« Le gouvernement Valls est la dernière étape avant le chaos… »

C’est quand même une des craintes que nous pouvions avoir, et qui s’est malheureusement confirmée, que Manuel Valls devienne premier ministre! Pour qu’une confiance puisse être possible, il aurait fallu que le ministre en question soit un tant soit peu irréprochable, malheureusement… On peut même se demander pour qui travaille « El Blanco », celui-ci ayant ouvertement déclaré qu’il était lié de manière éternelle à Israël, et ayant tenu des propos (dont au Trocadéro) défendant ouvertement le sionisme. Reste à savoir si la formule de Raffarin (le titre du sujet)n’est qu’une simple formule rhétorique, de la langue de bois pour orienter les futurs votes des électeurs en vue des présidentielles de 2017, ou un avertissement?

carteemeutes2_1

Mes chères contrariennes, mes chers contrariens !

Je dois vous avouer que je n’en ai pas cru mes chastes oreilles, moi qui pensais naïvement que la reprise était là, que la « crôassance » allait revenir, ou encore que la courbe des « chômistes » allait s’inverser, et ne voilà pas que l’ancien Premier ministre Jean-Pierre Raffarin nous fait une sortie digne d’un Fillon en pleine verve qui avait osé dire qu’il « était à la tête d’un État en faillite », ce qui fut à l’époque très mal pris et tout le monde lui demanda de se taire.

Que vient de dire Raffarin ? Oh rien de bien grave, juste que « ce gouvernement est la dernière étape avant le chaos ». Il se reprend d’ailleurs aussitôt en disant en substance qu’il y aura nécessairement une grande crise politique nécessitant une dissolution, mais en réalité, Jean-Pierre Raffarin n’a en aucun cas peur d’une dissolution qui reste avant tout une action politique, démocratique et dans un cadre connu de tous. Des élections législatives n’ont jamais constitué un « chaos » quel qu’il soit et une cohabitation non plus. Alors pourquoi l’utilisation de ce terme en particulier ?

« Personne n’a intérêt à ce que Valls échoue »

Raffarin a développé une analyse de la situation particulièrement exacte en insistant sur la vitesse de dégradation de la situation dans notre pays et sur l’impuissance de l’action publique. Il a bien décoché quelques piques à l’égard des socialistes mais cela n’a pas été le cœur de ses propos.

Il a même indiqué avec une grande justesse que personne n’avait intérêt à ce que Valls échoue mais que le virage social-libéral arrivait au pire moment pour sa mise en place et que cela ne fonctionnerait très probablement pas. Il a, hélas, parfaitement raison.

Lancer notre pays dans une grande politique de libéralisation lorsqu’il n’y a pas de travail, c’est précipiter des centaines de milliers de gens ou des millions vers une pauvreté assurée. Or c’est la misère qui fait le lit des révolutions violentes dont notre pays a le secret.

Vous savez à quel point je suis critique à l’égard de nos dirigeants, quel que soit leur bord ou le parti qu’ils représentent, ils sont en grande partie responsable depuis des années par leur mollesse et leur manque de courage de la situation désespérée dans laquelle nous nous trouvons et que nous allons devoir tôt ou tard affronter.

Néanmoins, nous devons tous souhaiter le succès de ce nouveau gouvernement, mais ne soyons pas naïfs : il n’y a presque aucune chance pour que Valls réussisse puisqu’il est déjà dans son propre camp très affaibli, minoritaire idéologiquement. Valls est plus un Premier ministre de droite que socialiste et son score de 5 % à la primaire PS le démontre parfaitement.

Le « chaos », en France, ce sera quoi ?

Nous avons dans notre pays deux immenses faiblesses qui, lorsqu’elles rentreront en résonance – et elles vont le faire –, provoqueront une situation explosive pouvant rapidement dégénérer vers un chaos plus ou moins prononcé.

La première faiblesse est économique. Sans l’argent public (et il n’y a plus d’argent public dans notre État qui dépense depuis 40 ans l’argent qu’il n’a pas et qu’il n’a même plus la possibilité de créer puisque nous avons abandonné notre planche à billets à l’Europe dans le cadre de la monnaie unique), ce sont des pans entiers de notre société qui cesseront très rapidement de fonctionner.

Plus de pensions de retraite ou des versements partiels, plus de minimas sociaux ou des versements partiels. Des fournisseurs de l’État français qui ne sont déjà plus payés depuis des mois et dont les retards de paiements provoquent, au moment même où j’écris ces lignes, des faillites d’entreprises de plus en plus nombreuses et la mise au chômage des salariés… Plus d’accès aux soins ou aux médicaments. Les problèmes bancaires arriveront rapidement et de grandes banques pourraient ne pas y survivre. La France étant le maillon faible de l’Europe malade, une France partant à la dérive entraînerait avec elle l’ensemble de la zone euro et vraisemblablement sa dislocation.

Dans des économies complexes fonctionnant en flux tendus, les pénuries apparaissent en moins d’une semaine. Une grande ville comme Paris ne dispose que de 3 jours de stocks dans ses magasins et ses supermarchés. Une situation de blocage des comptes pendant plus de 15 jours comme ce fut le cas à Chypre entraînerait une situation quasi-insurrectionnelle dans notre pays avec pillages et autres joyeusetés.

L’autre faiblesse c’est évidemment que cela plaise ou non, que vous soyez pour ou contre, la communautarisation excessive de notre pays pour ne pas dire sa quasi-balkanisation, avec des communautés qui ne se parlent plus, qui ne se supportent plus et pour qui, disons-le, le « vivre-ensemble » a laissé place, au mieux et pour rester sobre, à une grande méfiance.

Je ne juge personne et ne condamne encore moins, car tel n’est pas le but de cet article. Je pose juste un fait, aussi désagréable soit-il pour toutes les bonnes âmes bien-pensantes. La « diversité », le « multiculturalisme » appelez cela comme vous voudrez est un échec cuisant partout en Europe. Il est d’ailleurs forcément un échec lorsqu’il n’y a plus « intégration » et encore moins « assimilation ». Il ne reste alors plus que des haines qui s’autoalimentent jusqu’à devenir incontrôlables. J’ai beau le déplorer, j’ai beau le regretter, cela ne changera rien, hélas et triplement hélas, aux drames qui s’annoncent pour notre pays et pour nos concitoyens, quelle que soit leur « palette de couleur » !

Lorsque les difficultés financières rencontreront les difficultés sociétales que nous refusons d’affronter, alors les tensions s’exacerberont. C’est une évidence. C’est parfaitement prévisible. Logique, imparable et nous n’y couperont pas.

Comment s’y préparer ?

Lorsqu’un ancien Premier ministre, dans le cadre d’une émission de grande écoute, utilise le terme « chaos », vous vous devez de l’entendre et de le prendre pour ce qu’il signifie même si cette signification peut vous sembler effrayante et elle l’est bien.

N’oubliez pas le PEL (patrimoine, emploi, et localisation) et le PEBC (plan épargne boîtes de conserve).

Soyez en mesure de quitter les grandes villes. Préparez-vous à rejoindre des zones moins exposées aux grands mouvements sociaux.

Soyez prêts en ayant devant vous les ressources nécessaires pour tenir plusieurs mois (en mode dégradé certes mais vous tiendrez mieux que les autres) en stockant ce qui est nécessaire à votre vie quotidienne (alimentation, médicaments, produits d’hygiène, etc.).

Pour votre patrimoine, pensez à l’assurer avec de l’or et de l’argent (métal) car si le chaos devait s’installer en France, n’imaginez pas que l’euro s’en sorte indemne, votre monnaie pourrait se disloquer ou s’effondrer. L’euro sans la France ou l’Allemagne n’est plus l’euro et la tentation du retour aux monnaies nationales risque de s’imposer comme une évidence. Néanmoins, prévoyez une somme d’argent en espèces car en cas de blocage des distributeurs de billets ou de fermeture des banques (hautement probable dans un contexte insurrectionnel ou de plus les transporteurs de fonds ne transporteront plus rien), seules les espèces vous permettront de fonctionner un peu et de parer au plus pressé tant que l’euro sera encore accepté.

Enfin, pour votre localisation, tous ceux qui peuvent s’installer en zone rurale et cultiver un potager ont plus qu’intérêt à le faire et ce n’est pas faute de vous répéter ce discours depuis des mois pour ne pas dire des années.

En attendant, espérons tous le meilleur et que ce gouvernement, qu’il nous plaise ou non, réussisse mais préparons-nous au pire et à affronter une situation de « chaos » comme l’a si bien dit Jean-Pierre Raffarin.

Préparez-vous et restez à l’écoute.

À demain… si vous le voulez bien !!

Charles SANNAT

Source: Le contrarien

 

19 commentaires

  • nomdemon

    Je crois que le véritable but recherché, c’est d’installer le chaos pour l’avènement nouvel ordre mondial.

  • Le veilleur

    Pour éviter une révolution, le revenu de base universel est indispensable et non forcer les chômeurs « sans dents » à trouver des boulots dégradent et sous payés.
    Les hommes politique seront obligés d’en passer par là, s’il veulent, eux, garder leur place et avantages financiers car personne n’acceptera qu’ils fassent des profits avec des salaires à 15.000 euros et la morale aux Français chômeurs, soit disant fainéants, sans une contrepartie financière qui appaiserait les consciences.
    Mais il se pourrait que nos politiciens du moment ne passe pas l’hiver et soient rattrapés par leur politique d’échec et de culotté, il serait même préférable avant de nous entrainer vers une guerre civile et une guerre contre la Russie.

  • paprika

    Merci Charles Sannat. La communauté Juive et la communauté musulmane, vont se massacrer mutuellement. Je suis fort étonnée en tant que femme faible, et bien qu’appartenant donc, au sexe dit beau, que la communauté juive ait été si longtemps pro-immigration. Tiens,pour poursuivre votre métaphore.

    http://www.youtube.com/watch?v=VJb9nqqxnfw#t=13

    PS : Éveline pourrait-elle me donner les coordonnées de son chirurgien et de son diététicien, car pour son âge !

  • Le Russe Le Russe

    L’image de l’article me rappel cette vidéo :)

    http://www.youtube.com/watch?v=wRtDUnQ7E6k

  • article 35

    Entre Fillon qui se reconnait à la tête d’un état en faillite et Raffarin qui nous annonce le chaos , je me pose la question se savoir à quoi tiennent ces flash de prise de conscience ?
    Visiblement ces escrocs ne retrouvent leur lucidité que par inadvertance ou lorsqu’ils ne sont plus aux commandes.Dés qu’ils sont en position de gouverner , tous leurs actes vont à contre-bon-sens. Difficile pour eux de nier le fait qu’ils nous trahissent en toute connaissance de cause . J’espère que tout le monde s’en souviendra le jour du chaos lorsque leur fidèles cerbères auront d’autres chats à fouetter que d’assurer leur petite sécurité . Remenber Ceausescu.

  • william jung

    que les masques tombent….

    Crashdebug.fr : « Le vrai visage de Manuel Valls » : ce livre qui pourrait faire trembler le Premier ministre…

    http://www.crashdebug.fr/index.php/loisirss/livres/8592-le-vrai-visage-de-manuel-valls-ce-livre-qui-pourrait-faire-trembler-le-premier-ministre

    Amitiés,

    f.

  • Grand marabout Grand marabout

    dernière étape le chaos

    arrivée du déclin

    premier prix la chute finale

    dernier prix la survie

    http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • Maverick Maverick

    Pas un seul bonnet rouge sur la carte ? Info, ou intox ? http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif

  • « ils sont en grande partie responsable depuis des années par leur mollesse et leur manque de courage de la situation désespérée dans laquelle nous nous trouvons »

    -> Non, ils sont totalement responsables par leurs mensonges, leur traîtrise et leur soumission au grand capital.

    Vidéo:http://www.dailymotion.com/video/x24zfpn_valls-retourne-sa-veste-a-la-rochelle_news

  • kalon kalon

    Dernière lettre d’information de LIESI:

    Le bras d’honneur des marionnettistes au peuple français
    Nous aurions pu remplacer le terme marionnettistes par F. Hollande mais les médias sont manifestement la meute payée pour détruire celui qu’ils ont encensé hier : cet oripeau sans talent de la Finance internationale.
    Hier, François Hollande devait incriminer la Finance pour exiger des impôts supplémentaires. Il l’a fait !

    Aujourd’hui, cette même Finance veut accélérer les étapes devant conduire à la tonte des amoureux du papier monnaie de singe. F. Hollande le fait ! Et pour ce faire, il appelle tous ses copains de l’ENA. L’ENA… dont sortent la plupart de ces commis de la Finance anonyme et vagabonde qui saborde l’avenir économique de la France depuis des décennies. L’ENA qui se révèle bien être l’école des ANEs de la Synarchie, même s’il y a des exceptions rarissimes. Sans doute ne faut-il pas généraliser le fait que selon l’une des ex concubines de F. Hollande, il qualifie les pauvres – selon Trierweiler – de « sans-dents ». Les électeurs de la prétendue droite ont eu : « casse toi alors, pauvre con » de Nicolas Sarkozy. On s’en souvient, ce fut catastrophique pour l’image de la marionnette des « néo-con » de l’establishment américain.

    Un plan bien huilé

    42 ans après le mot d’ordre d’Edmond de Rothschild, F. Hollande clamait au Bourget cette petite phrase qui a contribué à son élection, grâce à ses amis journalistes membres du Siècle ou d’autres sociétés secrètes anti-France : « Mon véritable adversaire, c’est la finance ». C’était donc en janvier 2012 !
    Il fallait alors être élu et bien des gogos ont cru à son mensonge, lassés du néo-conservateur N. Sarkozy – qui s’avère être le meilleur commis des djihadistes au Mali… comme cela était annoncé par LIESI et B. Lugan !

    Inconstant dans le discours comme dans la vie privée, F. Hollande n’a de constance que l’inconstance. En ce sens, il est à plaindre car une vie de débauche éloigne la perspective du salut éternel et seul l’insensé peut souhaiter le malheur des autres. Que penser d’un président ripoublicain qui  »couche » avec une nouvelle femme alors qu’il envoie, dans le même temps, des militaires en Afrique risquer leur vie pour réparer les crimes de son prédécesseur?

    En août 2014, F. Hollande nous dit : « Votre véritable ennemi est bien la finance et vous allez vous en rendre compte ». 85% du pays ne veut plus de sa politique. F. Hollande va à l’encontre et fait un bras d’honneur aux classes laborieuses.

    Rigueur… et satisfaire les Maîtres de l’Echiquier

    François Hollande est à l’image du roseau : il plie selon le vent que font souffler les acteurs anonymes qui se cachent derrière le Marché. On imagine alors les accords en coulisse pour mettre en musique plus de rigueur derrière une communication contraire. Cette sorte de communication est une spécialité des communicants du ministre des Affaires étrangères. La consigne est : toujours rester neutre en toutes circonstances pour ne froisser personne.

    Que penser des hommes de ce genre ?

    La tiédeur et la lâcheté ne sont pas toujours une option judicieuse

    Les UMP/PS diront que la neutralité est de la sagesse, assurant la longévité de leur carrière au service des Maîtres de l’Echiquier. Sans doute, mais pour reprendre une citation d’un homme aimé par le Système politiquement correct : « La neutralité favorise toujours l’oppresseur, jamais la victime. Le silence encourage le persécuteur, jamais le persécuté » (E. Wiesel).

    Ceux qui aujourd’hui sont au service du Prince de ce monde et de ses sociétés secrètes mondialistes oublient que ce dernier est un tyran. Il n’hésitera donc pas à les envoyer face au peuple en colère quand l’heure de la révolution sonnera. Car, à ses yeux, ils ne sont que de la piétaille. L’orgueil des pantins qui dirigent officiellement les aveugle. Il n’y a pas eu un seul Robespierre dans l’histoire de la Révolution satanique française. Combien se sont trouvés sous la guillotine après avoir été parmi les meneurs de la révolution de 1789 ? Idem pour la révolution bolchevique de 1917.

    Le leader du Parti socialiste lève le voile sur les intentions de ses Maîtres

    F. Hollande s’est pris une veste à chaque élection pour sa politique d’austérité. A chaque fois, il a claironné avoir entendu les Français. Dans le même temps, depuis 18 mois, il n’a cessé d’annoncer le reprise tout en assumant les politiques de ses gouvernements aux ordres de la finance. LIESI a toujours dit que de reprise il n’y en aura pas ! [Lire les prophéties publiées dans les BREVES DE LIESI de juillet.]

    Comme il n’y aura pas de reprise, on peut donc craindre que le rideau s’ouvre sur une forme d’austérité dans tous les domaines. LIESI publiera la suite du n°309 en annonçant ce que prépare la Haute finance pour la France après avoir fait voter la loi du bail-in. Vous verrez que le plan est en cours, machiavélique, et personne n’y échappera. Inutile d’avoir de l’argent à l’étranger si vous restez en France… Ce plan s’inscrit dans la logique voulue par l’exécutif du Groupe Bildenberg quand il a invité Emmanuel Macron en mai 2014 à sa réunion…

    Quelle prescience de la part du staff des Bildenberg’s !… A moins que… le hasard n’existe pas.
    Ah ! c’est vrai que M. Valls a été invité lui aussi… peu de temps avant d’être appelé par François Hollande.
    Bizarre… vous avez dit bizarre ? Comme c’est bizarre ces appels des Sociétés secrètes en direction de personnages insignifiants et dont la carrière politique est ENSUITE placée sous les projecteurs de la réussite.
    Hier, il y a un siècle, les politiciens étaient des chevaux de course endurcis et professionnels ; aujourd’hui, ce sont des lucioles assurément serviles et sans consistance.

    CQFD… en 2011

    « C’est par exemple le cas de Manuel Valls qui nous a paru intéressant en tant que socialiste français ouvert. On n’est pas là pour faire sa promotion, mais il n’est pas exclu que ça lui soit utile et que ça lui ouvre aussi les yeux sur certains points. Ensuite, certains de nos invités ont un destin, mais ce n’est pas de notre fait. Je crois plus à notre vision. » (Réponse d’Etienne Davignon à Bruno Fay.)
    Source : Reporterre et Bruno Fay, Complocratie (éd. du Moment, 2011), p. 206-207.

    [Henri de Castries, président de la compagnie Axa, préside le groupe Bildenberg. Christine Lagarde, directrice du Fonds monétaire international, Fleur Pellerin, alors secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur et maintenant ministre de la Culture, François Baroin, UMP, et Natalie Nougayrède, ex-directrice du Monde, journal possédé par MM. Bergé, Niel et Pigasse, étaient quelques-uns des membres de la réunion de Copenhague de 2014.]

    B. Obama avait été, lui aussi, invité au Groupe Bildenberg avant que son chemin vers la Maison Blanche soit clarifié et qu’il prête serment en coulisses, sur une drôle de Bible sans rapport avec celle des chrétiens… Une fois élu, Barack Obama répètera le culte au Prince de ce monde en s’exprimant devant une reproduction de l’autel de Pergame. Une reproduction de ce que faisait Hitler, très attaché au culte satanique.

  • odin29

    Et cette diatribe se termine la dessus:
    « Une reproduction de ce que faisait Hitler, très attaché au culte satanique. »
    C’ est la petite phrase de trop. LIESI non seulement ne désigne pas les vrais décideurs, les vrais responsables mais, c’ est pas innocent, en rajoute une louche sur Adolf.
    Alors il était très attaché au culte satanique??? Voila qui est interessant…des sources sérieuses? Là je suis preneur.

  • kalon kalon

    Un mec bizarre, ce Macron !
    A chaque fois qu’il change de poste, son salaire diminue !
    Il doit être, un peu, macho
    Chez les Rothchill’s, il se faisait 2 millions par an
    Passé comme secrétaire de l’Elysée, cela ne lui rapportait plus qu’aux environs de 180.000,00 euros/an
    Et là, comme ministre, il va, péniblement, atteindre 120.000,00 euros/an
    Un idéaliste, ce mec, ou alors son ancien « tonton » continue à lui donner son « Dimanche » ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_whistle3.gif

    • odin29

      Kalon, que veux-tu l’ amour de la France et du peuple Français…c’ est viscérale, ça ne se commande pas, ce type est un idéaliste.
      Entre 2 millions par an chez Rot.. et 120 000 euros au service de la France…il n’ hésite pas une seconde, il prend le ministère, il va redresser tout ça, il est prêt à tous les sacrifices… Son désintérêt pour la paye est admirable… un socialo.. un vrai…Jaurès serait content.
      En ce qui concerne le bonus de  » son dimanche  » euh…mais ça ne regarde personne allons.

  • kalon kalon

    Il est marrant, ce président hollande.
    Il doit être le dernier a encore croire qu’il a quelque chose a dire !
    Pour les mistrals, on lui a déjà fait changer d’avis 4 fois !
    Je vend, je vend pas, je garde la moitié, je vend tout….
    Je reprend, j’en veux plus http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif
    L’Elysée ou les mystères du grand souk ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_scratch.gif
    http://french.ruvr.ru/news/2014_09_04/La-decision-concernant-les-mesures-contre-la-Russie-depend-des-evenements-des-prochaines-heures-Hollande-2727/

    • kalon kalon

      Et Obama commence un peu le même cinéma:
      Je bombarde, je bombarde plus, j’attaquerai si j’ai envie,
      C’est pas Poutine qui va me dire ce que je dois faire… etc..http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif