Cancer: Un business mortel

Il y a des sujets qui n’existent pas, dont la plupart des médias ne parlent pas, car ils font partie des tabous entretenus au nom du fric! Le cancer en fait partie. Combien de victimes juste par ce que le cancer fait vivre plus de monde qu’il n’en tue? Une omerta totale est organisée autour du sujet, ainsi qu’autour des multiples alternatives existantes qui elles, peuvent donner des résultats, comme la méthode Beljanski, ou l’utilisation d’aliments pouvant favoriser ou au contraire lutter contre le cancer.

Il y a néanmoins des voix qui s’élèvent face au silence, la plus connue en France étant le docteur Delépine, une oncologue-pédiatre formidable qui témoigne et multiplie les conférences sur le sujet. Elle est au centre d’un film dénonçant les mensonges autour du cancer plusieurs mois, avec nombre de faits présentés et de témoignages, quand aux participants, ils sont nombreux, il y a même certaines personnes relativement médiatisées. On y retrouve notamment: Dr Francois Bachelot (ex-beau frêre de Roselyne), Laurent Baffie, Dr Hélène Cornille, Dr Nicole Delépine, Dr Gérard Delépine, Dr Eléonore Djikeussi, Dr Michaël Finaud, Dr Olivia Hicks-Garcia, Dr Jérôme Marty,Pascal Olmeta, Dr Pierre Sadoul, Astrid Veillon.

Y aurait-il un super business de la maladie qui ne tiendrait pas compte des patients en souffrance?
Le docteur Nicole Delépine, Cancérologue, responsable de l’unité d’oncologie pédiatrique de l’hôpital universitaire Raymond Poincaré à Garches (APHP), pratique avec son équipe une cancérologie individualisée et sans aucun doute mieux tolérée et de surcroît plus efficace. Ses résultats parlent d’eux-mêmes : plus de 90% de réussite sur des cancers de l’os chez l’enfant si la prise en charge est immédiate contre 50% ailleurs.


Après trente ans de bons et loyaux services le Dr Delépine s’apprête à partir en retraite en juillet prochain et à cette occasion les pouvoirs publics envisagent très sérieusement la fermeture du service. La présence de la petite équipe des 8 médecins séniors pédiatres qui exercent avec elle, depuis plus de trente ans garantit la pérennité de ses méthodes et pourtant l’avenir du service reste très incertain.
« Peut-on soigner librement en France ? » manifestement la question vaut la peine d’être posée.
Après plus de 25 ans de lutte, le service existe toujours. Il est à parier que si les résultats n’avaient pas été significatifs l’unité aurait tout bonnement disparu depuis bien longtemps.
La médecine actuelle semble s’élaborer sur un fonctionnement à plusieurs vitesses. Cette médecine uniformisée, informatisée, déshumanisée n’est pas du goût du Dr Delepine et de ses collègues.
Ce qui se joue très clairement c’est la vie d’enfants et d’adultes. II semble donc évident que poursuivre la mission initiée par le Docteur Delépine est pour ainsi dire vitale.
Ses collègues pourront-ils poursuivre leurs missions ?

Source (à visiter absolument pour une bonne information sur le sujet): Nicoledelepine.fr

Le cancer est avant tout un business, une aberration qui rapporte des fortunes, d’ailleurs, des médecins aux Etats-Unis ont reconnu avoir diagnostiqué des cancers qui n’existaient pas simplement pour une question de profit personnel. Quand au Docteur Delépine, elle avait expliqué de nombreuses dérives dans le domaine il y a quelques mois lors d’une conférence passionnante qui s’est tenue à Marseille:

Exceptionnelle conférence du Dr Nicole Delépine, cancérologue, dénonçant avec véhémence et faits à l’appui, les dérives ahurissantes de Big Pharma et du système de soins soumis totalement au pouvoir de l’argent ! Les révélations sont affolantes de violence car le résultat de ces magouilles se solde, hélas, par la mort de centaines de personnes !

Source: Le libre penseur

En France, la situation est telle que non seulement le patient ne peut choisir son traitement, celui-ci est imposé et doit suivre les protocoles en place aussi dangereux soient-ils, mais en plus, la personnes touchées par cette maladie se voit dénoncée aux instances médicales en cas de refus du traitement imposé:

Et pour aller plus loin autour du film, divers témoignages sont disponibles sur internet, dont ceux-ci:

À vous de choisir quel sera le chemin à emprunter pour guérir votre cancer ou celui de l’un de vos proches. Bien sûr, il n’est pas question ici de tout rejeter en bloc, les traitements qu’ils soient chimiothérapiques ou radiothérapiques, les protocoles, les avis de médecins spécialisés, mais il ne faut pas non plus foncer dedans sans prendre en compte que des dérives peuvent exister, et certaines d’entre elles sont dénoncées dans le film présenté ci-dessus.

Reste à savoir quand les criminels responsable du décès de nombre de personnes au nom du fric seront inquiétés par la justice. Les chances sont réduites, mais nous pouvons quand-même espérer…

18 commentaires

  • Le Dc Delepine est courageuse et mérite le respect.
    Elle dénonce l’arnaque du monde médical tout comme Sylvie Simon dénonçait l’arnaque des vaccins.

    C’est la peur qui nous tient dans le système médical. Pourtant, quand la machine infernale s’enclenche, on se retrouve dans les mains d’individus qui ont souvent perdu toute humanité et ne voient en nous que des dossiers, des numéros (parce qu’ils n’ont appris que cela et n’ont jamais vraiment réfléchi par eux-mêmes).

    Alors attention aux erreurs de diagnostics, aux faux diagnostics, à l’excès de prévention par des techniques sauvages, cruelles, traumatisantes pour le corps (notamment les glandes qu’on écrase et qu’on passe ensuite aux rayons).

    SI maladie il y a, il est très important de s’informer sur ce qu’elle signifie, ses facteurs et causes d’apparition, sur les traitements possibles, sur tous les aspects psychiques et physiques en cause, sur l’alimentation, les médecines complémentaires…

    Une maladie nécessite de comprendre ce qu’elle a à nous dire. Beaucoup de personnes pensent qu’elle nous tombe dessus, comme par hasard, sans jamais se remettre en cause. Sans culpabilité, mais avec responsabilité, il est bon de chercher à comprendre ce message du corps.

    Il y a eu souvent, avant son déclenchement, bien des messages du corps, qu’on n’a pas voulu entendre.
    S’il y a des facteurs aggravants, il y a un ou des facteurs déclenchants qui se trouvent dans la réponse de notre psychobiologie à un stress, un choc émotionnel. (cf les travaux de Hamer)
    Encore une fois, reprenons notre pouvoir.

  • Antinéoplastons: le médicament du Dr Burzynski qui guérit le cancer est réprimé par Big Pharma depuis plus de 40 ans

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/03/antineoplastons-le-medicament-du-dr.html

    Cancer : les remèdes interdits (Doc) [VOSTFR]

    http://openyoureyes.over-blog.ch/2014/05/cancer-les-remedes-interdits-doc-vostfr.html

    Guéri par l’herbe de blé: un homme de 74 ans a remporté le combat contre le cancer

    http://www.sante-nutrition.org/gueri-lherbe-ble-homme-74-ans-remporte-combat-contre-cancer/

    68 études de l’efficacité du cannabis contre le cancer

    http://www.alchimiaweb.com/blogfr/68-etudes-scientifiques-efficacite-cannabis-contre-cancer/

    Des amandes d’abricot contre le cancer ?

    http://www.alternativesante.fr/cancer/des-amandes-d-abricot-contre-le-cancer

  • Blackice

    petit témoignage personnel..
    j’ai accompagné ma femme en 2013/2014 dans sa maladie.
    un cancer du poumon. j’ai vu les dégâts des « cures » de chimiothérapie, de chirurgie très lourdes ‘3/4 de poumons retiré, plus de 40 séances de radiothérapie. tout ça la détruit plus que sa la soigné.
    elle s’est éteinte après 17 mois de lutte complètement déglinguée par tout ces produits.
    vous savez ce que m’ont dit les « blouses blanches » après son décès? vous savez monsieur il y’a 20 ans votre femme serait partie en 3 mois. on la prolongé 17 mois.
    quel c…! comme si ça me rassurai.
    elle avait 50 ans. je vous en prie, ne fumez plus!
    croyez moi, ça n’arrive pas qu’aux autres.
    seulement voila,on est obligé de tomber entre leurs pattes. il n’existe pas de solution alternative a moins de se faire traiter de fou a lié.
    quand on vous annonce ça devant un bureaux avec une blouse blanche qui vous montre des scanners ou autres IRM, on se voit mal se lever, lui serrer la main, et lui dire merci! je vais me soigner moi même!.
    pas facile tout ça. …

    • J’ai perdu du monde aussi avec le cancer, mon grand-père, ma cousine âgée de 18 mois seulement… Et dire qu’ils auraient pu être sauvés, plus le temps passe, plus je suis dégouté de voir cela…

    • ROY

      Je sais hélas combien il est dur de perdre son épouse d’une maladie grave, ma femme avait 43 ans quand elle est partie, son cancer était bien avancé quand nous nous en sommes aperçu (un anaplasique à petites cellules (1) qui en partant des poumons va très vitre créer des métastases (foie, cerveau, os etc), en moins de cinq mois tout était fini…
      J’ai tout essayé, j’ai fait (en plus des soins qu’avait mon épouse dans un centre hospitalier spécialisé en pneumologie) appel à Mirko Beljanski et je dois reconnaître que ses RLB permettaient que ses défenses naturelles (T4, T8) étaient augmentées, une chose est certaine elle n’a pas perdu ses cheveux malgré les traitements lourds qu’elle devait avoir.
      Ceci écrit, effectivement il faut autant que possible ne pas fumer de tabac, d’autant que très peu parlent de la présence du polonium 210 dans le tabac (issu du gaz radon qui se fixe sur les feuilles de tabac …je vulgarise).
      Bref, j’ai aussi tout autour de moi vu beaucoup d’amis, de collègues partir de cette maladie.
      Mais la pollution pulvérulente ionisante (2)(est probablement bien plus dangereuse que l’hypothétique pollution du diesel…) et celle ci est présente dans l’environnement de manière croissante, c’est assez préoccupant car ce sont de vrais problèmes bien supérieurs à ceux rabachés pour amener des sous à certains qui vantent (par intérêt et uniquement par intérêt) les voitures électriques qui ne risquent pas de nous emmener bien loin…
      Concernant les retombées atmosphériques de radionucléides disséminés par les essais des bombes atomiques, les accidents majeurs dans des réacteurs nucléaires, les pollutions liées aux armes utilisant de l’U238, les pollutions liées aux conflits et là nous avons l’Ukraine qui joue avec la santé de bien des personnes en dispersant des matières radioactives se trouvant dans le sol depuis Tchernobyl, lors d’explosions de bombes, ainsi le césium 137 dont la période est d’un peu plus trente années (celui des premiers jours de l’accident de Tchernobyl)est toujours aussi toxique (il le sera ensuite de moitié pour une trentaine d’années, etc etc)…
      Cette pollution on en parle très peu et pourtant combien de personnes seront atteintes de maladies respiratoires graves dans les années à venir et qui ne seront pas liées aux particules fines du diesel!

      1)4ème cause de décès par néoplasie.

      2) Pour référence l’étude de l’APRI sur la pollution pulvérulente radioactive (dossier datant déjà de décembre 1978 soit bien avant Tchernobyl)

  • yann

    On peux aussi rajouter :
    http://transition888.heavenforum.org/t644-la-therapie-du-docteur-max-gerson

    La thérapie du docteur Max GERSON est reconnue au Japon (vidéo 7 min.)
    http://milct.org/node/159

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    « …il n’est pas question ici de tout rejeter en bloc, les traitements qu’ils soient chimiothérapiques ou radiothérapiques, les protocoles, les avis de médecins spécialisés… » ; http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif…ben si justement il le faut carrément et franchement ! …et plutôt 200 fois qu’une ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

  • Charles Mortel

    ConscienceU12 tu raisonnes ainsi car tu n’as peut être jamais eu de problème de santé et c’est tant mieux pour toi. Je suis moi même passé par là et je ne regrette quand même pas l’intervention que j’ai subi en 2013. Tu sais, quand on t’annonce qu’il te reste peut être 6 mois à vivre, eh bien tu ne réfléchis pas trop longtemps surtout lorsque tu as un gamin en bas age comme dans mon cas.

    • Ularius

      « Tu sais, quand on t’annonce qu’il te reste peut être 6 mois à vivre, eh bien tu ne réfléchis pas trop longtemps surtout lorsque tu as un gamin en bas age comme dans mon cas. »

      Homme sandwich pour l’industrie du cancer !!! pour tirer les larmes t’aurais dû rajouter que « ta femme » était enceinte et le top de la crédibilité émotive tu rajoutes que le gamin en bas âge est myopathe…plus y a de l’émotif plus t’as de public et plus t’es crédible; tu dois encore progresser .

      Remettre la Nature dans nos corps fait naitre la vie dans nos coeurs…

      • Certains ont fait le choix de tenter une approche mais trop tard. L’enfant de ce policier était condamné. La chimio et la radiothérapie ne l’ont pas sauvé. Le traitement du Dr Burzynski, maudit par les instances de santé, lui a guérie son cancer…mais elle est morte à cause des radiations précédentes.

        http://www.youtube.com/watch?v=pnTRxlNArEQ

        Elle est morte sans cancer (grâce au traitement non approuvé) mais c’est la radiothérapie qui l’a tué. En gros, si elle avait suivi le circuit alternatif dès le départ, elle serait probablement encore vivante.

    • ConscienceU12 ConscienceU12

      Charles (réponse également valable Blackice), tu veux vraiment savoir ce que je ferais, si on me diagnostiquait un cancer demain ?
      Et bien je leur dirais, Ok merci pour l’info ! …et j’entamerais directement un jeune complet de 40 jours (juste un verre d’eau par jour), et là je peux te dire que le cancer il a intérêt à avoir la vie dur, car sans plus aucun apport nutritif je peux te dire qu’il va avoir du mal à trouver un truc à se mettre sous la dent le pauvre. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      Alors famille, compagne, jeunes enfants ou pas, personne ne pourra m’empêcher de le faire ; …et si j’y passe et bien c’est la vie, et je l’accepterai (comme devront l’accepter mes proches), et sache que la mort ne me fait aucunement peur, bien au contraire, car elle est avant tout « une délivrance » et certainement pas une fin ; …c’est comme une nouvelle naissance. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      Et crois-moi si tu veux, mais le jour où tu commenceras à considérer la mort de la sorte, c’est vraiment là que tu commenceras à apprécier réellement la vie à sa juste valeur ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_smile.gif

      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif Et je peux même te garantir une chose c’est que si tout le monde sur cette Terre arrêtait d’avoir peur de la mort, le monde serait bien plus beau et la vie encore plus appréciable à vivre !

  • Attention quand même il ne faut pas croire que les traitements alternatifs sont la panacée. Le problème c’est qu’il y en a tellement que les gens passent de l’un à l’autre en disant qu’aucun ne fonctionne.

    Au 1er mars de cette année, il y a cinq ans, je commençais mon traitement alternatif. Tumeur de 9cm entre les poumons, lymphome de haut grade de malignité, stade 4, deux métastases au-dessus des surrénales.

    Ma fille avait 4 ans à l’époque et pourtant je n’ai pas hésité à refuser la voie de la chimio: dès que j’ai su que l’un des produits de ma chimio (le cyclophosphamide) avait été reconnu cancérigène par l’OMS.

    Les gens ont peur de mourir. Beaucoup n’osent même pas prononcer le mot cancer mais préfèrent parler de maladie grave. Moi je n’avais pas peur. On m’a demandé mais comment avez-vous fait pour ne pas avoir peur?

    J’avais lu Epicure il y a très longtemps, qui avait écrit: il n’y a rien à craindre et surtout pas la mort. Car lorsque moi je suis là la mort n’est pas [là], et lorsque la mort est là c’est moi qui n’y suis plus.

    Et les proches? Comment elle va faire votre fille sans vous? Eh bien, à l’âge de 24 ans j’avais déjà perdu 7 membres de ma famille dont mon père; et ma mère à 30 ans. J’avais constaté qu’on pleure beaucoup mais qu’on survit.

    Bref, comme j’étais bien, j’ai décidé de tenter le traitement alternatif. Je me suis tenu à un mélange de Kousmine (que je lisais depuis 1989) et de l’américain Bill Henderson, que j’ai suivi strictement, sans changer.

    Je suivais deux indicateurs d’amélioration ou d’aggravation, à savoir la toux et le rythme cardiaque. Si la tumeur grandissait, ces deux indicateurs ne devaient en aucun cas diminuer. Ce qui fut pourtant le cas.

    Autre chose, je me suis abstenu (et m’abstiens toujours) de me faire suivre. J’ai fui les hôpitaux et les oncologues, qui ne font que déprimer le système immunitaire par leurs propos moralisateurs.

    Lorsque quelqu’un me contacte via mon blog, je dis toujours que je ne suis pas là pour convaincre de passer par un traitement alternatif. Mon blog se veut être un témoignage: voici ce que j’ai fait et voilà où j’en suis.

    Je ne prétends nullement être guéri. Comme je l’ai écrit, je le saurai lorsque je mourrai d’autre chose, et bien entendu si possible pas maintenant, mais dans 10 ans ou plus (15 ans après la disparition de la tumeur).

    On peut me contacter via ma page Toujours vivant?, je réponds toujours :-)

  • piou31

    Une bonne source de connaissance sur le cancer, c’est les travaux du Dr Gernez.
    Eviter le sucre, si doux à la langue, si mortel partout ailleurs : les tumeurs en raffolent.
    La vitamine C : J’ai rencontré un oncologue qui a eu peur de tuer ma soeur avec une intraveineuse de seulement 1 gramme, alors que Linus Pauling, pauvre fou double prix nobel, a guéri des patients avec des doses jusqu’à plus de 150 g par jour (toujours en IV).
    Résultat, elle est bien morte comme le prédit Gernez, dans les cinq ans après le diagnostic, qui coïncide aussi avec le laps de temps moyen que mettrait la tumeur a tuer si elle n’était pas traitée (oups).
    Du coup, j’ai aussi découvert les vertus de, la complémentation au Sélénium (produit Sévite (pour les animaux) sur le grand google), le chlorure de magnésium, l’extrait de pépin de pamplemousse, plus cher que l’argent colloidal qu’un petit bricoleur peut facilement faire chez soi pour pas cher, l’auto hémothérapie (pour qui n’a pas peur de se piquer du sang pour se le réinjecter de suite).