Au Sénat, le PS détricote la loi sur les ondes au profit des lobbies…

Qu’attendre de ces irresponsables carriéristes, plus préoccupés par leurs nombreux avantages, qu’à la santé des Français qui les paient pour un travail qu’ils sont loin de faire. Le simple mouton lambda serait licencié pour moins que ça. Merci Thierry92.

Img/reporterre.net

La proposition de loi sur les ondes électromagnétiques est en train d’être complétement transformée au Sénat, au profit d’un texte qui correspond point par point à ce que réclament les lobbies de la téléphonie mobile.

Après un premier passage chaotique à l’Assemblée nationale, la proposition de loi sur les ondes électromagnétiques est en train de subir une nouvelle cure d’amaigrissement au Sénat.

Laurence Abeille, la députée EELV qui a déposé la loi n’en revient pas : « On est furieux de ce qui s’est passé au Sénat. Le sénateur PS Daniel Raoul, président de la commission des affaires économiques, s’est fait nommer rapporteur du texte à la place d’un sénateur écologiste ! » C’est un manquement à tous les usages, car la loi ayant été proposée par un parlementaire d’EELV, c’est logiquement un des membres de ce groupe qui aurait dû être nommé comme référent du texte au Sénat.

« Le procédé est très cavalier », déplore Laurence Abeille. D’autant plus que le texte sera débattu en séance le 17 juin, dans la « niche parlementaire » spécialement réservée au groupe écologiste pour mettre à l’agenda les textes qu’il souhaite (chaque groupe politique dispose de telles niches). Mais avant même d’être débattu en séance plénière, le texte a été largement modifié par la commission des affaires économiques du Sénat.

Laurence Abeille

Nier le lien entre ondes et santé

« La loi a été vidée de sa substance », dit Laurence Abeille. Même si elle avoue qu’avec Daniel Raoul comme rapporteur, elle s’y attendait : « Il m’avait dit qu’il ne voulait pas que la proposition de loi soit acceptée comme telle. »

« Il fallait remettre de l’ordre dans ce texte, c’est un brouillon qui nous est arrivé », répond le sénateur PS. Principale modification du texte, il a supprimé l’un des termes clés de la proposition de loi d’origine. Alors que le texte de Laurence Abeille proposait une « modération » de l’exposition aux ondes, sa nouvelle version parle de « sobriété ».

Daniel Raoul s’explique : « Modération signifie réduction de l’exposition aux ondes. Or il faut être cohérent, aujourd’hui on veut couvrir les zones blanches et grises et augmenter la couverture du territoire, notamment avec le développement de la 4G. La sobriété permet au contraire d’augmenter les installations. »

Etienne Cendrier, porte-parole de l’association Robins des Toits, confirme : « Il m’a reçu dans son bureau et m’a expliqué que la modération, il n’en est pas question, on ne réduira pas les niveaux d’exposition. » Selon le militant, le terme de sobriété est surtout bien pratique pour les opérateurs télécoms. « Cela peut signifier autant la baisse de l’exposition du public que la baisse de ses inquiétudes par rapport aux ondes », déplore-t-il.

Ce changement de terminologie se traduit d’ailleurs dans d’autres dispositions de la loi, selon Laurence Abeille. « Tous les dispositifs qui devaient permettre de limiter l’exposition aux ondes disparaissent », regrette la députée. Le nouveau texte « nie le lien entre ondes et santé », s’inquiète le sénateur écolo Joël Labbé, qui aurait dû être désigné rapporteur de la proposition de loi dans la chambre haute.

Les enfants ne seront pas protégés

Exemple avec la définition des point atypiques, ces zones où l’exposition aux ondes est plus importante qu’ailleurs. Elle est « ramollie », s’indigne Etienne Cendrier. Il invite à comparer les définitions dans le texte sorti de l’Assemblée nationale avec ceux qu’on trouve dans la nouvelle version, corrigée par la commission des affaires économiques du Sénat.

« Les points atypiques sont définis comme les points du territoire où le niveau d’exposition du public aux champs électromagnétiques dépasse sensiblement la moyenne observée à l’échelle nationale », indique le premier texte.

« Les points de mesure, situés dans les lieux de vie fermés, où les expositions du public aux champs électromagnétiques sont les plus fortes à l’échelle nationale et peuvent être réduites, tout en garantissant la couverture et la qualité des services rendus », précise la version corrigée.

L’interdiction du WIFI dans les établissements accueillant des enfants âgés de moins de trois ans, c’est-à-dire crèches et écoles maternelles, est cependant maintenue. En revanche, il n’est plus question de poser des restrictions dans les écoles primaires.

De même, le premier texte prévoyait d’interdire la publicité à destination des enfants de moins de quatorze ans pour les objets connectés comme les tablettes. Une mesure similaire à celle déjà en place pour les téléphones portables. La disposition est finalement supprimée.

« C’est le seul changement de fond, estime Daniel Raoul. On ne peut pas interdire la publicité pour les objets radioconnectés alors que le ministère de l’éducation nationale développe l’école numérique et encourage l’utilisation des tablettes. »

Les maires n’ont plus obligation d’informer………..

[…]

Lire la suite

Auteur Marie Astier pour Reporterre.net

Voir aussi:

Comment les lobbies nous font croire qu’il n’y a pas de problème avec les ondes électromagnétiques

11 commentaires

  • .Mario-Bros.

    moi comme je suis parano conspirationniste je dirais que c’est voulu et une suite du Codex Alimentarius …

    si vous penser que free est un bienfaiteur y’a erreur oui pour le porte billet mais les appels illimité avec un chauffe cerveau je me dit : ouarf les gens vont tomber comme des mouches car beaucoup téléphone plusieurs heure pas mois ! pas moi au bout de 5 mn je ressent une petit douleur dans le cerveau pas très perceptible sauf si je fais attention donc je ne doit pas être le seul sinon je vient de Mars !

    je pense que l’illimité est voulu et pas pour notre bien , chacun son opinion moi forfait 2 euros et 15 mn pas mois grand maxi .

  • Thierry92 Thierry92

    Faut recommender aux gens de mettre la tete dans les micro ondes en bloquant la sécurité avec un petit bout de ferraile et de mettre a fond.

  • Berrurier

    Et ça continue, le « flanby » et sa clique de malades socialistes inventent encore des nouveautés pour nous achever petit à petit. Que ce soit le nabot de la droite ou la couille molle de la gauche tout ces pourriticiens ne sont que des criminels à mettre en prison le plus rapidement possible.

  • engel

    « Daniel Raoul »

    Un nom à surtout ne pas oublier…, le moment venu.
    Un peu, comme le dénommé « Laurent Fabius »..

  • eructite eructite

    Ca me fait bien marrer.
    Qui n’a pas de téléphone portable. Qui n’a pas de WiFi ? Qui à la « chance » d’avoir du Wimax ?
    le cancer à petites doses au quotidien, on l’a tous à la maison.
    On a voulu un monde sans fil ? On l’a.

    J’ai bossé presque 2 ans sous l’ère Chirac dans un BE pour la couverture des fameuses zones blanches et la suppression de la « fracture numérique ». Autrement dit, des pylônes et antennes de partout pour que le téléphone et l’internet soient disponibles pour tous. A l’époque il s’agissait d’égalité d’accès aux réseaux, qu’ils soient téléphoniques ou internet. Je faisait un boulot qui me plaisait persuadé d’apporter quelque chose de positif aux gens. Ce n’est qu’après m’être renseigné par « hasard » sur les ondes que j’ai compris que j’apportai la mort à petit feu pour tous.
    J’ai essayé d’informer à l’époque. On m’a systématiquement répondu  » oui mais on aura internet » ou « Oui mais à la maison le portable passe pas, ça sera mieux ». Sur les 9 départements que j’ai « couvert » je n’ai vu qu’une seule association contre le projet se monter ( en Corrèze ). Et ils ont jamais eu le poids de nous imposer quoi que ce soit.

    Bah voilà, vous avez du sans fil, de la connectivité permanente. Ils vont changer les lois pour se dédouaner de leurs responsabilités ? Mais ça fait 15 ans qu’ils se couvrent et que l’autorité de régulation des télécommunications s’en lave les mains. Trop de pognon à la clef pour permettre aux gens de s’offusquer des risques pris avec leur santé. Si la France avait choisi à l’époque le modèle canadien avec le CPL au lieu de s’accrocher au binôme ADSL ( fibre ) / Pylône ( communication hertziennes longue distance ) on aurait économisé énormément d’argent. Mais des boites comme Axionne, RFF, Bouygues, SFR, Orange, EDF, GDF ne se seraient pas GAVÉES au passage. Et je ne parle même pas des départements et collectivités locales.
    Quand à la couverture des zones blanches, les opérateurs téléphones et les pouvoirs publics sont directement responsables de l’atteinte à la santé de millions de personnes. L’association Robin des toits n’aura jamais assez de poids pour empêcher ces gens là de s’enrichir sur votre santé. D’ailleurs votre santé ils s’en foutent tant que vous payez un abonnement.

    Achetez un cable RJ45, branchez le entre votre box et votre PC. Coupez le Wifi. Foutez votre portable a + de 10m de vous, incitez les gens à vous appeler sur votre téléphone fixe FILAIRE. Voilà les bases pour éviter de se faire trop pourrir par les ondes.
    Si une entreprise veux mettre un pylône dans la zone où vous habitez vous ne pourrez pas obtenir gain de cause pour qu’ils n’en fassent rien. Alors arrangez vous pour que ça soit très près de chez vous, vous aurez ainsi l’effet « parapluie » ( moins de 200 m pour un pylône de 45 m de haut ). Si le pylône est sur votre propriété vous toucherez un paiement ridiculement bas. S’ils veulent mettre juste une antenne par contre. Battez vous pour que ça ne soit pas sur votre maison ou a proximité immédiate. Parce que là l’effet parapluie sera tellement négligeable que vous en prendrez plein la tronche en permanence.

    • So So

      « Quand à la couverture des zones blanches… »

      Y’a encore un truc que t’as oublié dans la liste http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_mail.gif: les satellites ! (il y en a au moins 4 pour les zones tellement blanches – habitat dispersé – que même orange ne trouve pas rentable d’améliorer la technologie des centraux téléphoniques qui permettrait l’ADSL)
      Si, grâce à ma parabole et à mon décodeur, je peux obtenir un débit descendant/montant de 2/1Mbps (et bientôt de 20 Mbps), c’est tout de même que ça arrose à tout va… http://lesmoutonsenrages.fr/wp-content/plugins/wp-monalisa/icons/wpml_wacko.gif

      • eructite eructite

        Sur les couvertures satellites je ne suis absolument pas compétent. Quand je bossait dans le domaine c’était une utopie de croire à l’internet par satellite ( installation trop chère, systèmes peu performants, débits ridicules ). J’ai récemment constaté que ça c’était amélioré via la connexion d’un ami. Mais le fonctionnement en est totalement différent. Il n’y a pas de matraquage d’ondes en permanence et dans touts les sens ( enfin en théorie, après en pratique… faudrait mesurer )

    • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

      merci pour ces points précis,tout est manipulé!

  • Grand marabout 3.0.1 Grand marabout 3.0.1

    la cartographie des antennes relais accessible en France(dom-tom)

    http://www.cartoradio.fr/cartoradio/web/

    Radiofréquences et santé 461 pages(rapport complet d’expertises octobre 2013)
    http://lesmoutonsenrages.fr/forum/viewtopic.php?f=18&t=6896

    PDF à télécharger
    le gouvernement obéit aux opérateurs sous couvert de bons bénéfices et soi disant d’emploi!

  • Paolo Cioni, « Neuro-esclaves – Techniques et psychopathologies de la manipulation politique »

    L’implication du Sénat dans les négociations du traité transatlantique

    Les ondes électromagnétiques – pollution au quotidien