Allemagne: « Mein Kampf » d’Adolf Hitler réédité, une première depuis 1945

Une nouvelle fois, on condamne Hitler et son livre Mein Kampf, non pas que cela soit une bonne chose puisque ce livre n’aurait peut-être jamais dû exister, mais une nouvelle fois, le monde va se limiter à une information très orientée sans que cela ne dérange vraiment. Condamner un tel livre tout comme son auteur, une bonne chose, cela revient à condamner l’horreur en tant que telle, mais il faudrait voir également de condamner ceux qui ont financé cette horreur, qui en ont profité, qui l’ont récupéré et qui ont même fait pire: les États-Unis. Je ne le rappellerais jamais assez:

diaporama_MK04Mein Kampf version manga vendu au Japon

Sans parler du fait qu’ils sont responsables d’un des plus grands génocides sur la planète.

Et donc, Mein Kampf est réédité en Allemagne, une première depuis la seconde guerre mondiale, une édition remplie d’annotations censées expliquer et éduquer au lectorat l’histoire pour éviter que de tels événements ne se reproduisent. N’y a-t-il donc pas de danger à rééditer un tel livre? Car les annotations risquent d’être purement et simplement ignorées, quand on connait le succès d’un tel ouvrage… Il fut un best-seller en Turquie en 2005, et il battrait actuellement des records sur internet via les sites Amazon et Itune.

Rééditer ce livre en Allemagne, n’est-ce pas réintroduire un mal contre lequel il vaudrait mieux lutter?

Le livre qui a servi de base idéologique au nazisme du IIIe Reich, le tristement célèbre « Mein Kampf » (« Mon combat ») d’Adolf Hitler, va être réédité en Allemagne pour la première fois depuis la Seconde Guerre mondiale. L’interdiction de sa réimpression vient récemment d’être levée.

Le livre était interdit de réimpression en Allemagne depuis la fin de la guerre 39-45. La première réimpression allemande depuis la mort de son auteur est dès lors attendue pour la première partie de 2015. La nouvelle réédition, dans sa version originale, est densément annotée. Selon l’Institut d’Histoire Contemporaine de Munich, citée par le Washington Post, plutôt qu’un guide pratique pour les nazis en herbe, l’ouvrage réédité sera un « outil académique vital« , riche de 2000 pages au sein duquel les critiques et analyses de l’œuvre du Führer occupent bien plus de place que le texte original lui-même.

Mais malgré ces précautions académiques, des voix critiques craignent que ce ne soit là une initiative qui permette à la voix d’Hitler de se faire réentendre d’outre-tombe. Notamment parmi les survivants de l’Holocauste dont les voix se sont élevées à la suite de cette annonce.

Source et article complet sur la RTBF

 

41 commentaires