Jouons ensemble avec Disney et démontrons la fabrication du consentement

Le jeu est assez simple et se joue en famille, il consiste à trouver dans l’univers Disney, un exemple de personnage principal (héro, héroïne et autre idole de nos enfants) qui se trouve avoir du début jusqu’à la fin de ses aventures ses deux parents (Père et mère… je préfère préciser) lui permettant de s’appuyer sur l’éducation, la transmission de valeurs de ceux-ci pour faire face aux situations et autres pièges en tout genre qu’il rencontre.

Personnages Disney

Je précise tout de suite que l’argument qui voudrait que ce type de cellule familiale ne peut pas engendrer de sujets, de situations et d’aventures qui retiendraient l’attention des enfants ne tient pas une seconde face à l’une des séries télévisées les plus diffusées il y a encore peu dans le monde, j’ai nommé « La petite maison dans la prairie » où les mésaventures des enfants, les véritables héros de la série (auxquels des générations d’autres enfants se sont identifié) étaient  pratiquement toujours au centre de l’histoire.

Petite maison dans la prairie

Je sais bien qu’il s’agit d’une série mais que voulez-vous, personnellement je n’ai pas trouvé de dessins animés correspondants.

Si à ce jeu rigolo aux premiers abords, vous avez de grandes difficultés à en trouver plusieurs, voir même si vous ne parvenez pas à en trouver un seul (comme moi) qui réponde à ce critère simple, alors les lois de statistiques et de probabilités nous permettent d’écarter (au vu des décennies et du nombre de dessins animés concernés) tout hasard et de suggérer que :

1) Contrairement à une idée reçue, la totalité du cerveau humain étant actif en permanence et la grande majorité de cette activité étant non « consciente » (Concertiste au piano dont les mains parcours le clavier à une vitesse folle est un des exemples les plus frappants car ce concertiste n’a jamais l’impression de donner des ordres à ses doigts et pourtant quelle précision !!). Alors nous pouvons déduire que l’apparente inactivité cérébrale devant un dessin animés est elle aussi une idée reçue et que nos chers enfants enregistre bien plus que ce qu’ils ont l’impression de voir.

2) Que les images et autres messages subliminaux sont utilisé depuis déjà bien longtemps, le plus célèbre étant l’image subliminal de François Mitterrand  au générique du journal de 20h00 d’Antenne 2 avant les éléctions.

Vous ne l’avez pas vu ? mais si, ici :

Image subliminale Mitterrand

Stricto-sensu ça n’est d’ailleurs probablement pas une image subliminale, puisque sa durée est telle que si on sait qu’elle est là, on peut la voir facilement. Néanmoins en 1992, une loi a été votée pour interdire l’usage des images subliminales à des fins publicitaires

Décret n° 92-280 du 27 mars 1992 modifié: « la publicité ne doit pas utiliser des techniques subliminales » entendues comme visant à atteindre le subconscient du téléspectateur par l’exposition très brève d’images.

Source : https://sciencetonnante.wordpress.com/2013/06/03/les-images-subliminales-mythe-ou-realite/

3) Que les grands spécialistes et pourvoyeurs de ce type de manipulation sortent de, ou ont des liens avec la vieille mais toujours très active Institue Tavistock. Si vous ne connaissez pas cette étrange structure, alors je vous invite grandement à une séance de rattrapage avec l’excellente émission de Méridien Zéro (avec tous les liens utiles) dédiée au sujet ici :

MZ-Institue Tavistock

4) Que ce type de manipulations mentales sur des enfants facilite (à quel niveau, fort ou faible ?) une prise de décision à l’âge adulte allant dans le sens de l’explosion de la cellule familiale traditionnelle :

a) Vivre seul avec un ou plusieurs enfants n’est pas un soucis pour lui ou eux puisque aucun de mes héros d’enfance n’avaient besoin de leur père ou de leur mère ensemble pour vivre leurs aventures et réussir.

b) Manquer de respect à ses parents n’a aucune importance, mes héros n’ayant pas de parents ou ayant fuit celui qu’il avait.

c) etc…

Conclusion :

Il y a à mon avis une belle étude complète à faire sur les situations acceptées comme possibles là ou un frein mental agirait naturellement si les héros Disney étaient issue d’une famille avec un père et une mère vivant ensemble.

Il n’est évidement pas question de prétendre qu’un enfant perdant ses parents (par exemple) soit pour cela condamné au malheur, mais juste de souligner que ce qui devrait être une exception (un enfant privé d’un père ou d’une mère voir des deux) est une règle intangible (jusqu’à preuve du contraire) dans l’univers Disney.

D’autres thèmes sont également bien ciblés, j’en veux pour exemple les Chemtrails visibles depuis longtemps dans les cieux Disney.

Stef2892 pour les moutons enragés

44 commentaires

  • Tagadatsointsoin

    Un film d’animation où les deux petites filles ont leurs parents, même si maman est malade : « Mon voisin Totoro ».

  • Lislotte

    C’est un motif récurrent dans les contes traditionnels (Grimm, Perrault, Afanassiev, Mille et une Nuits,…) :

    – Blanche Neige, Cendrillon et la Belle Vassilissa sont orphelines de mère et persécutées par leur belle-mère,
    – On ne parle que du père de la Belle,
    – Peau d’Âne est orpheline de mère et menacée d’inceste par son père,
    – On ne voit que la mère et la mère-grand du Chaperon Rouge,
    – les parents du Petit Poucet et de Hansel et Gretel abandonnent leurs enfants,
    – Aladin vit seul avec sa mère, tout comme l’autre Blanche-Neige et sa soeur Rose-Rouge
    – Le Chat Botté commence par la mort du père
    etc.

    Plusieurs raisons à cela :

    – autrefois les mères mouraient plus souvent en couches qu’aujourd’hui, et les femmes épousaient en général des hommes plus âgés qu’elles. Beaucoup de familles monoparentales (veufs et veuves) dont le survivant se remariait, ou pas.

    – Ces contes-là étaient des récits initiatiques censés aider l’enfant à passer à l’âge adulte, c’est-à-dire à se passer de ses parents et à se prendre en charge tout seul.

    Disney a bel et bien complètement transformé et déformé ces récits, les contes originaux sont beaucoup plus durs et violents, mais il n’a pas inventé le héros orphelin.

    • Vous écrivez :
      « – autrefois les mères mouraient plus souvent en couches qu’aujourd’hui, et les femmes épousaient en général des hommes plus âgés qu’elles. Beaucoup de familles monoparentales (veufs et veuves) dont le survivant se remariait, ou pas. »

      Beaucoup ne signifie pas majoritairement, c’était même en réalité bien moins que vous ne semblez l’imaginer, http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1036887/pdf/medhist00038-0108.pdf

      Les dessins animés seraient donc destinés uniquement aux enfants ayant perdu un ou les deux parents ?

      Nous sommes d’accord sur le fait que Disney ne fait que continuer une longue histoire de compte en réalité très noirs (voir Peter Pan et ce qu’était le Dieu Pan), c’est un petit peu dommage pour l’univers merveilleux de Disney non ?

      En réalité rien n’empêchait Disney d’inverser la tendance surtout dans les dessins animés de ses 30 dernières années.

      Le dernier Disney est « Héro » qui avec son frère est élevé par sa tante.

      Pour finir, l’on ne passe pas à l’âge adulte en occultant ses parents, demandez aux orphelins ce qu’ils en pensent ? La plupart remuent ciel et terre pour les retrouver

  • Grand marabout Grand marabout

    j’ai trouvé « la famille delajungle »

    sinon cosette commence au mac do thenardier et fini baronne

    bernard et bianca avec la gamine :mauvais exemple

    arnold et willy:mauvais exemple
    L’in­ter­prète de Willy est désor­mais le dernier rescapé de cette série « maudite ». Dana Plato, la sage et jolie Virgi­nie, est décé­dée en 1999 d’une over­dose, tandis que Gary Cole­man s’est éteint, ruiné, à 42 ans des suites d’une hémor­ra­gie céré­brale. Todd avait lui aussi connu les affres de la drogue.
    http://www.voici.fr/news-people/actu-people/mort-de-conrad-bain-d-arnold-et-willy-willy-est-devaste-478327
    bonus pour les quarantenaire!
    http://www.youtube.com/watch?v=jyLpPgNjKSA
    http://www.youtube.com/watch?v=Qs7k5WWOZIM

    • La famille de la jungle n’est pas un long métrage Disney ni même une série Disney.

      Il ne me semble pas qu’il y ait eu un Disney sur Cosette qui au passage est une fille abandonnée par son père avant sa naissance et par sa mère alors qu’elle n’est encore qu’une très jeune enfant.

      • Grand marabout Grand marabout

        cosette,c’était pour la littérature française
        après je ne fais de distinction sur « les produits » de la petite boite ou du cinéma,ils ont le même but,
        vanter l’immoralité des valeurs ,qui doit triomphé pour le bien

        « rebelle »

      • Pour moi un des passages le plus intéressant dans l’œuvre de Victor Hugo « les misérables » est celui où Jean Val-jean va soigner le petit amis de Cosette après l’avoir sorti des barricades avec des plaques d’Argent, ce qui bizarrement ne sera pas repris dans les versions cinématographiques.

  • La reine des neiges a une famille au grand complet. Le roi lion aussi. Mais globalement, c’est vrai que les parents sont soit inexistants soit jouent un rôle très secondaire dans la plupart des Disney.

    Quand on connait les origines de Walt Disney, on comprend pourquoi. Il était membre de l’ordre de Demolay, un ordre para-maçonnique qui tire son nom de Jacques De Molay, le dernier Grand Maître des Templiers, mort sur le bûcher pour magie noire et idolâtrie. Alors forcément, les images subliminales et le conditionnement psychologique, ça le connait:

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/07/walt-disney-etait-membre-de-lordre-de.html

    • @ Guy Fawkes

      Raté la reine des neiges dès le début perd ses parents qui meurent dans un naufrage à la 10ème minutes.

      et pour le Roi Lion le père meurt à la 34ème minute.

      Allez on cherche encore…

    • Dubitatif

      Petite correction Cher Guy Fawkes

      Jacques de Molay 23e Grand Maitre de l’Ordre des Templiers au XIIIe siècle, ne faisait en rien de la magie noire.

      C’est Philippe Le Bel dont les caisses du royaume étaient
      vides, devait trouver une astuce pour dépouiller les Templiers

      Le Roi né passablement dérangé dès sa prise de pouvoir, ne s’améliora pas par la suite. Parano, il pensait que les Templiers revenant des croisades ne lui donnaient pas tout leur or. Au fil du temps, cela devint une obsession chez lui et quand les caisses furent vides il mit sur pied, un complot bidon avec preuves bidons pour faire accuser les Templiers de tas de trucs bidons mais en réalité pour prendre leur fric.

      Il était obligé d’inventer ces fausses accusations car le peuple très croyant, n’aimait pas le Roi mais aimait les
      Templiers.

      Sur le bucher (qui d’ailleurs ne prenait pas feu…) le calvaire de Jacques de Molay dura toute la nuit. Avant de
      mourir, il lança au Roi qui le regardait : « JE VOUS MAUDIS
      VOUS et VOS 15 GENERATIONS A VENIR  »

      Et étrange, si on regarde tous les descendants de Philippe
      Le Bel, tous eurent des vies et des fins tragiques…

      nota: cette tour qui porte le nom du Templier est toujours
      debout on peut la visiter. Elle est à quelques mètres de
      l’Hôtel de Ville de Paris, en face.

  • 108

    Et le subliminal chez Disney:

    etc.

    Technique largement utilisée ds la pub aussi:

    etc.

    – les billets et chèques (vérifier sur les votres ^^)

    Là c’est un pliage mais c’est quand même « bluffant »

    etc.

  • isabeille

    Il y a Mulan où l’héroîne a ses deux parents et aussi, même si ce sont des animaux, les 101 dalmatiens et éventuellement les aristochats si on prend les enfants commes les héros et héroïnes…
    C’est vrai que Disney avait perdu ses parents par sa faute, alors c’est peut être sa marque de fabrique…avec les images subliminales sexuelles…

    • Bravo Mulan est une belle exception à ce petit détail près que le message qui est véhiculé dans ce dessin animé est que si vous avez vos deux parents et que vous êtes une fille, votre côté féminin se développe bizarrement puisque dans la quasi totalité de l’animation Mulan est un soldat « homme » et les soldats hommes se travestissent également.
      Mais ne faisons pas la fine bouche. Mulan est une exception.

      Raté pour les aristochats, le père est mort avant même que ne commence le dessin animé.

      Pour les 101 Dalmatiens, nous pouvons considérer cela également comme une exception valable. maintenant si j’étais taquin, je dirais que ce qui est mis en avant ici c’est qu’une famille composé d’un père et d’une mère est obligatoirement synonyme de mère pondeuse….
      Mais comme Mulan, exception retenue.

    • Vous écrivez : « C’est vrai que Disney avait perdu ses parents par sa faute » d’où tenez vous cette légende ?

  • Michele

    Et la princesse Fiona dans Shrek???
    elle a bien ses parents du début à la fin non??
    même si ceux-ci ne sont présents qu’un moment dans le premier, ils jouent un rôle dans tous les épisodes

  • galerien

    Des dessins de personnages réalisés à partir d’un sexe

    http://www.youtube.com/watch?v=oZv6Tu4zvY4

  • galerien

    Des dessins de personnages réalisés à partir d’un sexe

    « https »://www.youtube.com/watch?v=oZv6Tu4zvY4

    enlever les « 

  • Tyr

    Pour ceux qui veulent en savoir plus sur Disney et satanisme, Laurent Glauzy a écrit un très bon petit livre sur le sujet.

  • berenice

    En ce qui concerne les séries, téléfilms ou films américains (et peut être d’autres) pas seulement Disney, j’ai remarqué que lorsque un homme « seul » mais avec enfant(s) rencontre une femme « seule » avec enfant(s), l’homme est toujours veuf et la femme toujours divorcée !!!

    En ce qui concerne les 101 dalmatiens il n’y en a que quelques uns qui sont les vrais enfants de Pongo et Anita (pas sûre des noms là) les autres ont été récupérés dans l’antre de la méchante !

  • loption

    Bonjour,
    je ne vois pas où est le message subliminal dans le journal de france 2 pourriez vous m’aider ?

  • Hector

    La belle au bois dormant ou Alice au pays des merveilles.

    C’est sur que dans un bon nombre de Disney, si le héros avait ses parents, le film n’aurait pas lieu d’exister, comme avec Cendrillon, Bambi, ou Aladdin.

    N’oublions pas non plus que pour un bon nombre d’entre eux, c’est l’histoire qui est comme ca…

    Pocahontas, tiré d’une histoire vraie
    Cendrillon, c’est Charles Perrault et les frères Grimm
    La belle et le clochard, Ward Green
    Les 101 dalmatiens, Dodie Smith
    Le livre de la jungle, Rudyard Kipling
    Robin des bois, le roman de renart
    Rox et Rouky, Daniel P. Mannix
    La petite sirène, d’apres un conte d’Andersen
    Aladdin, d’apres un conte aussi, Aladdin et la lampe merveilleuse
    Tarzan, Edgar Rice Burroughs…

    Bref, le coup du « méchant disney sataniste qui veut détruire la famille parce que tous ses héros n’ont pas leurs deux parents qui les élèvent jusqu’à leur majorité », c’est juste ridicule.

    La palme du ridicule pour Mulan, qui se travesti en homme non pas parce que ça lui plait ou pour une quelconque inclinaison sexuelle inhabituelle, mais pour éviter a son père malade d’aller se faire tuer à la guerre, puisqu’ils recrutent 1 homme par famille…

  • Hé ! Mais je vois que beaucoup connaissent leurs classiques ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif