSES IL Y A VACHEMENT PLUS GRAVE QU’UNE PHRASE QUI ÉNERVE NOTRE JEUNESSE ……

        la paix dans le monde
        la faim dans le monde
        les vampires de banquiers qui nous suce le sang jusqu’a plus soif
        les politique qui nous prennent pour ce que nous ne sommes PAS
        etc etc etc et j’en passe et des meilleurs

        SALUTATIONS A TOUS

        PS pour benji : je trouvais l’ancienne méthode beaucoup mieux , enfin ce n’est que mon avis , je ne suis pas seul a décidé AMITIÉ MON AMIS BENJI …… ET BISOUS A TOUTE TA PETITE FAMILLE

        DOMI

    • samlours94

      Goldmann devenu un vieux con ?
      Il y a longtemps qu’il l’était !
      Maintenant, ne donnons pas plus d’importance à cette merde que ce qu’elle en a …

      • Vous êtes pathétiques! Goldman, son pognon il l’a mérité vu son talent, quand à sa carrière, il n’en a plus, il se limite aux concerts des enfoirés sans se préoccuper de sa médiatisation ou de son image. Taper sur Goldman c’est vraiment petit quand on voit tout ce qu’il a pu écrire et composer.

      • lumpenproletariat

        Il le mérite autant que l’éboueur qui ramasse tes ordures le matin, le préparateur de commande qui prépare les colis de la bouffe que tu manges, de l’agriculteur qui fait tes légumes etc etc…

        Après de quoi ne peux tu absolument pas te passer???

      • Blackice

        b’en justement, il a laissé des millions de fans sur le carreau le JJ.

  • Grand marabout Grand marabout

    http://www.youtube.com/watch?v=Vo7lxXW6tO0

    The Concert For Bangladesh – Bangla Dhun

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

  • Ouaaaaiiss, vous avez toute la vie…pour pleurer.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

    • C’est vraiment de la merde en boîte, comme le titre l’indique ce sont vraiment des bobos réactionnaires
      qui sont incapables de reconnaître qu’ils sont responsables de cette misère grandissante.

      Pour moi l’art la musique en général est fait pour dénoncer les vrais responsables, mais apparemment il préfère accabler les jeunes
      s’ils avaient plus de couille que les poilus ça se saurait.

      https://http://www.youtube.com/watch?v=5ffqSx98gL0

  • Grognard

    Rien à ajouter au paragraphe en gras de cet article ; tout y est.
    Si le ridicule ne tue pas ; l’indécence non plus.

  • oliver_speed oliver_speed

    C’est clair tout est dit dans le titre, ils portent bien leurs noms… Ca me donne envie de gerber…

  • Grognard

    Ce serait intéressant d’avoir un débat sur l’art.
    J’ai tendance à affirmer que l’art, au moins celui des 19 éme et 20 ème siècles derrière un avantgardisme de façade sert surtout à préparer le terrain aux fantasmes de la bourgeoisie.

    • engel

      Cette période correspond à la marchandisation et à la politisation de tous les arts…. Et pas uniquement le 7°!

      Le sujet est immense et passionnant. Réflexions parmi tant d’autres:

      – L’art,comme arme de destruction de l’ancien monde(ancienne Europe).
      – Agrandissement du cercle de profit, qui n’est plus réservé à une minorité de talent et… aux marchands.
      – Art créateur de richesse facile.
      – Art devenu moyen de blanchir.
      – Art devenu niche fiscale.
      – Art devenu placement.
      Que pouvait le beau face à une telle déferlante?
      Rien, car pauvre.

      Le Moderne est à l’art, ce que sont les banques centrales à la vraie monnaie!
      …Troublant parallèle.

      • engel

        « Les fantasmes de la bourgeoisie » sont des fantasmes totalement universelles de l’homme oisif.
        Quel qu’il soit, où qu’il soit… et même du prolo.
        « Oisiveté, mère de tous les vices ».

        La force de Satan est de sublimer les travers et les perversions de l’homme.
        Satan a dévoyé l’art et l’a mis à son profit.
        L’art ne sert pas la bourgeoisie, il se sert de la bourgeoisie.
        Fini les scènes religieuses, maintenant on pisse sur le Christ. Et l’art est nouveau!

        Ps:Le concept de Satan est à prendre comme une allégorie.

        …Bizarre mon correcteur automatique d’orthographe refuse totalement Satan avec un petit s; par contre Christ avec un petit c aucun de problème.
        Vite un exorciste!!!!

      • Grand marabout Grand marabout

        ah oui
        quand tu vois ,les navets qui sont distillés,du cinéma ou à la télé(je m’amuse du prog que la tnt,les bobos font dodo)

        niche fiscale…blanchir ..richesse facile et éphémère
        la création,bof ,plus tard

        planète idiocracy,le film,devenu réalité

  • Nez

    Au contraire, j ai trouvé que la chanson voulait dire beaucoup plus : cela fait trente ans que chaque année ils ont cru faire le mieux qu ils pouvaient …. et ils se rendent compte qu’ils se sont trompés (ils ont laissé les causes s empirer et n ont pas été assez vigilants) même s ils ne l admettent pas facilement … ils demandent à la jeunesse de trouver des idées et des solutions qu ils savent ne plus pouvoir trouver car ils ont été, malgré leur volonte, fagocites par le système. C est un terrible constat d’échec …. mais d espoir quand même donné dans la jeunesse, si elle se prend elle-même en main …. car ils savent qu eux sont impuissants et ne les aiderons pas. Je reprends souvent l histoire du Petit Poucet … mais c est exactement cela …. trouvez vos petits cailloux et ne comptez pas sur moi pour vous aider … je pense trop à moi, même si je chante et dit le contraire ! … mais je vous aime quand même, et vous devez allez vers la vie et non vers la mort que nous vous avons préparé. (lois sur l euthanasie, sur l avortement avec négation de toute réflexion, malthusianisme de plus en plus forcé via certaines substances dans l alimentation avec l augmentation des hormones … et même dans certains vaccins ….)…. C est le gouvernement qui pour l instant va vers cette culture de mort qui a réagit car il voudrait que la jeunesse continue à obéir et à se sentir cocoonée.
    Donc constat d échec mais transmission de l espoir et de l amour dans cette jeunesse.

  • Hilaire

    Je suis assez d’accord avec ce que tu dis Nez !
    J’y vois aussi un second degré de lecture à ce texte, et aussi quelque chose qui fait écho à ce que je pense : que les anciens n’ont pensé qu’à gagner du fric, et ont délaissé les vraies valeurs humaines, comme la fraternité, par exemple.
    J’entends dans ce texte, des jeunes qui engueulent des vieux en leur disant qu’ils n’aiment pas le monde pourri dont ils héritent… C’est hyper juste, bien observé. Beaucoup de jeunes pensent ça, et des moins jeunes aussi, comme moi, qui ai des parents 68-ards qui n’aiment pas trop quand on leur rappelle que mai 68, c’était avant tout trois mois de bringues et beuveries, saupoudrées de violences, et qu’ensuite tout le monde est rentré dans le droit chemin, bien gentiment, et qu’ils nous gonflent à reparler tout le temps de cette mini « révolution », plus de 40 ans après…
    En tout cas, pour moi, JJ Goldman n’a pas perdu sa plume, souvent assez fine, et ce texte a du sens, plusieurs degrés de lecture, ce qui est loin d’être le cas de toute la diarrhée verbale qui dégouline de la plupart des chansons à la radio.
    … Par contre, question musique, bonjour ! il nous a ressorti un vieux fond de tiroir totalement indigeste le JJ, et massacré par des voix insupportables et criardes en plus !
    Pouah !