Vaccination contre la grippe: un taux d’efficacité de 0%

La campagne de vaccination contre la grippe a été un véritable échec, cette année. Des données publiées hier révèlent que le Vaccintaux d’efficacité de la campagne de vaccination a été de 0% au Québec et ailleurs au Canada.

«C’est donc dire que cette année, les personnes qui ont reçu le vaccin et celles qui ne l’ont pas reçu ont eu le même taux de protection contre la grippe», affirme le Dr Gaston De Serres, médecin épidémiologiste à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ), qui a collaboré à l’étude.

Les données sur l’efficacité du vaccin contre la grippe ont été publiées hier dans la revue Eurosurveillance, l’une des références en matière de recherches sur les maladies infectieuses dans le monde.

Une décision de l’OMS

Chaque année, un comité de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) se réunit au mois de février pour déterminer quelles souches de la grippe seront incluses dans le vaccin de la saison suivante. «On se base sur les souches en circulation en février pour déterminer quel vaccin sera donné en novembre. Ça donne au virus le temps d’évoluer, et c’est ce qui s’est produit cette année», explique le Dr De Serres, qui ajoute que «ce qui a été choisi ne fonctionne pas du tout».

Alors que l’OMS avait prévu que les souches B et H1N1 de la grippe frapperaient cette année, c’est plutôt la H3N2 qui a touché la quasi-totalité des victimes au Canada.

Aux États-Unis, la situation est quelque peu différente, puisque le taux d’efficacité du vaccin a été de 23%. «C’est vraiment une mauvaise année», note le Dr De Serres.

C’est la première fois en 10 ans que le taux d’efficacité du vaccin est si bas au Canada. «C’est sûr que pour la population, ce n’est pas satisfaisant», note le Dr De Serres. Cette année, la campagne de vaccination a coûté 13 millions au Québec, précise la porte-parole du ministère de la Santé, Marie-Clause Lacasse.

Au Québec, la grippe a frappé tôt cette année. Durant le temps des Fêtes, les hôpitaux ont été envahis de patients atteints. À Montréal, des cliniques de grippe ont même dû être ouvertes. Selon les dernières données de l’INSPQ, 617 cas d’influenza se sont déclarés dans la semaine du 17 au 24 janvier. Le pic de l’activité grippale pourrait donc être passé, puisque dans la première semaine de janvier, plus de 2000 cas avaient été recensés.

Confiance ébranlée

Le Dr De Serres comprend que la confiance du public envers le vaccin contre la grippe sera ébranlée à la lumière des résultats de cette année. Mais, explique-t-il, la grippe continuera d’évoluer au cours des prochaines semaines. «La souche B pourrait arriver. La population vaccinée sera alors protégée», dit-il.

Selon le spécialiste, il est vrai que l’efficacité du vaccin contre la grippe est «toujours imprévisible». «Mais la plupart du temps, il y a une efficacité et les gens à haut risque de décès en cas d’influenza devraient continuer de se faire vacciner, dit-il. Sauf que là, la question que ça pose, c’est qu’on constate que le vaccin est toujours en retard sur la maladie. Il faut se relever les manches et développer un vaccin qui ne sera pas soumis à ce genre d’aléas.»

Dans l’étude d’Eurosurveillance, on explique que compte tenu du faible taux d’efficacité du vaccin, les personnes à risque, comme les personnes âgées ou immunosupprimées et les travailleurs de la santé, devraient «prendre des mesures de protection supplémentaires» pour se protéger de la grippe. Ils devraient notamment se laver les mains et éviter les contacts avec les personnes atteintes.

Article complet sur Lapresse.ca via Etat-du-monde-etat-d-etre.net

 

49 commentaires

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Bouuuhhh ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_negative.gif Alors tu ne dois pas trop savoir ce qu’est réellement un vaccin !

    Un indice « la pire des merdes » ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • infer

      Une nuance qu’il faut bien comprendre : seul le DTP est légalement obligatoire.
      (P pour Polio)

      Juste niveau logique, si le DTP est rendu obligatoire par le gouvernement, c’est que ça fonctionne. L’état ne prendra pas de risque sur un truc foireux !
      En revanche, savoir que la vaccination pour la grippe n’est plus obligatoire depuis octobre 2006 (si mes souvenirs sont bon), montre bien que l’état ne veux pas s’engager, se risquer de se prendre des procès au cul ! Même les infirmiers n’ont plus d’obligations de prendre ce vaccin, les hôpitaux « recommandent » des vaccins à leurs employés, mais n’obligent pas, légalement ils n’ont pas le droit. En revanche, ils peuvent mettre la pression à leurs employés ! Il en est de même pour les professions militaires, certaines unités/services ont connu ca au moment de la grippe aviaire.

      Bref, tout ceci pour dire, que si quelque chose est obligatoire par l’état, et pas le reste, c’est qu’il y a une raison !

      En conclusion, même si pour moi les vaccins sont du foutage de gueule dans une grande partie des cas (cf les courbes de cas déclarés sur plus de 60 ans, je dis bien « plus » de 60 ans, car sinon les courbes montrent que ça fonctionne, et on ne voit pas l’effet de l’apparition de l’hygiène sur les 200 ans dernières années…), il ne faut pas jeter le bébé avec l’eau du bain ! Certaines maladies ne se rependent pas comme la grippe, donc niveau mutation de virus, c’est extrêmement lent ! Un vaccin pourrait être efficace ! Mais la grippe, qui se répand extrêmement vite, ca multiplie son potentiel de mutation pour chaque « hôte » infecté, bon courage ! Faire un vaccin qui va mettre 2 semaines à arriver chez votre pharmacien, c’est inutile si le virus mute en cours de route…. Et la dans l’article, ca montre a quel point ca ne peux pas marcher, ils prévoient 8 mois à l’avance ! Une seule mutation, sur des milliards de virus quise multiplient sur des milliers d’hotes, et le vaccin devient inutile rapidement :/

      En espérant que mon avis « tranché » vous permette de comprendre un peu plus :)

  • Pierre L

    0% est certainement une erreur.

    Selon Eric Fiorile, dans l’une de ses vidéos, des infirmières auraient renoncé à vacciner les vieux dans les maisons de retraite, car elles auraient découvert que c’est ça qui les fait crever.

    Le taux d’efficacité est donc négatif du point de vue des vieux et positif du point de vue de la médecine officielle.

    • La vaccin contre la grippe à un effet très modeste et pas que cette année:

      « Les vaccins antigrippaux ont un effet modeste dans la réduction des symptômes de la grippe et des journées de travail perdues. Il n’existe aucune preuve qu’elles affectent les complications, comme la pneumonie ou la transmission de la maladie.

      Attention: Cet examen comprend 15 des 36 essais financés par l’industrie (quatre n’avaient pas de déclaration de financement). Une revue systématique antérieure de 274 études sur les vaccins de la grippe publiées jusqu’à 2007, démontrent que les études financées par l’industrie étaient publiées dans plusieurs revues prestigieuses et étaient citées plus que d’autres études, indépendamment de la qualité et de la taille méthodologique.

      Les études financées par les fonds publics étaient significativement moins susceptibles de déclarer des conclusions favorables aux vaccins.

      L’examen a montré que les preuves fiables de l’efficacité des vaccins de la grippe sont minces, mais il existe des preuves de la manipulation généralisée des conclusions et de la notoriété parasite des études. Le contenu et les conclusions de cet examen doivent être interprétées à la lumière de cette constatation. »

      Source: http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20614424

      Par ailleurs, si l’on examine les stats, le vaccin augmente la mortalité des personnes âgées. Voilà pourquoi notre gouvernement tient tant à ce que les plus de 65 ans se vaccinent:

      http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/12/le-vaccin-antigrippal-augmente-la.html

      Pour ceux que le vaccin ne tue pas, cela contribue à leur sénilité avec l’aluminium qu’il contient.

    • lily

      ma mère est décédée d’un cancer du sein d’une souffrance
      sur 1 an à son domicile. mon père décédé mais n’a pas souffert
      et en moins de temps (morphine???) tumeur au foie (ne buvait pas, peut être de l’hépatite B suite opération 1 an 1/2 à 2 ans auparavant)… Tous les 2 décédés à leur domicile, du moins comme ils le voulaient.. Ma soeur les voyait matin et soir car elle habitait avec eux mais travaillait dans la journée. J’habitai trop loin pour venir les voir tous les jours et ma mère voulait rester dans sa maison…son docteur venait autant que possible. Ils ont fait un choix, on l’a respecté dans la mesure du possible, paix à leur âme.

  • T’as raison gnafron, et j’apporte ici MON mien témoignage personnel à moi :

    Vacciné contre la grippe il y a quelques années (je crois contre le H3N3), cette année j’ai plein d’amis qui l’ont choppé,
    et avant, je ne faisais pas exception, j’avais tendance à la chopper dans les premiers …

    Incroyable, mais cette année (ainsi que depuis 6 ou 8 ans), RIEN, NADA, KEUTCHI … Je ne l’ai pas eu … Youpi !!

    (confirmé par une revue scientifique : Certains anciens vaccins protégeraient contre les nouvelles souches)

    Précision : Je suis en principe CONTRE les vaccins tant qu’ils n’auront pas viré l’aluminium, le squalène, etc …
    Mais, il ne faut pas dire qu’AUCUN vaccin ne marche !!

  • MOUTON GRAIN MOUTON GRAIN

    Pour se faire vacciner en toute connaissance de cause et pour tout savoir sur les constituants des vaccins avant de signer son arrêt de mort, voici un document établi en 2009 par Jean PILETTE, Docteur en médecine, membre du EFVV (European Forum for Vaccine Vigilance).

    Dans ce document (PDF) extrêmement complet de 110 pages vous trouverez la description de pas moins de 19 vaccins et leurs variantes ou cocktails (hépatites, tétanos, méningite, varicelle, oreillons, grippe, choléra, tuberculose, variole, papillomavirus …) pour n’en citer que quelque uns.

    Vous y trouverez également une liste descriptive très détaillée de 38 constituants de vaccins ainsi que leurs effets sur le corps, pas piquée des vers (Aluminium, Borax, CTAB, dextran, Ethanol, Formaldehyde, Latex, Mercure, Phenol, Squalene) pour ne citer que les plus connus, et il y a bien pire.

    Je ne pense pas que l’Homme soit fait pour ingurgiter toute ces saloperies et il y a moyen, pour celui ou celle qui se donne la peine de s’informer, de se prémunir autrement. Ce n’est que mon avis. En espérant avoir contribué à l’information …

    constituants_vaccins.pdf

    Mise à jour :
    Pour compléter l’information, tout sur l’aluminium !

    Aluminium-des-vaccins–Dr-Jean-Pilette-.pdf

    M.G.

  • marco marco

    le DTP est inutile
    c’est l’hygiene qui prime
    une preuve 8MIN 50

    http://www.dailymotion.com/video/xkq0cl_le-vaccin-dtp-est-inutile_webcam

  • marco marco

    étude sur 18000 enfants sur trois ans:
    les enfants non vaccinés sont en meilleure santé!

    http://www.dailymotion.com/video/xgnpiw_les-enfants-non-vaccines-en-meilleure-sante_webcam

  • lily

    en tout cas pour la grippe cette année, ce vaccin est un fiasco ! j’ai croisé l’épouse de mon voisin qui est énervé car le vaccin ne lui en a rien atténué du tout par rapport à l’année dernière..

    On tombe plus malade des vaccins
    j’en ai jamais pris et quand j’ai la grippe c’est surtout dans un bureau non aéré; Depuis que j’ai quitté mon travail pour suivre mon époux je n’ai plus la grippe sinon j’évite la foule autant que possible dans un milieu fermé pendant la période, sinon doliprane et dodo sous une bonne couette et vitamine C me suffit..
    Je me méfierai comme la peste des vaccins …

    • marco marco

      comme c’est mon jour de bonté!
      je te met quelques liens plus bas

      si t’en veux d’autres, j’en ai plein en stock
      vaccine toi si tu veux
      mais si tu aimes tes enfants, ne les fait pas vacciner.

  • marco marco

    les vaccins sont une catastrophe.
    un génocide planétaire.

    http://www.youtube.com/watch?v=E0P0h0rs2A0

  • Balou

    Les Etats-Unis stérilisent la population des pays en développement

    Pandémies fictives, lois sur la vaccination obligatoire – ce ne sont que des préparatifs de la stérilisation totale de la population « inutile » de la Terre.

    En 1989 une étude Memorandum-200, ouvre du conseiller à la sécurité nationale américaine Henry Kissinger datant de 1974, a été rendue publique. L’étude était consacrée à l’augmentation de la population dans le monde et aux conséquences que celle-ci pourrait avoir pour la sécurité des Etats-Unis et des intérêts américains dans le monde.

    En guise de solution le Memorandum-200 proposait de réduire la population des pays en développement ce qui permettrait aux Etats-Unis d’accéder aux ressources naturelles de ces derniers.

    Le plan secret de Kissinger a été immédiatement mis en ouvre. Dans les années 1980-1990 la stérilisation est devenue le moyen de contraception le plus populaire en Amérique latine. Plusieurs organisations et agences proposaient la stérilisation mais seulement quelques-unes étaient brésiliennes. Fédération internationale de planification familiale, Pathfinder Fund américain, Association pour la contraception chirurgicale volontaire – toutes les organisations opéraient sous l’égide de l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID).
    En 1989 le gouvernement brésilien, jadis fervent partisan du programme de stérilisation ayant pour l’objectif affiché la lutte contre la pauvreté, a déclaré que ce programme était devenu « excessif et superflu ». Selon certaines données presque 90% de femmes brésiliennes d’origine africaine ont été stérilisées dans le cadre de ce programme.

    Depuis 2011 une vaste campagne de stérilisation a été lancée au Rwanda en visant 700 000 hommes. S’étalant sur trois ans, elle est intégralement financée par l’USAID. La campagne est certes volontaire mais « à chaque fois qu’une campagne de stérilisation a des dimensions considérables, elle aboutit à une coercition », fait remarquer le président de l’Institut américain de recherche sur la population (Population Research Institut) Steven Mosher.
    Il considère que « les conséquences pour la vie familiale et le développement économique du Rwanda seront assez tangibles » et qu’il s’agit du « meilleur moyen » de prévenir le SIDA. Il oublie cependant que les lois américaines interdisent à financer des avortements forcés et des stérilisations.

    Il ne s’agit que de plusieurs exemples de ce qui se passe un peu partout dans le monde. Dans une guerre pour les ressources la fin justifierait les moyens surtout si l’augmentation de la population compromet l’avenir économique des pays développés, dirait Kissinger. Mais il ne faut pas oublier que la stérilisation forcée est constitutive d’un crime contre l’humanité, si elle est pratiquée de façon importante et systématique. Ses auteurs devront alors être jugés par la Cour pénale internationale.

    Source : http://french.ruvr.ru/2014_04_11/Les-Etats-Unis-sterilisent-la-population-des-pays-en-developpement-3356/