Ebola: un vaccin pour 2015?..

Près de 1000 morts selon le dernier bilan : l’épidémie d’Ebola qui touche actuellement quatre pays d’Afrique de l’Ouest est « la plus importante et la plus sévère » en 40 ans, estime la directrice de l’Organisation mondiale de la santé. Une maladie contre laquelle il n’existe pas de traitement efficace, ni de vaccin. Mais cette épidémie pourrait accélérer la recherche. Des essais cliniques pour un nouveau vaccin devraient débuter dès le mois prochain.

Jean-Marie Okwo Bélé est le directeur du département des vaccins et immunisation de l’OMS.
RFI : Où en est-on d’un vaccin contre Ebola ?

Jean-Marie Okwo Bélé : Nous avons marqué quelques avancées dans le sens que nous sommes au courant que le vaccin le plus avancé en termes de développement, c’est un vaccin qui a été mis au point par la firme anglaise GSK [GlaxoSmithKline]. Le vaccin a déjà été testé chez les animaux avec des résultats excellents. Nous pensons que bientôt nous allons former un consortium avec des collègues qui travaillent au National Institute of Health aux Etats-Unis, et peut-être d’autres en Angleterre, d’autres agences qui s’intéressent au développement des vaccins. Et avec GSK, [nous allons] essayer d’entamer la phase d’essais cliniques.

Dans une perspective proche ?

Nous pensons que cela peut se réaliser dans les deux, trois mois. On cible le mois de septembre pour commencer ces essais cliniques, d’abord aux Etats-Unis et certainement dans un pays africain parce que c’est là où nous avons les cas. Il va falloir effectivement déterminer que les vaccins n’entraînent pas d’effets nocifs, que la réponse immunitaire est excellente et il va falloir déterminer les dosages. C’est un peu cela qui constitue la phase 1 des essais cliniques du vaccin.

Quand on parle de vaccin, est-ce qu’on parle d’un traitement préventif ou d’un traitement curatif ?

Là, il s’agit d’un traitement préventif. Il s’agit de prévenir l’infection, d’entraîner la maladie.

Donc les personnes qui pourront en bénéficier sont des personnes qui sont actuellement en bonne santé, mais qui se trouveraient dans des pays où le virus existe…

C’est cela qui est envisagé avec ce vaccin parce que dans les essais cliniques, effectivement, il va falloir démontrer quel est l’effet protecteur, véritablement, de ces vaccins.

La perspective de commercialisation d’un tel vaccin, quelle est-elle ?

Nous pensons que, si on commence au mois de septembre, vers la fin de l’année, on peut avoir déjà des résultats et on peut passer à la phase 2. Et peut-être comme il s’agit d’urgence ici, on peut mettre en place des processus d’urgence […] pour que, dans le courant de l’année 2015, on puisse disposer d’un vaccin qu’on peut utiliser. Encore une fois, tout dépendra de ce qu’on a comme résultats au cours des essais dont je viens de parler.

Vous parliez d’urgence, est-ce que la situation sanitaire que connaissent un certain nombre de pays d’Afrique de l’Ouest a un petit peu précipité les choses concernant la recherche sur un vaccin contre Ebola ?

Bien entendu, les chercheurs ont toujours eu à l’esprit le développement des vaccins contre Ebola, comme les vaccins pour d’autres maladies. Le vaccin contre le virus Ebola de GSK n’est qu’un des candidats dont on est au courant. Il y en a quatre ou cinq autres qui ne sont pas au stade où on peut commencer maintenant les essais cliniques. Mais nous avons maintenant une urgence, il faut donc accélérer le progrès dans le cas de développement de ces vaccins, tout comme le progrès bien entendu sur le terrain pour essayer de limiter la propagation de la maladie. Et c’est donc l’objet de ce qui a été discuté à Genève les deux derniers jours.

Quatre ou cinq vaccins qui seraient à l’étude actuellement, il y a également ce sérum dont ont bénéficié deux ressortissants américains contaminés par Ebola. On le voit, il y a pas mal de traitements à l’étude. Est-ce qu’on peut imaginer que d’autres essais cliniques soient menés in situ, grandeur nature, dans les prochaines semaines, dans les prochains mois ?

Ce n’est pas à exclure effectivement. En tout cas, on va voir qu’il y aura de plus en plus d’innovations dans ce domaine parce que la maladie est effrayante et elle est très dangereuse.

Vous le dites, il y a ce médicament qui a été mis au point aux Etats-Unis, le ZMapp, qui a été utilisé de manière précipitée mais qui semble donner des résultats……

[…]

Lire l’interview complète

Source RFI

Image d’illustration Génération-clash

31 commentaires

  • robertespierre

    Allah belle piqûre
    Tu vas direct au paradis
    grâce à
    EBOLOBAMA

  • Milou73

    Et voila on y arrive au vaccin. Encore des thunes pour les labos. A injecter aux vaillants pas à ceux déjà atteint !? C’est pas le même bénéfice ….
    Je n’ose même pas immaginer la compo et les effets indésirables de cette fricouze… les cobayes des africains en 1ere ligne.

  • Je me demandais au bout de combien de temps, ils allaient nous sortir le vaccin.

    Après avoir lâché la pandémie, ils attendent un peu, qu’il y est un maximum de morts, en suite ils vont nous faire le même coup qu’avec le vaccin contre le h1n1, avec obligation de se vacciner, sans compter qu’ils vont vaccinés de force les gosses à l’école sans trop prévenir les parents.

    Sous couvert et manigance des autorités, encore des millions dépensé sous couvert de notre sécurité et de notre bien.
    Alors qu’à la base, cette maladie ils l’ont lâché sciemment.

    • vaick

      bien sur qu il faut attendre si la pandemie se generalise c est mieux plus de morts ,plus de peur ,plus de vaccins = plus de fric car au final c est ca enore plus de profit
      la vie de milliers de gens est negligeable pour ces gens la
      et puis les vaccins sont une opportunite d injecter des produits declanchant d autre maladie et surtout la sterilite tout comme les ogm ,les produits dans les chemtrails etc ….
      Le vaccin pour la stérilisation définitive de l’humain a été testé et s’est révêlée efficace sur tous les mammifères
      le vaccin « antipandémique » est,, très probablement, l’ »immuno-stérilisation » du troupeau humain

      http://rustyjames.canalblog.com/archives/2013/05/03/27072693.html

      Un des projets de l’oligarchie toute puissante est de réduire la population mondiale à moins de 500 millions.

      Ils ont même affiché cet objectif sur « les Georgia Guidestones » en Georgie (Etats-Unis)
      monument mystérieux sur lequel sont gravés dix « commandements

      http://www.alterinfo.net/Sites-Sinistres-Les-Georgia-Guidestones_a52667.html

    • M SE

      « ils vont nous faire le même coup qu’avec le vaccin contre le h1n1, avec obligation de se vacciner, sans compter qu’ils vont vaccinés de force les gosses à l’école sans trop prévenir les parents. »

      Comment ça le vaccin contre le H1N1 est obligatoire ?
      Enfin même si ce vaccin était obligatoire comme tu dis, je ne le ferait jamais, d’ailleurs je ne l’est pas fait.

  • Pierre L

    Ne vous laissez pas embobiner, c’est un remake du coup de la grippe porcine.

    Bien que la théorie vaccinale paraisse sensée au premier abord, elle est archifausse expérimentalement. L’organisme ne réagit que très rarement aux souches vaccinales des vaccins qui ne sont pas dopés avec des adjuvants très dangereux, et qui n’ont rien à voir avec la théorie des vaccins. De plus, bizarrement, les sujets vaccinés contre une maladie, coqueluche, par exemple, sont plus sujets que les autres à attraper cette maladie.

    Savez-vous que Big Pharma, pour soi-disant tester les remèdes aux maladies auto-immunes (ou, plus vraisemblablement, pour savoir comment produire ces maladies), sait très bien comment les déclencher chez les animaux cobayes en laboratoire. Il suffit pour cela de leur injecter un produit appelé « adjuvant de Freund ». Et qu’est-ce que contient l’adjuvant de Freund ? Tout simplement un produit naturel appelé squalène, désormais fréquemment rajouté à des doses massives dans des vaccins, comme celui contre la grippe porcine. N’est-ce pas la preuve que Big Pharma nous veut du bien ?

    Que conclure, si ce n’est que l’opération Ebola est nouveau coup monté visant à réduire la population ?

  • cabosse cabosse

    Sur RSOE EDIS une nouvelle case est apparue pour répertorier les cas d’Ebola dans le monde.

    http://hisz.rsoe.hu/alertmap/index2.php

    • yael

      merci du lien j’avais pas vu la nouvelle rubrique sur RSOE, on en est à 14 pays… C ‘est là que je m’aperçois que par exemple l’ Allemagne je ne savais pas…

  • BALDE

    Bonjour.

    j’ai parler hier avec une amie qui est revenu de la la guinee le samedi 2 aout, elle me dit k’apre 1 moi paC laba elle me dit ke les merdia ampli la chose.

    • Mugen

      On dirait que 2personnes ont écrit ce message. Tu as pété un câble au milieu de ta phrase ou quoi ? ;p

      Tu veux bien écrire le message que tu as posté en Français ? Je suis curieux de voir ce que tu voulais dire car le début me semblait intéressant.

      Ah et aussi, parler en langage SMS sur ce genre de site c’est nous manquer de respect à nous tous. Nous nous efforçons à écrire correctement afin de communiquer et d’échanger.
      L’équivalent du langage SMS dans la vie serait :
      – « Salut Bernard ! Comment vas-tu ? »
      – « Wesh bien ! et toi bien ou bien la vie, ****** ? »

      J’exagère mais l’idée est là. Tu as de la chance d’être tombé sur Voltigeur et moi parce que tu risques de te faire allumer en continuant comme ça =p

  • polemile

    Faut voir.
    Si le virus est très contagieux, ce qui semble être le cas, il faut éviter sa propagation et l’enrayer à la source. Mais ça ne semble pas être possible.
    Des cas commencent à se manifester un peu partout dans le monde.
    Que faut-il faire? Attendre en prenant les précautions anti- propagation et se trouver complètement démuni si les mesures de précaution s’avèrent inefficaces? Donc vous serez les premiers à condamner nos responsables sanitaires et les rendre responsables d’une èpidémie dévastatrice.
    Donc, arrêtez de blâmer les initiatives scientifiques justifiées par l’urgence et l’imminence d’un drame sanitaire.
    L’argent permet dans ce cas de financer le sauvetage de vies humaines, c’est déjà mieux que de financer les guerres pour enrichir les producteurs d’armement destinés à tuer des vies d’innocents.
    Avez-vous lu l’article concernant les congés maladie des policiers italiens?
    Ils sont en contact direct avec les immigrants africains, porteurs de maladies contagieuses. Ils commencent à avoir la trouille au ventre concernant Ebola et la tuberculose, ils se mettent en congé maladie pour ne pas être obligés d’assurer leur service.
    On voit ici la différence entre l’action sur le terrain et la philosophie de salon concernant l’opportunité d’un vccin.

    • ROY

      Comparons ce qui est comparable.
      La fièvre hémoragique virale (FHV) plus connue sous le nom d’EBOLA même si elle a fait 887 décès (source Invs) au 5 août 2014 ne surait être le prétexte à une campagne de vaccination en 2015…?…
      Quels seront les compositions de ces vaccins?
      Quels en seront les coûts pour la Sécurité Sociale ?
      En prenant en considération qu’en France l’EBOLA aura du mal à s’étendre (nous disposons de moyens sanitaires plus importants qu’en Afrique).

      Les risques des vaccins peuvent être graves (qui plus est pour un sujet auparavant sain) le syndrome de Guillain-Barré, une thrombo-embolie veineuse, une anaphylaxie ou autres réactions allergiques ont été constatée… bien évidemment et officiellement il n’est pas évident de relier la cause à l’effet, en d’autres termes les laboratoires s’en tirent toujours bien même si des poisons sont utilisés pour l’organisme…

      Alors le vaccination pour être acceptable doit avoir des garanties contre les effets secondaires, et surtout les laboratoires doivent pendre leurs responsabilités en cas de problème, mais c’est hélas loin d’être le cas, et, certaines lois (aux USA notamment) vont même jusqu’à immuniser la responsabilité des laboratoires, un comble!

      La page de WikiPédia relative à la controverse concernant les vaccins, donne une idée générale sans parti pris, j’ai noté toutefois une erreur il faut lire logiquement pour le BCG (bilié de Calmette et Guérin) et non (bacille Calmette Guérin)…

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Controverse_sur_la_vaccination

      Les personnels de Santé sont eux aussi victimes des effets secondaires de certains vaccins:

      http://www.initiativecitoyenne.be/categorie-11926785.html

    • So So

      « il faut éviter sa propagation et l’enrayer à la source. Mais ça ne semble pas être possible. »

      On pourrait plutôt penser que cela ne semble pas être voulu : comment expliquer les rapatriements de soignants infectés vers les US et l’Espagne ? et comment, en outre, justifier que le fameux « sérum miracle » n’ait pas été plus largement administré à l’ensemble des malades africains dans les hôpitaux locaux ?

      Quant au fait de vous appuyer sur une « information » qui semble de plus en plus relever de la rumeur (« Avez-vous lu l’article concernant les congés maladie des policiers italiens? (…)On voit ici la différence entre l’action sur le terrain et la philosophie de salon concernant l’opportunité d’un vccin. ») pour valider l’approche vaccinaliste qui vous est chère, il m’inquiète : petite crise de sophisme passagère ? Ça vous fait mal quand on appuie là ?

      • polemile

        L’information que je propose, je l’ai lue dans ce blog………donc, vous êtes
        en train de dire que ce blog valide des rumeurs, j’en suis fort aise!
        Le sérum est expérimental, que diriez- vous si le sérum foirait et que des milliers d’africains aient été pris pour des cobayes, j’entends déjà les commentaires.
        Je n’ai mal nul part, tout ce que je sais, c’est que la variole, la diphtérie, le tétanos, la polio, et bien d’autres maladies ont fait leur désastre. Nier le bienfait des vaccins est une idiotie innommable.
        Je pense sincèrement que les vaccins, le nucléaire et bien d’autres sujets initiant la terreur collective sont des leitmotivs utilisés par des groupes d’influence extrėmistes qui se basent sur l’ignorance de leurs adeptes et leurs peurs pour leur inculquer des fausses croyances afin qu’ils les colportent.
        Je ne me laisserai pas influencer par des propos manipulatoires visant ma personne et ma sensibilité. Je suis libre d’exprimer des contre- vėrités.

      • voltigeur voltigeur

        Ce virus fait peur car mortel à + de 90%, mais sous nos latitudes,
        savon à volonté, eau à volonté, alcool, pas de risque de contact
        étroit avec un individu infecté. (pour l’instant) .. Nous avons
        tout de même une hygiène, et une autre culture vis à vis des morts.
        Dans ces pays l’eau est rare et dans les villages isolés le savon et
        les moyens élémentaires d’asepsie, ils ne connaissent peut être pas.
        Le virus se transmet par contact, donc éviter les bisouilles, et autres
        manifestations de sympathie, est déjà un moyen de se prémunir.
        Quant au vaccin, c’est expérimental! on a pas dit autre chose.
        Depuis le temps que ce virus est étudié en labo, pourquoi
        l’espoir d’un vaccin maintenant, quant il y a un pic d’infection
        pratiquement ingérable?
        Pour moi ce serait prudence et sang froid en attendant d’en savoir plus.
        Souvenons nous de la grippe, qui c’est avérée moins virulente qu’annoncée.
        Les vaccins eux aussi fait à la hâte, la panique de certains etc etc…. :) ♥♥

      • polemile

        Oui, nous avons eu la chance que l’épidémie de grippe se soit enrayée.

        D’ accord que nos conditions d’higiène contribuent à la non propagation des épidémies virales. Mais, les épidémies de grippe et de rhums, de gastro se propagent tout de même.

        Et pour l’hygiëne, nous avons çe qu’il faut, mais plaçons- nous en observateur à la sortie d’un wc public…. Combien ne se lavent pas les mains et vont toucher les aliments dans les supermarchés.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        « l’épidémie de grippe se soit enrayée.’ c’est Faux!
        Ce n’est pas la grippe qui c’est enrayée, c’est juste un mensonge exagéré de la manipulation pour vendre la vaccination.
        Cette grippe était autant sinon plus inoffensive qu’une simple grippe.

        Les rapports des docteurs sur le H1N1;
        Bernard Debré : cette grippette n’est pas dangereuse
        Pour Marc Gentilini, on assiste à une « pandémie de l’indécence »
        Le professeur Marc Gentilini, spécialiste des maladies infectieuses, est membre de l’Académie de médecine et l’ancien président de la Croix Rouge.
        La pseudo-pandémie actuelle est le meilleur support de la frayeur mondiale pour développer de nouveaux marchés .

        Et ce n’est pas la même chose!

      • So So

        « vous êtes en train de dire que ce blog valide des rumeurs, j’en suis fort aise! » une extrapolation dont je vous laisse l’entière paternité : je considère ce blog, à l’instar de toute source d’information, comme une invitation à la réflexion…
        « Le sérum est expérimental, que diriez- vous si le sérum foirait et que des milliers d’africains aient été pris pour des cobayes, j’entends déjà les commentaires. » Cela ne semble gêner personne que l’on procède de cette façon avec les vaccins « validés »…
        « tout ce que je sais, c’est que la variole, la diphtérie, le tétanos, la polio, et bien d’autres maladies ont fait leur désastre. Nier le bienfait des vaccins est une idiotie innommable. » À chacun ses croyances, gardez les vôtres, mais soyez bien aimable de ne pas me les imposer, vous qui savez tout à l’idiote innommable que d’après vous je suis…

        « Je pense sincèrement que les vaccins, le nucléaire et bien d’autres sujets initiant la terreur collective » je ne suis pas sujette à la terreur, je remarque juste le manque de sincérité tant des vaccinalistes que des nucléocrates qui refusent de reconnaitre les failles de leur approche…
        « sont des leitmotivs utilisés par des groupes d’influence extrėmistes qui se basent sur l’ignorance de leurs adeptes et leurs peurs pour leur inculquer des fausses croyances afin qu’ils les colportent. » vous voulez sans doute parler des tenants de la doxa vaccinaliste ? (oh la belle guerre de religions)

        « Je ne me laisserai pas influencer par des propos manipulatoires visant ma personne et ma sensibilité. Je suis libre d’exprimer des contre- vėrités. » si cela contribue à votre équilibre, grand bien vous fasse. Souffrez toutefois que d’autres y atteignent par d’autres voies
        http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_bye.gif

  • ROY

    EBOLA…où quand le malheur des uns peut faire le bonheur des autres…il est vrai qu’il n’y a pas de petits profits dans cette affaire…

    Des épidemies il y en a partout dans le monde l’EBOLA est sur le « podium » avec ses 887 décès (au 5/8/2014)…ce virus est bien une calamité, mais une bonne prophylaxie peut l’enrayer sans plus, il ne va pas vous sauter à la figure c’est un peu comme le HIV qui avait en son temps amené les étatsuniens à aller jusqu’à brûler les maisons des personnes contaminées…la peur n’évite pas le danger et le danger ne saurait se confondre avec le risque…
    Le danger de cette fièvre hémoragique virale est certain, les risques des vaccins éventuels ne sont pas à sous estimer, car si c’est pour mettre dans un organisme plus ou moins sain des adjuvants qui sont des neurotoxiques ce n’est pas la meilleure des choses, loin de là.
    Et, si nous nous retrouvions devant une opération de communication dont le but est de faire avaler l’intérêt des vaccinations à grande échelle pour le bien de l’humanité…le bien de l’humanité? Tiens « ils » s’y intéressent comme c’est étrange pourtant sans vouloir faire d’amalgame il y a bien plus de morts causés chaque jour par les guerres (Bande de Gaza, Ukraine, Irak etc)que ceux causés par fièvre hémoragique virale (FHV), les étatsuniens auraient-ils un sérum pour inhiler ces conflits qui tuent radicalement des milliers de personnes dans le monde ?
    Peut être que la Cia détient certaines formules (sans faire d’amalgame bien évidemment)…
    Bon, passons, revenons à « des choses plus sérieuses, plus humaines »…

    La mise en condition des populations apparaît toutefois comme suspecte, on a l’impression de revoir le mauvais scénario passé lors du début de la grippe mexicaine, et, ce n’est pas rien car ensuite notre chère ministre de la Santé de l’époque (Roselyne Bachelot…Docteur en pharmacie…) s’interrogeait sur une vaccination à grande échelle des français et des françaises et obligatoire bien évidemment !!!
    Mais c’est du passé et nous avons dans cette affaire perdu non pas des milliers de citoyens et citoyennes mais des millions d’euros suite à l’acquisition de vaccins, pour la cause, qui ont été ensuite détruits pour leur grande majorité (1) les laboratoires se sont bien soignés durant cette période…et comme c’est étrange Nicolas Sarkozy (encore lui!) et Sanofi avaient prévue une pandémie en construisant un laboratoire conséquent au Mexique (sic)…
    le hasard fait souvent bien les choses…

    http://donjipez.wordpress.com/2009/05/07/sarkozy-et-sanofi-aventis-avaient-prevu-la-grippe-mexicaine-ou-presque/

    Pour revenir au EBOLA : Il était où ce sérum?

    http://fr.allafrica.com/stories/201408070707.html

    En ce qui concerne le projet de mise sur le marché d’un vaccin en 2015:
    « Le calendrier exposé par l’OMS apparaît totalement intenable compte-tenu des difficultés expérimentales, virologiques, cliniques et éthiques que soulèvera le projet vaccinal anti-Ebola…:
    « Aujourd’hui le Dr Okwo Bélé annonce que le vaccin « le plus avancé en termes de développement », est un vaccin qui a été mis au point par la multinationale GlaxoSmithKline (GSK). »

    http://jeanyvesnau.com/2014/08/09/ebola-loms-ne-resiste-pas-a-parler-dun-vaccin-qui-serait-disponible-des-lan-prochain/

    Le sérum qui semble guérir les deux étatsuniens n’est-il pas issu de recherches miltaires ?…la question est posée…
    Bon, ceci est à mettre entre guillemets mais ne dit-on pas qu’il n’y a jamais de fumée sans feu.
    En clair nous faire avaler une nouvelle pandémie pour encore lancer une campagne de vaccinations à grandes échelle ne paraît pas forfuite… heureux les simples d’esprits le royaume des cieux est à eux…les « gogols » qui suivront après les effets secondaires aussi…mercure, aluminium et pourquoi pas uranium 238 aussi pendant qu’on y est… tout aujourd’hui semble permis au nom surtout du profit quant aux malheureuses victimes elles sont comme celles de la Bande de Gaza et d’ailleurs les laissés pour compte de la politique mondiale engagée et de ses effets pervers à tous les niveaux, le profit en conclusion passe avant l’humanité et les droits humains quant à eux sont de moins en moins respectés.
    Voyez les informations elles sont comparables à de la roupie de sansonnet (pauvre sansonnet), mais je crois personnellement qu’il est temps de refermer la boîte de Pandore pour le bien de l’humanité et là c’est sérieux! Très sérieux !!

    Certes, construire et non détruire demande bien plus de compétences et d’intelligence c’est je crois ce qui fait défaut à bien des responsables politiques sur notre planète, allez demander à l’enfant qui agonise sur le sol de la Bande de Gaza si il souffre..allez demander à l’enfant qui se meurt atteint d’une fièvre hémoragique si il se sent bien…sans oublier tous ces enfants qui meurent de faim, qui meurent aussi des conséquences de l’eau non potable, toutes les 5 secondes, un enfant de moins de 10 ans meurt de faim!…ce n’est pas rien d’autant que l’agriculture au niveau mondial pourrait nourrir sans problème ces pauvres êtres…l’humanité là passe en second plan, dès lors que seuls les profits comptent…c’est probant…pendant ce temps là plus de 17.000 enfants meurent chaque jour, le monde serait-il fait aujourd’hui seulement pour les adultes, ceux qui ont bien évidemment la possibilité de survivre ?
    L’avenir des générations futures apparaît fortement compromis, certes mes propos sont plus ou moins satiriques mais heureux ceux qui ont des yeux pour voir l’état du monde en ce moment, alors que nous avons sur Terre toutes les richesses nécessaires pour que l’humanité vive sereinement (2), mais voilà il faut faire un choix et ce choix semble être celui de la perversité et de fait de la décadence irréversible de notre civilisation.

    Le Commandant Jacques-Yves Cousteau avait déclaré :… »le seuil de l’irréversible est atteint »…en parlant des graves atteintes portées à notre environnement, aujourd’hui force est de constater que non seulement l’irréversible est atteint au niveau de l’environnement mais tout autant hélas au niveau social…l’humanité est aujourd’hui en danger et là c’est l’affaire des peuples, de tous les peuples…je reste concis mais bien des interrogations subsistent car on ne peut pas d’un côté faire de l’humanitaire et de l’autre s’autoriser des crimes de guerre, on ne peut pas parler de paix et de l’autre créer des conflits de part le monde, on ne peut pas parler d’humanité en apauvrissant les peuples, en les exploitant, en les trahissant…

    Alors l’EBOLA, sérum ou pas, vaccins ou pas, est bien peu de choses dans les malheurs qui frappent notre monde et qui sont de plus en plus banalisés…cherchez à qui profitent tous ces maux et vous aurez ensuite la possibilité d’avoir la clef pour fermer à jamais la boîte de Pandore.

    Les peuples ont entre leurs mains leur avenir et eux seuls doivent en décider!

    1) A noter qu’ils n’ont pas demandé l’avis des personnes âgées dans les maisons de retraite, tous les pépés et les mémés( et bien d’autres) ont été vaccinés sans qu’ils aient le droit de s’y opposer (c’est honteux !).
    Elle est pas belle la France ?
    Ils ont essayé leur cinéma avec le personnel hospitalier mais là le monde para-médical et médical a commencé à opiner pour la cause et cette cause n’était pas celle des laboratoires pharmaceutiques…certes il y a bien eu des médecins pour la vaccination mais il y en a eu contre et là dès qu’il y a une opposition de personnes du milieu (a), des interrogations légitimes se posent dans la population concerné…

    a) Du milieu de la Santé et non du milieu des laboratoires pharmaceutiques qui sont de plus en plus mis à l’index, leurs objectifs étant de se faire surtout de l’argent, toujours plus d’argent (et pour ce faire il faut toujours, bien évidemment, plus de malades…et l’idéal c’est une bonne pandémie…surtout en cette période de crise…).

    2) Selon Jean Ziegler, auteur du livre « Destruction massive, géopolitique de la faim » (Seuil, 2011) : « Un enfant qui meurt de faim est un enfant assassiné. »
    Il faut savoir aussi que 57.000 personnes meurent de faim tous les jours, et un peu plus que 900 millions de femmes, d’hommes et d’enfants sont en permanence gravement sous-alimentées, donc exposés aux maladies car plus fragiles.
    Le EBOLA à côté est loin des 57.000 morts par jour ! Alors il serait temps d’arrêter de se moquer des gens.

    • polemile

      Oui, on peut écrire un roman, mais la finalité ne peut pas être anticipée à moins être un prophète.
      La vie est ainsi faite, elle est un amalgame interdépendant dans lequel chaque particule fait des tentatives vers une évolution , une progression.
      L’évolution de cette vie devient de plus en plus complexe, car la conscience individuelle grandit et modifie le but de sa tentative.
      Nous sommes donc pris dans un système qui évolue d’une façon exponentielle dont les conséquences n’arrivent plus à être anticipées par l’intelligence humaine.
      Faut- il se demander si le rôle de l’humain dans l’évolution n’est plus nécessaire. C’est en tout cas ce qui est ressenti lorsqu’on lit les commentaires désabusés de certains blogs . Comme tout ceci se passe au niveau de l’inconscient, il ne faut pas s’étonner que la raison essaie de s’imposer. Les raisons invoquées sont des puissances occultes, des complots cachés, des extra terrestres, et bien d’autres fantasmes directement issus des terreurs inconscientes d’impuissance face à la mort.

  • bonjour les ME,
    cette histoire du virus Ebola ne vous rappelle rien ?
    un certain VIH dans les années 1980, non !
    depuis, la recherche qui s’était cassée le nez sur le cancer avait cru trouver le filon avec le VIH pour rentabiliser ses recherches vaines sur le cancer. notez que la recherche n’a toujours pas trouver de solution au SIDA… l’Afrique meurt hélas encore du SIDA. Ebola c’est le nouveau visage du désastre sanitaire que certains appellent de leur voeux, pour faire fructifier les labos…encore et toujours.

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Surtout,dont la façon dont ils recherchent ,c’est sur, ils ne trouveront rien, donc c’est normal en somme!

      C’est bien le but! faire marcher la pompe à fric!

      Tout est faussé dès le départ!