Où en est le virus Ebola?….

Ebola_virus_virionIl n’y a pas pour l’instant, de « potion magique » pour soigner le virus Ebola. L’OMS et l’ONU promettent des moyens sans précédents pour contrer la propagation de ce fléau, et on nous dit qu’il n’y a pas de danger sous nos latitudes. Doit on faire confiance aux déclarations rassurantes?.. Que fait on de ces migrants, qui risquent tout pour rejoindre l’Europe, et dont on ne peut être certains, qu’ils ne soient pas un risque ?…

En RDC 13 personnes sont décédées, de fièvre hémorragique, pas de confirmation d’Ebola mais……

Sierra Leone, Nigeria, Ghana, Liberia, Guinée sont les pays les plus touchés, une info qui n’a pas de rapport direct mais qui m’a interpellée, d’où ma réflexion, ce sont les 170 morts et 200 disparus selon hisz.rsoe.hu en Méditerranée, petite recherche, et un article du Dauphiné du 22 août qui nous annonce un nouveau drame de l’immigration.

 Quelque 170 Africains ont disparu en mer vendredi au large des côtes libyennes, dans un nouveau drame de l’immigration clandestine, ayant pour cadre un pays agité par les violences et incapable de contrôler ses côtes….[…]

Plus loin dans l’article on peut lire, Le paradis des passeurs

Originaires notamment du Bangladesh, du Ghana, du Nigeria, du Togo et du Libéria, ils avaient pris la mer à Tajoura, près de Tripoli, a indiqué à l’AFP Mongi Slim, le responsable régional du Croissant-Rouge. Ils se trouvaient dans un état d’extrême fatigue lorsqu’ils sont arrivés à Zarzis, dans le sud de la Tunisie……[…]

Lire l’article du Dauphiné

Ce n’est qu’une réflexion,  sachant qu’entre l’Espagne et l’Italie principaux points d’entrée, ce sont des milliers de clandestins qui se dispersent dans l’Europe avec l’espoir de conditions de vie meilleures, et qu’ils sont tous en contact les uns avec les autres. A votre avis??….

Voltigeur ♥♥

Ebola : 75,000 humains en quarantaine… à grands coups de matraque

(Source : Le Monde + Huffington Post)

Liberia, un bidonville coupé du monde

Pour espérer contenir l’épidémie de fièvre hémorragique Ebola qui fait rage au Liberia — le pays où le taux de mortalité est le plus important et le plus rapide, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS) — le gouvernement prend des mesures draconiennes. Deux quartiers de la capitale, Monrovia, ont été placés en quarantaine et sous surveillance sécuritaire, alors que dans le reste du pays, un couvre-feu a été instauré.

La situation est particulièrement compliquée dans le bidonville de West Point, véritable ghetto de la capitale, dans lequel 75 000 personnes s’entassent dans un espace d’un demi-kilomètre grillagé, sous la surveillance de la police. Les images qui en parviennent sont difficilement soutenables.

Ça doit vraiment être la meilleure méthode possible : entasser 75,000 personnes dans 500 mètres carrés. Les frapper et les matraquer pour empêcher… un virus de se propager! Oh, sans compter le fait de les priver d’une nourriture adéquate. Je suis persuadé qu’ils iront mieux dans un jour ou deux…

.

NI CENTRE DE TRAITEMENT NI ÉQUIPEMENTS

Il y a quatre jours, l’attaque dans ce quartier d’un centre médical avait provoqué la fuite de dix-sept patients porteurs du virus Ebola. Ces derniers ont depuis été retrouvés et transférés vers un autre centre.

Pour le moment, décrit un professeur et habitant du quartier à RFI, personne ne quitte West Point et personne n’y entre, mis à part quelques officiels du gouvernement, l’armée et quelques organisations internationales. En ce qui concerne Ebola, il n’y a plus de centre de traitement pour les patients ni d’équipements puisque le centre qui était ici a été fermé.

Voir d’autres images

OMS : l’éclosion d’Ebola pourrait être sous-estimée

Source Etat du Monde Etat d’être

 

39 commentaires