A propos de la 4ème vague de mobilisation de Porochenko

(Novorossia) En bref : 

– Un nouveau « chaudron » de 8000 soldats Ukrainiens vient de se refermer à Debaltsevo

Une photo des petits copains Ukrainiens de Soros et BHL, c’est vrai que ça donne envie de les « sauver » et de les armer… ou pas !

Enfin voici un article de FortRuss, traduit par Le Saker Francophone

10801973_1540938659508279_8779070967100157174_nAttention – Ce n’est pas moi qui ai écrit ça [un post sur Facebook], c’est un patriote entre tous les patriotes, un homme couvert de médailles qui occupe un poste prestigieux et qui a failli être blessé mille fois près de l’aéroport (de Donetsk, NdT) – quasiment un cyborg* et un ukrop** honoraire. (Je veux parler du conseiller de Porochenko, Yury Biryukov) :

Il aime hurler « Gloire à l’Ukraine« , et cela montre quel patriote névrosé typique il est. C’est le meilleur stratège de l’histoire moderne, il a une puissance intellectuelle capable de détruire le BTRG*** ennemi. Bien sûr son profil est plein de symboles nationaux. Il habite Ivano-Frankivsk, Ternopil, Transcarpathie, régions de Volyn [notez que les régions du centre et de l’est ne sont pas incluses mais qui se soucie de ce qu’elles veulent ou pensent]. Il méprise la faiblesse des autorités de Kiev et se permet des commentaires croustillants sur le président. Il clame à qui veut l’entendre que parler russe signifie qu’on travaille pour les Russkofs.

Mais… c’est aussi un lâche salopard… la queue entre les jambes, il se cache pour échapper au Commissaire, il change son numéro de téléphone, réunit ses biens et se sauve en Roumanie, Hongrie, Slovaquie ou Pologne. Et il reste là-bas, tout fier de lui.

Voilà les premiers rapports sur le déroulement de la quatrième vague de mobilisation qui lui ont échappés sur Facebook. Dans tout le pays et dans chaque région.

« …Et il y a quelque chose que je ne comprends pas!

…Je ne comprends pas les mots, je ne comprends pas les faits !

… Les chefs de 14 conseils ruraux de l’oblast d’Ivano-Frankivsk ont refusé d’enregistrer les notifications de convocations.

… 57% des conscrits notifiés dans la région d’Ivano-Frankivsk ne se sont pas présentés devant la commission médicale.

… 37% des conscrits notifiés de la région d’Ivano-Frankivsk ont quitté le territoire de l’Ukraine.

… Les chefs des conseils ruraux de la région de Ternopil ont ouvertement saboté les démarches de notification en prévenant les résidents de leurs villages et des villages voisins de l’arrivée des représentants du service de recrutement.

… Selon le chef du conseil de village de Konyukhi, district de Kozovsky, les gens du pays ont loué deux autocars et sont partis pour la Russie.

… Dans la ville de Colchino, district de Mukachevo de la région de Transcarpathie, la notification n’a pu être présentée qu’à trois personnes sur 105 : 9 personnes n’habitaient pas à l’adresse indiquée et 93 étaient absentes en janvier pour cause de « travail agricole saisonnier« .

… Pendant les 30 jours derniers, 17% du nombre total des conscrits de la région de Chernivtsi sont passés de l’autre côté de la frontière. Selon des sources non officielles, les hôtels et les motels roumains de la région frontalière sont pleins à craquer d’Ukrainiens qui tentent d’échapper à la conscription.

… 19% des conscrits notifiés de l’oblast de Volyn ont refusé de faire leur service militaire pour des motifs religieux, alors que les années précédentes ce motif n’était invoqué que par 0.7 % des conscrits.

Patriotes, fils de %ute. Les Guerriers de la lumière, fils de $utes. Chiens couards! »

Note du traducteur du russe en Anglais:

Il semble que ce post ait été retiré depuis de la page Facebook de Yury Biryukov, mais pas avant d’avoir été retransmis des centaines de fois.

Traduit du russe par Kristina Rus

Notes du traducteur de l’anglais au français :

*Un cyborg est un être humain – ou à la rigueur un autre être vivant intelligent, en science-fiction – qui a reçu des greffes de parties mécaniques (wikipedia).

**Oukrop : aneth en russe, ukrainien par analogie.

*** BTRG : bataillon du train, bataillon d’élite de la garde nationale ukrainienne. Images correspondant à BTRG, bataillon d’élite de la garde nationale.

L’appellation est ironique. Les fédéralistes n’ont pas de bataillon « nazis ».

Traduit de l’anglais par Dominique Muselet relu par jj pour Le Saker Francophone

 

 

5 commentaires