30 ans de camouflage et mensonges sur les vaccins viennent d’être mis au grand jour

Des documents britanniques mettent à jour 30 années de camouflage

Le « Freedom of Information Act » (Acte donnant libre accès à des documents secrets) au Royaume-Uni auquel a eu recours un médecin, a permis de révéler le contenu de 30 années de documents officiels secrets montrant que les experts gouvernementaux :
1. savaient que les vaccins ne fonctionnaient pas
2. savaient que les vaccins pouvaient provoquer les maladies qu’ils étaient sensés prévenir.
3. savaient que les vaccins présentaient des dangers pour les enfants
4. se sont entendus pour mentir au public
5. se sont attelés à empêcher les études de sécurité.

Ce sont ces mêmes vaccins qui sont rendus obligatoires pour les enfants américains.

 Les parents peuvent soit épargner tout ce mal à leurs enfants, soit continuer à s’incliner devant l’un des plus affreux mensonges de l’, ce mensonge qui veut faire croire que des vaccins – remplis de métaux lourds, de maladies virales, de mycoplasme , de matières fécales, de fragments d’ADN d’autres espèces, de formaldéhyde, de polysorbate 80 (Agent stérilisant) – sont un miracle de la médecine moderne.

Un médecin américain dont le fils est autiste a eu recours au « Freedom of Information Act » pour obtenir des documents du CDC (Centres Américains de Contrôle des Maladies). Il voulait avoir accès à l’information que possédait le CDC au sujet des dangers que présentent les vaccinations. Selon la loi, il devait recevoir réponse dans les 20 jours. Pratiquement 7 ans plus tard, le médecin s’adressa finalement à la justice, et c’est là que le CDC a fait valoir qu’il n’était pas obligé de remettre ces documents. Finalement, un juge a ordonné au CDC de remettre ces documents au médecin pour le 30 septembre 2011.

Le 26 octobre 2011, l’éditorialiste du « Denver Post » s’est dit choqué que l’administration Obama, après avoir promis d’être particulièrement transparente, proposait des modifications au Freedom of Information Act , permettant d’entraver la révélation de documents secrets en autorisant les agences gouvernementales (comme le CDC) à déclarer certains documents « inexistants ». […]

Le CDC agit manifestement à l’encontre de la santé de la américaine. Mais la menace que présente le comportement du CDC sur la vie des Américains ne s’arrête malheureusement pas là. Il a participé à l’élaboration des lois concernant les pandémies qui permettent au gouvernement d’utiliser l’armée, en cas d’ pandémique déclarée, pour contraindre toutes les personnes du pays à subir des vaccins non testés, des médicaments, des produits chimiques et d’autres traitements « médicaux ».

En se basant sur le Freedom of Information Act, on peut dire que le CDC perdrait toute crédibilité s’il devait déclarer pareille urgence pandémique. Après avoir déclaré la pandémie du H1N1 en 2009, le CDC a refusé de répondre à la requête d’information de CBS qui s’en référait au « Freedom of Information Act ». A cette époque, le CDC a tenté de bloquer toute leur enquête. Ce que voulait cacher le CDC, c’était son propre rôle dans un des plus grands scandales médicaux de l’histoire, en s’en référant à des données follement exagérées sur les cas de grippe H1N1 en vue de créer une fausse impression de « pandémie » aux Etats-Unis.

Le CDC a aussi dissimulé un scandale financier concernant la fausse pandémie qui a coûté des milliards de dollars. Il y a pire, le CDC n’a pas hésité à mettre les femmes enceintes en première ligne pour un vaccin non testé qui comprenait un agent stérilisant, le polysorbate 80. Grâce au CDC, le nombre de rapports de morts fœtales a augmenté de 2.440% en 2009 comparativement aux années précédentes ; situation qui est encore plus choquante que les statistiques de fausses couches qui avaient augmenté de 700%. […]

En tentant de sauver les derniers vestiges du secret qui concerne les vaccins et en déclarant que les documents de l’Agence sont inexistants, l’Administration Obama a réduit à néant toutes ses prétentions à la transparence. Mais les lois prévues pour rendre obligatoires des vaccins pandémiques peu connus sont toujours en place et toute responsabilité a été dissoute. Il n’empêche qu’une étude canadienne vient de montrer que le vaccin contre la grippe qui contient le H1N1 et qui a tué des bébés in utero, contribue en fait à augmenter le risque de pandémie.

Les américains qui ont été dupés en soumettant leurs enfants aux vaccins meurtriers du CDC possèdent aujourd’hui des moyens de riposte. Les personnes de tous horizons, de chaque organisation doivent :

1. Prendre connaissance des textes révélés grâce au Freedom of Information Act du Royaume Uni et qui ont trait aux mensonges sur les vaccins. Ces personnes doivent prendre connaissance du refus du CDC de fournir quelque information que ce soit sur ce qu’ils savent au sujet de ces mensonges ; elles doivent aussi prendre connaissance des efforts déployés par l’administration Obama pour camoufler ce que sait le CDC au sujet de ces mensonges. Ces personnes doivent contacter leurs représentants et exiger l’annulation immédiate du calendrier vaccinal du CDC et des lois concernant les pandémies.

2. Informer chaque vétérinaire, personnel militaire, policiers, agents du DHS, ainsi que le personnel médical de toute la mystification vaccinale. Expliquer à ces personnes que leurs familles sont aussi gravement menacées. Ces personnes ne pouvaient probablement pas savoir qu’elles avaient été manipulées à l’intérieur même de leurs structures par l’industrie pharmaceutique qui les ont transformées en agents meurtriers grâce à la déclaration de « pandémie » ou « d’ bioterroriste ». Il est tout à fait clair aujourd’hui que les structures /bioterroristes ne sont que des . Ainsi tous les projets qui sont envisagés pour « protéger » le pays sur la base de ces mêmes lois ne feraient que menacer l’existence et la liberté des américains.

Grâce au Freedom of Information Act (FOIA), nous savons que le calendrier des vaccinations relève du canular. Ce sont les vaccins qui constituent un danger pour la santé des enfants et des adultes Américains.

Ce sont aujourd’hui des vaccins obligatoires, mal testés avec des adjuvants dangereux qui menacent le pays et qui pourraient provoquer quantité de morts. A l’extérieur d’Atlanta, le CDC a stocké quelque 500.000 cercueils géants, construits pour être incinérés. Il commence à devenir clair que le CDC ne devrait en aucune façon être mêlé de quelque manière que ce soit aux problèmes de .

Grâce au Freedom of Information Act, nous savons aujourd’hui que les vaccins ne constituent nullement le miracle de la médecine moderne que l’on a voulu nous faire croire. Toute autorité médicale ou gouvernementale qui prétendrait que les vaccins préviennent les maladies, ignore les documents gouvernementaux comme les innombrables études qui révèlent l’exact opposé, mais ignore également les tentatives du CDC de cacher au public la vérité sur les vaccins.

Article trouvé sur Reseau International.net

Source originale en Anglais

Source orgininale en Français

 

29 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Et l’idiote de service, voulait nous faire tous vacciner contre le H1N1.
    Combien a t’elle touché pour nous faire cette pub?

  • Natacha Natacha

    Enfoncer … l’aiguille … jusqu’à … la garde.

  • yoananda

    Cet article mélange les choses.
    Le principe des vaccins fonctionne et à permis d’éradiquer plusieurs maladie, et la mortalité infantile en atteste.
    Par contre, il y a eu des dérives dans ce business juteux, et les vaccins récents, et les multi-vaccins eux… c’est autre chose.
    Attention à ne pas jeter bébé avec l’eau du bain et faisant des raccourcis un peu … trop courts !

    • yannick511

      Tout à faire d’accord, comme partout il faut savoir faire la mesure des choses. je remets un com que j’avais écris sur un article pro-vaccination :

      Les vaccins ont bien entendu été une des plus merveilleuses découvertes de la médecine. Découverte qui n’a d’ailleurs pas été inventé par l’Anglais Edward Jenner, puisque déjà certains esclaves noirs américains venus d’Afrique pratiquaient déjà depuis longtemps l’inoculation volontaire de la petite vérole pour s’en immuniser, et c’est l’un d’eux (Onésime) qui a enseigné cette technique au prêcheur puritain Cotton Mather, qui ne manqua pas de s’en attribuer toute la gloire.

      Si les vaccins peuvent nous épargner des millions de morts, est-il pour autant aussi urgent que cela de ruer sur des nourrisson citadins de quatre semaines pour leur injecter sans discernement un cocktail de produits sans aucune pertinence quand au risque qu’ils courent d’attraper vraiment une de ces maladies dont ils protègent ?

      Faites vacciner vos enfants oui. Mais pas n’importe quand de n’importe quoi.

    • Mehdi

      Renseignez vous plus en profondeur. Les vaccins sont une grosse arnaque. Depuis Pasteur déjà ça sentait mauvais. La baisse de la mortalité n’est pas dû aux vaccins mais à l’amélioration du cadre de vie (hygiène, eau potable, nourriture etc…)
      Moi je ne me vaccine plus depuis longtemps et je ne vaccinerai jamais mes enfants. Et je ne les jetterai pas avec l’eau du bain. Faudrait être con pour le faire, et faudrait avoir un bébé qui passe par le siphon de la baignoire. Donc ça va être dur.

      • yoananda

        Je me suis renseigné figurez vous …
        De manière approfondie.
        Je connais ces arguments, mais ils sont fallacieux.
        http://yoananda.wordpress.com/2014/06/17/vaccination-pour-ou-contre/

      • yoyo

        Un lien intéressant sur une ancienne étude OMS

        http://whqlibdoc.who.int/trs/WHO_TRS_203_fre.pdf

        Ca peut laisser quelques doutes ?

      • yoananda

        Si c’est le lien que je connais déjà, ca explique que l’épidémie a été vaincue, non pas par le vaccins, mais par la quarantaine.
        C’est un des premier liens que j’ai lus.
        Je maintiens ce que je dis dans mon article, que tu n’as visible pas lu, puisque tu réponds à coté des arguments que je présente dedans.

      • ConscienceU12 ConscienceU12

        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_good.gif Entièrement d’accord avec toi Mehdi, …Yoananda est bien naïf(ve) ! …tous les vaccins sans exception sont dangereux par essence, injecter directement dans le sang des éléments qui n’y serait jamais passé par la peau ou par la paroi de l’estomac, et que le corps doit maintenant stocker quelque part, et une connerie sans nom ! …même sans parler des produits chimiques qu’ils contiennent, rien que les protéines non assimilés par les voie naturelles sont toxiques pour l’organisme ! …donc tous les vaccins sont toxiques et puis c’est tout ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif

      • yoyo

        Je pensais que le vaccin contre la polio échappait à ces critiques. Mais quand sur wikipedia, qui n’est pas forcément une bonne référence, je lis cela :
        Vaccin anti-poliomyélitique

        La première campagne de vaccination de masse anti-poliomyélite, dans les années 1950, a été marquée par la fourniture d’un important lot défectueux (virus vivant non atténué) aboutissant à près de 220 000 contaminations dont 70 000 malades, 164 paralysies sévères et 10 décès77.

        J’ai encore quelques doutes !

      • yoananda

        Avec ce genre de raisonnement j’en déduis que tu dois vivre en forêt amazonienne pour être en accord avec tes principes.
        Je crois que tu n’as pas bien compris le principe de la médecine. Les vaccins, ce n’est pas « parfait », c’est juste « moins pire » que d’être soumis à des pandémies qui font chroniquement des millions de morts.

        Perso, je suis contre les vaccins, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut dire n’importe quoi : le principe de la vaccination fonctionne, et ils sont efficace. Du moins les anciens. Les nouveaux avec toutes les saloperies qu’il y a dedans, je ne sais pas.

    • Pierre L

      La baisse de la mortalité infantile n’indique nullement que la vaccination fonctionne, puisqu’elle a été introduite environ à l’époque de l’assainissement de l’habitat par le Baron Haussmann (vers 1860), qui a, entre autre, rasé les quartiers insalubres dans Paris et construit les réseaux d’eau et les égouts. Les mêmes travaux d’assainissements ont démarré partout en France après cette époque.

      La construction des réseaux d’égouts et d’adduction d’eau potable sont l’unique cause de la baisse de la mortalité infantile, et cela, malgré les vaccins.

      L’ingénieur Marcel Violet, lors de sa conférence, a dit, en substance, cette chose incroyable : « à l’époque de Napoléon [donc, vers 1800, avant les vaccins et les assainissements], en France, dans les 35 millions d’habitants de l’époque, on recensait au moins deux douzaines de gens ayant 115 ans. » :
      http://www.youtube.com/watch?v=F_cNGAEElhA#t=17

      Et puis, constater qu’en Afrique « on » préfère vacciner plutôt qu’amener de l’eau potable, devrait aider à comprendre qu’il y a comme un hic dans ces histoires de vaccination, et aussi dévoiler la nature démoniaque des gens qui préconisent ces crimes.

      • Pierre L

        Comme beaucoup de gens sont assez naïfs à propos de la médecine moderne, je me sens obligé de me décarcasser pour expliquer pourquoi le principe vaccinal est une supercherie juteuse.

        Le principe vaccinal suppose que chaque maladie est produite par un micro-organisme bien spécifique, qui s’en prend à l’organisme. Selon cette idée, il suffit d’entraîner l’organisme à combattre les microbes, en lui faisant produire leurs anticorps, pour éviter que les maladies ne se déclarent.

        Les prémisses de ce principe sont fausses, car on trouve souvent des micro-organismes « agressifs », par exemple de la tuberculose, alors que la maladie n’est absolument pas déclarée.

        À l’époque de Louis Pasteur, Antoine Béchamp a démontré que les micro-organismes ne sont là que pour assainir ou réparer le milieu intercellulaire (terrain). Ce sont les agents d’entretien de l’organisme, élaborés par ce dernier. En fait, Béchamp a montré que les micro-organismes et les microzymas sont en nombre astronomique partout dans l’organisme. Les micro-organismes sont formés par des associations de microzymas, qui se montent, se démontent et se spécialisent en fonction des besoins du moment.

        D’après ce qu’a enseigné Béchamp, on comprend que les maladies sont des processus de rétablissement du terrain. Il est donc idiot de les étouffer, car ce dont elle luttaient restera latent.

        Malheureusement, ne rien faire contre la maladie ne permet pas de vendre cher des « médicaments ».

        Il existe de nombreux articles qui expliquent cela. Je conseille celui-ci :
        http://www.alterinfo.net/Microzymas-et-bions-orgone-et-prana_a69237.html

  • Eaglefeather Eaglefeather

    Suggestion de lecture forte inintéressante.

    Ce livre concerne HPV, mais selon les auteurs, le contenu s’applique à l’ensemble des vaccins.

    http://www.decitre.fr/livres/la-piqure-de-trop-pourquoi-vaccine-t-on-les-jeunes-filles-contre-le-cancer-du-col-de-l-uterus-9782888920908.html

    Un lien pdf aussi intéressant
    http://www.medocean.re/wp-content/uploads/Dossier_HPV.pdf

    Analyse du livre
    http://www.urml-reunion.net/ddi/gardasil/2010/la-piqure-de-trop.pdf

    Gardasil, un vaccin pour rien ? (Canada)
    http://www.protegez-vous.ca/sante-et-alimentation/gardasil/fddffsfdf.html
    Il ne faut pas sous-estimer le Canada car très souvent la langue de bois n’est pas d’application, très souvent lorsque l’on recherche les côtés négatifs d’un médicament, ils y sont analysés sans détours sur les sites (.CA)

  • matmatol

    quel ne fut pas mon étonnement lorsque voyant le carnet de vaccination d’un ami, je vis « rockfeler » ds la case fabricant.
    Décidement, ils sont toujours au meme endroit au meme moment les satanistes, manque soros et c’est bon

  • spipfx

    Et combien de parents étant au courant de cela vont encore faire vacciner ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_sad.gif

  • tranda

    désolé de le dire comme ca mais les vaccin sont,on toujours été et seront toujours une belle saloperie…

    bonne lecture :)

    http://www.terrenouvelle.ca/infos/sans-la-vaccination-nous-ne-serions-pratiquement-jamais-malade/