Faute d’un accord en vue entre Athènes et ses créanciers, la BCE ne financera plus les banques grecques. Ces dernières risquent l’asphyxie….

Il ne fait pas bon s’opposer à la Troïka, souhaitons que la Grèce ait de l’aide d’ailleurs…..

Img/web

 Faute d’un accord en vue entre Athènes et ses créanciers, la BCE ne financera plus les banques grecques. Ces dernières risquent l’asphyxie.

La décision couperet est tombée mercredi soir lors d ’une réunion du conseil des gouverneurs de la BCE , qui devait se prononcer sur la poursuite ou non d’un dispositif permettant aux banques grecques d’obtenir des liquidités de la BCE en présentant comme garanties des titres de l’Etat grec. « Cette suspension est en ligne avec les règles existantes de l’Eurosystème, du fait qu’il est actuellement pas possible de présumer que la revue du programme (de sauvetage de la Grèce, NDLR) aboutisse à un succès ».

En clair, la BCE met fin à une dérogation destinée à faciliter le refinancement de banques grecques et dépendant de l’existence d’un programme d’aide au pays. Or, cette condition saute de fait avec les déclarations d’Athènes voulant suspendre les liens avec la Troïka, dont la BCE fait partie avec le FMI et la Commission Européenne.

La décision de la BCE a une conséquence immédiate : à compter du 11 février prochain, les banques grecques ne pourront compter pour se refinancer que sur l’aide d’urgence en liquidités (ELA), prodiguée par la Banque Nationale Grecque. Cela s’était déjà produit en 2012, lorsqu’un défaut temporaire avait été constaté sur la dette grecque. Il faut s’attendre dans les jours à venir à ce que la banque centrale grecque doive fournir à de nombreux établissements bancaires du pays des liquidités, probablement à hauteur de plusieurs dizaines de milliards d’euros. Par ailleurs, la BCE précise que sa décision ne « change rien » aux statuts des banques grecques dans le cadre d’opérations de politique monétaire.

La visite, mercredi, du ministre des Finances grec Yánis Varoufákis à Francfort n’a donc pas modifié d’un iota l’attitude ferme de l’institution. Venu plaider en faveur de la nouvelle politique économique et sociale que son gouvernement veut mettre en place pour mettre fin à l’austérité, le ministre espérait en retour que l’institution francfortoise puisse dévier de sa ligne dure et accorder un répit à l’Etat, mais surtout aux banques grecques menacées d’asphyxie.

Pas de rallonge

Il apparaît aussi que la BCE n’est pas prête à accorder à Athènes une rallonge financière, en laissant l’Etat émettre jusqu’à 25 milliards d’euros de dette à court terme -les T-Bills- au lieu du plafond de 15 milliards en vigueur jusqu’ici. Une demande du gouvernement Tsípras afin de pouvoir financer le train de vie de l’Etat.

La BCE refuse également tout ajournement de la dette d’Athènes envers elle, de l’ordre de 25 milliards d’euros. La BCE n’est pas, et de loin, le créancier, le plus important d’Athènes, mais c’est à elle que la Grèce doit rembourser dès cet été quelque 7 milliards d’euros d’obligations arrivant à échéance. Il y a bien 1,9 milliard d’intérêts sur cette dette qui vont être rétrocédés à l’Etat grec par les banques centrales de l’eurosystème, mais ils ne suffiront pas à couvrir la somme due en capital……..
[…]

Lire l’article

Source Les Echos

31 commentaires

  • Dubitatif

    Si cela se confirme c’est un mal (pour les Grecs) dans un
    premier temps, pour UN BIEN.

    Si on veut sortir de l’EUROMERDE il faut bien couper d’une
    manière ou d’une autre le cordon.

    Si cela se confirme cela veut aussi dire que le non remboursement de la dette par les Grecs AJOUTE au déficit
    de tous les pays de la zone euromerde.

    Certes, cela va aggraver notre situation mais encore une fois c’est un mal POUR UN BIEN.

    Hier un ami me disait:  » Et si tout ce bordel, de crash 2008, dettes…. n’était pas en fait quelque chose de
    VOULU histoire de dire : « voyez les mecs, tout va mal, alors
    on va refaire autrement »
    le AUTREMENT signifiant EN PIRE…

    AUTRE QUESTION CETTE FOIS PERSO
    Comment votre famille, vos amis, réagissent-ils face aux
    idées et convictions échangées ici ?
    car chez moi… les gens me prennent pour une douce dingue !
    A part 3 personnes qui commencent à réfléchir.
    et chez vous c’est pareil ?
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

    • voltigeur voltigeur

      N’essayes pas de convaincre, donnes des liens
      en posant la question, « regardes ce que j’ai lu, à ton avis?? »
      De plus en plus de gens se posent des questions, mais les charlots
      sont encore plus nombreux.
      Télé poubelle à bien fait le lessivage des cerveaux…
      Bienvenue chez « les paranos », nous en sommes tous là, et ce ne
      sont pas les merdias qui aideront à y voir plus clair, avec
      leurs attaques envers les sites de ré-informations.
      Les gens sont borgnes, n’ayant qu’une seule version propagandiste
      des merdias aux ordres.
      Courage et continues à ré-informer, faudra bien qu’ils ouvrent
      les yeux!!

      • Dubitatif

        Oui, Voltigeur tu as raison, je donne des liens
        gardons espoir (j’aime pas ce mot) car par extension
        signifie… attendre.

        Je me sens bien, ICI, c’est fou !

    • samlours94

      Voltigeur a raison, il ne faut pas chercher à convaincre ou à voir comment réagissent les autres.
      De toute façon, les faits plaident en notre faveur, il ne s’agit pas ici d’être rêveur ou conspirationniste ou dingue. Il s’agit simplement de mettre de l’argumentation en face des slogans, point barre !
      Dire à quelqu’un que c’est un doux dingue sur le simple fait par exemple qu’on affirme vouloir sortir de l’€ et de l’UE, c’est tenir pour sacrée la parole des médias qui ne sont là justement que pour formater l’opinion! Il suffit de mettre en face des médias par exemple les points de vue d’économistes réputés qui affirment depuis des années maintenant qu’il faut impérativement sortir de cet U.E qui est une pure dictature!
      Il est important pour le tout un chacun de s’informer, de s’éduquer dans le bon sens. Pour ça nous ne manquons pas de sources sur le net ou ailleurs. A chacun d’en tirer le meilleur.
      Si les gens préfèrent ronronner, en balançant du slogan du style « doux dingue » ou je ne sais quoi, alors qu’ils ferment leur gueule s’ils n’ont aucun autre argument que « Vu à la télé » à mettre en face des notres !

    • laspirateur

      Oui c’est hélas souvent très compliqué de détourner le regard des gens, cela passe par de l’argumentation fondée, et la véracité des propos doit être soutenue sinon les moutons retournent à la bergerie sans même se poser de questions!
      Je pense tout de même qu’il y a une vraie cassure qui s’amorce dans l’opinion mais sera-t-elle suffisante pour briser le mur de verre qui sépare encore le pouvoir du peuple? Rien n’est moins sûre!

      • 108

        Churchill disait que « les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé. »

        Je suis quand même curieux de voir ce que la Grèce va faire, surtout que la Russie offre son aide…

    • supermouton supermouton

      Asphyxier les banques… Voila une excellente idée de la part de gens qui jouent avec le feu… La réponse immédiate du peuple de base sera de ne plus travailler qu’en économie souterraine.
      Tout ceci va simplement transformer la Grèce en une puissance totalement mafieuse, qui ne jouera plus du tout avec les règles de ces parasites administratifs, et qui se moquera éperdument de la monnaie légale des voyous de Bruxelles/Frankfurt, et lui substitueront la leur…
      A coté, la Sicile ressemblera a Disneyland…
      Même l’Albanie est un paradis a coté …

  • ardwenn

    Désormais, les Grecs n’ont plus le choix: ils doivent sortie de la zone euro et reprendre le contrôle de leur monnaie.
    Les choses vont probablement aller encore plus vite qu’on ne s’y attendait.

    • laspirateur

      Cela marquerait l’échec de l’Europe, à partir de là, tous les pays de la zone euro seraient plus facilement enclins à se tourner vers cette solution ou ce nouveau problème! Je crains que d’autres problèmes surgissent dans ce cafouillage économique dont on sait où il doit nous amener!

  • BA

    La BCE tente encore une fois clairement l’intimidation qui avait réussi par deux fois à faire céder les pouvoirs en place : en 2010 en Irlande et en 2013 à Chypre. La BCE affirme encore une fois un rôle politique qui n’est guère en accord avec sa soi-disant indépendance. Reste la question : Athènes baissera-t-elle la tête comme jadis Nicosie et Dublin ? Impossible à dire. Ce soir, Athènes a répété qu’il n’était pas question d’accepter la poursuite de l’austérité. La BCE est-elle prête à prendre le risque d’une sortie de la Grèce de la zone euro et le gouvernement grec est-il prêt à abandonner ses promesses électorales ? Toute la question est là.

    http://www.latribune.fr/actualites/economie/union-europeenne/20150204trib38e533885/grece-le-coup-de-force-de-la-bce.html

    « Rodrigue, as-tu du cœur ? » (Corneille, dans sa pièce Le Cid)

    « Alexis, as-tu des couilles ? » (BA)

  • rusti

    il faut appeler un chat un chat l ordre mondial et mort car les enculer qui l on mis en place était trop gourment/voleur/etc…GRACE a la BRIC brésil/Russie/inde/chine son une force 10 fois plus forte que cette secte de anglo/sioniste

  • babaste

    Je me demande si la Russie va s’engouffrer dans la brèche et aider financièrement la Grèce. Après les accords passés entre la Turquie et la Russie, la Grèce serait une belle opportunité pour les Russes !!
    Vous en pensez quoi ?

    • PhildeFer

      C’est l’Allemagne, in fine, qui sortira de l’euro au dernier moment… tout le reste c’est de la « comedia del arte » …
      C’est tellement évident. La politique qui est menée ne vise qu’une seule chose: finir de ruiner les classes moyennes.. qui sont des retraités et/ou propriétaires immobiliers et des épargnants…
      Avec un euro qui va dégringoler sous les 75cts de$ vous aurez une petite inflation rampante de 10/15% l’an sur les produits de base et une belle déflation sur l’immobilier dont les prix vont chuter de 40 à 50%…suivis fatalement par les loyers.. je vous laisse imaginer la situation de tous les « bobos » qui jusqu’à présent cherchaient à se constituer un patrimoine immobilier en faisant payer les traites de leurs crédits par leurs locataires… les banques vont se goinfrer en saisissant tout cet immense patrimoine dont les proprio ne pourront plus assumer les mensualités… quant à l’épargne, voyez ce que rapporte un livret A…

      La question est: jusqu’où pourront ils aller? Car la fin de bal va bientôt sonner…

      • laspirateur

        Ils iront jusqu’où ils voudront, ils contôlent l’économie, même si on a l’impression qu’ils ne savent plus sur quel pied danser, la stratégie de déstabilisation est en perpétuel mouvement.
        Je suis plutôt d’accord avec toi mais si la France se met à casquer directement pour rembourser la dette Grecque, la fracture économique risque d’être encore plus radicale. Il est important aussi d’enfermer les gens dans la peur quand un pays veut s’emparer des richesses de ses citoyens, le « terrorisme » y aidant fortement…

      • ErJiEff

        Si l’Allemagne sort de l’€uro, elle rejoindra son espace naturel, Europe de l’est et du Nord.
        Dans ce cas, une alternative : un partenariat profitable avec la Russie où ce qui est plus probable compte tenu de son état d’esprit coutumier, une tentative d’imposer son leadership dans ce qu’elle a toujours considéré comme son espace vital.
        Et là, attachez vos ceintures !

    • Le veilleur

      Les Russes n’ont qu’une parole mais cette aide financière n’est pas pas sans condition pour la Grèce et ils devront honorer les conditions, soit ils marchent avec eux, soit ils marchent avec l’Europe.

      L’Europe a surtout peur que l’initiative de la Grèce fasse effet boule de neige sur d’autre pays d’Europe qui cherchent eux aussi à se sortir de cette mélasse Européenne, même s’ils n’ont plus de solution pour nous sortir de la mélasse, ils veulent continuer à nous tenir en laisse et garder leurs acquis illusoir.

      Il faut du courage pour tourner le dos à l’Europe mais il faut surtout se dire qu’on a pas besoin de l’Europe pour vivre et que l’Europe c’est fourvoyé et n’est plus crédible, la preuve c’est que nous sommes bien mal en point, racket organisé, Chômage de masse, entreprises qui délocalisent toujours plus, pauvreté qui augmente etc…et la planche à billet ne résoudra rien et encore moins le traité transatlantique.

      Non, je dis sauve qui peut, car l’Europe n’a pas pris le bon chemin, ça se confirmer pour tous de jour en jour.

  • PhildeFer

    Surveillez bien vos billets d’euros… car certains d’entre eux finiront par se retrouver être des… drachmes.. et je ne sais pas à quel taux de change votre banque vous les reprendra..

    http://www.ctms.fr/content/16-d-ou-vient-votre-billet-euro-

  • tjrsaucourant

    La BCE joue à qui perd gagne ou plutôt à qui gagne perd…risqué

  • confucius

    Bonjour,

    Que l’Allemagne rembourse la Grèce, des vols commis pendant la dernière guerre mondiale, majorée des intérêts de retard (70 ans), et la Grèce ne doit plus rien.
    La Grèce a été pillée par tellement de pays, même par l’Angleterre. Il est de coutume à Athènes de dire que pour visiter le Parthénon, il faut aller au British Muséum de Londres.
    Le prochain pillage sera-t-il pour ses richesses/ressources énergétiques en mer Égée ?
    http://blogs.mediapart.fr/blog/sylvie-g/060413/la-grece-pays-de-lor-noir

    Clé de la liberté énergétique de l’Europe ?
    https://lescarnetsderoute.wordpress.com/2013/03/08/223/

    Que la troïka et les us voudraient s’accaparer, en exigeant que la Grèce vende ses entreprises publiques ?
    http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/petrole-et-gaz-nouvelle-donne-en-130905

    Il va falloir que les pays « arrogants » apprennent à lécher les pieds des grecs !

  • ErJiEff

    Source : les Echos pour qui hors l’auto point de salut.
    Jacques Sapir donne sur RussEurop un avis éclairé sur la question.
    Rien n’est perdu pour la Grèce, loin de là.

    Petit rappel pour les pessimistes : crise en Grec, c’est une remise en question. Autant l’Occident n’a jamais été capable d’utiliser la crise pour remettre en question ses institutions financières et fiduciaires, autant la Grèce semble décidée à le faire, et le comble c’est que la Troïka semble tout faire pour l’y obliger, à coups de menaces et de rétorsion.

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ben si avec ça les Grecs n’ont toujours pas compris qu’il faut qu’ils sortent de l’Europe, y’a plus d’espoir quoi ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

  • rouletabille rouletabille

    Me MARE http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif
    hahazha,Faute d’un accord en vue entre Athènes et ses créanciers, la BCE ne financera plus les banques grecques. Ces dernières risquent l’asphyxie….
    Fuir la chambre à gaz ,ils appellent cela l’asphyxie hahahah
    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

    • rouletabille rouletabille

      L’Islande (un petit PAYS)peut le faire ,alors la GRECE,LA FRANCE etc ,faut sortir de la chambre à gaz monétaire FMI,BCE sont le nouveau gaz sarin.
      http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

        Bien l’bonsoir RTB …

        T’inquiète pas ça vient, comme je le disais hier sur ce blog ; zut c’est ou déjà, c’était là ; je me cite : « La Grèce devrait s’affranchir du dictat Européen, sortir de la zone euro, battre sa monnaie et relancer son économie. De plus cela donnerait peut-être l’exemple à d’autres pays »

        Sortir du bourbier, c’est je crois la seule solution à leur porté avant le dépôt de bilan. La blondasse ostrogoth a une dent contre eux, et ça date pas d’aujourd’hui, donc elle ne lâchera pas la grappe et les fera cracher au bassinet jusqu’à plus soif avec la complicité de la troïka à ses ordres.
        Beaucoup de gens, même ici, disent encore : c’est pas possible de sortir de l’oignon et bla bla bla…
        Si, à condition qu’Aléxis et son gouvernement aie le courage (pour être poli) de claquer la porte. On est jamais marié à vie avec quelqu’un et quand c’est une question de vie ou de mort (pour le peuple) y’a pas à hésiter.

      • rouletabille rouletabille

        Merci de ce rappel de bon sens
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif

      • rouletabille rouletabille

        J’ajoute qu’il n’y A RIEN A REMBOURSER ,c’est une arnaque relayée par des Delamarche et autres complices pour nous ridiculiser avec ces chaines de propagande comme BAF TV ou même SAPIR s’allonge,c’est dingue.
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

      • Tout à fait ! On dirait que le plus grand nombre a oublié qu’il n’y a pas si longtemps, avant la création de la zone européenne et de sa clique de banquiers vautours, nous vivions (à mes yeux) mieux. En tous les cas ce n’était pas pire que maintenant…

        Le monde a les yeux rivés sur la Grèce, et les décisions qu’elle va prendre vont être décisives, car porteuses d’espoir pour tous ces peuples qui étouffent et voient dans cette affaire enfin une porte de sortie. Car les effets vont être très rapides et se propager comme une trainée de poudre dans les autres pays de la zone UE si ils s’aperçoivent qu’on peut dire non au roi, reprendre son indépendance et s’en sortir la tête haute !

        Par contre, si Tsipras et son équipe se dégonflent, ou foirent leur coup, le soufflé va retomber comme une merde, et je prédis un enrichissement à court terme pour les psychiatres et autres vendeurs d’anti-dépresseur !