« Des millions de nos concitoyens sont exclus de l’accès aux soins »

C’est incroyable de voir les coupes et restrictions budgétaires dans le domaine de la santé qui ont lieu au nom de l’austérité, en ajoutant le fait que de plus en plus de français ne peuvent financièrement plus se soigner!!! Mais soyons rassurés, tout le monde n’est pas concerné, pour certains, l’accès aux soins médicaux ne pose aucun souci, l’Aide Médicale d’Etat prenant en charge les étrangers sans-papiers et sans ressources va être renforcée en 2015: +73 millions d’euros, le budget de l’AME pour l’année 2013 fut de 744 millions d’euros.

arton4381-02422En matière d’accès aux soins, et face aux difficultés qui s’accumulent, des millions de personnes ne font plus valoir leurs droits. « Les coûts de long terme du non recours aux soins sont catastrophiques », estime la sénatrice de Seine-Saint-Denis, Aline Archimbaud, qui en appelle à un choc de solidarité. D’autant que ces difficultés pour être soignés se cumulent souvent avec le mal-logement, l’impossibilité d’accéder aux loisirs ou la précarité de l’emploi. Pour faire émerger des propositions concrètes face à ce mal-être social, l’élue organise un forum pour l’accès aux droits en Seine-Saint-Denis, les 10 et 11 octobre prochains.

La mission parlementaire de l’an dernier sur « l’accès aux soins des plus démunis » l’a confirmé : des millions de nos concitoyens en grande précarité, des salariés pauvres, intérimaires, en contrats courts, en temps partiels subis, des jeunes ou retraités modestes sont dramatiquement exclus de l’accès aux soins.

Ces très grandes inégalités dans l’accès à la santé se cumulent avec d’autres : non accès aux droits au logement, à l’emploi, aux transports, à la formation, à la culture, aux aides sociales, à la protection judiciaire, au sport, à l’énergie, la nature…

Les mêmes mécanismes jouent en spirale et les mêmes catégories en subissent les conséquences. Le non recours aux soins a en effet un caractère transversal et cumulatif : ce sont souvent les mêmes populations qui ont des problèmes de logement, renoncent à se soigner, ou sont sans emploi. Le résultat est là : des millions de personnes ne font même plus valoir les droits qui leur sont pourtant conférés par la loi.

40 mesures à portée de main

Alors que les coûts de long terme du non recours sont massivement catastrophiques, certaines institutions, et y compris l’État, spéculent discrètement sur ce renoncement pour réaliser des économies de très court terme. Dans son rapport remis au Premier Ministre en septembre 2013 la sénatrice Aline Archimbaud en appelait comme bien d’autres avant elle à « un choc de solidarité ».

Elle proposait 40 mesures, à portée de main :
· Une vague de simplifications radicales s’attaquant enfin à des lourdeurs bureaucratiques kafkaïennes,
· La suppression des obstacles financiers les plus lourds,
· La mise en place de dispositifs de prévention accessibles,
· L’encouragement à l’essaimage de nombreuses pratiques innovantes mais peu
reconnues.

Quelques-uns de ces éléments ont été pris en compte par les pouvoirs publics, mais il reste beaucoup à faire. Il est donc temps de faire entendre plus largement ces interpellations et surtout de les élargir à tous les thèmes et populations concernés par le non recours aux droits.

Article complet sur Bastamag

On pourrait néanmoins penser que tout ceci n’est encore qu’une manipulation de plus… Car contre qui la colère monte-t-elle vraiment avec ce genre d’actions? Contre le gouvernement ou contre « l’étranger » qui au final, tente sa chance en France. Réfléchissez bien, vous êtes dans la misère la plus totale, on vous dirait que dans tel pays, vous pourrez avoir de quoi vivre, de quoi nourrir vos enfants et peut-être même un travail, ne feriez-vous pas pareil vous aussi?

Ne nous trompons pas de cible non plus, et regardons tous dans la même direction, celle des décideurs (qu’ils soient à Paris, à Bruxelles ou ailleurs), pas des « pions malgré eux »…

8 commentaires

  • yoananda

    Les étrangers ne sont clairement pas à blâmer dans cette histoire puisque c’est notre gouvernement qui régale !!!

    Le coupable, c’est le gauchisme : « les musulmans/étrangers sont «les nouveaux opprimés d’une société foncièrement colonialiste et partageraient le sort peu enviable de toutes les victimes de la crise économique» »

    Du coup, l’AME n’est qu’une sorte de « réparation », faite grâce au racket fiscal.

    D’un autre coté, il ne faut pas oublier qu’il y a des abus du coté des soin. Quand un patient va chercher ses petites pilules pour se rassurer au moindre bobo.
    De plus, il ne faut pas oublier non plus que les 3 dernières années de vie coûtent AUTANT en soins que le reste de la vie. La vieillesse est une aubaine pour les labos qui peuvent s’engraisser tranquillement.

    Mais …
    Ce qui est sûr, c’est qu’on ne peut plus se permettre TOUS ces gaspillages. Ça serait super si l’état pouvait se montrer humain avec tous le monde. Le problème c’est que derrière, y a les gens solvables qui doivent bosser pour tout ça … sans pouvoir eux même en profiter autant que les autres en plus.

    • kalon kalon

      Si tu veux arrêter le gaspillage, il suffit d’arrêter les remboursements et augmenter les salaires nets de 25 % !
      Car si des millions de gens ne sont plus soignés, la plupart de ceux qui sont encore soignés, le sont très mal !
      A tarif égal, les caisses d’assurance sociale pour travailleur indépendants ne savent plus quoi faire avec leurs excédents là ou les mêmes caisses pour travailleurs salariés sont en déficit constant, pourquoi ?

    • Le veilleur

      Mais que font les gouvernements étranger pour nourrir et soigner leur population, sont-ils tous dans la misère au point de ne pouvoir subvenir au besoin élémentaire de leur peuple.

      Il ne faut pas oublié qu’en Afrique la propagande nous montre comme un pays riche et paradisiaque, ce qui est loin d’être le cas une fois arrivé.

      Ici la vie y est chère, le travail ne court pas les rues comme aux temps jadis, sans compter que les logements se font rares déjà pour les Français et sont très coûteux et puis si c’est pour finir ses jours dans une zup, dans des logements sociaux vétustes aux milieux de la drogue et des petites magouilles pour vivre, je n’y vois pas l’intérêt d’une vie passionnante, ni très évolutive.

      Au départ, Bruxelles encourageait l’ouverture des frontières avec les pays d’Europe et maintenant on dirait qu’il n’y a plus de limite. Evidement ça ne pourra pas durer ainsi, on ne peut pas recevoir, nourrir, soigner toutes la misère du monde tout simplement parce que nous sommes limité nous même en finance, en investissement et logement. On ne peut pas loger, nourrir, soigner tout ces gens à crédit quand notre population Française elle même ne peut plus vivre dignement et s’appauvrie.

      Pour moi c’est une manigance économique qui n’a rien à voir avec la solidarité ou alors, ceux qui nous gouvernent sont totalement fou et inconscient.

  • la brebis noire la brebis noire

    Ne nous trompons pas d’ennemis !
    Par exemple, le budget de remboursement de la sécu rien pour les statines est très important:
    Médicaments qui enrichissent les labos et tuent à petit feu le troisième âge !
    Et tout est comme ça, prothèse, transfusion, traitements et autres !
    Mais quelle est la proportion de la population qui a le courage de prendre sa santé en main !

  • gnafron

    t’façons les sans-dents, y’en a trop !
    alors, qu’ils crèvent !!!

  • Maverick Maverick

    C’est vrai qu’en ce moment, je ne peux m’empêcher de méditer cette citation attribuée à Talleyrand :
    « Il faut agiter le Peuple avant de s’en servir »

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • rouletabille rouletabille

    Les médecins se servent des malades pour s’enrichir,sauf quelque uns qui sont pauvres,en guérissant on s’enrichit pas.
    Les restos du cœur c’est juste une maladie en plus.http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif

  • Je vous mets un lien vers une BD sympa :

    http://lepharmachien.com/industrie-pharmaceutique/

    Comme il dit dans son introduction :

    AVERTISSEMENT :

    Ce que je présente ici s’inspire de la RÉALITÉ. Si tu as soif de théories de conspiration, de récits présentant l’industrie pharmaceutique comme un culte satanique ou de critiques vagues et aléatoires sans fondements, je t’avertis tout de suite : tu ne trouveras rien de tel dans cette bande dessinée. Je te suggère donc de sauter cette lecture et d’aller voir ailleurs si j’y suis.

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif