Anonymous s’attaque aux sponsors du Mondial et au gouvernement brésilien

anonymous we are legion
Le mouvement de hackers Anonymous s’oppose clairement à la Coupe du Monde. Dans un communiqué de presse vidéo, il menace plus directement le gouvernement brésilien de représailles informatiques « pour sa corruption et ses actions contre le peuple ». Marquant son soutien aux nombreux manifestants, Anonymous a déclaré avoir pris pour cible de nombreux annonceurs et partenaires de la compétition. Le mouvement a récemment piraté, entre autres, l’un des principaux sites de la Coupe et celui d’un sénateur fédéral.

« Vous avez créé un système dans lequel le pauvre reste pauvre, et le riche reste riche », déclare le mouvement dans la vidéo adressée au gouvernement de la présidente Dilma Rousseff.  « Il est très clair que vous n’avez pas l’intention de gouverner ce pays pour le peuple, mais que vous continuerez à le gouverner dans votre propre intérêt personnel », continue la voix synthétique, incarnée par un personnage portant le célèbre masque du mouvement de hackers anonymes.

Postée le 10 juin dernier, la vidéo rappelle que le mouvement a lancé #OPMundial2014, une opération qui veut faire cesser « la violence des forces de l’ordre contre des manifestants pacifiques » en s’attaquant aux sites du gouvernement et aux sponsors de la Coupe.

Le mouvement conclut d’ailleurs son « communiqué de presse » par un avertissement qui sonne comme une menace: « Gouvernement du Brésil, il est trop tard pour nous attendre ».

 

12 commentaires

  • 108

    Anonymous, cette belle brochette de baltringues !!

    Qu’ils détournent l’argent des bourses et des banques, qu’il remplissent les comptes vides ou qu’ils bloquent le système informatique, au lieu de faire semblant !

    Anonymous = Goldstein !! (voir 1984)

  • Mickaël'anonymous Mickaël'anonymous

    Anonymous = nouveau masque de clown qui fait pas peur.

    au début de leurs mouvement j’y avais presque cru,j’ai même réussi a me ridiculisé en disant putain balaise ceux là…

    j’ai bien rigolé après…

    • engel

      C’est pas courant,
      un individu qui reconnait après coup son erreur, quand rien ne l’y oblige.
      ..Et pourtant, c’est la seule manière pour évoluer.

      Merci pour cette franchise qui montre qu’il existe encore des gens honnêtes avec eux-même et autrui.

      Au plaisir de vous lire.

    • Maverick Maverick

      Vu que n’importe qui peut se revendiquer Anonymous, il ne faut pas s’étonner que les actions soient d’un niveau inégal d’un coup sur l’autre; un coup « ils » piratent StraFor, une autre fois, c’est une téléconférence du FBI qui est hackée, et le reste du temps c’est du DDoS ou juste des vidéos à la noix. Reste quand même l’idée, qui est séduisante.

  • Berrurier

    Effectivement les Anonymous sont surement des infiltrés nous faisant croire que la lune est une crêpe! La preuve il y a 2 mois environ ils devaient tout nous dévoiler sur les secrets de l’énergie libre…. Encore rien vu moi !

    • Capitou Capitou

      y’a une machine qui est sortie, au Brésile justement…
      la flemme de rechercher le lien…
      y’a la « boule Dumas », en Ardèche…
      Dumas semble faire partie du mouvement Anonymous …

      A voir, à creuser par ceux qui sont bon bricoleurs et/ou physiciens – électricien, les plans sont dispo …

      Pour tous les sempiternels détracteurs, je me répète mais :
      Anonymous est un mouvement horizontal, sans tête, quand je lis ds cet article « le responsable d’Anonymous au Brésil », j’me marre, ça ne veut pas dire grand chose et ça ne sent pas vraiment l’honnèteté …

      Il faut comprendre que Anonymous, c’est lui, c’est toi, c’est moi … Tout le monde et personne à la fois …
      Les « vrais » agissent dans l’ombre …
      Et il y a + que probablement des « faux » …

  • Je dois avouer avoir été comme vous tous, séduit par le concept de résistance de ce mouvement. Mais effectivement, l’effet résultant des campagnes Anonymous ne portent pas de conséquences assez lourdes aux pays visés; de plus, bénéficiant de moins en moins de soutien médiatique, les Anonymous comment à prendre leur nom au pied de la lettre.

    C’est dommage. En effet, s’ils pouvaient détruire le système, ce serait plus « expéditif » comme méthode; mais ils ne sont pas non plus des dictateurs; ils faut simplement les voir comme… ce qu’ils se disent être, c’est à dire des hacktivistes, pas plus.