Les plans de guerre mondiale de Washington…

Pendant que ça s’agite de tous les côtés, des individus froids et calculateurs cogitent sur le meilleur moyen de mettre la planète à genoux. Quand on regarde le nombre de conflits et la présence US de part le monde, ce document fait froid dans le dos.

Un document tout à fait remarquable, publié ce 31 juillet 2014, sur la planification militaire des États-Unis recommande au Pentagone de se préparer à mener une demi-douzaine de guerres simultanément, y compris des guerres dans lesquels l’antagoniste serait équipé d’armes nucléaires.

Le document, intitulé « Assurer une défense solide des USA pour l’avenir » [1], a été rédigé par le Comité de la défense nationale, un groupe d’anciens fonctionnaires civils et militaires de haut rang, mandaté par le Congrès pour fournir une analyse critique du document officiel de planification du Pentagone publié au début de cette année, la Revue quadriennale de défense 2014.

Le Comité de la défense nationale est coprésidé par William Perry, qui était secrétaire à la Défense dans l’administration Clinton, et le général John Abizaid, ancien chef du Commandement central américain. Ses membres comprennent quatre autres généraux à la retraite, ainsi que Michele Flournoy, ancienne députée et secrétaire adjoint à la Défense sous Obama, et Eric Edelman, l’un des principaux sous-secrétaires néoconservateurs à la défense sous l’administration de George W. Bush.

Le groupe est donc bipartite, représentant l’ensemble du spectre de la sécurité du tout Washington officiel. Son rapport a été publié sous les auspices d’un organisme financé par le gouvernement fédéral et consacré à l’étude de la guerre, dont le nom, dans une logique orwellienne impeccable, est l’Institut de la Paix étatsunien.

Le document met en garde contre les dangers auxquels sont confrontés les États-Unis, au premier rang desquels il place la puissance grandissante de la Chine et de la Russie, suivies de la Corée du Nord, de l’Iran, de l’Irak, de la Syrie, du Moyen-Orient en général, puis de l’Afrique. La Chine et la Russie sont ainsi placées en haut de la liste des cibles potentielles pour une action militaire des États-Unis, devant les trois pays identifiés par George W. Bush dans son fameux discours sur «l’axe du mal» de 2002.

Le document note que, pour les deux dernières décennies, depuis l’effondrement de l’Union soviétique en 1991, la doctrine de la défense des États-Unis s’est proposé d’être en mesure de mener deux grands conflits simultanés. L’analyse observe maintenant le besoin d’un changement radical de cette doctrine:
« Compte tenu de l’aggravation du contexte actuel des menaces, nous croyons opportun de définir un concept de dimensionnement de nos forces plus vigoureux, une concept différent du concept de deux guerre à la fois, mais non moins puissant. »

Plus loin, le document précise avec davantage de détails :
« Nous croyons… qu’une capacité de combat à l’échelle globale est la condition sine qua non d’une superpuissance et donc essentielle à la crédibilité de la stratégie de sécurité nationale d’ensemble des États-Unis. Dans le contexte actuel de menaces, il est plausible que les États-Unis soient appelés à user de la dissuasion ou à combattre dans plusieurs régions sur des périodes concomitantes : dans la péninsule coréenne, dans la mer de Chine orientale ou méridionale, au Moyen-Orient, Asie du Sud, et très probablement en Europe. Les États-Unis sont également confrontés à la perspective d’avoir à affronter des adversaires dotés d’armes nucléaires. En outre, la diffusion d’Al-Qaïda et ses retombées dans de nouvelles zones en Afrique et au Moyen-Orient signifie que l’armée américaine doit être en mesure de soutenir des opérations globales de lutte contre le terrorisme et de défense de la patrie américaine, même alors qu’elle se trouve engagée dans des conflits régionaux à l’étranger. » [souligné par l’auteur].

Cette liste suggère que les États-Unis doivent se préparer à combattre cinq ou six guerres majeures simultanément. Ce qui revient ni plus ni moins à demander à l’impérialisme américain de se préparer à mener une guerre mondiale, ce qui pourrait bien menacer d’extinction l’humanité.

La mise en avant de la Chine et de la Russie en tant que cibles probables de l’action militaire américaine ouvre une perspective des plus inquiétantes, puisque ces deux pays disposent des deuxième et troisième plus grand arsenaux nucléaires de la planète, après celui des États-Unis eux-mêmes.

Le rapport vient ainsi soutenir la position de l’administration Obama d’un «rééquilibrage» des forces militaires des États-Unis pour faire face à la Chine, en décrivant cette initiative stratégique comme un effort pour réaffirmer « la primauté de la région Asie-Pacifique parmi les intérêts de sécurité des États-Unis. »

En ce qui concerne la probabilité qu’une telle guerre éclate, il convient de souligner que le Comité spécial de la défense nationale examine les possibles déclencheurs d’une une conflagration majeure, en particulier en Extrême-Orient. Le texte est truffé de jargon, mais la perspective n’en fait pas moins froid dans le dos :
« La prolifération de systèmes sans pilote et de plus en plus autonomes dans la région Asie-Pacifique, ainsi qu’au Moyen-Orient, par exemple, aura un impact négatif sur la capacité de maintenir la stabilité au cours d’une crise, ou de gérer l’escalade si le conflit éclate. Ces systèmes, combinés avec la prolifération de capacités tant offensives que défensives dans le cyberespace et dans le contre-espace, affecteront grandement la relation entre capacités militaires offensive et défensive dans certaines régions clés, augmentant ainsi le risque qu’une crise se change rapidement en conflit avant que les décideurs et le commandement militaire aient disposé d’un temps suffisant pour réagir. »

En clair, un conflit majeur peut éclater à travers l’interaction de drones armés et de systèmes de réponse automatisés des deux côtés, sans même aucune intervention humaine.

Le rapport ne remet pas en cause ouvertement la force militaire composée uniquement de volontaires, mais il se concentre sur son coût croissant, et appelle à « une réforme des rémunérations et avantages sociaux à la fois raisonnable et rentable », de manière à rendre une telle force militaire plus abordable. La logique des pressions combinées de la hausse des coûts et des déploiements militaires élargis est inexorable, cependant : cela signifie, plus tôt que tard, que la classe dirigeante américaine devra se tourner vers une certaine forme de conscription, au-delà même du projet économique actuel dans lequel ce sont, de manière disproportionnée, les couches les plus pauvres de la classe ouvrière qui s’engagent comme soldats volontaires.

Le rapport de la défense s’inquiète de ce que les contraintes financières qui pèsent sur l’impérialisme américain restreignent les préparatifs de guerre du Pentagone, et en particulier des limites auto-imposées telles que la mise sous séquestre des dépenses militaires dictée par la Loi sur le contrôle du budget de 2011.

Les auteurs se plaignent à plusieurs reprises de la limitation des dépenses militaires US en raison de la charge des programmes sociaux nationaux, soulignant « l’écart important et croissant entre les recettes collectées pour soutenir ces programmes de prestations, principalement les grands programmes de santé et de sécurité sociale, et les montants effectivement consacrés à ces programmes. »

Ils déclarent: « L’Amérique doit mettre de l’ordre dans sa politique fiscale tout en finançant des dépenses militaires robuste. Une maîtrise agressive des dépenses de santé doit sans aucun doute être poursuivie au sein du Ministère [c’est à dire pour les soldats et leurs familles] comme, plus largement, dans tous les programmes du gouvernement. »

Il faut le redire : il s’agit là d’un rapport bipartite. Démocrates comme républicains, libéraux comme conservateurs, ont approuvé cette demande de réduction des programmes sociaux dont dépendent les travailleurs afin d’assurer que des milliers de milliards soient rendus disponibles pour le gouffre insatiable de la machine de guerre américaine.

Le caractère bipartite de ce document témoigne de l’unité de toutes les composantes de la classe dirigeante américaine sur l’utilisation d’une violence sans précédent, afin de préserver sa richesse et sa domination sur des zones entières de la planète. Il confirme que la lutte contre la guerre impérialiste ne peut être menée qu’en libérant la classe ouvrière du système politique qui existe aux États-Unis, et par la construction d’un mouvement politique de masse indépendant, fondé sur un programme socialiste et internationaliste révolutionnaire.

Patrick Martin
Traduit par Lionel pour vineyardsaker.fr

 

Notes :

[1] Ensuring a Strong U.S. Defense for the Future, The National Defense Panel Review of the 2014 Quadriennal Defense Review, Advance Copy (William J. Perry andJohn P. Abizaid, as Co-Chairs) [PDF, 1,2 Mo]

Source : Washington plans for world war  (WSWS, 06-08-2014)

Source image Deesillustration

Lire d’autres articles en français sur World Socialist Web Site

Pour aller plus loin, un article de Richard Le Hir paru en 2012 sur Mondialisation.ca titré Troisième Guerre Mondiale. C’est pour bientôt.

54 commentaires

  • paprika

    Pour les cieux, c’est fait. Pourquoi se cacher le petit doigt. La guerre a pris une forme différente.

    http://www.chemtrailcentral.com/
    http://www.carnicominstitute.org/html/articles_by_date.html
    http://rationalwiki.org/wiki/Chemtrails

  • vaick

    les guerres economique et financiere
    Le Cartel des banques à organisé toutes les crises economiques du monde

    http://www.alterinfo.net/Le-Cartel-des-banques-a-organise-toutes-les-crises-economiques-du-monde_a64491.html

    http://www.dailymotion.com/video/xv622i_le-complot-de-goldman-sachs_fun

    la filiale de washington soumise
    La BCE, illégitime monstre technocratique sans contrôle
    http://www.youtube.com/watch?v=GXmMH2HWtzw

    plan diabolique de soumissions planetaire par la guerre
    Pourquoi les USA avaient besoin d’un printemps arabe avant la 3ème guerre mondiale.
    http://www.youtube.com/watch?v=I0PQ78nU0Zc&feature=player_embedded#!

    la « Symphonie Rouge » plan pour établir une dictature mondiale

    http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/08/14/27833609.html

    Barry Goldwater (1909-1998), élu 5 fois Sénateur de l’Arizona
    « Pour mettre en place un gouvernement mondial, il est nécéssaire de retirer des esprits leur individualisme, leur loyauté envers les traditions familiales, leur patriotisme national, et leurs dogmes religieux. »
    plan en cours d execution ,d autre citations a ne jamais oublier pour comprendre
    http://www.chaos-controle.com/archives/2014/03/02/29345683.html

    la guerre de la peur ebola sida,cancer,grippe aviaire etc ….
    Nouvel Ordre Mondial, Soros, Gates : Comment maintenir le contrôle sur la population par la peur du virus Ebola?
    http://www.chaos-controle.com/archives/2014/08/09/30383748.html
    le monde ne serait t il pas meilleur sans tous ces dangereux psychopathes dégénérés

    • paprika

      Merci, c’est ce que je tenais à démontrer. La guerre est là, sur tous les plans.

      • polemile

        Paprika, tu devrais faire un breack et te ressourcer. Tu es enfermée dans tes pensées de complots de tout ordre. Fais attention car tu es sur le chemin pour péter un plomb. Entre nous, ça serait dommage car ça ne fera rien avancer.
        Centres toi sur toi et laisse partir toutes ces pensées qui te rongent. Tu verras, tu tretrouveras la joie de vivre et la confiance en toi.
        Bon dimanche.

      • engel

        Pas encore,

        Certes nous sommes en guerre.
        Ou plutôt, non!…Les USA) sont en guerre..et depuis bien longtemps.. contre le monde entier!

        Sournois perfides, ils œuvrent dans la clandestinité.
        Ils déploient des trésors d’ingéniosités en duperies pour rendre leurs exactions invisibles aux braves peuples.
        D’autant plus facilement que ces braves peuples les considèrent pour des amis bienveillants!

        Alors oui, la guerre politico-économico-industriello-scientifico.. fait rage depuis des lustres.
        Mais là, on parle d’un tout autre niveau, celle qui n’est plus silencieuse!
        La vraie guerre, avec un grand « H »!!!

        Pur l’instant, il ne pleut sur nous que des « chemtrails nano-particuliers » pas des bombes « maxi-hydrogènéïsés »!

        Et vois-tu. Pour ceux qui sont en-dessous, la différence est énorme.

      • engel

        ..Et pour ceux qui sont accotés aussi!!!

      • criminalita

        tu as bien raison Paprika, leur guerre ils l’ont bientôt gagnée et leur victoire est prévue pour l’année 2015. Le puçage de tous pour un contrôle total. L’espionnage industriel ne sera qu’une simple transmission de la puce vers leurs enregistreurs et tout le contrôle sur notre comportement sera total.

      • kalon kalon

        Ce que tu écris n’est pas vraiment indispensable pour avoir envie de reconstruire !
        As tu une raison valable de ne plus croire en l’Homme ?
        Ou as tu perdu l’espoir d’en devenir Un ?

  • olive la run

    salut tout le monde!
    je reprend l’analyse du jargon.
    « La prolifération de systèmes sans pilote et de plus en plus autonomes dans la région Asie-Pacifique, ainsi qu’au Moyen-Orient, par exemple, aura un impact négatif sur la capacité de maintenir la stabilité au cours d’une crise, ou de gérer l’escalade si le conflit éclate. Ces systèmes, combinés avec la prolifération de capacités tant offensives que défensives dans le cyberespace et dans le contre-espace, affecteront grandement la relation entre capacités militaires offensive et défensive dans certaines régions clés, augmentant ainsi le risque qu’une crise se change rapidement en conflit avant que les décideurs et le commandement militaire aient disposé d’un temps suffisant pour réagir. »

    En clair, un conflit majeur peut éclater à travers l’interaction de drones armés et de systèmes de réponse automatisés des deux côtés, sans même aucune intervention humaine.

    les systèmes sans pilote ne sont pas des drones, mais les groupes para militaire controlés depuis les états unis. ce qui éclair un peu mieux la suite du texte.
    par contre je ne serai pas contre un eclairage sur le terme contre espace.

    merci

  • samlours94

    Maintenant, pour le sujet qui nous intéresse, il me semble quand même pour le moins risqué pour les States de jouer avec le panda Chinois ou l’ours Russe, mais comme ce sont de grands psychopathes qui dirigent le monde, nous pouvons nous attendre à tout!
    C’est aussi par le biais de la propagande faire peur aux gens de manière inconsidérée car la peur permet de tenir les peuples. En ceci, le site des moutons malgré sa probable bonne volonté est je trouve un fidèle allié du système puisqu’il propage toutes ces peurs à longueur de temps!
    Informer est une chose, mais peut-être que dire aux gens sans cesse que la fin du monde approche, qu’il faut se préparer à retourner dans les grottes, que tout va exploser etc etc n’est pas le meilleur moyen de lutter contre ce système.
    Vous devriez faire bien plus de sujets sur les modes et propositions alternatives : politique avec tirage au sort, Chouard et d’autres, reportages sur les villages en Espagne où les gens ont une autre approche des choses et que sais je encore ? Bref, montrer ceux qui essaient VRAIMENT de s’en sortir (pas les survivalistes qui à terme amènent le fascisme)en se prenant collectivement en mains.
    Parce que là franchement, ici, c’est la fin du monde plusieurs fois par jour et c’est totalement déprimant.

    • paprika

      excusez-moi, mais allez voir du côté des « chroniques de rorschach », qui, eux, se complaisent dans le catastrophisme. la ligne éditoriale des ME et mon idéologie ne sontpas les mêmes, mais, je trouve que les ME diffusent pas mal d’informations dans le sens des solutions. Cela dit, personne n’oblige à lire personne. Je comprends mieux votre réaction frileuse quant aux chemtrails, en lisant ce second propos de votre part.
      Le survivalisme mène au fascisme ?
      Eh bien, écoutez, je crois qu’avec ce qui se passe, aucune dictature n’aura jamais été aussi vicieuse que celle-ci. Faire croire aux gens qu’ils sont libres, tout en étant enchaînés. Le fin du fin, mais avec des ficelles très grosses.

    • voltigeur voltigeur

      Tu as raison, mais force est de constater que ce sont
      les informations qui sont anxiogènes, ce n’est pas en les
      occultant qu’on les fera disparaitre.
      Plutôt que survivalisme, parlons de débrouillardise, d’économie des ressources,
      de décroissance volontaire, pour ce qui est des solutions politiques ou de changement
      de vie, bien sur qu’il y en a, mais quand on propose des solutions, comme récemment
      Dregder en a proposé, on se retrouve avec de l’ironie, de la dérision, voire de
      la contestation sur la faisabilité.
      Il y a plus de commentaires pour trouver des coupables, que pour construire un
      après viable… Ca demande beaucoup d’investissement personnel et de courage, que bien peu
      peuvent envisager, il faut tout abandonné pour recommencer à zéro. Pas facile.
      Pourtant il y en a qui se bougent, mais c’est sur le forum pas sur le blog.
      Quelques exemples…. :) ♥♥
      http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=55&t=7836
      http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=25&t=7732
      http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=55&t=5506
      Marinaleda . Vandoncourt. Deux leçons de Démocratie.

      http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=6&t=7767

      • polemile

        C’est peine perdue de vouloir lutter avec les mêmes armes, d’un coté, il y a les moyens matériels gigantesques, de l’autre, l’individu dépourvu.
        Il faut rechercher en soi et collectivement, cette partie en nous que personne ne peut atteindre ou posséder. C’est à cet endroit qu’est la force qui rend dérisoire l’argent, les armes et toutes les vicissitudes des esprits mal intentionnés.
        Certains nomment cet état, la force du désespoir.

      • kalon kalon

        Ben laisse tomber, « Polemile » ,mais gardes le pour toi !
        Moi, j’abandonne pas et le cas échéant, tu pourra me rejoindre si un jour tu en as besoins !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        « Il y a plus de commentaires pour trouver des coupables » ben oui!
        trouver des coupables ,c’est pour se justifier, c’est moins contraignant, et cela évite de se remettre en cause!

        Dormez tranquilles!

        Changer ses Z’habitudes, tout un programme!
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • engel

        Ça fait des décennies que je me suis pris en mains, ainsi que mon indépendance.
        Mais je ne crois pas que cela a changé la face du monde.

        Alors certes, je critique aussi. Et certes, cela ne change sûrement pas la face du monde!
        Mais j’aime à l’espérer… et ça me fais du bien.

      • kalon kalon

        Confitur, Ils sont occupé à se casser la gueule, ce n’est qu’une question de temps !
        L’homme est venu de la nature et c’est la nature qui le dirige.
        Se croire plus fort que ce que l’on n’a JAMAIS compris est, tout simplement stupide !http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

      • kalon kalon

        Tiens, Confitur, j’ai pensé à toi en gardant cet article d’où il ressort que Machiavel était tout différent dans ses idées que ce qu’on a cru comprendre de ses écrits.
        Bonne lecture ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif
        http://www.monde-diplomatique.fr/2013/11/PIRONET/49798

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Il perd, celui qui sait ce qu’il va faire s’il gagne. Il gagne, celui qui sait ce qu’il va faire s’il perd.

        Machiavel

        C’est de circonstance!http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_unsure.gif

        Merci, je lirais le document.

    • engel

      Ça fait 100 ans qu’on nous vend du collectivisme et de la pensée positif.
      …On voit le résultat!

      « Être prêt au pire, pour vivre le meilleurs ».

      C’est pas mal aussi; et historiquement, ça a fait ces preuves.

    • Simsi

      Le survivalisme mène au fascisme?

      Tu peux expliquer ta théorie STP.

      Parce que sans explication, je trouve ce ‘constat’ assez ridicule.

      AMA, Le survivalisme est lié à l’isolationnisme tribal ou familiale, éventuellement à l’égocentrisme. Il mènera probablement à devenir des parias dans un système qui s’effondre.

      Le fascisme est une politique qui devient commune et patriotique, tout le contraire.

  • nomdemon

    Vidéo d’une simulation du déclenchement du 3ème conflit mondial :
    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/simulation-d-une-troisieme-guerre-40509

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Les US ont besoin de sous pour financer leur guerre mondialisé, alors quoi de mieux qu’une bonne petite épidémie d’Ebola aux USA histoire de se débarrasser des plus pauvres et des gens gênants (opposants, et non-productifs) qui leur coutent un bras, le tout réalisé avec différents vaccins dont certains spécifiquement étudiés pour les cibler; …voila leur plan à mon avis. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yes.gif
    Et puis va bien falloir qu’ils servent ces 3000 camps FEMA et leurs millions de coffins (cercueils multiplaces)http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_cool.gif https://www.google.fr/search?q=confins+d%C3%A9finition&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ei=tmHnU8GbB6qf0QWk9oGADw&ved=0CAcQ_AUoAg&biw=1246&bih=565#q=coffins+fema&spell=1&tbm=isch