Qu’est-ce qu’une théorie du complot ?

Obama veut la guerre chaude. La civilisation occidentale est menacée par l’ État islamique. La guerre mondiale contre le terrorisme est glorifiée comme une mesure humanitaire. Nous avons une responsabilité en matière de protection.

La solution: la guerre humanitaire.

Les méchants sont à l’affût. Éliminez-les, a décrété George W. Bush. Les médias occidentaux battent le tambour de la guerre. L’agenda de guerre d’Obama est soutenu par un gigantesque appareil de propagande.

L’un des objectifs principaux de la propagande de guerre est de fabriquer un ennemi. Comme la légitimité de l’administration Obama vacille, il faut dissiper les doutes sur l’existence de cet ennemi extérieur, notamment al-Qaida et son réseau de filiales (soutenues par la CIA).

Le but est, au moyen d’articles répétés ad nauseam dans les médias, d’instiller dans l’esprit des gens que les musulmans constituent une menace pour la sécurité du monde occidental. La guerre humanitaire est conduite sur plusieurs fronts : la Russie, la Chine et le Proche-Orient sont actuellement les objectifs principaux.

La xénophobie et l’agenda militaire

La vague de xénophobie antimusulmane qui a balayé l’Europe est liée à la géopolitique. Elle fait partie de l’agenda militaire. Elle consiste à diaboliser l’ennemi.

Les pays musulmans détiennent plus des 60% de toutes les réserves pétrolières. En revanche, les Etats-Unis en ont à peine 2%. L’Irak possède cinq fois plus de pétrole que les Etats-Unis (voir Michel Michel Chossudovsky La diabolisation des musulmans et la bataille pour le pétrole, Global Research, 4 janvier 2007).

Une grande partie des réserves pétrolières mondiales se trouve dans les pays musulmans. Le but de la guerre conduite par les Etats-Unis est de voler ces réserves de pétrole et de se les approprier. Pour atteindre cet objectif, ces pays sont attaqués: par la guerre, les opérations secrètes, la déstabilisation économique, le changement de régime politique.

L’inquisition américaine

La formation du consensus autour de la guerre est similaire à l’Inquisition espagnole. Elle nécessite l’assujettissement social et le consensus politique ne doit pas être remis en question. Dans sa version actuelle, l’Inquisition appelle et exige la soumission, au nom du principe selon lequel la guerre est un moyen de diffuser les valeurs occidentales et la démocratie.

C’est la dichotomie entre le Bien et le Mal. Nous devons poursuivre les mauvais garçons.

La guerre c’est la paix.

Le grand mensonge est devenu aujourd’hui la vérité… et la vérité est devenue théorie du complot.

Ceux qui s’en tiennent à la vérité sont classés comme terroristes. Selon Paul Craig Roberts (2011), le concept de Théorie du complot a été redéfini d’une manière orwellienne.

Une théorie du complot ne signifie plus qu’un événement est expliqué par une conspiration mais elle concerne maintenant toute explication, ou même un fait, qui ne concorde pas avec l’explication du gouvernement ou celle des proxénètes des médias…

En d’autres termes, la vérité met le gouvernement et son ministère de la Propagande mal à l’aise; la vérité est redéfinie comme théorie conspiratrice, c’est à dire une explication absurde et ridicule, que nous devrions ignorer.

un conte de fée à la place des faits

Le journalisme d’investigation a été mis au rancart. Les analyses, basées sur des faits, des questions sociales, politiques et économiques sont des théories du complot parce qu’elles défient le consensus fondé sur des mensonges.

Qu’est-ce-que la vérité?

La véritable menace à la sécurité mondiale provient de l’alliance Amérique-OTAN-Israël, mais les réalités ont été mises cul par dessus tête dans l’environnement de l’inquisition: les fauteurs de guerre sont attachés à la paix, les victimes des guerres sont présentées comme les protagonistes de la guerre.

La patrie est menacée

Les médias, les intellectuels, les scientifiques et les politiciens obscurcissent en chœur la vérité tacite, notamment que la guerre menée par l’alliance US-OTAN-Israël détruit l’humanité.

Lorsque le mensonge devient la vérité, il n’y a PLUS de retour en arrière Possible.

Lorsque la guerre est présentée comme un effort humanitaire, que la justice et tout le système du droit international est mis la tête en bas, que le pacifisme et le mouvement antiguerre sont criminalisés, être opposé à la guerre devient un acte criminel. Entre-temps, les criminels de guerre les plus hauts placés ont ordonné une chasse aux sorcières contre ceux qui contestent leur autorité.

Le Grand Mensonge doit être démasqué pour ce qu’il est et ce qu’il produit.
Il sanctionne la mise à mort arbitraire d’hommes, de femmes et d’enfants. Il détruit des familles et des êtres humains. Il détruit le devoir des humains envers leurs semblables.

Il détourne les humains d’exprimer leur solidarité pour ceux qui souffrent. Il fait de la guerre et et de l’état policier la seule voie à suivre.

Il détruit aussi bien le nationalisme que l’internationalisme. Briser le mensonge signifie détruire un projet criminel de destruction, dans lequel la recherche du profit est le moteur dominant.

Cet agenda militaire guidé par la recherche du profit détruit les valeurs humaines et transforme les êtres humains en zombies inconscients.

Inversons le flux.

Défiez les criminels de guerre des hautes sphères du pouvoir et les puissants lobbies qui les soutiennent. Détruisez l’inquisition américaine.

Sapez la croisade militaire de l’alliance US-OTAN-Israël. Fermez les usines d’armement et les bases militaires.

Ramenez les troupes à la maison.

Les membres des forces armées doivent désobéir aux ordres et refuser de participer à une guerre criminelle.

Prof. Michel Chossudovsky

Traduit de l’allemand par Diane, relu par jj pour le Saker Francophone

Source : le Saker Francophone

11 commentaires