Gens du voyage: colère et impuissance des maires

Cela fait partie de ces situations contre lesquelles personne ne peut rien faire et qui sont pourtant récurrentes, la loi serait de leur côté, et la moindre action à leur encontre serait illégale, signe d’intolérance voire de racisme. Seulement, les communes parfois en situation financière délicate (surtout par les temps qui courent), peinent à assumer l’accueil de ces communautés dont le passage rime souvent avec frais supplémentaires, réparations, nettoyage, factures à assumer…

C’est également un bras de fer qui s’opère assez souvent entre les communes, les habitants, les forces de l’ordre et les gens du voyages eux-même lors de leurs installations sur des terrains qui se fait parfois de manière complètement illégales, entretenant une tension déjà bien trop présente à l’heure actuelle, et le risque est toujours le même, que quelque chose de dramatique n’arrive un jour.

Gens du voyage

Le problème est récurrent chaque été. Des incidents opposent certains groupes de gens du voyage à des mairies, complètement démunies. Plusieurs maires témoignent.

Comme chaque été, plusieurs communes subissent des campements sauvages. Non sans heurts. Exemples révélateurs, dans le seul canton de Grenade

A Ondes, 150 à 200 caravanes sont arrivées dimanche. «On pensait avoir sécurisé le terrain de sports. Avec des meuleuses et des disqueuses, ils ont découpé les barrières. Ils sont trop forts pour nous. J’ai tenté de m’interposer, j’ai été bousculé. Il y a eu 60 ou 70 gendarmes, ça a été très chaud, et finalement, on les a laissés s’installer» raconte le maire. André Pavan est amer : «On se sent impuissants. Il y a 720 habitants au village, ils sont plus nombreux que nous ! A la préfecture ou à la gendarmerie, on nous dit de ne pas faire de vagues. Mais qui va payer les dégâts, les factures d’eau et d’électricité ? On a un petit budget». Il attend lundi, date à laquelle le groupe lui a promis de partir. Sinon, il intentera un référé au tribunal, pour réclamer l’expulsion.

Deux coups de feu

A Merville, sa consœur, Chantal Aygat, suit de près un groupe qui a fait irruption il y a deux jours sur un terrain privé, dans la zone d’activités de la Patte d’Oie. «J’y vais matin et soir, je dialogue beaucoup, ils sont corrects même s’ils se sont branchés sur les réseaux. On a du mal à avoir des réponses de la préfecture.

L’an dernier, ça s’était beaucoup moins bien passé» confie la maire, qui a eu peur de revivre la tension de la mi-juin, au camping des Lacs. «On leur a juste refusé d’utiliser les sanitaires. On a été menacés, insultés, certains sont entrés chez nous. On a eu le tort de tirer deux coups de feu en l’air pour les faire partir. Ils sont revenus à cinquante et ont détruit pas mal d’équipements. Plus de cinquante gendarmes sont intervenus. Nos clients ont eu peur et ont fui. On a fermé deux semaines» indiquent Bruno et Jocelyne Février, qui ont déposé trois plaintes. Lancée par les commerçants de Merville, une pétition de soutien a été signée 500 fois.

«On est intouchables»

A Thil, des semi-remorques, camions, caravanes occupent le terrain de rugby depuis le 6 juillet. «Ils ont enlevé de grosses pierres avec un engin, se sont branchés sur les compteurs d’eau et d’électricité de la salle des fêtes. Ils devaient rester une semaine, ça en fait quatre. Le terrain est tout abîmé, à cause des camions, des gymkhanas du soir. J’y suis allé, on m’a ri au nez : on fait ce qu’on veut, on est intouchables, on n’a pas peur des gendarmes !» frémit le maire. Il a déposé plainte. «Désespéré, scandalisé», Jean Léonard a écrit au préfet le 17 juillet, pour relayer «l’exaspération des habitants». Dans sa lettre, restée sans réponse, il s’interroge : «S’il y a un problème dans le village, je serai responsable. Quelle autorité vais-je désormais avoir auprès des jeunes ou de la population pour faire respecter les biens publics?».

Source: Le dépêche

https://www.youtube.com/watch?v=GwpzpWRO4AM

Les mêmes questions reviennent toujours en boucle, suivant qui les pose: pourquoi ne pas les accepter et faire preuve de tolérance? Pourquoi les accepter? Que faire? Quels sont les recours possibles?

À cela, les réponses sont peu nombreuses, voire inexistantes, et les tensions montent, alimentées par un climat d’inégalité vis-à-vis de la loi…

 

40 commentaires

  • GROS

    Bienvenue dans le monde merveilleux et féérique de Schengen.

  • lumpenproletariat

    Et oui… Par contre si vous avez bien appris votre leçon à l’école et que vous êtes un gentil consommateur pseudo citoyen modèle: Vous êtes au chômage et on vous menace de vous coupez les vivres à Pole Emploi. A la moindre anicroche, les gendarmes se foutent complétement de vos histoires. Faute de moyens financiers les avocats se branlent de vous (adieu justice). On vous prend de haut dans la moindre administration. Les politiciens vous baladent avec vos histoires. Un KM/heure de trop au radar et on vous rackette. On vous encule sur toutes vos factures (téléphone-edf-assurance-banque etc..). Et on vous la met profond en vous vendant des appareils qui tombent systématiquement en panne …

    Bref, apprendre toute sa vie à lever le doigt avant de prendre la parole face à l’autorité qui vous la met bien profond… Belle Prouesse !!!

    « Que les pauvres aient le sentiment de leur impuissance, voilà une des conditions de la paix sociale  »
    Maurice Barres

  • Schengen, impunité générale, sont les mamelles de l’auto-destruction du pays. C’est à croire que, non contente de provoquer des guerres civiles à ses frontières, l’UE veut en créer aussi en créer dans ses pays membres…

    • engel

      Bien oui,
      Il sert temps de comprendre, du fait que tout à été écrit et expliqué officiellement depuis plusieurs décennies!

      Les nations doivent mourir et les droits de ses citoyens avec!!!

      Le reste n’étant qu’enrobage…

  • polemile

    Qu’est-ce qui motive un maire à être maire?

    Un maire est un grand parmi les petits administrés, ce qui gonfle son orgueil et son égo.
    Mais un maire est un petit parmi les autorités. Il est en bout de chaine avec son pauvre pouvoir municipal qui le confronte souvent avec la justice, voir avec les pressions politiques et les pressions de ses administrés.
    Il n’est aidé en rien, il ne peut pas compter sur les forces de l’ordre pour faire respecter la loi dans sa commune. Il ne peut pas prendre d’initiative personnelles pour protéger son territoire, les forces médiatiques le dénonceraient pour le conduire droit au pilori.
    Alors, comment peut-on être autant aveuglé pour accepter d’endosser une fonction inacceptable, humiliante, dégradante.
    Nos gouvernants utilisent trop facilement les forces de l’ordre pour leurs intérêts personnels, pour réprimer ceux qui ont voté pour eux et qui se sentent trompés. Les polices sont très fortes pour arrêter les ados sur leur mobylette ou les citoyens honnêtes qui font une erreur de conduite, mais on les voit à l’oeuvre lorsqu’il s’enferment avec des portes blindées dans leur commissariat ou lorsqu’ils prennent la fuite devant des ados caillasseurs. Mais allez porter plainte pour un vol ou une agression, vous verrez avec quelle prestance s’ouvrira une enquête, pourtant parfois très simple à élucider. Laissons par dessus cela, courir les pauvres délinquants, comme c’est injuste et humiliant pour eux de se retrouver en prison.
    Alors vous voyez, nous sommes dans un pays qui pond des lois chaque jour mais qui ne les applique pas….oh si , elles sont appliquées très sévèrement lorsque les circonstances politiques sont menacées… Pour l’exemple.

    • yoyo

      Ah Ah on se marre grave !

      Les pauvres, l’influence dans les communautés de communes, avec les conseils généraux, régionaux, les terrains constructibles, chez moi, ils détournent des dizaines de millions d’euro, pour leur famille ou « amis », dans des petits villages, et personne ne dit rien !

      Après, à la télé on nous amuse avec des micro affaires à la mairie de Paris ! Ah elle est belle la fr… demo…

  • MiracleBoy

    comprenez , y ‘ a pas assez de place pour tout le monde sur cette terre , surtout pour ceux qui ne veulent pas payer de loyer et qui ne veulent pas s’intégrer au système , la y a encore moins de place et même des textes étudiés spécialement pour eux.. .. aprés faut voir la fortune qu’on paye aujourd’hui pour louer , tout est privé aujourd’hui on va ou ?

    même dans la foret c’est interdit !!!

    • yoyo

      hé oui, chez moi, ils apportaient beaucoup plus en un mois que les touristes en trois mois ! Mais ils ne vont pas au camping universitaire des intello. de la gauchette ! Ils ne paient pas toutes les taxes, impôts, procés verbaux et autres qu’ils devraient payer s’ils étaient citoyens sédentarisés !

      Amitiés à nos amis du voyage… Restez libre, battez vous contre la dictature démocratique…

  • fafa33

    le genre d article qui dresse les uns contre les autres et tout le monde tombe dans le panneau !!! pathétique vos commentaires, vous croyez que ce qui créer du chomage, de la pauvreté en france est liée à ces gens qui ont un mode de vie différend du notre.
    vous vous trompez tous, en réagissant de la sorte c est la porte ouverte au Fhaine.

    • yoyo

      Oui, merci, la manipulation existe dans tous les secteurs, y compris dans les médias alternatifs ! … Sans doute les plus dangereux pour celui qui manque d’objectivité !

    • polemile

      Noń, je n’ai pas jugé les gens du voyage, ils ont le droit d’exister.
      Notre société a établi des règles nommées loi et décrets pour qu’elle puisse fonctionner dans la paix et le respect des biens d’autrui.
      Il n’est pas acceptables qu’une part marginalisée de citoyens s’octroye le statut de non droit en s’imposant par la force sur le domaine public.
      Ces personnes peuvent très bien établir des conventions avec les mairies dans lesquelles ils s’engagent à assumer les charges de servitude plutot que d voler l’au et l’électricité. Ils pourraient également s’engager à nettoyer et évcuer leurs détrituts avant leur départ.
      Dans ma région, j’ai constaté avc horreur qu’ils organisaient des convois d’aisance pour poser leur crotte sur les chemins de randonnée d’un parc naturel.
      Alors, si on veut se faire accepter, il faut se faire aimer et ça commence par le respect des biens communs et d’autruis.
      Il faut arrêter d’avoir des discours moralisateurs sur le rejet, il ne s’agit pas de ça. Que diriez- vous si demains tout le village venait faire ses besoins devant votre porte d’entrée?

      • yoyo

        Les mairies qui captent toutes les sources potables ! donnent l’exploitation à des multinationales de l’environnement, pour nous vendre cet eau à prix fort et remettre un petit filet d’eau trafiqué aux fontaines qu’ils pillent, ce n’est pas du vol ?

        Est ce les règles qu’on doit respecter ? L’eau doit être gratuite.

        Pour respecter les biens communs il faudrait en premier lieu que les « détenteurs » du « pouvoir » les respectent ! Ce n’est pas vraiment le cas ! même dans les petites communes !

        Quand aux détrituts les taxes sont faites pour engraisser un peu plus les même multinationales ? Avec du tri sélectif ? Je préfère le tri non sélectif mais c’est vachement difficile à faire ! Avec ces entreprises et individus même la terminologie est de l’arnaque !

        Amis du voyage restez libre, c’est votre seul espoir !

        Aidez le fascisme démocratique à survivre et vous serez de bons citoyens, sur votre crotte vous pourrez mettre un joli petit papier rose avant de rejoindre votre belle voiture qui fait ses crottes mortifères sur notre planète. Mais pour elles, ok vous avez bien payé les taxes, ça va, rien à dire !

        Circulez il n’y a rien à voir.

  • Lionel

    Il faut surtout rappeler qu’il y a peu de Communes qui se sont rendues à l’application de la loi et ont aménagé des zones d’installation temporaires ( équipées d’eau potable, de sanitaires… ) et comme par hasard, ce ne sont pas les Communes les plus riches qui l’ont fait…
    Donc les pauvres se chargent des autres pauvres pendant que les privilégiés hurlent à l’envahissement !
    Ces réalités sont tellement répugnantes, honteuses, hypocrites et racistes ( on pourrait y passer un dictionnaire)…
    Près de Toulouse une plateforme en conformité a été installée il y a déjà longtemps au bord du canal du Midi, seul bémol, elle côtoie une décharge et des étendues à l’infini de champs bourrés de pesticides avec en fond sonore l’autoroute et si les enfants doivent être scolarisés les écoles sont si éloignées que ce ne sera pas possible !

    • engel

      Perso Chez moi,
      c’est pareil, sauf que c’est une porcherie au lieu d’une décharge et une voie ferrée au lieu d’une autoroute.

      Et moi je paye taxes divers et variés et je n’ai qu’un recours fermer ma gueule de sédentaire autochtone.

      Sinon tu proposes quoi pour eux….et pour moi?

  • rouletabille rouletabille

    les détritus sont bien recyclés proprement
    Pourquoi pas les mettre dans une décharge ?
    HA,ok c’est ce qu’ils font d’habitudes les MAIRES hahah.
    Merde,j’ai laisser ma porte ouverte et 1 poule disparait,salopard de romanichel quand même,VALS au secours…,appelle le KIPAGOUVERNEMENT PLS,sauve nous des musulmans et autres Palestiniens ,merci.

  • tartanpion trucmuche

    Non mais quand meme, m…., vous pourriez faire un effort et amenager de grands, voire tres grands terrains de camping tout confort, gratuits evidemment, pour cette population valorisante pour votre beau pays. Mais enfin, ils ne demandent pas la lune quand meme… Un peu de sarcasme ne fait pas de mal. Vous avez vote, c`est pour en c….

    • yoyo

      humour, ça va faire du bien

      Un fonctionnaire qui avait décidé de faire un peu de ménage dans les armoires de son bureau, trouve, caché sous une pile de cartons empoussiérés, ce qui ressemble fort à une lampe à huile en métal doré.
      Trouvant l’objet à son goût, l’employé de l’état décide de le ramener chez lui pour l’exposer sur sa cheminée. Le soir, alors qu’il est en train d’astiquer la lampe, un nuage de fumée envahit la pièce et un génie apparaît :
      « Je suis le génie de la lampe », dit l’être extraordinaire, « et je peux t’accorder trois voeux »
      Étonné et ravi, le fonctionnaire demande tout de suite :
      « Je voudrais être beau et musclé comme un top model masculin »
      Et aussitôt, le génie le transforme en bel Adonis. Le fonctionnaire demande ensuite :
      « Je veux être envoyé dans une île polynésienne uniquement peuplée d’indigènes nymphomanes ! »
      Et d’un seul coup, le fonctionnaire atterrit sur une plage de sable blanc, au beau milieu d’un lagon, encerclé par des jeunes femmes qui jettent sur lui des yeux remplis de désirs.
      Au génie qui l’a accompagné, le fonctionnaire prononce alors son troisième souhait :
      « Je voudrais ne plus jamais avoir à travailler ! » et POUF !
      Le fonctionnaire se retrouve assis à son bureau.

  • machine

    Tout d’abord ne pas confondre gens du voyage; qui sont français depuis de nombreuses générations bien avant la seconde guerre mondiale, avec les roms qui eux sont des immigrés de Roumanie et autres pays de l’est donc, pour Schengen et l’Europe, cela n’a rien à voir.Sachez ensuite que c’est un peuple qui a toujours vécu dans la nature accompagné de leurs chevaux et leurs caravanes, vivant en communauté en grande majorité, ils ne savent ni lire ni écrire même actuellement.
    Traqués durant la seconde guerre mondiale et étant presque décimés, ils furent gardés dans des camps de concentration ( en France et oui ) et ne furent libérés que durant les années 1947, donc laissés plus de 2 ans encore dans les camps après la fin de la guerre (le gouvernement ne sachant quoi faire d’eux ). Etant français ils ne possèdent pas de pièces d’identité comme nous, mais un carnet de circulation qu’ils doivent faire signer tous les 3 mois en commissariat ou en gendarmerie ( vous savez comme les repris de justice).
    Il n’y a que depuis peu, que nous entendons parler des problèmes des emplacements dus à la démographie grandissante, et l’urbanisation; il y a près d’un million de gens du voyage FRANÇAIS.
    Au sujet des emplacements que les maires de communes ne respectent pas, sachez que ceux qui créent les aires dans leurs communes (généralement placées à la limite de leurs communes à côté des déchèteries ou usine polluante ), font payer un emplacement de 20 m2 à plus de 300 euros la place, ce qui veut dire 1 caravane; tarif honteusement cher (nous sommes loin du camping des flots bleus).
    Ce qui me réjouit c’est que malgré tout ce qui peut être fait contre eux, ils arrivent toujours à contourner la répression. Pourquoi me direz vous? …
    Parce qu’ils sont solidaire, tout ce que la société a réussi à nous faire perdre nous les individualistes.
    Latchodrome mes cousins.

    Note ♥♥: Machine, ne le prend pas mal, je suis désolée mais j’ai été obligée de corriger, et ponctuer ton texte pour une bonne compréhension.
    (en général je n’interviens pas)
    L’orthographe n’est pas un problème quand le texte est court, sinon c’est illisible, merci
    de faire attention, il y a un correcteur pour ceux qui ont des difficultés.♥♥

    • yoyo

      Oui en desmauxcrassie on ne veut pas de gens libre, ils sont trop dangereux. Mais certains survivent malgré l’armement lourd anti liberté.
      Nous nous sommes libre de regarder la thélaid.

    • tartanpion trucmuche

      Tout va bien. Mais de quoi se plaignent donc les francais, ces maudits raleurs? Je dois avouer que c’est toujours un peu amusant de realiser que certaines personnes (nombreuses en france il me semble) ne peuvent pas admettre les faits, la realite affectant certains villages/villes lorsque certaines hordes tapent l’incruste, endommagent les equipements, consomment largement eaux et electricites bien sur sans payer. Comme ce n’est jamais suffisant aux yeux de ces bienveillants francais, il faudrait aussi peut etre derouler le tapis rouge a l’arrivee de ces voyageurs princiers. Rien n’empeche ces « bienveillants » de faire oeuvre de charite et d’ouvrir en grand leurs portes et fenetres pour accueillir tous ces malheureux compagnons de la route.

      • yoyo

        MLP t’es démasquée

      • tartanpion trucmuche

        « Valls t’es demasque » serait plus adapte a mon avis, mais c’est vrai que je ne l’aurai pas pris pour un compliment. Il faut reconnaitre que certains socialistes n’ont rien a envier au fn en terme de discrimination.

    • voltigeur voltigeur

      Merci pour toutes ces précisions Machine, tu es bien au courant
      semble t-il, fais tu parti des gens du voyage? La liberté est
      bien compromise par les temps qui courent… smile ♥♥

  • Faisons comme les autorités et pratiquons la langue de bois. Ne parlons plus de roms, de gitans, de gens du voyage, etc… . Parlons tout simplement de contrevenants,de délinquants, de vols d’énergie, de bris de cloture, de séjour illégal sur des terrains publics/privés.. . des faits, rien que des faits. Et s’il y a des dérapages commis par la population, que la police enquête…. sans trouver !