La France vient de réduire sa dette d’un coup de baguette magique !

L’application d’une nouvelle méthodologie de l’Insee a fait augmenter la richesse annuelle produite. Mais uniquement sur le papier. Explications.

« On peut faire dire n’importe quoi aux chiffres. » Ce scepticisme des Français quant à la fiabilité des statistiques économiques risque encore de s’accentuer jeudi.

Depuis ce matin, la France s’est officiellement réveillée plus riche qu’elle ne l’était hier. Le produit intérieur brut (PIB) hexagonal, indicateur de la richesse annuelle créée, a soudainement été relevé de 60 milliards d’euros en 2010. 61,8 milliards, pour être exact. Cela représente plus de trois points de richesse annuelle, plus que le coût des intérêts de la dette en 2013 !

Une dette revue à la baisse

Mais les conséquences sur les chiffres de l’économie française vont bien au-delà. Car nombre d’indicateurs-clés, comme la dette ou le déficit, sont calculés en pourcentage du PIB. En 2013, l’endettement a finalement atteint 91,8 % du PIB, au lieu de 93,5 % comme annoncé précédemment, et ce, malgré l’intégration partielle de la dette de Réseau ferré de France, l’entreprise qui gère le réseau ferroviaire hexagonal. Et pourtant, en valeur absolue, la dette française se monte à 1 939,7 milliards d’euros, contre 1 925,3 milliards, selon des chiffres annoncés pas plus tard que le 31 mars dernier ! En revanche, le déficit, lui, n’a presque pas bougé, passant de 4,3 à 4,2 %.

La réalité n’a pourtant pas changé, mais la méthode de l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) pour mettre les comptes de la nation en chiffres, si !

Révision de l’ensemble des chiffres depuis 1945

La façon de décrire la réalité économique a, par définition, quelque chose d’artificiel. Le résultat dépend des choix opérés pour comptabiliser les flux économiques.

Or, « les concepts qui gouvernent l’établissement de ces chiffres ont fait l’objet d’un toilettage », explique l’institut sur son site internet. Résultat : « À partir de ce 15 mai, l’ensemble des données publiées sur la période couverte par les comptes nationaux (1949-2013) sera désormais disponible en base 2010. »

On serait tenté de hurler au tripatouillage du gouvernement. Il n’en est rien. L’Insee tente tout simplement de coller au plus près à la réalité économique, sur la base de nouveaux standards européens obligatoires à partir de septembre 2014. Les États-Unis ont d’ailleurs fait de même en juillet 2013.

Il faut savoir que le PIB est un indicateur imparfait de la création de richesses. En effet, il ne comptabilise pas les activités qui ne donnent pas lieu à des rémunérations, comme la réalisation des tâches domestiques. Alors que si celles-ci sont réalisées par une femme de ménage, elles sont comptabilisées. En revanche, un embouteillage crée de la richesse puisqu’il entraîne des dépenses de carburant plus importantes…

Source et article complet sur lepoint.fr

 

15 commentaires

  • yoyo

    Ca rejoint bien mon commentaire sur l’efficacité du service public en espagne ! On fait dire ce que l’on veut aux chiffres !

    Il suffit de définir les règles de calcul qui donnent les résultats voulus. Quand on a trouvé les règles, on les applique et oh merveille ! …

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Ben voila tu les a trouvé tes 50 Milliards Manu, alors qu’es-que tu nous casse les couilles là ! …Il te reste même 10 Milliards d’argent de poche là du con !

  • claude77

    Il existe un moyen encore beaucoup plus simple pour gonfler le PIB : le calcul de l’inflation par l’INSEE.

    Pour établir son calcul elle corrige l’augmentation des prix en la pondérant par la valeur du progrès technique apportée dans la nouvelle version du produit suivant sa propre méthode opaque. Ainsi sur une voiture, elle peut ou non incorporer la totalité d’augmentation du prix dans le calcul en fonction de la valeur des améliorations apportées. Ainsi votre voiture passe de 25 ke à 26 ke, l’INSEE qui est au service de l’état nous calculera une inflation de 4% à 0%. Ce dernier calcul ayant comme avantage politique d’annoncer une faible inflation et un PIB majoré de 1 ke soit une croissance de 4%. Il semble que l’INSEE calcule plutôt un indice ciblé sur les catégories aisées, propriétaires, pas de crédits etc.., plutôt que sur le niveau de vie médian de la population avec un poids de 5,9% dans le budget pour les loyers : les locataires apprécieront. Bref les statistiques : l’art de mentir avec précision.

    http://www.atlantico.fr/decryptage/inflation-france-pouvoir-achat-biens-consommation-augmentation-prix-insee-philippe-herlin-309193.html

    http://loeildebrutus.over-blog.com/article-l-arnaque-du-mode-de-calcul-de-l-inflation-partie-1-2-112922226.html

    Voir les 2 articles joints

  • Maverick Maverick

    Même quand les commissaires aux comptes sont d’accord, la « comptabilité créative » (aussi appelée « comptabilité en partie trouble ») a ses limites … Et quand la réalité vous rattrape, c’est généralement désagréable … et plus si affinités.

  • kalon kalon

    Ben oui, avec un pied dans une fournaise et l’autre dans un bloc de glace, on a « statistiquement » la température idéale !
    La méthode « Couhé » a encore de beaux jours chez les politiciens !

  • kalon kalon

    En outre, au niveau des statistiques du « Muppets show » européen, ils ont décidé d’intégrer dans le PIB européen, les recettes provenant de la prostitution, de la vente de drogues…etc. (SIC)
    Tant qu’ils y sont, ils pourraient y intégrer les bénéfices de la fraude fiscale si ce n’est déjà fait !

  • yael

    Ils peuvent faire la même chose sur mon compte tout recalculer et me rajouter du pognon sur mon compte ça m’arrangerai… merci d’avance. lol

  • polemile

    Tout est bon pour manipuler l’opinion public avant les élections européennes;

    Pas de croissance ; c’est pas grave

    On fait payer des impôts aux non imposables pour éponger la dette, on vient annoncer qu’on va alléger les impôts des plus démunis.

    On nous annonce que les prix n’ont pas augmenté depuis l’avènement de l’Euro, on étaie cette annonce sur le prix de baguettes à 35 centime…;

    Du foutage de gueule sur toute la lignée.
    Moi, j’ai décidé de réagir en faisant de la contre propagande envers tous ceux qui profitent de ce système et qui s’en mettent plein les poches.

    Chez nous, il y a un marchand de glace qui s’appelle la fraiseraie. Après de nombreuses augmentations par le passé, il a le culot d’augmenter son cornet de glace de 8 % cette année, alors qu’il vient de bénéficier d’un allègement des charges sociales et que ce sont précisément ceux qui contribuent à cet allègement par l’augmentation de leur impôt qui vont lui acheter ses glaces.
    Alors les petits commerçants tant chéris, quand arrêterez-vous de vous foutre du monde en vous intronisant de « artisan » « maitre » etc
    Les ouvriers dans les usines sont également des artisans et se remettent en question pour suivre l’évolution des technologies, ils n’ont pas à être pris pour des idiots par des artisans qui ont pignon sur rue et qui calquent leurs méthodes commerciales sur l’appât du gain à tout prix. Allez faire un tour derrière leurs boutiques, vous seriez surpris de voir que leurs produits n’ont d’artisan que le nom, la structure émanant des gros distributeurs d’agroalimentaire. Discutez avec leurs employés qui sont traités pire que des esclaves.
    Nous vivons pertinemment dans un western déguisé ou la loi est celle du meilleur pervers.

  • BA

    Vendredi 16 mai 2014 :

    France/Chômage : à nouveau en hausse au premier trimestre.

    L’économie française a recommencé a détruire des emplois au 1er trimestre dans le secteur marchand, où 23 600 postes (-0,1%) ont disparu, notamment dans l’intérim, selon des estimations provisoires de l’Insee publiées vendredi.

    Tous les secteurs d’activité sont concernés par ces destructions d’emploi, mais celui du travail temporaire est particulièrement frappé.

    La baisse atteint 0,3% dans l’industrie, 0,4% dans la construction, et 0,1% dans le tertiaire, où sont comptabilisés tous les emplois en intérim.

    C’est ce secteur du travail temporaire qui subit le plus net repli, avec à lui seul 24 900 emplois détruits (-4,6%). L’intérim, qui avait connu une embellie à la fin de l’année dernière, retrouve ainsi son niveau de début 2013.

    Sur un an, 57 200 postes au total ont été rayés de la carte (-0,4%).

    Fin mars 2013, il y avait 5 947 700 personnes inscrites à Pôle Emploi. C’est une hausse de 5,1% sur un an.

    En clair :

    Les pays européens se sont embarqués dans le bateau « Union Européenne » car ce bateau devait apporter davantage de croissance économique, davantage de progrès social, davantage d’emplois …

    … malheureusement, à la fin de la croisière, le bateau « Union Européenne » va couler. Tout le monde va rejoindre les canots de sauvetage.

    Tout le monde va s’éloigner du bateau en train de couler.

    Un dessin génial :

    http://www.upr.fr/wp-content/uploads/2012/07/eurotitanic.jpg

    • yoyo

      Il semblerait qu’il n’y a pas de place pour tout le monde dans les canots de sauvetage ! En Grêce ils en réclament depuis longtemps.

      • romulus

        Je confirme que l’effondrement social est en cours; je confirme également que rien ne sera tenté par les dirigeants actuels pour améliorer cette situation qui ne demande pas plus de croissance mais une décroissance à maîtriser au mieux et une appréhension du monde totalement différente. Ces gens-là, que je considère désormais comme des psychopathes inintelligents feront tout pour faire couler le bateau, même croyant bien faire pour les moins gâtés d’entre eux.Par exemple, responsabilité sociétale des entreprises, développement durable sont balancés à tout va sans se soucier du reste. Les plus touchés seront ceux qui, croyant qu’ils seront secourus, s’accrocheront au bateau qui tangue tandis que les officiers sabreront le champagne dans leur cabine trois étoiles. On ne pourra éviter la catastrophe qui s’annonce, à la limite un effondrement énergétique rapide serait peut-être ce qu’il pourrait nous arriver de mieux. La société occidentale et même mondiale va s’effondrer et ça va vraiement secouer, car le degré d’abrutissement est incommensurable.