Première implantation mondiale sur l’homme de cellules reprogrammées

stem-cell-163711_640Source de l’image: Pixabay.com

La toute première intervention chirurgicale d’implantation de cellules reprogrammées dites pluripotentes induites (iPS) a eu lieu vendredi au Japon dans le cadre des premiers essais cliniques mondiaux sur l’homme de cette technique de médecine régénérative.

La patiente est une femme de 70 ans, a expliqué l’équipe médicale de la Fondation pour la recherche biomédicale et l’Innovation (Ibri) de Kobe (ouest) associée à Masayo Takahashi, directrice de projet à l’institut public Riken. Le but de cette première opération sur l’homme est de vérifier la sûreté d’une telle intervention, notamment que ne se déclare pas un cancer, tout en espérant une amélioration de l’état de la personne concernée.


Le ministère japonais de la Santé avait approuvé il y a un an le projet d’essais proposé par l’Ibri et le Riken. Dans le cas présent, il s’agit de traiter une des formes de la maladie oculaire appelée dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA), qui est la première cause de cécité des plus de 55 ans dans les pays industrialisés.

Pour ce faire, les chercheurs ont cultivé à partir d’iPS des cellules de la rétine de la patiente et les lui ont implantées. Les cellules souches pluripotentes induites (iPS) sont créées à partir de cellules adultes du patient ramenées à l’état quasi embryonnaire en leur faisant de nouveau exprimer 4 gènes (normalement inactifs dans les cellules adultes). Cette manipulation génétique a pour but de leur faire recouvrer leur immaturité et la capacité de se différencier dans tous les types cellulaires, en fonction du milieu dans lequel elles se trouvent.

Article complet sur 7sur7.be

 

3 commentaires

  • yoananda

    En route vers l’immortalité et au delaaaaa !!!
    yeaahhhhh

  • Cette technique de médecine régénérative, avec l’implantation de cellules reprogrammées dites pluripotentes au Japon, est-elle une réponse (entre autres) à Fukushima ?
    Les blaireaux…
    Le scientisme comme remède illusoire à l’aveuglement en quelques sortes…
    Pour une cataracte soignée : Combien de cancers et de dévastations océanes en ligne de mire ?

  • Planete bleu Planete bleu

    Je me méfie des manupilations génétiques, de ses scientifiques qui jouent aux apprentis sorciers, sans se préocuper des conséquences.

    http://www.chaos-controle.com/archives/2014/05/10/29842802.html

    Extrait de cette article

    LE CODE GENETIQUE A ETE VIOLE: L’ADN NE SERA PLUS JAMAIS CE QU’IL A ETE

    Ils annoncent la création d’une bactérie porteuse d’un patrimoine génétique qui n’a jamais existé depuis le début de la vie sur la Terre : une bactérie dont le code génétique n’est plus seulement constitué des « quatre lettres de l’alphabet du vivant » : les quatre « bases azotées » A, T, C, G structurant la célèbre hélice de l’ADN. Mais une bactérie comportant en son sein ces quatre « lettres » associées à deux autres, synthétiques, créées par les chercheurs américains. Il faudra bien vite écrire une suite à Gattaca.