Ukraine: Le risque d’un second Tchernobyl est réel selon les experts…

Pas rassurant du tout cet article, en parallèle de Nucléaire! fléau de l’humanité.  ..

L’Ukraine risque d’être le théâtre d’une catastrophe comparable à celle de Tchernobyl si ses centrales nucléaires de conception soviétique utilisent du combustible américain, a déclaré vendredi l’Union internationale des vétérans du nucléaire civil.

Les experts du nucléaire civil ont qualifié d’« irresponsable et cynique » la décision de Kiev de proroger jusqu’à 2020 l’accord entre le groupe Energoatom, opérateur des quatre centrales nucléaires du pays, avec la société américaine Westinghouse sur la livraison de combustible pour trois réacteurs nucléaires ukrainiens.

« Cette décision est cynique parce qu’elle a été prise à la veille du 28e anniversaire de la catastrophe de Tchernobyl, qui a été elle-aussi le résultat d’une expérience irresponsable sur un réacteur en service. On met en danger la vie et la santé de millions de gens en Ukraine et dans l’ensemble de l’Europe pour des raisons politiques »

ont noté les atomistes dans leur déclaration. L’Ukraine a enregistré des problèmes de fonctionnement des ensembles de cartouches TBC-W en 2012 et 2013, lors de travaux d’entretien à la centrale nucléaire Ukraine du Sud. Les problèmes étaient provoqués par une défaillance technique du combustible de Westinghouse. Le préjudice porté par ces incidents à l’ukrainien Energoatom pourrait atteindre 175 millions de dollars.

« C’est un miracle que la centrale nucléaire Ukraine du Sud ait évité un accident provoqué par l’utilisation de ce combustible »
indiquent les experts. L’Ukraine compte quatre centrales nucléaires – Zaporojie, Khmelnitski, Rovno et Ukraine du Sud – d’une puissance totale de 13,835 GigaWatts, soit plus de la moitié de la puissance de toutes les centrales électriques du pays. Source Ria novosti

Accident nucléaire possible en cas d’utilisation de combustible US

« Les centrales nucléaires ukrainiennes sont dotées de réacteurs de fabrication russe (soviétique). Elles sont conçues pour utiliser du combustible fabriqué à Elektrostal, en Russie. Les barres de combustible de fabrication américaine ne conviennent pas à ces réacteurs »
a indiqué M.Akimov à RIA Novosti. Le ministre ukrainien du Combustible et de l’Energie Iouri Prodan a déclaré le 3 avril que le groupe ukrainien Energoatom, opérateur des quatre centrales nucléaires du pays, et le consortium américain Westinghouse avaient l’intention de proroger leur accord sur la livraison de combustible pour trois réacteurs nucléaires ukrainiens. L’Ukraine collabore avec une filiale suédoise de Westinghouse, Westinghouse Electric Sweden, depuis 2008.

Selon l’expert, l’utilisation du combustible de Westinghouse pourrait mettre hors service les blocs nucléaires et bloquer l’industrie nucléaire ukrainienne.

« Qu’est-ce qui arrivera si vous mettez du combustible diesel dans un moteur essence? Votre véhicule ne marchera plus. Et maintenant imaginez un réacteur nucléaire », a-t-il déclaré. « Nous risquons d’avoir des réacteurs « morts ». Or le nucléaire civil représente 50% du secteur énergétique ukrainien. L’Ukraine devra-t-elle passer aux bougies en cas d’effondrement de l’industrie nucléaire ? »

s’est demandé M.Akimov. Il a appelé à créer une commission spéciale de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) consacrée à l’utilisation de technologies nucléaires douteuses en Ukraine. Selon l’expert, les incidents dus à l’utilisation de combustible nucléaire non adapté pourraient en outre entraîner des rejets de matières radioactives dans l’atmosphère.

En dépit de l’expérience négative rencontrée avec les cartouches TBC-W en 2012 et 2013, les autorités ukrainiennes se proposent d’utiliser le combustible américain sur trois réacteurs. Le président de l’Union internationale des vétérans de l’énergie et de l’industrie nucléaires Evgueni Akimov estime que cela enfreint les règles internationales de sécurité nucléaire.

« Il y a quelques années le combustible de fabrication américaine a été utilisé par la centrale nucléaire Ioujno-Oukraïnskaïa et par une centrale nucléaire en République tchèque. Les deux expériences ont abouti à des résultats négatifs. Dans les deux cas il a fallu évacuer le combustible américain et revenir au combustible prescrit par le projet et fabriqué en Russie »

L’utilisation du combustible de Westinghouse peut mettre hors service les réacteurs des centrales nucléaires ukrainiennes. Ce qui peut provoquer un rejet dans l’atmosphère de matières radioactives, occasionner un collapse énergétique en Ukraine et être à l’origine d’une catastrophe écologique dépassant les frontières du pays.

Source Ria novosti  Publié par Le-Veilleur

URL de la page : http://www.le-veilleur.com/articles.php?idcat=2&idrub=23&id=1711

 

PS: J’ai reçu de Zorglu par email, un article avec vidéo d’une interview de ?? sur le nucléaire, impossible de retrouver cet email, ni le site dans l’historique. Disparu mystérieusement de mon ordi. Merci de me le renvoyer, si mon contact lit ces lignes…Merci ♥♥

 

13 commentaires

  • Maverick Maverick

    La fourniture de combustible défectueux serait-elle un acte délibéré pour saboter le parc nucléaire ukrainien ? Nul doute que les marchés que cela ouvrirait (réfection, remplacement et démantèlement des centrales concernées) seraient bigrement juteux, tant pour les oligarques locaux que pour une tripotée de banksters … Avec moult subventions européennes, officiellement par peur d’un nouveau Tchernobyl ? En Ukraine aussi, on fait du vin à bulles, non ? Zut, ça c’est en Crimée, il va falloir leur fournir le Champagne en plus …

    • Lilith Lilith

      bonne réflexion! plus ça va et plus on a le sentiment qu’il y a mille et une bonne raisons d’avoir créer se conflit/révolte artificielement :-)

      et en plus du champagne on leur offrira les petit four sur le dos des contribuables Européen! et nos chers élus de nous répèter payer, payer chers citoyens il en va de votre sécurité!

    • christianfivaz

      non le combustible nucléaire n’est pas défectueux, le problème est que le combustible nucléaire américain n’est pas
      compatible (trop concentré en plutonium), le risque c’est que la Russie pour se venger de l’Ukraine n’envoie plus ses barres de combustible russe et que dans ce cas ils soient obligés de compenser avec des barres d’uranium enrichi non compatible qui pourrait faire exploser les réacteurs ukrainien, on s’attend déjà à n’importe quel moment à ce que la Russie interrompe sa livraison de gaz vers l’Ukraine et qu’ils retourne à l’âge de pierre avec les bougies!

  • polemile

    Tout ça c’est de la propagande, vu que les affirmations décrites dans ce textes ne sont étayées par aucune explication scientifique.
    De plus faire des comparaisons qui ont rien à voir avec le sujet pour tromper le lecteur confirme mon idée. Comparer le combustible nucléaire issu de deux usines différentes a du gaz oil ou de l’essence c’est aussi stupide que de comparer de l’eau bénite avec du vin de Bordeaux.
    Le plan de chargement d’un réacteur nucléaire est calculé par des physiciens qui déterminent l’enrichissement de chaque assemblage selon son emplacement dans le coeur. Dérogerà ce principe conduirait inévitablement à la destruction du coeur du réacteur. Je ne pense pas que les propriétaires d’une centrale nucléaire s’amuseraient à prendre un tel risque, â moins d’être complètement fou.
    Donc les assemblages doivent répondre à des exigences rigoureuses, peu importe de quelle usine il provient.
    Maintenant, sachez que Tchernobyl, c’est en Ukraine…. Je ne pense pas qu’après le désastre qu’a connu l’Ukraine lors de la catastrophe, les responsables ont envie de recommencer l’expérience.
    Arrêter le nucléaire en Ukraine devient soudain une catastrophe énergétique pour ce pays. Bien entendu, puisque l’Ukraine se trouve aujourd’hui complètement coincée dans ses approvisionnements.
    Les russes vont leur fermer le gaz, puisqu’ils choisissent l’union européenne en laissant une ardoise faramineuse concernant la livraison de gaz russe par le passé. D’autre part, croyez-vous que les russes soient assez stupides pour aller livrer du combustible nucléaire à un pays ruiné et complètement déstabilisé?
    Ceci pour au moins trois raisons:
    Ils risquent de ne pas être payés
    L’uranium a un enjeu militaire fort
    La sureté nucléaire devient douteuse lorsque le pays n’est plus gouverné. La responsabilité du fournisseur de matières radio actives est engagée puisque ces dites matières doivent être entreposées dans des lieux sûrs.
    Donc la Russie ne tient pas à être rendue responsable d’un éventuel accident nucléaire en Ukraine.

    L’Ukraine n’a donc pas d’autre choix que d’aller chercher son combustible nucléaire autre part qu’en Russie. Elle a choisi l’Amérique probablement parce que celle-ci lui offre son service avec des arrières pensées stratégiques pour contrer le chantage au gaz russe.

    Pour toutes ces raisons, je pense que ce texte est une propagante. Emis par qui et dans quel but, je l’ignore, n’étant pas du tout instruit en géopolitique.

      • polemile

        Et à bopal, des millier d’indiens ont eu les yeux irrités et skont devnus aveugles…. Ça c’est pas dit….

      • voltigeur voltigeur

        La catastrophe de Bhopal est survenue dans la nuit du 3 décembre 1984. Elle est la conséquence de l’explosion d’une usine d’une filiale de la firme américaine Union Carbide produisant des pesticides et qui a dégagé 40 tonnes d’isocyanate de méthyle (CH3-N=C=O) dans l’atmosphère de la ville.
        Cet accident industriel tua officiellement 3 828 personnes, ce bilan ayant été revu en 1989 à 3 598 morts puis à 7 575 en 19951. Il fit en fait entre 20 0001 et 25 000 décès selon les associations de victimes2. Il y aurait eu 3 500 morts la première nuit3 et un grand nombre par la suite : la moitié dans les premières semaines et l’autre moitié de maladies provoquées par l’exposition aux gaz. Dans un article de 2010 du Washington Post consacré aux catastrophes industrielles et notamment la marée noire imputée à BP dans le Golfe du Mexique, le journaliste Paul Farhi évoque un bilan d’« au moins 12 000 personnes » pour la catastrophe de Bhopal4. On dénombre par ailleurs 300 000 malades à cause de la catastrophe1.

        Le PDG de l’époque de l’entreprise, Warren Anderson, est accusé de « mort par négligence » pour cette catastrophe et déclaré fugitif par le chef judiciaire de Bhopal le 1er février 1992 pour ne pas s’être présenté à la Cour lors d’un procès. Il vivrait actuellement paisiblement à Long Island dans l’État de New York5.
        http://fr.wikipedia.org/wiki/Catastrophe_de_Bhopal

  • Planete bleu Planete bleu

    Il faut voir comment sont entretenue les centrales nucléaires en Ukraine et en Russie, c’est une catastrophe et les déchets radioactifs sont jetés dans les rivières, lacs et dans la mer,sans se préoccupé des conséquences. En France ce n’est pas mieux voir cette vidéo :
    http://www.youtube.com/watch?v=9k86thPOa7c
    Et en France, pour les déchets nucléaires ce n’est pas mieux, l’industrie nucléaire ne sachant pas quoi faire de ses déchets, les as mis en toute discrétion, dans nos campagnes, à proximité immédiate des villages ou des villes, des déchets radioactifs extrêmement dangereux ont été disséminés, ou ensevelis méthodiquement, depuis des dizaines années.
    http://www.dailymotion.com/video/x8m61n_scandale-de-l-uranium-en-france-pie_news

  • « Le paradigme inconnu: du nucléaire au transhumanisme », une conférence d’Ecologie et Nations (1/2)

    http://www.youtube.com/watch?v=Mdri3XRwDbE

    Interview d’Erick Mary et de Zorglub au sujet de la conférence du 29 Mars 2014

    http://www.youtube.com/watch?v=3bEWcbq14-4

    ♥♥