L’Etat anticipe un emprunt de 4,5 milliards d’euros pour régler l’ardoise du Crédit Lyonnais

Ils anticipent d’un an car les conditions de financement sont favorables soit disant! Avec la baisse de la note par l’agence d’escroquerie de notation S&P, les taux d’intérêts montent, et ils appellent cela « favorable »? Et cela pour une banque!!!

lcl_20893

L’Etat va emprunter 4,5 milliards d’euros sur les marchés financiers en décembre pour solder la dette issue du naufrage du Crédit Lyonnais, a-t-on indiqué dimanche au ministère du Budget confirmant une information du Parisien.

Ce sera un des articles du projet de loi de finances rectificative qui doit être présenté mercredi au conseil des ministres puis débattu au Parlement. Il restait à l’Etat une traite de 4,5 milliards à honorer avant le 31 décembre 2014. « On anticipe d’un an sur l’échéance car les conditions de financement sont favorables », a expliqué le porte-parole, affirmant qu’il s’agissait d' »une solution conforme à l’intérêt des finances publiques ».

Source: boursorama.com

Mais soyons rassurés, pour rembourser cet emprunt en plus, l’état sait déjà où trouver une partie de l’argent: les fumeurs!

L’augmentation de la TVA au 1er janvier va mécaniquement pousser les prix du tabac à la hausse. Pour un paquet de Marlboro vendu, aujourd’hui, à 6,80 euros, la hausse sera de l’ordre de 30 centimes, soit un paquet à 7,10 euros. Comme les fabricants ne touchent que 10% des recettes sur un paquet, ils doivent répercuter une hausse de 4% pour compenser la hausse de la TVA qui va passer de 19,6 à 20%. 

Selon le JDD, le gouvernement doit se prononcer, cette semaine sur cette mesure. Cependant au mois de septembre, Bernard Cazeneuve, ministre du Budget face au panel des lecteurs du Parisien avait été clair : «Le prix des cigarettes augmente régulièrement pour que le nombre de consommateurs diminue. L’an dernier, un changement de fiscalité a été répercuté le 14 juillet dans les prix. Il n’y a pas de hausse supplémentaire prévue avant la fin de l’année. Au 1er janvier 2014, la cigarette se verra appliquer l’évolution des taux de TVA, soit une hausse de 0,4 % du prix».

Cette augmentation intervient dans un marché de la cigarette en baisse sous l’effet de la crise et du développement de la cigarette électronique. Fin septembre, les ventes en France avaient reculé en valeur depuis le début de l’année de 2,6% à 11,529 milliards d’euros et de 9,55% en volume avec près de 36 milliards de cigarettes livrées aux buralistes de l’hexagone.

Article complet sur Boursorama

Et que ferions-nous sans langue de bois…L’article nous rapporte que « cette augmentation intervient dans un marché de la cigarette en baisse sous l’effet de la crise et du développement de la cigarette électronique », donc c’est la faute à la cigarette électronique, pas aux nombreuses taxes rajoutées qui poussent les frontaliers à acheter moins cher de l’autre côté des frontières, pas aux débits de tabac qui ferment après avoir déposé le bilan, ni aux différents arrivages de contrebande sur le territoire. Vous comprenez mieux pourquoi depuis quelques temps la cigarette électronique est devenue « si dangereuse » dans les campagnes de prévention?

4 commentaires