Certains socialistes s’interrogent sur la capacité du président de la République à rebondir, voire à diriger le pays

Mais elle pue cette info, car si comme annoncé sur internet dès son élection, Hollande ne termine pas son mandat, devinez qui va prendre les rennes du pouvoir et ainsi diriger la France? Je vous laisse deviner: son prénom ne pouvait pas être « intellectuel », quand à son nom, il fait penser à une danse de Vienne..

1780728-francois-hollande-la-photo-retiree-par-l-afp-a-ete-detournee

Encore sonnés par leur déroute électorale des municipales, terrifiés à l’idée d’en vivre une seconde pour les européennes, les socialistes se sont lancés à la recherche de la cause de leurs malheurs. Et, les uns après les autres, ils commencent à tourner leur regard vers le premier étage de l’Élysée, dans le bureau du président de la République: François Hollande lui-même. Deux ans après son élection, au plus bas dans les enquêtes de popularité, voilà le chef de l’État contesté jusque dans son propre camp, où le doute s’installe quant à sa capacité réelle à diriger le pays.

«Il y a une double interrogation sur Hollande, analyse l’un de ses visiteurs du soir. Était-il préparé à la fonction? La réponse est pour le moins mitigée, contrairement à ce que lui-même a toujours prétendu. Quel enseignement tire-t-il de ses deux premières années à l’Élysée? Aujourd’hui, on a le sentiment qu’il n’est toujours pas entré dans la fonction.» Ces questions, ils sont de plus en plus nombreux à se les poser au sein de la majorité. «Le doute existe, c’est clair. Il y a quand même une partie du groupe qui est décrochée, voire dans une attitude nihiliste pour certains», reconnaît un député socialiste.

La majorité socialiste se diviserait désormais en trois sous-groupes: les fidèles de François Hollande, ceux qui restent dans l’expectative, les «perdus pour la cause». «Il y a effectivement une partie du groupe qui est dans une forme de ressentiment très fort vis-à-vis du président.

Cela est lié aux municipales mais aussi à la distance qui s’est créée entre lui et le groupe», explique le député Christophe Caresche. Coincé par sa promesse de ne pas rencontrer les parlementaires à l’Élysée, François Hollande cherche la solution. Il les avait déjà vus à la Maison de la chimie en janvier dernier, après sa grande conférence de presse bisannuelle. Mais «ça ne pourra plus être un exercice de cocooning comme la dernière fois, prévient un député. Il devra s’expliquer sur le fond, il faudra que ce soit un véritable exercice d’argumentation, de conviction politique».

Au sein du groupe, certains n’hésitent pas à invoquer la pratique de Nicolas Sarkozy, lorsque l’ancien président de la République recevait ses troupes à l’Élysée pour leur remonter le moral et les rebooster dans les moments de doute. «Il les a tenus à bout de bras comme ça pendant cinq ans, en les regonflant chaque fois que ça n’allait pas. Au moins, ça a tenu», soupire un membre de la majorité. Mais à l’Élysée, on s’oriente plutôt vers un traitement des élus au cas par cas. L’une des missions de Vincent Feltesse, qui vient d’être nommé conseiller spécial à l’Élysée, consistera justement à «déminer les relations avec les élus», explique-t-on à l’Élysée, où l’on reconnaît aussi qu’«il y a un lien à retisser avec eux».

Conséquence directe du climat de défiance à l’encontre de François Hollande, le débat sur l’organisation d’une primaire de désignation du candidat pour 2017 a resurgi au PS. Comme si la candidature du président, qui sera alors le sortant, n’était désormais plus évidente.

Source et article complet: lefigaro.fr

 

9 commentaires

  • kalon kalon

    Ben oui, et a mon avis, le coup est téléguidé pour mettre Valls au « pouvoir »
    Ils lui ont déjà retiré son conseiller en communication pour une histoire de paire de pompes mais, en fait, le gars a été remplacé par un sioniste pur jus !
    Valls a déjà introduit son espion dans le pré carré du capitaine !
    Il est mis son surveillance ! ;-)

  • Thierry92 Thierry92

    Les socialiste feraient bien de mettre en doute aussi l’europe, car avec cela c’est carrément se tirer une balle dans chaque pieds. ou jouer a la roulette russe avec un automatique

    http://fr.ria.ru/world/20140510/201180161.html

    Le pauvre est fichu. il restera dans l’histoire comme le cocu de l’europe.

  • Thierry92 Thierry92

    Completement hors sujet mais qui éclaire le comportement de l’europe sur le sujet de l’ukraine .

    La transnitrie.
    http://fr.ria.ru/world/20140510/201179646.html

  • robertespierre

    Article sur Médiapart

    http://blogs.mediapart.fr/blog/patrick-cahez/040514/accord-transatlantique-laveu-us-ttip-tafta-gmt

    L’Europe sociale des droits de l’Homme
    Thématiques du blog
    Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme et des libertés fondamentales . Démocratie . Edward Snowden . Laurent Cuenca . Prism . droit de l’Union européenne . droit international public . droit à un procès équitable . droits de l’homme . libertés publiques

    Dès cette introduction,le décor est planté.
    « mais je pense que les hommes politiques et les gouvernements sont complètement dépassés. Vous verrez davantage de désordre dans les 50 prochaines années et nous avons besoin d’apprendre comment gérer le désordre pour que ça ne provoque pas de dégât majeur.”

    Parler de « gérer le désordre » annonce le passage d’un Etat de droit, gouverné par la démocratie, à une société livrée au rapport de force, qui s’articule aujourd’hui autour du dollar et de la capacité des USA à maintenir son statut de monnaie des échanges internationaux, par la force armée s’il le faut (MàJ : Etats-Unis quand le monde est vu comme un champ de bataille).

    Accord transatlantique : l’aveu US (TTIP, TAFTA, GMT)
    Ludovic Lamant expose l’enjeu des prochaines élections européennes : Le piège caché de l’accord de libre-échange Europe Etats-Unis. Newt Gringrich, homme politique républicain conservateur US très important, révèle l’importance des élections européennes dans une interview à Euronews : “Je ne pense pas qu’il y ait un nouvel ordre mondial, a répondu Newt Gingrich. Il y a une technologie mondiale qui émerge et il y a une économie mondiale, mais je pense que les hommes politiques et les gouvernements sont complètement dépassés. Vous verrez davantage de désordre dans les 50 prochaines années et nous avons besoin d’apprendre comment gérer le désordre pour que ça ne provoque pas de dégât majeur.”. De nombreux arguments (dans ce billet) permettent de s’étonner de l’abstention des partis politiques à agir, alors qu’ils en ont la possibilité (pièces-jointes en fin de billet). Le silence médiatique sur cette abstention est également très surprenant.

    • Maverick Maverick

      Ben voyons … En fait il n’y a pas de NOM, mais un « Nouveau Désordre Mondial » ? Et « Ordo ab chaos », rappelez-moi ce que ça veut dire ?

  • Maverick Maverick

    Au Bilderberg, on s’interroge aussi; avec DSK grillé et Valls à Matignon, il va falloir choisir le candidat UMP pour l’alternance prévue en 2017 :

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/fillon-lagarde-et-pecresse-au-137034

  • marco marco

    je ne connaissais pas Gérard Filoche jusqu’à hier soir chez ruquier.

    hollande va se faire massacrer par son propre camp!
    mdr!

    http://www.france2.fr/emissions/on-n-est-pas-couche

    commence à minute 55
    il lui reste maintenant à dénoncer bruxelles et il sera au top!