Vendredi, les garçons de l’académie de Nantes sont invités à étudier en jupe

C’est bien sur une idée pour favoriser la tolérance. Partant de ce principe, autant y aller à fond non? Autant se convertir à l’Islam au nom de la tolérance envers les musulmans, se mutiler un peu au nom de la tolérance avec les handicapés, se débarrasser de sa maison ou de son appartement au nom de la tolérance envers les roms, et pourquoi pas aller dormir en prison au nom de la tolérance avec les repris de justice… Ou alors, on peut arrêter d’écouter les bien-pensants qui sont persuadé d’être les détenteurs des vérités et de ce que nous devons penser, et nous accepter les uns les autres comme nous le faisions jusqu’à maintenant. La tolérance est une chose, nous pousser à adopter un comportement qui n’est pas le notre au nom d’une idéologie (ou d’un lobby) en est une autre, et ce n’est pas avec de tels moyens que les comportements changeront réellement…

894361-1056386Très bon film, et en rapport direct avec le sujet…

Entre autres mesures pour lutter contre les discriminations, les filles mais aussi les garçons sont invités à venir au lycée en jupe. Une mesure qui fait débat.

Tous en jupe au lycée. Telle est l’idée de la journée «ce que soulève la jupe», qui aura lieu dans 27 lycées de l’académie de Nantes le 16 mai prochain. Inscrite noir sur blanc dans un communiqué de l’académie, la mesure ne fait pas l’unanimité, c’est le moins que l’on puisse dire.

Il s’agit d’une initiative «100 % lycéenne» insiste l’académie, l’action ayant été imaginée et proposée par les élus au conseil de vie lycéenne pour lutter contre les discriminations. Reste qu’elle est soutenue par l’académie, et donc de facto par le ministère de l’Education nationale. Le rectorat est en effet libre de valider ou non les projets présentés dans le cadre des conseils académiques de vie lycéenne.

Des parents «pas tous au courant»

Cette journée d’action du 16 mai n’est pas la première édition de cette initiative surprenante. Une manifestation similaire a déjà eu lieu, sans faire de vague, le 12 avril 2013. Déjà, les garçons étaient invités à venir en jupe au lycée, et différentes actions (cafés citoyen, débats…) étaient organisés dans les établissements scolaires. 20 lycées de l’académie avaient alors répondu à l’appel.

«Je n’ai eu aucun retour négatif, à l’inverse, des éléments positifs sont remontés, des élèves racontant que même certains professeurs masculins s’étaient prêté au jeu l’année dernière en venant en jupe» déclare Elisabeth Costagliola, responsable de la Fédération des parents d’élèves de l’enseignement (PEEP). Avant d’ajouter que ces retours sont néanmoins «limités», les parents n’étant «pas tous au courant».

Mais cette année, l’action fait débat. «Cela pouvait être rigolo l’année dernière, quand il s’agissait d’un cas isolé» lâche Olivier Vial, président de l’UNI. «Maintenant, on généralise ces mesures gadgets» ajoute-t-il.

Article complet sur Le Figaro

 

29 commentaires

  • leprixdelavie leprixdelavie

    On peut porter une jupe tout en restant un homme, c’est une question d’esprit et peut être qu’un homme qui est sûr de sa masculinité n’a pas à avoir peur de cela :

    http://isleofharris.files.wordpress.com/2012/03/kilt_1024_dpa.jpg

  • leprixdelavie leprixdelavie

    Bon c’est vrai que même s’ils sont sûr d’être des hommes il n’empêche que certaines tenues militaires me font bien marrer.

    Dans le cas suivant il faut vraiment avoir une bonne estime de soi : http://www.2travelandeat.com/grece/evzones.html

  • delaney

    je ne vois pas où se trouve vraiment le problème. il s’agit juste d’une journée pour la tolérance, contre le sexisme. On ne leur demande pas non plus de venir en jupe tous les jours.

    Dans ce cas arretons de mettre des noeuds rouge (sida) ou rose (cancer du sein) pour supporter telle ou telle cause.

    Je trouve que ça devient n’importe quoi, on en vient à tout mélanger, on reparle de théorie du genre, alors que ce n’est pas du tout de ça qu’il s’agit.

    • engel

      Ouais,
      ..Et demain une journée « plume dans le cul »

      Ainsi, nous les hommes, prouverions notre ouverture…….d’esprit! . »Quand même, merde ».

      Il est un fait, la jupe ne fait pas le travelo. et la femme a un droit inaliénable à jouir de sa féminité respectée.

      Mais dans le contexte actuel, ce type de démarche fleur bon la provoc inutile d’un partisan LGBT et théoricien du genre.

      • Bertram

        malheureusement tout le monde n’est pas Coluche !

        ah! comme il s’amuserait à contempler et à railler
        le nivellement par le bas qu’est devenu notre société !

      • delaney

        une plume dans le cul ? n’import quoi ! ça ne veut rien dire et c’est un commentaire débile qui ne repose sur rien de concret !
        on parle juste de mettre une jupe pour une journée contre le sexisme. Les gens commencent à voir du mal partout, meme ou d’autres n’en voit pas.
        ils ne demandent pas non plus aux hommes de mettre des jupes tous les jours !? je trouvais ça plutot marrant. Mais si on en arrive à ne plus rien faire et ne plus rien supporter ou va t’on. On va finir comme les chinois, tous repliés sur nous meme et complètement individualiste, et rien à foutre de son voisin.

        en tout ca je vois que leur idée fait parlé et fait une pub génial contre le sexisme. Ils ont donc réussi leur coup, meme sans porter de jupe

      • pourpour

        D. tu es grotesque..Tu es une taupe du PS ? C’est épouvantable !

    • pourpour

      Delaney, tu es complètement sous la coupe idéologique maçonne ! Mais, c’est une folie !!! Oui, d’ailleurs tous ces rubans rouges and co = merdouille !

  • nootrope12

    Il faut être parano pour y voir une allusion à la théorie du genre, cette journée existe depuis 2006 et pour info le but est de parler du fait que les filles ne peuvent plus se mettre en jupe dans certains lycées en France sous peine de passer pour des putes provocatrices… on met juste tout le monde sur un pied d’égalité vestimentaire pour soulever la débilité de la situation.

  • Laurence

    et puis c’est tres confortable la jupe quand il fait bon :)

  • La bonne blague c’est que l’initiative a été dénoncé par la député Louwagie et que le gouvernement continue de mentir (au passage le document original est passé à la trappe). Une fois encore les médias (à part Le Figaro cette fois )lèchent les bottes du gouvernemen):

    http://fawkes-news.blogspot.fr/2014/05/ce-que-souleve-la-jupe-le-gouvernement.html

  • Bardamu

    Bien sûr que les programmes sont orientés idéologiquement. Même les programmes de sciences, sont truffés de propagande écologiste.

  • Bertram

    de pire en pire, la connerie n’a pas de limite ! il ferait mieux de bosser leurs examens et cultiver cette appréciable différence masculin/féminin qui fait le charme de notre humanité ! et des rencontres !
    chacun à sa place avec ses caractéristiques, ses différences..

    notre époque est à celui qui proposera je ne sais quelle attitude abrutie et décadente pour soi disant défendre des droits… !

    cultivons la différence et la complémentarité… des sexes !

  • paulau

    Le féminisme n ‘ a plus comme objectif l’égalité des droits et le respect de ceux ci, mais la féminisation des hommes.
    Avec la théorie du genre c’ est l’éradication de l’identité masculine qui est en jeu.

  • BlueMan

    Suite à cette opération de l’Académie de Nantes, la député Véronique Louwagie réagit et questionne le gouvernement :

    Pour en savoir, plus : http://www.blueman.name/Des_Videos_Remarquables.php?NumVideo=7223

  • Matt35

    Ensuite, on aura une journée pour les noirs avec obligation de peindre son visage et puis une journée pour les gros en mettant dix t-shirt et 10 pantalons pour ressentir la chose… Bravo à la jupe d’être précurseur !

  • Mundus Mundus

    Je propose la journée godemichet et j’invite tous les lycéens à se présenter à l’école avec un gode dans le c.l ou pas afin de lutter contre l’homophobie.

    Non mais sans blague des journées sans cellulaires ipad iphone et cie ne serait pas plus pertinente que cette énième propagande (lgbt)miomp

  • paulau

    Qu ‘un lycéen se présente en djellaba , et on verra qui est tolérant.