L’Allemagne rejetterait l’accord de libre-échange avec le Canada (et il en serait de même avec les USA)

UN PEU D’ESPOIR, enfin!!! C’est exactement ce qu’il nous manquait avec les traités négociés, signés et imposés dans la plus grande discrétion pour ne surtout pas que la colère des populations puisse tout faire capoter. L’Allemagne, jusqu’alors considérée comme étant un des « pions » des États-Unis, pourrait faire capoter les accords de libre échange permettant d’appliquer à tous les pays de l’UE les règles de l’OMC poussées à leur paroxysme. Le meilleur rappel sur tout ce que cela implique reste l’excellente conférence de Raoul-Marc Jennar déjà proposée ici, à voir absolument à quel point ce traité transatlantique s’annonce comme dangereux.

NWO

L’Allemagne serait sur le point de rejeter l’accord de libre-échange conclu entre le Canada et l’Union européenne (UE) l’an dernier, a révélé samedi un quotidien allemand.

Selon le journal «Sueddeutsche Zeitung», Berlin s’opposerait aux clauses concernant la protection juridique qui serait offerte aux entreprises.

Ces dispositions s’apparentent grandement au controversé chapitre 11 de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), qui est vertement critiqué ici comme ailleurs.

En vertu de ces règles, une entreprise peut poursuivre un État si celui-ci adopte une législation qui est nuisible à la poursuite de ses activités.

Le porte-parole adjoint de l’opposition en matière de commerce international et député fédéral de Rimouski-Neigette—Témiscouata—Les Basques, Guy Caron, rappelle que le Nouveau Parti démocratique (NPD) partage les craintes apparemment exprimées par l’Allemagne.

«Au niveau de ce qu’on a vécu dans l’ALÉNA, certaines de ces critiques ont été confirmées, a-t-il expliqué en entrevue à La Presse Canadienne. Ces dispositions donnent beaucoup de pouvoir aux entreprises pour empêcher des gouvernements de légiférer pour le bien public.»

Depuis l’entrée en vigueur de l’ALÉNA, en 1994, des entreprises étrangères se sont d’ailleurs prévalues de ce droit d’intenter des recours judiciaires contre les différents ordres de gouvernement au Canada.

La protection de l’environnement, du système de santé publique ou de la culture pourrait être menacée par ce type de poursuite, craignent les opposants aux accords de libre-échange.

Samedi, le gouvernement conservateur n’a pas voulu faire grand bruit des rumeurs voulant que l’Allemagne rejette l’accord de libre-échange entre le Canada et l’Union européenne dans sa forme actuelle.

Dans une déclaration écrite, Shannon Gutoskie, porte-parole du ministre du Commerce international Ed Fast, a rappelé que des dispositions visant à protéger les investisseurs font partie de la politique commerciale du Canada et de l’Europe depuis de nombreuses années.

Lors des négociations de l’accord de principe en 2012, le négociateur en chef du Québec, Pierre Marc Johnson, avait également fait valoir qu’il était inconcevable d’établir un accord libre-échange avec l’Europe sans des mesures visant à protéger les investisseurs.

Ce type de dispositions existe dans pas moins de 300 accords commerciaux conclus à travers le monde depuis une quinzaine d’années, avait-il spécifié.

Le texte de l’accord continue d’être peaufiné, a ajouté Mme Gutoskie, en mentionnant que les négociations se poursuivent et que d’excellents progrès ont été réalisés.

Guy Caron émet toutefois des doutes sur le travail qu’il reste réellement à effectuer. «Contrairement à ce que laisse entendre le gouvernement canadien, c’est beaucoup plus que des détails techniques ou de traduction qui sont à régler, croit-il. Il existe, au niveau des pays membres de l’Union européenne, certains problèmes beaucoup plus profonds.»

Le NPD demande d’ailleurs au gouvernement conservateur de lever le voile sur l’accord de principe signé en octobre à la suite de quatre ans de négociations. En rendant le texte public, les citoyens et les parlementaires pourront saisir tant la portée de l’entente que les réserves exprimées par certains partenaires, estime M. Caron.

Puisque que l’aval des dix provinces canadiennes et des 28 pays membres de l’Union européenne est nécessaire pour que l’accord de libre-échange entre en vigueur, un vote défavorable de l’Allemagne mettrait le projet en péril.

Une nouvelle ronde de négociations pourrait toutefois être lancée.

L’entrée en vigueur de l’accord de libre-échange entre le Canada et l’UE représenterait des retombées économiques de 2,2 milliards $ par année et la création de 16 000 emplois au Québec, selon le gouvernement québécois.

Toujours selon le quotidien «Sueddeutsche Zeitung», des diplomates allemands à Bruxelles auraient également affirmé que si l’accord de libre-échange avec le Canada était rejeté, celui avec les États-Unis subirait vraisemblablement le même sort.

Source: Journalmetro.com

Je rappelle aux français qui ne l’auraient pas encore compris, que actuellement, tout se rapporte au traité transatlantique et à sa mise en place: les « super-métropoles », le redécoupage des régions françaises, la fin du cumul des mandats des élus, TOUT n’est plus que préparation pour la mise en place finale du traité transatlantique!

 

17 commentaires

  • vince82

    si la france pouvais rejeter aussi le traité mais c est pas demain la veille

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    C’est le nouveau titre de Champion du Monde http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_yahoo.gif qui a redonné tant d’audace à cette ALLEMAGNE ou quoi là ! http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wink.gif

  • samlours94

    (et il en serait de même avec les USA)…loooooooool

    Réveillez vous bon sang !
    C’est du cinéma ! Ils vont le signer cet accord et même des deux mains !
    Comment pouvez vous être si naïfs ?

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Avant de critiquer et de juger,informez-vous, c’est du n’importe quoi,votre réponse…nul!

      Moutons bêlant !

      Lire l’info proposée par Valérie ou ici:

      En Europe, tout dépend de l’Allemagne, surtout après le scandale de la « National Security Agency » (NSA) et ses ramifications.
      Le débat qui fait rage à Berlin, c’est de trouver une façon
      de se positionner géopolitiquement en laissant de côté les États-Unis.
      La solution, préconisée par un large segment des grandes entreprises allemandes, c’est d’établir un partenariat stratégique avec la Russie.

      http://www.vineyardsaker.fr/

      • Ca donne de l’espoir, des nouvelles comme çà. Mais l’Allemagne joue tellement un jeu de girouette en ce moment que je n’ose pas espérer trop vite.

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Oui, c’est vrai aussi.

      • Lilith Lilith

        je crois que l’allemagne joue un double jeu avec tout le monde afin de ne pas mettre en péril sa bonne santé financière, faut pas oublier qu’elle est en partie responsable de la crise dans laquelle se trouvent beaucoup de pays EU du sud, il est facile de prôner l’autérité quand on traficotte les taux d’interêts etc…………. par contre je ne crois qu’elle rejoindra les BRICS si elle fait ça elle sort également de l’OTAN et la on peut-être sure que s’en sera fini avec la belle amitier franco/allemande

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        Il était écrit que ce serait la Russie et non les USA qui sauverait l’Europe ,je veux bien le croire.

        Et ceci peut se faire par l’Allemagne (le cheval de Troie) la plus dépendante aussi de la Russie.
        La Russie n’est pas pressée, elle attend les conditions appropriées .

        De toute façon ,l’Allemagne ne pourra pas s’asseoir indéfiniment le cul sur deux chaises, surtout avec le pacte transatlantique, sinon c’est les US qui vont faire leur chantage,et dans ce cas ,il va y avoir de la casse!
        Soit elle se libère ,soit elle cède aux maîtres chanteurs

        Depuis le passage du nain , il reste encore quelque chose de cet amitié, j’ai plutôt l’impression que c’est une façade

      • rouletabille rouletabille

        Le chantage US est de faire sauter une Centrale Nucléaire,la Tour Eiffel ou le stade du Heysel.
        En faire porter la responsabilité sur POUTINE et VLAN la Terre promise…

      • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

        C’est vrai que l’on doit s’attendre à tout avec eux, la vie humaine n’étant qu’une variable d’ajustement.

      • rouletabille rouletabille

        Voir HOLLANDE PRÉSIDENT s’aplatir devant NETANYAHOU comme la gouine Clinton et tout les autres .
        C’est par TROUILLE ?

  • valerie

    Traduit de l’anglais par « http://resistance71.wordpress.com/ » \t « _blank »

    L’analyste financier Jim Willie affiirme de manière sensationnelle que l’Allemagne serait en train de se préparer à abandonner le système unipolaire soutenu (et protégé) par l’OTAN et les Etats-Unis en faveur de rejoindre les nations de l’assemblée des BRICS et que ceci serait le pourquoi la NSA a été prise la main dans le sac à espionner Angela Merkel et d’autres leaders politiques allemands.

    Les empires se brisent souvent de l’intérieur… L’Allemagne sur le point de rejoindre les BRICS ?…
    « http://www.alterinfo.net/Les-empires-se-brisent-souvent-de-l-interieur-L-Allemagne-sur-le-point-de-rejoindre-les-BRICS_a104644.html »

    • Confiture de Fmurr Confiture de Fmurr

      Surtout que l’Allemagne aurait environ 3000 entreprises qui travaillent avec la Russie.
      Le TAFTA ne sera pas bien venu pour les Allemands entre autres et géographiquement se couper de la Russie parait impossible,tellement le commerce l’industrie sont imbriqués.

      S’ils acceptent le TAFTA ,ils coupent la branche sur laquelle ils sont assis.

      C’est mon point de vue!

  • supermouton supermouton

    Histoire de voir si les ricains sont honnetes (quoique.. on connait deja la réponse…) :

    Clause préambule 1 : l’intégralité des échanges économiques de cet accord sera effectuée en Euros
    Ca devrait sérieusement les calmer, ou tout du moins démontrer quel est leur vrai objectif caché… pouvoir continuer a faire tourner leur planche a fausse monnaie…

    En ajoutant la suppression de la protection sans limite des multinationales, on aura de plus la certitude que les multinationales US ne voudront plus de cet accord…

    Avec ces deux toutes petites modifications, il est fort probable que l’on ne perde plus une seule minute avec toutes les autres clauses de ce machin…

  • spipfx

    Les allemands on vraiment fait de la merde durant le centenaire dernier avec leurs conneries de guerres.

    Mais ça leur à remis les idées au clair car maintenant c’est un des pays européens les plus altruistes.

    En faveur des bons développement, des bonnes chaines de TV comme Arte, j’espère qu’ils vont continuer en s’améliorant. Nous la France est perdu si on les fou pas tous dehors par nous même.