« Tout problème peut être réglé par un nouvel impôt !… »

Puisque tout est maintenu au « cric », (faut pas que la ruine soit trop visible), la crôassance n’est pas prête d’arriver, et les caisses de l’état pleurent misère. Donc! comme nous le démontre Charles Sannat, il reste encore et toujours les impôts, pour renflouer le tonneau des Danaïdes. Jusqu’à quand les moutons vont accepter les excuses foireuses, pour les faire payer??……

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Nos dirigeants, qu’ils soient de gôche aimant les pauvres jusqu’au tréfonds de leurs âmes surtout lorsqu’ils peuvent s’empiffrer aux frais des con-tribuables, ou de drôate revendiquant le bling-bling et le pognon roi, ont tous la même vision des problèmes et de la façon de les régler.

La solution est toujours assez simple. À chaque nouveau problème, un nouvel impôt. Ce qui permet d’arriver à la règle politico-économique suivante : il n’y a, dans ce pays, aucun problème aussi complexe soit-il qui ne puisse être réglé par un nouvel impôt.

Paroles, paroles, paroles

Évidemment, Mamamouchi 1er nous a « promis » (j’en rigole encore) que les « zimpôts » ne seraient plus augmentés… Les zimpôts (sur le revenu) peut-être plus, mais les taxes… certainement et puis il y a plein d’autres zimpôts comme les zimpôts locaux mais là, le gouvernement pourra dire… « c’est pas ma faute à moi, c’est celle à votre Maire »… Pathétique défense, puisque plus l’État refile des « compétences », c’est-à-dire des dépenses, à une collectivité locale, plus forcément cette collectivité locale doit augmenter ses impôts locaux.

Et puis de toute façon, l’État manque cruellement d’argent, alors Mamamouchi 1er et son Manu peuvent toujours promettre tout ce qu’ils veulent, ce sont des dizaines de milliards d’euros qu’il manque. Environ 50 milliards pour 2015… et croyez-moi, 50 milliards ça ne se trouve pas chez Thévenoud, même si le garçon n’a jamais rien payé de ses 10 doigts. Non, pour trouver 50 milliards d’euros, il faut doubler l’impôt sur le revenu… (Ah, on me signale que l’on veut supprimer la première tranche… je vous raconte pas ce que ça va coûter aux autres tranches…) Pour trouver 50 milliards, on peut aussi augmenter la TVA de 8 %… pas mal ça, 8 % de TVA en plus. C’est ce qu’ils font au Japon d’ailleurs, et évidemment cela ne se passe pas bien et la consommation s’effondre (sans blague, vu que les gens ne gagnent pas 8 % de plus…).

Donc bien sûr, nous allons tous passer à la moulinette fiscale, enfin tous, pas forcément. Comme disait Coluche, si nous sommes tous égaux devant l’impôt, il y en a qui sont plus égaux que les autres. Non, je ne pense pas particulièrement au député Thévenoud qui siège toujours à l’Assemblée nationale (vous savez, la maison des représentants élus du peuple souverain hahahahahahahaha qu’est-ce qu’on rigole avec la bande de pignoufs au pouvoir actuellement, et dire que Sarko revient… Oh, on va bien rigoler avec le match pignoufs de gôche contre affairistes de drôate).

Bref, ne nous égarons pas dans la démonstration. L’idée c’était juste d’attirer votre attention sur le fait que les caisses sont vides. Comme elles sont vides, faut les remplir. Pour les remplir, il y a deux solutions. Soit beaucoup plus de rentrées fiscales, soit beaucoup moins de dépenses… faites vos jeux. Pendant 2 ans et demi, le nodocéphale élyséen a patiemment attendu la « reprise »… qui évidemment ne vint jamais. Maintenant, va falloir tailler, couper, dans le vif et la hache dans les dépenses, ou… ruiner le portefeuille des gens avec les zimpôts et les taxes. Vraisemblablement un peu des deux.

Une hausse de deux centimes des taxes sur le diesel envisagée

Et voilà que cela commence, comme nous l’apprend cet article de LCI. « Afin de financer les infrastructures de transports avec la baisse attendue des recettes de l’écotaxe, le ministère du Budget envisagerait une hausse de deux centimes des taxes sur le diesel… »

Ces deux centimes deviendront 4 puis 8 puis 12 et cela augmentera tous les mois ou tous les trois mois comme le prix du gaz. D’ailleurs, comme nous avons tous pris l’habitude de payer 1,30 € le litre et que le « gasoil » il baisse, eh bien c’est l’occasion justement pour augmenter les taxes… je dirais même plus, c’est le bon moment.

Je propose donc à notre gouvernement de bras cassés, qui ne réglera aucun de nos problèmes mais qui s’évertuera comme depuis plus de 50 ans à augmenter et à créer de nouvelles taxes, d’augmenter les taxes sur le carburant d’au moins 10 centimes le litre vu que le prix des carburants baisse, vous pourrez nous enfler presque sans que l’on s’en rende compte.

Je pense même qu’un député comme Thévenoud pourrait porter ce grand projet de loi que l’on pourrait intituler « loi sur la sécurisation du modèle sociale français », comme ça on ne pourrait qu’être tous pour la sécurisation du modèle social français et là, Thévenoud monterait à la Tribune, nous ferait un beau discours comme celui qu’il faisait lors de l’affaire Cas-Huzac, avec des trémolos de représentant du peuple des pauvres (qu’il aime mais de loin), des sans-dents et des sans-voix. Oui, Thomas pourrait nous parler de tout cet argent que nous devrions donner pour notre propre bien.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

« À vouloir étouffer les révolutions pacifiques, on rend inévitables les révolutions violentes » (JFK)

Ceci est un article ‘presslib’, c’est-à-dire libre de reproduction en tout ou en partie à condition que le présent alinéa soit reproduit à sa suite. Le Contrarien Matin est un quotidien de décryptage sans concession de l’actualité économique édité par la société AuCOFFRE.com. Article écrit par Charles SANNAT, directeur des études économiques. Merci de visiter notre site. Vous pouvez vous abonner gratuitement www.lecontrarien.com.

THÉVENOUD est toujours député. Pensons à lui. Ne l’oublions pas.

Source LCI ici

Source Le Contrarien

France : la confiance des ménages reste stable en septembre

Le portrait acide de l’économie allemande « en déclin »

 

9 commentaires