Dernière minute: Premiers raids de la coalition contre l’Etat islamique en Syrie, sans la France

L’armée américaine et cinq nations « partenaires » arabes bombardent, depuis lundi 22 septembre au soir, pour la première fois, des positions de l’Etat islamique en Syrie, a annoncé le Pentagone.

« Je peux confirmer que l’armée américaine et des forces de nations partenaires mènent une action militaire contre les terroristes de l’EI en Syrie au moyen de chasseurs, de bombardiers et de missiles Tomahawk », a précisé le porte-parole du ministère de la défense dans un communiqué.

« Nous ne serons pas seuls à mener des frappes aériennes en Syrie si le président Barack Obama décide de le faire », avait prédit samedi l’ambassadrice américaine à l’ONU, Samantha Power. Participent ainsi à ces raids, outre les Etats-Unis, Bahreïn, le Qatar, l’Arabie saoudite, la Jordanie et les Emirats arabes unis.

La France, qui intervient militairement en Irak, n’est pas impliquée dans l’opération en Syrie. Lundi, le chef de la diplomatie Laurent Fabius avait réaffirmé devant le centre de réflexion CFR (Council on Foreign Relations) à New York :

« En Irak, nous participons à l’opération de soutien aérien, en Syrie nous aidons l’opposition. C’est notre position et elle ne change pas. Il est possible d’agir en Syrie mais, la France ne peut pas tout faire. »

Article complet sur Le Monde

34 commentaires