Mare Nostrum : psychose Ebola, 90% des policiers italiens se mettent en arrêt de travail

Italie : selon un syndicat de police de Palerme (CONSAP) beaucoup d’agents ne se seraient pas présentés au travail. Mais la Préfecture de police dément :  « Pourcentage physiologique ». Parmi les maladies que craignent les policiers, la tuberculose et la gale.

Psychose d’infection parmi les agents de la Préfecture de police de Palerme, d’après un communiqué du syndicat autonome de police CONSAP.

Les agents de police craignent la possibilité d’être contaminés par les immigrés en provenance d’Afrique du Nord et déclarent forfait. Ainsi le débarquement à Palerme de 530 réfugiés du navire Urania a provoqué un nombre record d’arrêts de travail.

Aujourd’hui, 90% des agents ne se sont pas présentés au travail, restant prétendument au lit évoquant des maladies les plus variées.

 

Leur crainte? Etre contaminés par les virus dont les réfugiés seraient porteurs. Tuberculose  (5 cas déclarés en juin), gale, Ebola, voilà les maladies qui inquiètent les hommes des forces de l’ordre. Un mouvement qui, s’il était poursuivi, pourrait priver Mare Nostrum de son bras opérationnel.

Dans un communiqué, le CONSAP menace même de lancer une Class Action contre le Ministère de l’intérieur.

La préfecture de police de Palerme cependant dément. « Les activités complexes d’accueil, d’identification et de surveillance des migrants au port se sont régulièrement déroulées » souligne la Préfecture de police.

Et elle ajoute  « qu’il faut par conséquent démentir fermement que 90% des agents de Palerme en service commandé aujourd’hui au port se seraient déclarés malades. » D’après la Préfecture de police, « l’absence pour motifs de santé ne concerne qu’un nombre infime du dispositif total prévu pour ce type de services. (…)

Source: La stampa via Fdesouche

Simple psychose? Alors ajoutons cet excellent article pour pousser un peu plus loin la réflexion:

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais cette histoire d’Ebola commence de plus en plus à ressembler à une vaste manipulation. La peur, qu’elle soit fondée ou non, est un formidable outil de contròle des populations et les gouvernements en usent et en abusent depuis des lustres. Pour commencer, on nous parle d’un virus sans aucun traitement alors que manifestement les américains en ont dejà un qui fonctionne et que leurs compatriotes ont déjà pu en bénéficier. Obama considère quand à lui que ce serait prématuré de fournir le remède en Afrique (hmm hmm).

 Ensuite on nous dit que le taux de mortalité peut aller jusqu’à 90% alors que dans les faits c’est plutôt entre 50% et 55% (mais c’est vrai que 90, c’est plus effrayant pour la population et ça rappelle le docteur Pianka qui voulait exterminer 90% de la population mondiale via une propagation aérosol d’Ebola parce qu’il considérait que l’on est trop nombreux). 


Alors que la grippe saisonnière tue entre 250 000 et 500 000 personnes par an dans le monde sans faire paniquer pour autant le monde entier, Ebola en a tué moins de 1000 jusque là et le tout dans une zone restreinte, ce virus ne se transmettant pas de la même manière (du moins officiellement). 

Une possibilité pour ce soudain branle-bas de combat international (état d’urgence au Libéria, l’OMS déclare qu’Ebola est désormais une urgence de santé publique de portée internationale avec « des conséquences particulièrement graves » selon eux, alerte maximale de la CDC aux US, kits de détection, protection et décontamination pour les équipes en charges des armes de destructions massive pour les guardes nationaux des 50 états américains) serait que la contamination du virus Ebola puisse bien être aéroportée car une étude de 2012 rapporte une contamination entre des cochons et des singes par aérosol. Dans ce cas, ce serait les médias qui nous mèneraient en bateau en sous-estimant la menace.  

En tout cas, cette soudaine épidémie tombe à pique car les firmes pourront tester leurs vaccins expérimentaux. La firme pharmaceutique Tekmira, financée par Monsanto, a travaillé à l’élaboration d’un médicament antiviral. Elle en était aux tests cliniques de phase 1 sur les humains en Janvier dernier. Surprise: le commanditaire de cette recherche est le DOD (département de la défense des États-Unis) le tout pour un contrat de 140 millions de dollars. Cette recherche portait sur la sécurité, la tolérance et la phamacocinétique du médicament sur des personnes en bonne santé. L’émergence du foyer épidémique en Afrique arrivait quelque mois après.

La journaliste d’investigation Jane Burgermeister a également découvert des éléments intéressants au laboratoire du Kenema Goverment Hospital de la Sierra Leone, qui semble être le foyer initial de l’épidémie (les habitants ne s’y trompent pas d’ailleurs car il y a eu des émeutes devant l’hòpital. La presse a alors inventé un bobard pour les justifier en parlant d’une infirmière folle qui aurait répandu une rumeur). Des scientifiques américains travaillent dans ce laboratoire depuis au moins 2011 sur la fièvre de Lassa.

Un consortium de scientifiques travaille dans ce labo sur le virus Ebola avec entre autre le docteur James E. Robinson comme investigateur principal, scientifique qui travaille sur 4 projets de la fondation Bill Gates (grand adepte de la dépopulation par la vaccination accessoirement). Nous trouvons également dans ce consortium le Dr. Pardis C. Sabeti, qui a obtenu une bourse de la Rhodes Scholarship (Cecil Rhodes = 100% Nouvel ordre mondial) et a reçu également son adoubement de George Soros via un partenariat avec son ONG pseudo philantropique Open Society Foundation. Cette fondation est d’ailleurs solidement implantée en Afrique de l’Ouest avec son initiative OSIWA présente dans 9 pays (Ebola a dejà frappé dans au moins 4 d’entre eux). Quand à Stephen Gire, il a des liens avec le CDC et l’armée américaine. Autant dire que ce consortium est infiltré à 100%. 

Còté américain, non seulement, il existait déjà un ordre exécutif datant de 2003 qui permettait l’arrestation et la détention de personnes contaminés par Ebola et le SARS mais Obama a signé un amendement le 31 Juillet afin que cette directive englobe tous les syndromes respiratoires aigues (terme assez vague pouvant englober de nombreuses pathologies).

 On nage en plein délire car le site de la CDC indique même que les personnes en bonne santé pourront être mises en quarantaine. Donc en gros, ils ont tout prévu pour pouvoir arrêter ou mettre en quarantaine à peu près qui ils veulent aux Etats-Unis si besoin grâce à cette menace. Voilà comment on crée de toute piêce une situation de crise pour la récupérer ensuite magistralement pour servir ses propres intérêtes (on notera que cette frénésie se retrouve essentiellement aux Etats-Unis), et lorsque l’on voit qui finance les recherches pour un remède, il y a de quoi se poser des questions quand à la finalité de cette propagande ebolesque qui nous envahit ces dernières semaines.

 MAJ 08/08:
 Ce qui est très révélateur également c’est que le CDC a déposé en 2009 un brevet sur une souche Ebola extraite d’un malade et il revendique aujourd’hui la paternité de tout ce qui détient au minimum 70% du patrimoine génétique de ce virus car leur « invention révèle la séquence génétique complète du virus Ebobun ».

En fait, ils disposent de tout y compris d’un vaccin. Je cite:

« l’invention fournit un procédé pour propager le virus hEbola dans des cellules hôtes comprenant l’infection des cellules hôtes par le virus hEbola isolé selon l’invention décrit ci-dessus, mise en culture des cellules hôtes afin de permettre au virus de se multiplier, et la récolte des virions qui en résultent. 


Dans un autre aspect, l’invention fournit des préparations de vaccin, comprenant le virus hEbola y compris des formes recombinantes et chimères du virus, des molécules d’acides nucléiques constituées par le virus, ou sous-unités protéiques du virus. L’invention fournit aussi une formulation de vaccin comprenant une quantité thérapeutiquement ou prophylactiquement efficace du virus de l’invention hEbola décrit ci-dessus, et un support pharmaceutiquement acceptable. » 

Pouquoi les Etats-Unis ont-ils breveté l’un des virus les plus mortels qui soit? Comment se fait-il que le CDC, propriétaire de ce brevet, soit justement à l’oeuvre depuis plusieurs années dans la Sierra Leone, lieu ou l’épidémie a fait le plus de morts (près de 900 à ce jour)? Et le pire c’est que le brevet américain parle d’une méthode pour préparer des formes reconbinées ou chimériques de leur variante d’Ebola.Or il semblerait que la variante actuelle soit identique à la forme Zaïre seulement à 97%. Changer une petite partie d’une séquence génétique peut tout changer. Un patient nigérian qui n’avait pas été mis en quarantaine à temps a contaminé huits personnes qui l’avaient soigné.

 Alors, ce virus est-il réellement une problématique mondiale à venir ou un simple outil de contrôle des masses de plus dans l’agenda du nouvel ordre mondial? Dans les deux cas, ils ont le remède, pas nous (les perfusions de vitamine C, c’est bien gentil mais qui nous les fera en cas de besoin?) et d’une manière ou d’une autre la récupération de cette épidémie par les gouvernements et médias confirment que c’est une épidémie montée de toute pièce. Reste à savoir si elle aura réellement une répercussion internationale ou si ce sera une Psy Ops du genre de l’intox de 2009 pour H1N1.

Publié par Fawkes News

20 commentaires

  • Grand marabout Grand marabout

    je prend mes précautions pour les consultations d’exorcisme,l’autre fois ,y’a un petit gros à lunettes sur un scooter et un autre tout petit à talonnettes avec une guitare,ils voulaient voir un marabou sérieux mais bon ils étaient accompagnés par Jeanne d’Arc tout en armure celle la,avec son palefrenier qui suivait éterlement..
    un peu comme les pieds nickelés..avec un intrus
    j’ai trouvé ça louche pas vous?

    ebola: un an pour que toute la sphère crève!

    profitez en !

  • fliouguer

    Hors sujet, mais la question me démange tellement:

    Il parait que quelques passagers du Boeing 777 du vol 370 Malaysia Airlines sont revenus chez eux, mais que la presse a tout fait pour étouffer la nouvelle. Dans ce cas là il serait bien qu’un enquêteur sérieux regarde de quoi il en retourne et poste son rapport sur internet où il circulera de blog en blog.

    • yoyo

      ce n’est plus l’e-bola mais l’e-voilà !

    • J’ai lu ça également. Affaire à suivre …

      En attendant, ça me rappelle que les fameux terroristes du 11 septembre sont pour la plupart toujours bien en vie dans leur pays respectif. De fait seuls quelques uns de leurs passeports ont été retrouvés.

      Jamais très probants les complots US !

    • lily

      Si çà s’avère vrai,(je n’y crois pas, imaginez le scandale planétaire) ils ne devaient pas être dans l’avion… certains profiteraient d’une disparition pour que des proches touchent des indemnités.. les fraudes à l’assurance çà s’est déjà vu non? Mais bon par respect aux familles attention aux rumeurs.

    • quenelle10

      pouvez vous fournir des liens concernant vos dires svp?

  • teslambala

    Boeing 777 du vol 370 Malaysia Airlines sont revenus chez eux!?!?!?

    • voltigeur voltigeur

      Iran: un avion civil s’écrase près de l’aéroport de Téhéran
      Pas d’article pour l’instant..♥♥
      édit: Crash d’un avion à Téhéran: au moins 40 morts
      Un avion civil s’est écrasé dimanche à l’aéroport Mehrabad de Téhéran, rapporte l’agence de presse iranienne Irna, citant un porte-parole du Croissant-Rouge. Selon la télévision officielle, plus de 40 personnes sont mortes. L’aéroport accueille principalement des vols intérieurs.
      L’avion de la compagnie Taban Airlines venait de décoller de Mehraba. Il effectuait une liaison entre Téhéran et la ville de Tabass, dans l’est du pays. Il s’est écrasé à 09h18 locales (06h48 en Suisse) dans le quartier d’habitation d’Azadi qui se trouve à moins de cinq kilomètres de l’aéroport.

      • lily

        entendu à la télé ce matin..

      • Simsi

        http://fr.ria.ru/world/20140810/202092769.html
        « Un Antonov An-140 de la compagnie iranienne Sepahan Air reliant Téhéran à Tabass (est) s’est écrasé dimanche quelques minutes après son décollage de l’aéroport Mehrabad, sans laisser de survivants, rapporte l’agence d’information Irna.

        Selon les données revisées, 48 personnes, dont 7 enfants se trouvaient à bord de l’appareil qui a décollé de Téhéran à 9h45 (heure locale). Le premier bilan faisait état de 40 victimes. L’arrêt d’un moteur de l’appareil serait à l’origine de la catastrophe, écrit l’agence.

        L’appareil est tombé sur un quartier résidentiel à forte densité de population. Les informations sur d’éventuelles victimes au sol ne sont pas disponibles pour le moment. »

        http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=DMF20140810_00511862
        Avec vidéo.
        Un nouvel accident d’avion s’est produit en Iran près de l’aéroport de Téhéran. 48 personnes étaient à bord.

        L’avion de la compagnie Taban Airlines, qui venait de décoller de Mehrabad, effectuait une liaison entre Téhéran et la ville de Tabass (Est). Il s’est écrasé à 09H18 locales (04H48 GMT) dans le quartier d’habitation d’Azadi qui se trouve à moins de cinq kilomètres de l’aéroport. 40 personnes étaient à bord.

      • Simsi

        Il a explosé envol, la route n’est pas défoncée ?

        Ou est la carlingue?

      • Simsi

        J’ai fais un petit test en envoyant une demande d’info/correction au journal l’avenir pour voir si réaction de leur part.

        On va voir si l’avenir nous appartient ou s’il appartient toujours à RTL TVI. http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif

        De : Sim… [mailto:sim…/….be]
        Envoyé : dimanche 10 août 2014 11:22
        À : ‘internautes@lavenir.net’
        Objet : Correction – Nouveau crash a�rien � T�h�ran

        http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140810_00511862
        L’avion s’est-il écrasé ou a-t-il explosé en vol.
        sur cette photo on aperçoit la queue de l’appareil sans dommages au sol (route) , ce qui indique probablement que ce n’est pas un point d’impacte de l’avion mais bien du lieu de la chute d’un des débris.
        Or on n’aperçoit nullement la carlingue et le cockpit.

  • La crainte populaire générée de la contamination par Ebola peut avoir pour avantage de cloitrer les gens chez eux !

    Ainsi, dans l’immédiat, les gouvernements ont-ils moins à craindre les mouvements de foules conséquences, par exemple, d’un système bancaire défaillant ou de mesures sociales jugées révoltantes !

  • paprika

    Excellent article ? Pour nous forcer à accepter ces flots de « boat people ». Les flics italiens en ont marre de contribuer à la mort de leur peuple.

    • Simsi

      Difficile que de prendre parti.

      Certes ce sont nos politiciens qui nous obligent à ‘accepter’ les migrants. Mais les migrants eux-même ne sont pas des salops.

      Que faire? Les accepter et faire le jeux du NWO ou les remballer ou pire, les laisser à la mer et perdre notre honneur (notre amour du prochain)? (je ne veux pas dire humanité car ce mot n’a plus de valeur depuis que l’humain agit en démon)

      Personnellement, je ne pourrais laisser un homme se noyer.

      • article 35

        Tout l’art de la manipulation dont nous sommes victimes réside dans ce dilemme. Les psychopathes qui nous dirigent se servent de ce côté « humain » pour arriver à leurs fins. Se laisser submerger par un flot sans cesse croissant de peuples divers ne pourra se faire sans conséquences dramatiques . Mais d’un autre côté qui est capable de regarder une personne ne noyer ou souffrir sans agir? Personnellement je considère que le terme d’humanité ne s’applique plus qu’à un nombre restreint de personnes, surtout des peuples primitifs qui ont encore un lien avec la Terre ou des ethnies comme les bishnoïs en Inde par exemple. Moi même je ne suis plus qu’un produit dérivé de cette société suicidaire et si j’avais le courage de mes opinions je larguerai tout le champ pour aller m’installer dans une grotte des Highlands ou au fond d’une forêt canadienne d’où je serai dans l’ignorance de ce choc de civilisations et d’où il ne m’importerai plus de savoir que les peaux blanches à ventres ronds sont en train de se faire « bouffer » par les peaux brunes à ventres creux . Pour tout dire mon soucis principal n’est pas le sort de notre espèce qui si elle disparait ne le fera qu’au profit du reste de la planète . Ce qui me peine est de savoir que chaque jours des espèces disparaissent pour toujours .
        http://echelledejacob.blogspot.fr/2014/08/cougar-espece-desormais-eteinte.html
        Quand on voit des images telles que celles là on ne peut que souhaiter l’extinction de la race humaine . Du coup un boat people qui chavire avec 500 migrants à bord , ça ne me touche même plus, j’ai plus de compassion pour hérisson écrasé sur le bord de la route, qui lui n’avait rien demandé que de vivre sa petite vie de hérisson. Notre espèce s’est maudite elle même et elle ne récoltera que ce qu’elle a semé.

      • Simsi

        Tu dis: « Du coup un boat people qui chavire avec 500 migrants à bord , ça ne me touche même plus, j’ai plus de compassion pour hérisson écrasé sur le bord de la route, qui lui n’avait rien demandé que de vivre sa petite vie de hérisson »

        Tu es ainsi tombé dans leur piège. Celui de détester l’humanité et ne plus pleurer tous ces morts.
        C’est délibéré qu’ils te proposent chaque jour des images morbides et sanglantes d’humains devenue chaire fraîche pour les oiseaux et les coyotes.

        C’est justement ce qu’ils veulent, que tu ne défendes plus les déshérités et que tu te terres.

        Honnêtement, pour l’idée de se planquer je suis plutôt d’accord avec toi. Je deviens aussi plus ou moins misanthrope. Mais bon dieu ne pas se laisser piéger par ces salauds qui veulent que nous nous entre-tuons.

        Pour l’instant c’est 1000 malheureux morts pour même pas un salauds morts. L’inverse ne serait-il pas plus équitable?

      • article 35

        Je ne pleure que la mort des innocents, les enfants assassinés à Gaza, ceux irradiés à Fukushima, les gens qui sont massacrés pour avoir pensé autrement ou prié un autre dieu que leurs voisins .Mais je ne pleure pas sur ceux qui fuient le combat et qui dans la force de l’âge vont se planquer loin de leur terre. C’est aussi pour cela que je disais : »si j’avais le courage de mes opinions je larguerai tout le champ pour aller m’installer dans une grotte des Highlands ou au fond d’une forêt canadienne ».
        Mais au fond de moi je sais que le jour viendra où je devrai défendre mes idées et les miens par les armes, car on ne nous laissera pas le choix : ce sera vivre en esclave ou mourir libre. Alors non je n’ai aucune compassion pour 500 ou 1000 fuyards qui périssent en mer ou ailleurs . Mais j’en ai pour le petit vieux qui ne pourra mettre que quelques carottes dans son cabas pour tenir une semaine entière et qui ne pourra pas se chauffer en hiver. Ceux là sont mes déshérités à moi et j’en prend soin. Je n’ai pas la carrure pour assumer la misère du monde , alors regarder un bateau chavirer en larmoyant ça me donnerait sans doute bonne conscience, mais ce serait hypocrite. Ceux qui étaient dessus on fait un choix, ils assument . Infortune de mer.
        « Pour l’instant c’est 1000 malheureux morts pour même pas un salauds morts. L’inverse ne serait-il pas plus équitable? »
        Et si ces 1000 « malheureux » avaient pris la décision de faire face et tenté de changer les choses, sans doute auraient-ils trouvé pas mal de salauds à éliminer dans leur propre pays .
        Par salaud j’entends de véritables responsables, des décideurs, des politichiens, des lobbyistes …Nous savons tous qui en France mérite la guillotine , les nommer serait considéré comme un appel au crime , mais personne n’est dupe . Je ne déteste pas l’humanité, mais juste les hommes qui n’en sont plus.

    • « Les flics italiens en ont marre de contribuer à la mort de leur peuple. »

      Je dirais que les flics italiens en ont marre de risquer leur vie et se fiche de celles de leurs concitoyens plutôt car s’ils ne font pas leur job, á revient à ça.

      Si cette information est exacte, cela veut dire que la propagande de peur de l’OMS fonctionne à merveille. L’avenir nous dira si cette fois celle-ci est justifiée ou non. Car autant ils sont capables de monter de toute pièce une affaire comme en 2009, autant ils sont aussi capables de lancer ce virus pour des raisons plus malsaines. On verra d’ici la fin de l’année les fruits de leur efforts je suppose.