Voter, pour quoi faire ? La démocratie représentative est-elle réformable ?

Je m’interrogeais dans un précédent billet sur le fait que le Front National était utilisé comme soupape de sécurité par les élites politico-médiatiques. Certains voient dans le parti de Marine Le Pen une alternative aux politiques menées par les partis de l’alternance, l’UMP et le PS, qui se partagent les responsabilités politiques depuis plus de 30 ans (à la louche). Il y a effectivement une forme de bon sens élémentaire à vouloir changer de personnel politique lorsque celui-ci a fait preuve depuis plusieurs décennies, de sa corruption et son incompétence congénitales son inaptitude à enrayer le déclin industriel de la France, la montée du chômage, ou encore l’insécurité pour ne prendre que les thématiques les plus débattues.

Dans cette optique, le Front National peut effectivement être considéré comme une alternative parfaitement légitime et cohérente puisque ce parti n’a jusqu’à présent jamais eu de responsabilités nationales, ce qui n’est pas le cas, par exemple, d’EELV ou du PCF…

Cependant, limiter l’analyse politique à la question de la « virginité » d’un parti ne permet pas véritablement d’évaluer le potentiel de changement, ou non, de cette offre particulière au sein du système représentatif. Car la question centrale n’est en réalité pas de savoir si le Front National peut réformer la société Française et lui apporter plus d’industrie, d’emploi, ou de sécurité, mais de savoir si cela est possible à l’intérieur du cadre institutionnel actuel.

Dés que l’on pose, aujourd’hui, la problématique de l’action politique, on pose également celle du cadre réglementaire dans lequel elle s’exerce et c’est un lieu commun de constater que ce cadre n’est plus, aujourd’hui, national. L’action politique est sévèrement limitée par les traités européens et notre engagement au sein de l’Union, d’une part, et de l’autre par les différents traités transnationaux qui nous engagent également, par exemple devant l’OMC ou les tribunaux d’arbitrage internationaux. Les quelques problématiques évoquées précédemment, comme le déclin industriel, le chômage de masse ou l’insécurité, ne peuvent plus aujourd’hui être combattues dans le cadre de l’action politique nationale. Toutes les gesticulations d’un Montebourg sont des pantomimes destinées à donner le change et à faire croire à l’électeur que le ministre agit, qu’il peut quelque chose, qu’il fait quelque chose (il faut bien justifier sa paie, merde, quand même…).

En réalité, sur le sujet de la désindustrialisation cher à Montebourg comme sur les autres, les « représentants » nationaux ne peuvent rien, ou très peu.

Ainsi, comment les élus nationaux empêcheraient-ils la désindustrialisation alors que les accords de libre échange signés dans le cadre de l’OMC comme dans celui des traités de Maastricht et de Lisbonne, nous contraignent à assurer la libre circulation des capitaux, des biens ou des personnes ? Comment mener une politique de dévaluation monétaire compétitive lorsque la BCE l’interdit ? Au sein de l’Union, la monnaie commune crée de par son existence même, des désavantages compétitifs structurels pour les pays du sud par rapport à ceux du nord. L’euro dont la valeur correspond peu ou prou à celle de l’ancien Deutsch Mark, est structurellement surévalué pour tous les pays de la périphérie et pour l’industrie française. D’où leur lente agonie au bénéfice de l’Allemagne, qui a réalisé en 2013 un excédent commercial historique de près de 200 milliards d’euros, principalement sur le dos de ses voisins…

Pour prendre une problématique plus spécifique au Front National, l’espace Schengen et la libre circulation des personnes au sein de l’espace du même nom subordonne aujourd’hui en grande partie la politique migratoire nationale à celle de l’Union…

Ces exemples montrent que toute politique de réforme structurelle (attention, on ne parle pas ici de placer des portiques sur les routes pour engraisser les copains taxer les poids lourds, mais de trucs vraiment balaises, comme nationaliser les banques pour financer l’économie par exemple…) se heurte au niveau national aux limites institutionnelles imposées à la souveraineté. A défaut de placer comme préalable le recouvrement de la souveraineté nationale, on doit donc se contenter de gesticulations et du «réformisme » budgétaire qui consistera à déshabiller Pierre pour habiller Paul, et à favoriser les revendications et les intérêts d’une clientèle électorale plutôt qu’une autre. Il est à noter que même cette prérogative a été sérieusement contestée aux représentations nationales dans le cadre de la crise de la dette. La Troïka sévit toujours en Grèce comme au Portugal, et les nouvelles réglementation budgétaires dans le cadre du « Pacte de Stabilité » subordonnent maintenant la votation des budgets nationaux à l’approbation préalable de la commission européenne.

La conclusion logique de cette perte de pouvoir politique est que tout parti qui ne propose pas en premier lieu de recouvrer la souveraineté nationale et donc son pouvoir d’action politique, n’est qu’un parti de gesticulateurs et d’affabulateurs qui se condamnent par avance à l’impuissance et trompent par là même leurs électeurs.

Car voter c’est déléguer. Lorsque je vote, je délègue à un représentant (s’il est élu) la charge de porter mes idées et de mener une politique en mon nom. Or si ce représentant se trouve lui même dépossédé du pouvoir de mener cette politique et de faire appliquer ces idées, c’est moi qui suit lésé, c’est ma souveraineté qui est abusée.

Dans le système politique actuel, constitué d’une représentation nationale subordonnée aux institutions européennes et aux engagements des traités internationaux, ma souveraineté est lésée et abusée. Certains pourront ici objecter que les institutions européennes sont « démocratiques » et qu’elles sont dotées d’un parlement chargé précisément de recaser les putes de Berlusconi de recaser Rachida Dati Vincent Peillon ?Rhaaa putain à quoi ça sert déjà ? de représenter les citoyens, ou bien que les différents traités européens et internationaux ont été signés ou votés par la représentation nationale, qui me représente également. Certes, mais cela revient à dire que le dépouillement de ma souveraineté personnelle serait le fait de ma propre volonté. J’aurai, dans cette logique, voulu être dépouillé, et souhaité renoncer à mon pouvoir de décision au profit d’institutions supranationales ou de la « main invisible » de Garcimore du marché. Il y a donc, on le voit ici, une contradiction fondamentale entre le système démocratique représentatif et l’expression de la souveraineté personnelle

La survenue des institutions européennes et transnationales qui me dépouillent de mon bon vouloir et de ma souveraineté sont la conséquence logique du premier abandon que j’ai consenti par le biais du système de la représentation nationale.

Arrivé à ce point, savoir si l’on doit voter pour Mme Le Pen ou Tartampion est accessoire. La seule question qui demeure d’importance et qui puisse raisonnablement guider un choix politique est la suivante : comment recouvrer ma souveraineté ?

43 commentaires

  • Thierry92 Thierry92

    Comment retrouver ma souveraineté? seul cela me semble difficile même les armes a la main.
    Par contre Voter pour le seul parti dont aucun parti ne veut entendre parler, et avec lequel personne ne veut débattre car le seul a avoir démonté le mécanisme de l’europe et qui amène les preuves de la duplicité des politiciens et des partis autorisés dans les médias, me semble la seule solution.

    En espérant ne pas être le seul a voter pour, car ensuite la seule possibilité sera la révolte pure et simple.

    http://www.upr.fr/presse/communiques-de-presse/lupr-devoile-ses-listes-completes-aux-europeennes-quelle-deposees-lensemble-huit-circonscriptions-du-scrutin

  • quidam31

     » La seule question qui demeure d’importance et qui puisse raisonnablement guider un choix politique est la suivante : comment recouvrer ma souveraineté ? »
    http://www.frontnational.com/reclamez-la-fin-de-lunion-europeenne/

    • Musashi Musashi

      Le lien fn donné ci-dessus : « Nous demandons au président de la République d’organiser en janvier 2014 un référendum sur la fin de l’Union européenne par la sortie de la France. »
      Pépère, en janvier2014, il faisait du scooter avec sa belle et il a toujours été clair sur ces questions : pas de référendum !!!
      En cas de référendum annoncé :
      1- les ricains viennent lui faire la morale (voir référendum G.B)
      2 – Il risque de subir le même sort que Papandréou ( universitaire dans une fac aux usa)

      Mais aveuglé par des mots comme souveraineté, référendum, …. on en oublie de réfléchir !

      • quidam31

        Qui est pépère ?

      • Musashi Musashi

        Qui organise les référendum ? Le président Hollande non ?

      • quidam31

        Le ton de vos messages m’est désagréable.
        Aussi vais-je arrêter de dialoguer avec vous.
        Bonne nuit

      • quidam31

        Admettons que je sois aveuglé par des mots. Éclairez-moi !
        Que proposez-vous?

      • Musashi Musashi

        Moi ? Je ne suis personne et rien du tout en même temps ! Ce que je propose ??? Désolé je n’ai pas la prétention de proposer mais tout juste la possibilité de disposer.
        Par contre, lorsque l’on affiche une incohérence, je ne sais pas rester à ma place :

        Source fn :
        Dans le cadre de l’article 50 du Traité de l’Union Européenne, il convient d’initier une renégociation des traités afin de rompre avec la construction européenne dogmatique en total échec. Il faut désormais jeter les bases d’une Europe respectueuse des souverainetés populaires, des identités nationales, des langues et des cultures, et qui soit réellement au service des peuples par des actions concrètes.

        Un ministère des Souverainetés coordonnera la renégociation des Traités et la restauration de notre souveraineté nationale dans l’ensemble des domaines où elle a disparu.

      • probe

        J ajouterai un référendum sur la dette, car « bataille politique pour la fin de l euro » n engage que soit même et une sortie de l UE par l article 50, c est rester prisonnier de la dette.
        J ajouterai le retrait du FMI, de l OMC et de l OTAN
        La fin de la CSG, de la CRDS, la suppression du poste de président de la république et la création d une 6 ème.
        Le retour au cheptel de TOTAL, AREVA, EDF, GDF.
        Une meilleure répartition des richesses en 14 tranches d impots, 100% a 360000 euros.
        l Interdiction des ventes de gré a gré
        l Interdiction des ventes à découvert et des produits spéculatifs l Interdiction des stocksoptions
        l Interdiction des LBO
        Le blocage des échanges de capitaux avec les paradis fiscaux, mais c est vrai qu a part le FN et Asselineau, ce programme politique n existe pas.

        http://simplyleft.wordpress.com/2012-comparez-les-programmes/

      • Pseud

        Ah vous êtes encore sur Melanchon ? Il compte faire comment sans sortir de l’UE ce cher Franc-Maçon ?

        Tss…FG ou FN, c’est la même chose. Ils sont juste là pour contenir la colère. Quand à l’UPR, c’est pareil que Dupont-Aignan, quand ils iront au fond de leurs analyses pour dénoncer les vrais coupables, peut être qu’on pourra commencer à les écouter.

      • probe

        Ce franc maçon n est que le porte parole. Le Fdg compte sortir de l UE comme vous dites, en refusant de se soumettre a l anticonstitutionnel traité de Lisbonne, proposer un autre traité a la place et mettre sa politique en place en attendant l issue surement infructueuse des négociations. La commission européenne pourra mettre des amendes mais elle ne peut rien tant que l on ne s y soumet pas. La fabrique d euros se trouvant en France, le fait de garder cette monnaie, nous mettrait a l abris d une spéculation a la baisse sur une monnaie nationale.

      • probe

        la possible renégociation du traité est exprimée par l article 48, l article 50 sert négocier la sortie d un etat membre de l UE. Par la signature d un plan de remboursement de la dette surement, ou bien par autre chose… prévoir un peu vaseline quand même.

      • Pseud

        Si vous avez vu une quelconque mention de l’article 48 dans le programme du FdG, je suis preneur.

        J’ai de mon côté regardé et je n’y ait vu que ceci:

        « Remise en cause du Pacte pour l’Euro+ et création d’un Fonds de développement social, écologique et solidaire européen ».

        Autrement dit, on change juste le nom pour faire exactement la même chose, une Europe Fédérale.

      • probe

        Ha ouai? Et « audit citoyen sur la dette publique » c est du pipo ou vous etes passé devant sans le voir?

      • Pseud

        Concrètement ça veut dire quoi un audit sur la dette publique ? En quoi un audit sur la dette nous amènera vers une renégociation du traité de Lisbonne ?
        Moi ça me fait drôlement penser au même terme utilisé par le FN de « renégocier les traités ». C’est exactement le même leurre.
        Ils nous balancent des fausses solutions, nous faisant croire que cela aboutira à la sortie de l’UE mais quand on regarde de plus près, il n’y a ni mention de l’article 48, encore moins de l’article 50, ni sortie de l’UE, ni sortie de l’Euro…donc au final, une autre UE, comme tous les partis, soumis à Bruxelles.

      • probe

        Renseignez vous pour savoir si le Fdg veut payer cette dette ou pas. Un audit citoyen, c est un rérérendum, je sais, on est pas habitué, de plus, le dernier a compté pour du beurre. A partir du moment ou un etat qui produit 2000 millard chaque année juge le traité régissant sa politique, anticonstitutionnel, face a cette brochette de banquier qu est la commission européenne, il n y a plus, ni article 50 ni 48. Un audit citoyen, c est la voix du peuple, garant de sa politique au sens noble du terme: « politeas » qui veut dire en gros « système de vie en société » dont fait partie: Son système économique.

      • Pseud

        Ah oui, c’est donc ça le « plan » ? On ne payera pas la dette ? On tapera du poing sur la table pour dire qu’on est pas d’accord ? Mais vous rigolez ?
        Vous pensez réellement que 1) les créanciers vont laisser faire ? Pour rappel, on a fait aucun cadeau à la Grèce, on les a surendetté d’avantage. 2) les 27 autres pays vont laisser la France faire ce qu’elle veut, accepter de prendre que les avantages (s’il y en a) sans sortir de l’UE ?

        Cela me rappel les grands discours de Hollande sur le rapport de force qu’il disait vouloir engager avec l’Allemagne pour qu’on arrête de subir cet Euro fort. Il disait pouvoir faire mieux que Sarko, juste avec des mots…comme ça. La bonne blague ! Il s’est fait bouffer, comme tout le monde.

        Le programme du Fdg, c’est de l’enfumage, comme les autres.

  • quidam31

    Bonne réflexion…
    Il s’agit donc d’abord de recouvrer la souveraineté nationale puis de recouvrer la souveraineté au sein de la nation par la reprise en main des institutions.
    Un pas après l’autre.
    Et ça me semble un bon début:
    http://www.frontnational.com/reclamez-la-fin-de-lunion-europeenne/
    Pas parce que c’est le Front National, mais parce que l’idée est juste et me semble parfaitement adaptée à la situation.
    Si d’autres initiatives renvoient à la même choses tant mieux.

    • Un référendum, le truc que l’U.E n’autorise plus.

      En v’là une belle connerie, plutôt que de dire honnêtement aux français la réalité des choses, on les fait espérer, et comme y’en aura donc pas, et bien il faudra voter FN pour espérer (oui encore) qu’une fois présidente, Marine secouera le parlement pour que tous lui obéissent et mettent en place ce référendum.

      Comme si cette secte Européenne et tout les traitres allaient en coeur, faire une croix sur leur carrière, leurs avantages, leur pouvoir, pour une pseudo euroseptique qui a participée comme les autres au gueuleton.

      je sais vraiment pas comment vous faites pour vous faire mener en bateau comme ça, c’est bien plus intrigeant que les grandes payramides pour le coup.

      • Musashi Musashi

        Non, ça ils n’arrivent pas à comprendre, c’est peut être le mot référendum qui est plaisant, je ne sais pas …

      • quidam31

        « Un référendum, le truc que l’U.E n’autorise plus. »
        Une source?

      • Une source ?

        t’as besoin d’une source pour utiliser tes yeux ?

        ça devient grave à ce niveau là.

      • samlours94

        Tout à fait d’accord avec vous mais au delà de ça, il y a encore plus sournois, c’est de faire croire que l’article 50 du TUE sert à renégocier les traités comme l’affirme le FN sur son site.
        D’abord, il convient de dire qu’une fois de plus, le FN a pompé dans ce que propose l’UPR pour en détourner le sens (Art 50) car remontez par exemple à la présidentielle dernière…quid de l’article 50 dans le programme du FN !
        Ensuite, et c’est le plus important: l’article 50 du TUE, que dit-il en réalité ? Le voici tel qu’il est écrit et tel que l’UPR le présente :
        Article 50

        1. Tout État membre peut décider, conformément à ses règles constitutionnelles, de se retirer de l’Union.

        2. L’État membre qui décide de se retirer notifie son intention au Conseil européen. À la lumière des orientations du Conseil européen, l’Union négocie et conclut avec cet État un accord fixant les modalités de son retrait, en tenant compte du cadre de ses relations futures avec l’Union. Cet accord est négocié conformément à l’article 218, paragraphe 3, du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne. Il est conclu au nom de l’Union par le Conseil, statuant à la majorité qualifiée, après approbation du Parlement européen.

        3. Les traités cessent d’être applicables à l’État concerné à partir de la date d’entrée en vigueur de l’accord de retrait ou, à défaut, deux ans après la notification visée au paragraphe 2, sauf si le Conseil européen, en accord avec l’État membre concerné, décide à l’unanimité de proroger ce délai.

        4. Aux fins des paragraphes 2 et 3, le membre du Conseil européen et du Conseil représentant l’État membre qui se retire ne participe ni aux délibérations ni aux décisions du Conseil européen et du Conseil qui le concernent.

        La majorité qualifiée se définit conformément à l’article 238, paragraphe 3, point b), du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne.

        5. Si l’État qui s’est retiré de l’Union demande à adhérer à nouveau, sa demande est soumise à la procédure visée à l’article 49.

        Donc, où le Front National a t-il vu qu’il s’agissait de renégocier les traités ???? Où ??? Il s’agit de notifier son intention de SORTIR et non de renégocier les traités !!!!
        Le FN fait de l’enfumage pur et simple ! Il ne sortira JAMAIS la France de l’Union Européenne, ni de l’€ et encore moins de l’Otan qui nous met quasi en guerre aujourd’hui même !
        Le FN roule pour le système, les preuves n’ont plus à être démontrées !
        La seule solution, le seul parti qui exprime clairement les choses à ce sujet, c’est bien l’UPR et pour ma part, c’est à l’UPR qu’ira mon bulletin pour une VÉRITABLE sortie de l’UE, de l’€ et de l’Otan.

  • Povtach

    La question c’est qu’est ce que chacun peut et doit faire pour retrouver notre souveraineté.
    on peut faire plein de choses et plusieurs à la fois.
    Yaka comme on dit.
    faut juste faire ce qu’on dit.
    comme on dit aussi ceux qui en parlent le plus en font le moins.
    Sur ce…

  • Quand le FN gagne une mairie, plutôt que de bosser sur le retour à l’emploi (par exemple), ils ne font que chercher des poux aux musulmans, Mantes la ville, une mosquée devait être construite en toute légalité, pour remplacer un endroit qui servait de salle de prière mais pas aux normes, ce projet à immédiatement été stoppé par le nouveau maire.

    Les citoyens peuvent dormir tranquille, le nouveau maire semble être énergique, mais il a visiblemnt d’autres priorités.

    Moi qui ne critique jamais le FN pour ce genres d’agissements, pour le coup y’a de quoi faire, à peine élu il cherche la merde avec ses électeurs, car oui, beaucoup de musulmans ont forcément voté pour le FN sinon ils n’auraient pas gagné.

    • Pseud

      Source ? parce que si comme l’histoire de l’association des droits de l’homme qui se faisait prêter son local gratuitement, excusez-moi, mais qu’ils aillent se faire foutre.
      La mosqué oui, mais pas subventionné. Donc si vous avez des détails sur le contexte, je suis preneur.

      • j’habite là-bas, la source, c’est le maire en personne :D

        Mais si t’avais pris deux secondes…

        http://www.desdomesetdesminarets.fr/2014/04/03/sauvez-la-mosquee-de-mantes-la-ville-menacee-par-le-maire-fn/

      • Pseud

        Tu aurais aussi pu mettre la source dès le départ…mais du coup, t’as source m’a intrigué et j’en ai trouvé une qui devrait aussi t’intéresser, histoire d’avoir une autre vision.

        http://www.islametinfo.fr/2014/04/24/le-manege-de-la-mante-religieuse-une-mosquee-entre-un-fn-et-un-businessman/

        Apparemment, le conflit de date pas d’hier…donc il est très facile de tout mettre sur la mairie FN, en place depuis seulement quelques semaines…alors que ça fait 25 ans que le sujet pose problème à Mantes-la-jolie.

        Je peux me tromper, mais je ne pense pas que le maire FN soit contre la mosquée. Il l’a d’ailleurs déclaré ici: http://www.mantes-actu.net/municipales-2014-le-front-national-favorable-a-une-mosquee-a-mantes-la-ville/
        Je pense que cela vient plutôt d’un problème de gestion et de relation avec les représentants de la communauté musulmane qui remonte à très très longtemps, et qui, comme d’habitude, ne sont pas à la hauteur de leur fidèle. Cela ne date pas d’hier, regardez Malek Boutih qui n’a aucun argument… il en perd presque son sang froid sur france 2…et atteint rapidement le point Godwin, tel un sous-fifre du système. Pauvre musulman de France.

        https://www.youtube.com/watch?v=4l9qwAdvybc

      • rouletabille rouletabille

        reste sur F2 ta source,hahahahah.
        Que fais tu sur ce cite?F2 est pour toi et reste y.

      • Pseud

        Wow ! ya un sérieux problème de compréhension chez toi rouletabille. Si tu penses que je m’informe encore sur france 2…c’est que t’as pas dû lire mes commentaires sur le site…

        Surtout que, dans ce cas précis, c’est pas de l’information, c’est un débat…donc c’est pas france 2 qui parle à la place Malek Boutih. Après, si tu crois encore que ce mec est anti-raciste et qu’il défend les intérêts des musulmans en France, pour quelqu’un qui ne veut pas être un mouton, t’as encore du chemin à parcourir…

      • rouletabille rouletabille

        Excuse moi PSEUD,j’ai pas l’habitude des gents comme toi.
        Merci de ta gentillesse et surtout ne crois pas que les gents comme L.LOUIS,CHOUARD,ASSELINEAU sont tristes de ne pas passer sur INFOTOX,non,non,je vous cite cher
        Pseud « c’est pas de l’information, c’est un débat »
        Un débat à sens unique tu veut dire,t’as déjà vus un débat avec CHOUARD,ASSELINEAU L.LOUIS DIEUDO ?????
        Bien essayer …..

      • Pseud

        Mais qu’est ce que viennent faire Chouard, Asselineau, Laurent Louis ou Dieudo dans l’histoire ???

        T’es au courant du sujet de l’article et surtout du commentaire de Snowleopard auquel j’ai répondu ? parce que tu me sembles hors sujet.

        C’est pas parce que je cite une vidéo de France 2 que je bois les paroles de leur JT… Si t’avais regardé la vidéo, t’aurais compris pourquoi je l’ai mise.

  • Musashi Musashi

    Retrouver sa souveraineté mais pour quoi faire ???
    Avec sa souveraineté on peut faire ….. une autre « Europe » par exemple.
    Ne pas confondre l’espace Schengen et union européenne, ça n’a rien à voir !!!

    • quidam31

      Pour quoi faire? Pour décider de l’avenir de la nation en dehors de tout pouvoir supra-national

      • Musashi Musashi

        Ca, ça dépend pour qui… mieux vaut bien se renseigner avant .
        Retrouver la souveraineté et retrouver le même système politique qu’avant ? Autant rester dans l’ue, c’est la même chose !

      • quidam31

        Relisez mes posts précédents, j’ajoute « reprendre le contrôle de nos institutions »

      • Musashi Musashi

        « reprendre le contrôle de nos institutions » : ça ne veux rien dire !

      • nuronuro nuronuro

        Musashihuahua , merci de stop le troll ;[

        ça devient pénible là. Si la comprehension de phrase simple est si difficile merci de googliser , on sait jamais , mais stop le troll , je le redis…

        quidam, yesssssss

        merci , ou pas

      • Musashi Musashi

        Un peu facile nuronuro le coup du troll !!! Je réaffirme : « reprendre le contrôle de nos institutions » : ça ne veux rien dire ! On vote une fois tous les 5 ans pour un homme et vous appelez ça avoir le contrôle de nos institutions ???
        Je vote
        tu votes
        il vote
        nous votons
        vous votez
        ils décident !
        Et ce n’est surement pas dans google que l’on trouve des précisions sur le sujet.

  • Moy

    Bonjour

    Comment peut-on encore faire confiance à un parti quel qu’il soit? Les gens qui dirigent cette planète sont 100 fois plus puissants qu’eux! Si ils ne réussissent pas à obtenir leur consentement par la propagande (cf Noam Chomsky), ils auront toujours assez d’argent pour les corrompre et quand l’argent ne marche pas, ils passent en général aux menaces!
    Il faut sortir de ce système d’élection d’une personne censée représenter la population (démocratie représentative). Les citoyens doivent prendre le pouvoir (j’étais tentée de dire « reprendre », mais on ne l’a jamais eu, le pouvoir!). Si les décisions sont prises par des millions de citoyens, il sera beaucoup plus difficile aux élites de faire ce qu’ils veulent, de nous corrompre ou de nous menacer! C’est nous qui nous trouverons en position de force et en plus il y a de grande chance pour que les décisions que nous prenions correspondent plus à l’intérêt général et au bien commun.

    Un mouvement existe aux prochaines élections européennes qui propose de donner le pouvoir aux citoyens. J’en ai déjà parlé plusieurs fois ici et j’en reparle aujourd’hui : ce mouvement s’appelle « Démocratie Réelle ». Ce n’est pas un parti, il n’a pas de programme mais il s’engage à proposer aux citoyens de voter sur chaque projet de loi et d’aller transmettre le résultat de cette consultation citoyenne au Parlement.
    Imaginez si le Parlement n’était composé que d’élus « Démocratie Réelle »! Nous serions enfin écoutés!
    Bon, Paris ne s’est pas construit en un jour, mais il faut bien commencer à un moment donné!

    Donc pour tous ceux qui rêvent de donner leur avis sur les lois en projet au Parlement européen, pour tous ceux qui rêvent de démocratie participative, pour tous ceux qui rêvent de changer le système et de le changer de façon pacifique…saisissez l’opportunité qui se présente à vous!

    Ce mouvement n’ayant pas les moyens financiers qu’ont les grands partis, vous ne trouverez pas de bulletins de vote dans vos bureaux de vote. Il faudra imprimer celui qui correspond à votre circonscription sur le site http://www.democratiereelle.eu/ avant de partir voter! C’est tout à fait légal, 5 listes ont été déposées.

    Voilà les dés sont entre les mains des citoyens, mais les citoyens veulent-ils seulement de la Démocratie?
    Bonne journée.

  • nuronuro nuronuro

    Vous savez quoi ? bientôt , la géniallissime machine a écraser les peuples de ces chers élites va devoiler une nouvelle supercherie!

    On va avoir droit a un referendum , c’est la prochaine étape de la domination: faire croire aux mougeons qu’il a la parole.
    Le capitaine d’un navire en perdition, avec 100 rameurs(libres ou pas) qui commence a se réveiller et qui refuse de continuer , va leur promettre la terre promise, ceci fondé sur une bonne communication (hohoho) et hop ça repart pour 1 mois et il trouvera autre chose pour les faire continuer.

    donc préparez vos étiquettes oui et non , prochain sujet du referendum de hollandie:

    Faut il interdire les emballages en bois pour le camembert fabriquer en hollandie.

    désolé