‘L’OTAN prépare le déploiement de bases militaires à la frontière russe’

Qui dit OTAN dit États-Unis et tous ses caniches, caniches de gré ou de force suivant le cas, puisque les Etats-Unis se permettent tout pour imposer leurs choix et positions, ils sont même capables de braquer l’or de pays européens (voir également ici) dans le plus grand silence médiatique… Et cela dans le seul but de mieux cerner la Russie, rien de nouveau, ce projet a déjà plusieurs décennies, simplement, cela se confirme!

l_otan-en-10-pts-025

L’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN) se prépare à déployer de nouvelles bases militaires pour la première fois de l’histoire en Europe de l’Est, a annoncé le Danois Anders Fogh Rasmussen, secrétaire général de l’organisation. Cette décision a été prise suite à la crise ukrainienne, dans le but de dissuader le président russe, Vladimir Poutine, de créer des problèmes dans les anciens pays baltes.

Rasmussen a indiqué que l’OTAN avait organisé un sommet à Cardiff la semaine prochaine pour lever les derniers désaccords sur cette question et mettre au point ce déploiement. On s’attend à ce que la réponse de la Russie ne tarde pas à venir.

« Afin de mettre en œuvre ces installations de renfort, il est aussi nécessaire de mettre en place des unités de réception dans les pays hôtes. Cela impliquera le stockage préventif de fournitures, du matériel, la préparation des infrastructures, des bases et des quartiers généraux. En fin de compte, ce qu’il faut retenir, c’est que la présence de l’OTAN à l’Est sera plus visible à l’avenir », a déclaré M. Rasmussen.

La Pologne et les trois Etats baltes (la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie) ont manifesté de l’inquiétude vis-à-vis d’une éventuelle menace russe et ont réclamé une plus grande présence de l’OTAN dans la région.  Ils ont critiqué les réactions, jugées seulement symboliques, de l’alliance sur cette question.

Pourtant, la mise en place de bases permanentes en Europe de l’Est est très controversée au sein même de l’Organisation. La France, l’Espagne et l’Italie sont contre, tandis que les Américains et les Britanniques sont favorables

Article complet sur l’Express.be

 

21 commentaires