[L’enseignement de l’ignorance] Quelle est la nation qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne en 1945 ?…

L’histoire est écrite par les vainqueurs c’est bien connu, la propagande insidieuse aidant, on se rend compte que les livres d’histoire, font la part belle à qui a su s’imposer. Qu’en est il vraiment? Pour les jeunes,  très jeunes, et les plus âgés aussi, cet article d’Olivier Berruyer remet les pendules à l’heure. Pour ceux qui s’intéressent à l’histoire (la vraie) les chiffres ne sauraient mentir.  Vos avis sont les bienvenus..

Archives photographiques de la 2eme guerre en Normandie réf: P013080 NAUSA. Bataille de Normandie été 1944 : Véhicules américains et colonnes de prisonniers de guerre encombrent cette route normande. Img/http://fr.roadbook.wikia.com/

Comme je suis retombé sur ce billet, et qu’il m’a encore stupéfait, je le remets…

Billet en réaction aux personnes s’étant  demandé si c’était bien utile de rappeler quelques faits sur la Deuxième Guerre mondiale, et en hommage aux livres de Jean-Claude Michéa (son fameux L’enseignement de l’ignorance (ou ici)) et de Jean-Paul Brighelli (La fabrique du crétin)…

J’ai découvert incidemment en commentaire (merci encore d’enrichir autant cet espace de discussion d’ailleurs), une très intéressante étude de l’Ifop (Institut français d’opinion publique). Je ne savais pas que cet institut de sondage était le plus ancien du pays, et surtout qu’il avait été créé en 1938 – et donc qu’il avait réalisé des sondages forts intéressants dans la période 1938-1945 dont, hélas, beaucoup ont été détruits par son fondateur Jean Stoetzel lors de l’occupation.

On apprend ainsi deux choses intéressantes.

Les accords de Munich

“À la suite de la signature des accords de Munich le 29 septembre 1938 par la France, la Grande- Bretagne, l’Italie et l’Allemagne, Jean Stoetzel réalise le tout premier sondage politique : 57 % des personnes interrogées déclarent approuver ces accords tandis que 37 % les jugent néfastes. […]

Les autres questions posées dans cette enquête apportent des éléments de compréhension sur l’état d’esprit d’un peuple pris entre deux tensions qui s’avèreront contradictoires. D’un côté, figure la crainte d’un nouvel embrasement mondial, vingt ans seulement après la fin de la Grande Guerre, qui explique cette recherche du compromis avec l’Allemagne nazie et pour finir le « lâche soulagement » après Munich. Pour 73 % des personnes interrogées, une nouvelle guerre mondiale entraînerait la destruction de la civilisation.

De l’autre côté, le sondage de l’Ifop montre que le renoncement de Munich s’accompagne désormais de fortes résolutions pour l’avenir. A la question « pensez-vous que la France et l’Angleterre doivent désormais résister à toute nouvelle exigence de Hitler, 70 % des Français répondent oui, 17 % manifestent leur opposition. Cette adhésion à l’idée que Munich doit être une sorte de « der des der » face à la politique d’expansion du Führer est majoritaire dans tous les segments de la population, à l’exception des professions libérales ainsi que des commerçants et des industriels interrogés rejetant à plus des deux tiers l’idée qu’il faut résister à toute nouvelle exigence allemande. […]

Pour autant, même après l’invasion allemande de la Bohème-Moravie, les Français, tout en prenant la mesure des menaces extérieures, refusent dans leur majorité de croire à la guerre. Seuls 37 % des personnes interrogées par l’Ifop en mai 1939 estiment que le pays sera inévitablement entraîné dans une guerre en 1939 ou en 1940 (63 % ne le pensent pas ou se disent sans opinion). Ce n’est qu’en juillet 1939 soit moins de 40 jours avant l’invasion de la Pologne par l’armée allemande et la déclaration de guerre de la France et de la Grande-Bretagne à l’Allemagne que l’on assiste à un basculement relatif de l’opinion : 45 % des interviewés (contre 34 %) pronostiquent une guerre dès
1939.

76 % considèrent que « si l’Allemagne tente de s’emparer de la ville libre de Dantzig par la force, nous devrons l’en empêcher au besoin par la force ». L’opinion était désormais prête à mourir pour Dantzig.”

Qui a le plus aidé à battre l’Allemagne ?

Un sondage mené par l’Ifop en mai 1945, sur l’ensemble du territoire français désormais libéré (et confirmant un sondage de septembre 1944 auprès des Parisiens), a montré que les interviewés apparaissent bien conscients du rapport de force et du rôle des alliés dans la guerre, et ce malgré la censure et la difficulté sous l’occupation à accéder à une information fiable.

Ainsi, une très nette majorité (57 %) considèrent que l’URSS est la nation qui a le plus contribué à la défaite allemande alors que les États-Unis et l’Angleterre, pourtant libérateurs du territoire national, ne recueillent respectivement que 20 % et 12 %.

Mais ce qui est proprement sidérant est que cette vision de l’opinion publique s’est inversée de manière très spectaculaire avec le temps, comme l’ont montré deux sondages réalisés en 1994 et en 2004 :

C’est tout de même formidable : en 1945, les Français qui ont vécu sous la censure ont bien compris qui a vraiment battu l’Allemagne, mais 70 ans plus tard, c’est une Histoire totalement différente qui est dans nos esprits !

Petit rappel, complétant la série précédente :

Et mieux encore, le sondage de 2004 fournit des informations surprenantes quand on regarde en détail :

Les plus désinformés sont les Cadres et les Ouvriers – ceux qui ont fait le plus et le moins d’études !

Et, finalement, l’orientation politique n’a pas une énorme influence…

Tristesse…

“La manipulation des élites est encore plus facile que celle des masses.” [Jean Yanne]

En effet, quelques rappels sur les 80 millions de morts de la seconde guerre mondiale :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Soulignons que les 25 millions de Soviétiques morts se répartissent principalement par nationalité en :

  • Russie : 14 millions (13 % de la population de 1940) – 7 M de soldats, 7 M de civils ;
  • Ukraine : 7 millions (16 %) – 1,7 M de soldats, 5,3 M de civils (NB. Il s’agit surtout des civils Ukrainiens du Centre et de l’Est, hors Galicie – sauf pour les Juifs) ;
  • Biélorussie : 2,3 millions (25 %) – 0,6 M de soldats, 1,7 M de civils.

Les pertes militaires en Europe durant la deuxième guerre mondiale :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Et en Asie :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

Et le total des morts militaires par pays :

Ainsi :

 morts de la seconde guerre mondiale décès pertes deuxième

P.S. L’étude complète de l’IFOP :……….

[…]

Lire la suite de l’article

Source Les-Crises.fr

Note ♥♥ Je vous conseille de lire les commentaires associés à l’article, ils contribuent à parfaire la connaissance de notre histoire.

D’autres images et plus ====>  http://fr.roadbook.wikia.com/wiki/La_seconde_guerre_mondiale

24 commentaires

  • Nevenoe Nevenoe

    Ouais, mais le nombre de morts ou de soldats engagés n’est absolument pas significatif parce qu’à ce moment là c’est la Chine qui a le plus contribué à la défaite du Japon, ce qui est absolument faux.

    On pourrait aussi dire que face à un ennemi inférieur en nombre les soldats russes étaient de piètres soldats, mal équipés et mal commandés, ce qui est une réalité d’ailleurs.

    Encore une fois un problème historique, comme par hasard la 2nde guerre, est abordé sous un angle idéologique et de façon très simpliste et nous éloigne donc de la moindre chance de comprendre les évènements.

    On ne peut pas comprendre ceci sur la foi de quelques données chiffrées mais en étudiant l’enchainement des évènements. Ce sont des masses de livre à lire : je sais ça prend du temps, la connaissance est à ce prix.
    Ce genre d’article n’est pas seulement inutile mais il est nuisible.

    • samlours94

      Que de poncifs, que de slogans dans votre texte …
      Absolument pas d’accord et pour plusieurs raisons.
      A vous lire, on pourrait schématiser la chose ainsi : Les Soviétiques ont eu plus de morts parce qu’ils ne savaient pas se battre contrairement au Américains qui, eux, tiraient plus juste et étaient bien meilleurs sur le terrain !
      Que ce soit vrai ou faux n’enlèverait rien au sacrifice des Soviétiques en l’occurrence. Demain vous nous direz qu’ils n’avaient pas le choix car si ces pauvres soldats n’avançaient pas, ils se faisaient tuer par ceux qui suivaient. Vous voyez, la propagande que vous étalez est facile à décomposer tant elle est éculée et pour reprendre vos propres termes, inutile et nuisible !
      Pour moi, c’est vous qui faites une approche idéologique des choses car que vous le vouliez ou non, c’est bien sur le front de l’est que l’armée Allemande perd la guerre et non sur les plages Normandes !
      A Stalingrad, à Koursk, les Nazis en prennent plein la gueule par cette armée qui….ne savait pas se battre ….
      Les chiffres qui vous embêtent tant sont là pour rappeler qu’en effet l’Allemagne Nazie a bel et bien perdu la guerre en Union Soviétique.
      Les Russes ont cassé les reins des nazis sur le front de l’Est et ensuite menacaient l’Allemagne même ! Pour éviter de laisser toute la gloire aux Russes et aussi pour se partager l’Europe, les Américains arrivent alors ! Mais seulement après que les Russes aient liquidé près de de 4.000.000 de nazis !
      Les alliés Américains, venus ensuite par pure manœuvre politique est également une réalité. La politique Américaine en l’espèce sur le conflit de la seconde guerre mondiale (comme pour la précédente d’ailleurs) souffre bien des interrogations et des scandales qu’on commence seulement à dévoiler.Quand on va dévoiler les financements du troisième Reich, je me demande ce que vous aurez à dire …
      Alors oui sans doute faut-il lire pas mal de livres et aussi parler avec pas mal de gens pour , à défaut de comprendre tout, éviter de faire des analyses de comptoir comme celle que vous venez de nous pondre …
      Manifestement, vous n’appliquez pas ce que vous prônez pour les autres …
      Le jour le plus long …le D Day …etc …ça sent un peu bizarre tout ça … comme un vernis qui craquelle …

      • voltigeur voltigeur

        Les commentaires sur le site des crises sont ouverts, il serait intéressant de connaitre la réponse d’Olivier Berruyer… ♥♥

      • Planete bleu Planete bleu

        Adolf Hitler est-il le grand-père du Français Philippe Loret ?
        En tout cas il y a une ressemblance

        https://fr.news.yahoo.com/adolf-hitler-grand-p%C3%A8re-fran%C3%A7ais-philippe-loret-144501832.html

      • Maverick Maverick

        Aligner des chiffres de production et de morts, c’est bien joli, mais c’est négliger le rôle majeur qu’ont joué la cryptanalyse et (déjà) le renseignement électronique.
        Si Enigma n’avait pas été « percée », la Bataille de l’Atlantique n’aurait pas aussi vite basculé en faveur des Alliés, permettant le ravitaillement et les débarquements (Afrique, Italie, France).
        Pareil dans le Pacifique; les USA auraient difficilement remporté des batailles comme la Mer de Corail ou Midway de façon aussi éclatante (ou éliminé l’Amiral Yamamoto) sans l’apport précieux du Renseignement.
        Pareil quand en 1940, Churchill a fait cadeau aux USA de tout les travaux qu’il avait sur la bombe atomique (par crainte de l’invasion allemande)
        Bref; qu’on le veuille ou non, aucun des « Alliés » n’aurait pu gagner la guerre tout seul, ils ont tous chacun leur tour joué un rôle crucial et la victoire finale dépendait de leur survie.
        Russie : Le ravitaillement en chars, avions, matières premières, etc. en 1940-41
        Angleterre : La Bataille d’Angleterre, Malte, la Bataille de l’Atlantique …
        USA : Si ils avaient perdu l’Angleterre, ils auraient aussi perdu la Russie, et pour le coup, c’est eux qui auraient été coincés entre le marteau japonais et l’enclume allemande.

      • Nevenoe Nevenoe

        « Que ce soit vrai ou faux n’enlèverait rien au sacrifice des Soviétiques  »

        Nous somme d’accord mais ça n’est pas le sujet.

        On peut dire que l’Allemagne a perdu la guerre en Afrique du nord ou en Italie, ou même à Dunkerque en laissant le corp franco anglais embarquer pour l’Angleterre, ou pendant la bataille d’Angleterre …

        Et la connerie de Mussolini qui envahit la Grèce, perd face aux Anglais et oblige Hitler à envoyer des troupes là bas le privant probablement de la victoire contre l’URSS : merci Mussolini !

        C’est une conjonctions d’éléments de plus ou moins grande importance qui a contribué à ce résultat.

    • utoro

      Nuisible pour l’image des usa ? Ces violeurs qui nous rappellent aujourd’hui sans arrêt que sans eux nous serions sous régime fasciste. Ce qui est non seulement faux mais en plus d’une extrapolation manifestement exagérée et volontaire. Un peu comme certaines communautés qui nous rappellent sans cesse leur catastrophe alors qu’ils ne sont pas au top des catastrophes.

      C’est l’intrumentalisation honteux et scandaleux de certains sur leur propre malheur.

      Vous ne parlez pas du sondage, volontairement je suppose car il me semble que ceux de 45 étaient mieux informés que vous sur la situation.

      • Nevenoe Nevenoe

        Je n’ai de sympathie ni pour les USA ni pour l’URSS.
        En 1945 les communistes leur faisaient croire qu’ils avaient gagné la guerre à eux tout seuls et qu’ils étaient la résistance française à eux tout seul : tout cela étant faux bien entendu.

        Cet article est nuisible à la compréhension de l’histoire

  • Ce qui est bien avec les chiffres,
    c’est qu’ils parlent d’eux-même.

    « Si les yankees n’étaient pas là » chantait Sardou…
    Ils n’ont été là qu’à la fin, pour contrer la Russie et la Chine.
    Puisque dans les 2 cas, l’expansion territoriale de l’Allemagne et du Japon était tenue et renversée.
    D’où d’ailleurs la tournure du conflit avec l’intervention US :
    Hiroshima + Nagasaki en Orient et la destruction des villes occupées en France ou allemandes en Europe.
    (technique de la terre brûlée, comme plus tard au Vietnam)

    Qui sont les grands bénéficiaires de cette guerre ?
    – Les USA avec le $ = monnaie internationale et la construction européenne, qui est en fait une construction américaine (démontré par Asselineau…)
    Le mensonge est donc colporté à l’évidence,
    mais…
    Observons que ceux qui se sont peu engagés sur les fronts (voir stats), et ramassent les lauriers, ceux qui ont financé l’intervention US, (banquiers) et qui ont permis toute fois la création d’un état en 1948 en Palestine, ceux là, à l’abri, ont su imposer pendant 50 ans leur ordre du monde.

    W. G. Carr explique très bien cela dans son livre :
    « Pions sur l’échiquier » (livre sans droit d’auteur et donc gratuit sur internet) : Un INCONTOURNABLE !
    (ça reprend l’idée de la lettre de Albert Pike, mais, c’est sourcé et logique.)

  • kalon kalon

    Et puis, une question autrement plus intéressante serait de savoir qui a favorisé le déclenchement de la guerre ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • margueritte

    Bonjour,

    Si les russes n’avaient pas résisté de façon héroïque , les allemands auraient gagné la guerre bien avant que les américains n’entrent en guerre, le front « Est » était celui d’ailleurs que les soldats allemands craignaient le plus et celui où, de loin, ils ont eu le plus de soldats tués.

    Les Russes étaient sous la dictature sanglante de Staline.

    Dans un premier temps les populations russes ou ukrainiennes, (ce qui était à peu près la même chose à cette époque là car ils faisaient partie du même pays l’URSS) …. ont pensé que les allemands allaient les libérer de la dictature communiste de Staline qui avait fait des millions de morts (surtout des paysans, mais toutes les couches de la population étaient menacées sous la dictature de Staline. où sans doute pas une seule famille n’a pas compté de victime).

    Cependant, lorsque les Russes ont compris que le régime hitlérien les considéraient comme des sous-hommes (untermenshens), à éliminer ou à coloniser, les Russes se sont défendus comme des lions, et il y a eu ce nombre considérable de victimes.

    Il est à comprendre, et c’est très important, que pour amener le peuple russe à se défendre il a fallu que le parti communiste fasse appel à la mémoire et au passé impérial, et aux « grands ancêtres » chefs militaires comme Koutouzov vainqueur de Napoléon, le parti communiste de Staline a réinstauré les récompenses pour l’héroïsme militaire comme la Croix de Saint Georges (la plus haute distinction militaire sous l’empire russe).

    Le parti communiste et son chef Staline, ont même fait appel, pour galvaniser le peuple et l’amener à se défendre, à la foi chrétienne orthodoxe des Russes, il y eut la réouverture des églises jusque là transformées en lieux de propagande anti chrétienne ou détruites…

    Les Russes ont défendu leur civilisation ancestrale, la culture russe.

    Car ils avaient compris qu’ils n’avaient plus rien à attendre en face des nazis qui voulaient leur destruction ou leur asservissement.
    Ils ont défendu la nation russe, et absolument pas le régime dictatorial communiste de Staline, ils pensaient et espéraient, dans leur grande majorité qu’après la guerre les choses changeraient. et qu’une certaine liberté et démocratie reviendraient.
    Ce ne fut pas le cas malheureusement et la dictature stalinienne se poursuivit après la guerre. (Il faut dire que les alliés. Roosevelt Churchill, en traitant avec Staline et lui offrant la plus grande partie de l’Europe de l’Est, n’ont pas aidé le peuple russe martyr et vainqueur à se libérer….)

    Si les Russes à l’exemple des français, avaient perdu la guerre dès le début et avaient obtenu un armistice, les allemands auraient gagné clairement, c’est l’inhumanité et le racisme de Hitler envers le peuple russe soumis au communisme qui lui a fait perdre la guerre….

  • paprika

    « Qu’en est-il vraiment ? » pas « quand est-il vraiment ? »

  • paprika

    Hélas, L’URSS a eu tort ! Elle était coco à l’époque, mais la propagande US a fait son sale boulot depuis…

  • hasjalil

    Je remercie l’auteur pour cet article concernant[L’enseignement de l’ignorance] et je trouve qu’il a plus de mérite que moi du moment que j’aurai reprendre moi aussi l’enseignement des mathématiques et prouver qu’il est devenu obsolète par rapport à ce qui existe aujourd’hui comme technologies.
    Au fait peu de gens même ayant suivi des études supérieurs savent comment faire des calculs mathématiques ou statistiques avec un ordinateur alors que ça devrait être bien enseigné dans les programmes du secondaire.
    Je pense qu’une refonte à l’échelle planétaire de l’enseignement de toutes les matières avec pour principal objectif élever le niveau intellectuel et mettre fin aux systèmes éducatifs actuels conçus pour duper les peuples et les dresser les uns contre les autres moyennant le mensonge et la falsification pour les matières littéraires mais plus dangereux encore maintenir l’ignorance par réduction des capacités psycho-techniques en abaissant le niveau pour les matières scientifiques.

  • PhildeFer

    Churchill a dit: « si les Italiens avaient été avec nous au lieu d’être les alliés d’Hitler, la guerre eut été autrement plus dure à gagner »

  • margueritte

    Bonjour au modérateur du site,
    J’ai posté par erreur 2 messages vers 12 h …. Cela m’a été signalè. J’essaierai de ne pas faire de doublons la prochaine fois…
    Je ne vois pas encore mon commentaire…mais je suppose que vous avez le droit de déjeuner d’autant plus que mon commentaire était assez long…
    Je ne pense pas en effet que vous ayez pu le censurer car il allait dans le sens de l’article et je nèpe se pas qu’il ait été extrémiste.

  • Thierry92 Thierry92

    Pour aller dans le sens du réalisme, L’allemagne n’a pas perdu la guerre. Personne ne l’a perdue.

    Par contre les banques qui étaient dans la merde ont gagné beaucoup de fric.
    Les peuples ont perdus beaucoup de monde. Mais les Banques ont amassé du pognon.
    La prochaine sera identique. Trop de morts. au nom du sacro-saint pognon.

  • margueritte

    @ nevenoe
    Moi non plus je n’ai pas de sympathie pour l’URSS., dictature du passé ne l’oublions pas, ni pour les USA oligarchie financière actuelle et prédatrice, dont on comprend de mieux en mieux cependant les rouages.
    Je ne partage pas votre avis sur l’article car je pense que ces sondages sont très intéressants à connaître.Et que apporter des connaissances et combattre l’ignorance est un beau programme.
    Merci au site des Moutons et au site « les crises.fr »

    Il est de mon point de vue très utile de comprendre l’état d’esprit des gens, leur avis à un moment donné : l’avis des contemporains, puis l’avis comparatif sur la question des années après : en effet on voit clairement l’érosion de la mémoire des faits, et le travail de la propagande et la fabrication du consentement populaire à propos du passé, et par la suite, la construction de mythes qui deviennent des tabous historiques, des vérités intouchables….
    En effet comme le dit l’introduction, on voit que l’histoire est écrite par les vainqueurs qui vont peu à peu écrémer la réalité des faits pour ne conserver que ce qui appuie leur idéologie et leurs intérêts.

    En ces temps de désinformation et de propagande. En particulier sur ce qui se passe en Ukraine avec la diabolisation de la Russie, il est très intéressant pour les moutons blancs ou moutons noirs, que nous sommes, de voir comment sont racontés les événements et combien l’histoire est sujette à caution.
    Nous devons garder un esprit très critique, et lorsque nous avons le temps, essayer d’élargir nos connaissances, c’est cela lutter contre « l’enseignement de l’ignorance » qui nous pousse à bêler les slogans que l’on nous a dictés, sans faire l’effort de la réflexion personnelle sur le sujet.

    Si nous ne faisons pas individuellement, cet effort nous devenons les proies de la propagande, et en ce moment c’est grave, car la propagande pousse à la guerre, à l’affrontement des peuples, contre leurs intérêts et pour le plus grand bénéfice des marchands de canons, financiers véreux et autres raclures pousse au crime qui utilisent de façon éhontée les haines ancestrales issues des guerres du passé pour pousser à de nouveaux conflits encore plus meurtriers. C’est ce que l’on voit avec l’instrumentalisation du passé contre la Russie d’aujourd’hui qui est totalement différente de l’URSS d’hier.

    • Nevenoe Nevenoe

      Tout à fait, le sondage et l’évolution de l’opinion est intéressant et c’est bien le seul point positif de l’article.

      Ce qui est dommageable c’est la prise de position concernant le pays qui a le plus contribué à la défaite de l’Allemagne sous un prisme idéologique qui plus est : c’est une ânerie sans nom.

  • Thierry92 Thierry92

    De tous les commentaires lus je ne tire que la conclusion que la plupart des moutons est encore bien ancrée dans le moule.
    Aucune conséquence n’est tirée de deux massacres mondiaux.