Bill Gates redoute une pandémie mondiale de type Ebola

Il ne reste plus qu’à se faire un stock d’argent colloïdal

Le milliardaire se dit persuadé qu’il serait imprudent de ne pas se préparer à l’apparition de nouveaux virus plus difficile encore qu’EbolaBill_Gates,_speaking_at_the_UK-hosted_GAVI_immunisation_Alliance_pledging_event

Le milliardaire Bill Gates estime que le monde doit tirer les leçons de la bataille contre le virus Ebola pour se préparer à une « guerre » éventuelle contre une maladie mortelle mondiale, avec l’aide des nouvelles technologies.

L’Américain, qui participait mardi à Berlin à une conférence de donateurs de l’organisation Gavi, l’Alliance globale pour les vaccins et l’immunisation, est persuadé qu’il serait imprudent de ne pas se préparer au risque d’une pandémie mondiale.

« Sommes-nous suffisamment prêts ? »

« Un pathogène encore plus difficile pourrait apparaître : une forme de grippe, de SRAS ou un type de virus que nous n’avons encore jamais vu »

« Un pathogène encore plus difficile (qu’Ebola) pourrait apparaître : une forme de grippe, une forme de SRAS ou un type de virus que nous n’avons encore jamais vu », a-t-il indiqué dans un entretien.

« Nous ne savons pas si cela arrivera mais le risque est suffisamment important pour que l’une des leçons à retenir d’Ebola soit de nous interroger : sommes-nous suffisamment prêts ? C’est comme quand nous nous préparons à la guerre. Nous avons des avions et nous nous exerçons à cela », a-t-il poursuivi.

Selon lui, se préparer pourrait signifier avoir des bénévoles qui soient entraînés à intervenir rapidement en cas d’urgence sanitaire, à l’image des plans conçus dans les pays les plus durement frappés par Ebola, la Guinée, le Liberia et la Sierra Leone qui ont enregistré près de 8.700 morts, selon le dernier bilan de l’OMS.

Source et article complet sur Sud-Ouest

19 commentaires