(Statistiques) : La répression religieuse du pouvoir Bolchévique en Russie

En guise d’introduction :

Je suis de ceux qui croient que nous avons avant tout à faire à une « guerre spirituelle »… qui se traduit ensuite dans la matière par différents « mouvements » sur le grand échiquier du monde. La Russie est actuellement la nation la plus ouvertement et profondément Chrétienne… et ce n’est certainement pas une des causes secondes de sa « diabolisation »… diabolisation par celui-là même que le bon curé d’Ars nommait « le grappin »… et ses serviteurs !

Yk8G-_VNPGMLors de mes premiers séjour en Russie, j’ai été impressionné par l’intensité de la foi Chrétienne Orthodoxe et la vivacité de sa « renaissance ».De par les centres d’intérêts qui sont les miens, et les nombreux « pèlerinages » que j’ai pu faire, sans pouvoir prétendre avoir un discernement sans failles, je puis au moins revendiquer le fait de parler de choses et de lieux que je « connais » par l’expérience sur place et non par des lectures superficielles ou par des compilations aléatoires de « on dit ».

La foi Chrétienne orthodoxe est belle et bien vivante et renaissante. Ce n’est pas un mouvement superficiel, cela a un ancrage profond. D’aucuns disent que « Le sang des martyrs » est la semence du christianisme. J’ai voulu avoir un aperçu précis, chiffré, de l’ampleur de la répression religieuse dont ont été victimes les chrétiens orthodoxes de la part du pouvoir bolchévique (que je considère ni plus ni moins comme une création diabolique, on reconnait un arbre à ses fruits !). Or je n’ai rien trouvé, ou très peu de choses. J’ai alors demandé à une amie (et soeur) Orthodoxe si elle pouvait m’aider, ce qu’elle fit de bon coeur, mais non sans se rendre compte que même pour un Russe, la tâche est délicate et il n’est pas facile d’avoir une vue d’ensemble car nous ne disposons d’informations que sur seulement environs 1/20ème des répressions.

Cela pour dire que les éléments statistiques qui suivent, fruits de recherches, traductions et compilations parmi les  meilleures sources Russes disponibles à ce jour, sont à présent les plus exhaustives que je connaisse en langue française.

Elles sont suffisantes pour l’objectif personnel qui était le mien, et plutôt que de les garder, je prend le partie de les partager ici, certains pourront peut être y « lire », tout comme moi, des éléments de l’histoire récente qui peuvent éclairer le temps présent… et futur…

Merci à Anguelina pour son aide !  (et pardon pour les très probables et nombreuses fautes d’orthographes, je ne dispose pas de beaucoup de temps pour relire et envoyer l’article).

————–

La répression religieuse du pouvoir bolchévique/soviétique en Russie et la renaissance de la foi Chrétienne.

 Dans l’histoire de l’Eglise universelle il n’y a jamais eu de persécution à aussi grande échelle, aussi complète, longue et continue qu’en Russie au XXe siècle. Dans les trois premiers siècles, les persécutions chrétiennes étaient locales et n’ont jamais durées plus de quelques années. Même la persécution la plus terrible de Dioclétien et de ses successeurs, qui a commencé en l’an 303, a seulement duré huit ans. Les persécutions religieuses en Russie se sont répandu dans un vaste pays, qui occupait 1/6 de la planète et ont couverts tous les aspects de l’organisation sociale et toutes les tranches d’âges.

En période pré-révolutionnaire la Russie comptait environ 100 000 moines et plus de 110 000 personnes appartenant au clergé séculier. Compte tenu de leurs familles, 630 000 personnes appartenanient à l’ordre du clergé. Une grande répression s’est abbatu sur les membres de l’Eglise, à partir du début de la révolution et jusque dans les années 1950.

Les autorités soviétiques ont fermé le 93,5% des églises orthodoxes. Parmis les églises restés ouvertes 9/10 étaient dans les zones où le pouvoir soviétique a été créé en 1939-1940 (Ukraine occidentale, Biélorussie occidentale, Etats baltes, Moldavie).

Dans la lutte pour la foi, de 500 000 à un million de chrétiens orthodoxes ont subis des répressions. Au nombre des victimes (dont nous disposons de données), pour 2010, on compte 4 patriarches et 440 évêques, parmis ceux-ci, 237 ont été abattus ou torturés en détention.

Parmi les plus de 12.200 prêtres envoyés aux camps il y avait 1600 archiprêtres, 8700 prêtres et 900 diacres.… entre 30 et 50 pour cent de ces hommes d’église ont été abattus ou torturés. Mais même ce très grand nombre de victimes parmi l’épiscopat orthodoxe n’est pas exhaustif et on peut s’attendre à voir cette liste augmenter avec l’avancé des travaux de «mémoire» qui sont en cours.

Le nombre total de victimes peut être estimée en examinant :

– les Archives de l’Église,

– les archives du gouvernement

– les archives du FSB.

Dans le premier cas, l’évaluation reflète la perception du nombre de victimes de l’Eglise orthodoxe russe.

Le nombre de victimes est définie comme suit :

  • Le nombre de prêtres en 1917 – 110 000 personnes.
  • Le nombre de moines et novices en 1917 – 100 000.
  • Le nombre de prêtres et de moines ordonnés après 1917 (en fonction de la base de données des Nouveaux Martyrs (http://martyrs.pstbi.ru/) : 105 000 personnes. (un tiers).
  • Sur le nombre total des membres de l’église orthodoxe dissidende (Raskol) : 80 000 personnes.
  • Le nombre de laïcs (1,4 fois plus que les prêtres et les moines) – 330 000 personnes.
  • Total: 110 + 100 + 105 à 80 + 329 = 564 000 victimes. 

TABLEAU DE SYNTHESE STATISTIQUE 

Année Nombre de orthodoxe /Nombre de résidents Paroisses / Eglise clergé séculier (prêtres et diacres) monastères moines Evêques Académies et universités théologiques séminaires Les écoles religieuses Remarque
Début du20èm Siècle 115 000 000/182 000 000(1915) 50 000 100 000 1000 50 000 100 4 60 200
1914 98 363 874/ 54 174 117 915 1 025 29 12865 501 – novices 4 57 185
1939 200-300 200-300 4
1945 10 243 104 4 632 41 1
1946 10 544 9 254 101 62 2 6
1948 14 329 11 846 85 4 668 70 2 8
1953 13 508 12 089 59 4 632 65 2 8
1960 13 008 11 407 42 3 724 2 8
1965 7 551 16 1 500 2
1967 7 347
1987 6 893 15
1988 8 500 20 74 2 3 Jubilé 1000 anniversaire du baptême de la Russie. Levé l’interdiction sur la vie religieuse en URSS
1994 16 985 14 243 281 4 14 28
1997 18 000 390 146
2000 19 000 17 500 480 150 5
2004 26 590 24 184 655 10 000 8 31
2006 713 182
2008 29 141 30544 769 10 38 39
2009 164 000 000(avec les pays de l’ancienne Union soviétique) 29 263 30 670 804 217
2011 30 675 33 174 805 217 47
2013 33 489 290

Source diverses dont : http://drevo-info.ru/articles/11316.html

 

stat1

20 commentaires

  • Simsi

    Sans compter les autres religions maltraitées pendant des décennies.

    Encore aujourd’hui, l’élise Orthodoxe dirige une partie du pouvoir contre les obédiences et des fois qui ne leurs conviennent pas.

  • 108

    « Je suis de ceux qui croient que nous avons avant tout à faire à une « guerre spirituelle » »

    Genre « stars wars », le bien contre le mal ? ^^
    Chic, j’ai toujours rêvé d’un sabre laser !

    • engel

      Que le bien ou mal, que dieu ou satan existe n’est pas le cœur de problème. Mais bien plus, que beaucoup de gens influents en sont persuadés… et agissent en conséquences.

      Par là même, donnant « vie » à leurs croyance …ce qui induit effets réels dans ce monde!!!!..!!..!

  • marco marco

    « Je suis de ceux qui croient que nous avons avant tout à faire à une « guerre spirituelle » »

    idem pour moi aussi ;)

    • article 35

      Toutes les cérémonies à caractère rituelliques et les bâtiments et monuments chargés de symboles occultes ne laissent guère de doute la dessus .
      Mais il n’y a pas pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.

  • samlours94

    Bon…maintenant qu’on a vu combien ces méchants bolchéviques assoiffés de sang ont flingué de malheureux croyants …si on passait à une autre étude hein ?
    Depuis l’édification des différentes religions, au nom de dieux quelconques , aussi divers et variés que des arbres dans une forêt, combien de pauvres gens qui ne désiraient croire en rien ou qui tout simplement ne voulaient pas croire dans ces « dieux » inventés ont été massacrés, humiliés, pourchassés, anéantis?
    Ah oui, c’est vrai que là, nous n’avons aucune donnée….et puis ça compte pas, y’a prescription !
    Rousseau s’est approché de la cause des causes : la nature humaine. Finissons son travail, ça nous évitera de raconter trop de conneries et en même temps, ça nous fera avancer.
    Que ceux qui croient ….croient !
    Que ceux qui ne croient pas …continuent de ne pas croire.
    Mais que les croyants arrêtent un peu de casser les burnes aux autres en leur mettant sur le dos leurs propres turpitudes !

    • Pelerin

      Mais que les croyants arrêtent un peu de casser les burnes aux autres en leur mettant sur le dos leurs propres turpitudes

      tu n’as qu’à pas lire….sinon, change de disque, ça fait plus que redondant…Dieu te bénisse

  • marco marco

    quiconque va à la guerre, pour quelque raison que ce soit, n’est pas mon copain.

  • criminalita

    A lire sur canal blog

    La troisième guerre mondiale fut pensée pour se faire à partir de l’amplification des différences, fomentée par les Argentures (agents espions) des illuminatis, et existant déjà entre le Sionisme Politique, Israël, et les chefs du monde musulman. D’après les plans écrits entre 1859 et 1871, cette  »
    guerre  » devait être dirigée de manière à ce que l’Islam, le monde arabe incluant le mahométisme, et le Sionisme Politique, incluant l’État d’Israël, et par conséquent, les États-Unis, se détruiraient les uns les autres. Les nations restantes, divisées et donc belligérantes seraient forcées, à l’issue de cette « guerre », de se battre entre elles jusqu’à un état complet d’épuisement physique, moral, spirituel et économique.
    Le 15 août 1871, Albert Pike confia à Mazzini qu’une fois que seraient terminées les trois guerres mondiales, ceux qui aspiraient à mettre sur pied une « DOMINATION MONDIALE INCONTESTÉE » provoqueraient un des plus grands cataclysmes sociaux que le monde n’ait jamais connus.
    Pour renforcer ce qu’il avançait, il cita ses propres écrits. Pour référence, son catalogue des lettres conservées à la Bibliothèque du Musée de Londres en Angleterre. « Nous allons lâcher, libérer les nihilistes et les athéistes et, nous allons provoquer un formidable cataclysme social final qui, dans toutes
    ses horreurs, démontrera clairement aux nations, l’effet d’un athéisme absolu, origine de la barbarie et du désordre, ainsi que du tumulte le plus sanglant. Puis, partout, les citoyens obligés de se défendre contre les minorités mondiales de révolutionnaires, extermineront eux-mêmes ces destructeurs de civilisations.

    Par la suite, la multitude, désillusionnée avec la chrétienté, et dont les esprits déistes, laissés sans direction à partir de ce moment-là, mais demeurant tout de même anxieuse d’un idéal sans pour autant savoir à qui exprimer son adoration, recevra alors la vraie lumière à travers la manifestation universelle de la pure doctrine de Lucifer. Cette pure doctrine de Lucifer apportée à la vue de tous, est une manifestation qui résultera, finalement, du mouvement réactionnaire généralisé, qui suivra la destruction du christianisme et de l’athéisme, les deux conquis et exterminés en même temps. »
    Quand Mazzini mourut en 1872, Pike fit d’un autre révolutionnaire italien Adrien Lemmi, le successeur de celui-ci. Plus tard, Lemmi sera suivi par Lénine et Trotsky. Les activités de tous ces hommes furent financées par des « BANQUIERS INTERNATIONAUX », anglais, français, allemands et américains. »

    Catégorie : Sociétées secretes
    Tags : albert pike, Albert pike l’ancien grand maitre gnostique et Pontife of Univer, esoterisme, franc-maçonnerie, freud, gnostique, morale et dome, societes

    secreteshttp://rustyjames.canalblog.com/archives/2015/01/02/31242069.html

  • Pierre L

    Il y a comme une grave erreur dans le titre de cet article.

    Le bon titre est : « (Statistiques) : La répression catholique du pouvoir Bolchévique en Russie »

    Voir « Deux siècles ensemble » d’Alexandre Soljénitsyne

  • Natacha Natacha

    Nous avons tous à nous élever spirituellement. :)