USA/Régulation bancaire: une loi de 1933 ressurgit aux Etats-Unis

Merci à Bibidu13 pour l’info. ;)

glass-steagall-act

Signature du Glass-Steagall act par Franklin Roosevelt

Une loi de 1933 pour réguler les géants bancaires? Aux Etats-Unis, certaines voix appellent à ressusciter un texte vieux de 80 ans, qui cloisonnait banques de détail et banques d’investissement, afin de renforcer la stabilité financière.

Adopté dans le sillage du krach de 1929, le « Glass-Steagall Act » interdisait aux banques d’épargne, dont les dépôts sont assurés par l’Etat, de se livrer à des activités spéculatives ou d’assurance et d’émettre des titres financiers.

Cette législation a tenu pendant plus d’un demi-siècle avant d’être abrogée en 1999 en pleine période d’euphorie économique. L’administration Clinton avait alors défendu une modernisation « historique » qui a, pour certains, ouvert la voie aux géants bancaires menaçant aujourd’hui la stabilité financière.

« Ces grandes institutions financières ont pris leurs activités risquées de Wall Street et votre épargne, ont tout mis ensemble et c’est ce qui a en partie (…) mené au crash » de 2008, assurait récemment la sénatrice démocrate Elizabeth Warren, bête noire de Wall Street, sur la chaîne MSNBC.

Aux côtés notamment de son influent collègue républicain John McCain, cette élue du Massachusetts a déposé au Congrès une proposition de loi pour un « Glass-Steagall du XXIe siècle » qui rétablirait une stricte séparation au sein de l’industrie bancaire et rendrait les établissements « plus petits et plus sûrs ».

Après l’abrogation de Glass-Steagall, les Etats-Unis avaient connu une vague de méga-fusions bancaires, marquée dès 2000 par le mariage entre la banque de détail Chase Manhattan et JPMorgan, spécialisée dans l’investissement, qui a donné naissance à la première banque mondiale en termes d’actifs.

Le mouvement s’était notamment poursuivi en 2004 avec les fusions JPMorgan Chase-Bank One (58 milliards de dollars) et Bank of America-Fleet Boston (47 milliards).

Cinq ans après la chute de Lehman Brothers, ces établissements devenus « trop gros pour faire faillite » inquiètent jusqu’à la Banque centrale mais la proposition de les scinder ne convainc toujours pas les professionnels.

« PARALYSIE » AU CONGRÈS

« Non seulement ça ne règlerait aucun problème, mais cela en créerait de nouveaux », assure à l’AFP Wayne Abernathy, de l’Association des banquiers américains (ABA). Selon lui, le modèle de la « banque restreinte » fragiliserait l’industrie en limitant ses sources de revenus.

« Les banques qui ont des sources de revenus plus étendues et qui ne dépendent pas simplement des crédits qu’elles accordent résistent bien mieux aux périodes de tourment économique », soutient-il, soulignant que les établissements ayant fait faillite pendant la crise étaient focalisées sur un seul secteur d’activité (Lehman, Bear Sterns…).

Au plus fort de la crise, ce n’est toutefois qu’au prix de sauvetages publics que des géants bancaires mêlant activités de détail et investissement (Bank of America, Citigroup…) ont échappé à la banqueroute.

Professeur à l’université de Columbia, John Coffee appelle à aller plus loin que le Glass-Steagall initial pour mieux réguler les banques.

« A l’époque (en 1933), les banques commerciales avaient été privées du droit d’émettre des titres financiers, mais aujourd’hui ce n’est plus le principal danger. Les plus grands risques sont aujourd’hui liés aux produits dérivés échangés de gré à gré, aux Swap et à la spéculation en propre », dit-il à l’AFP.

L’expert se montre toutefois sceptique sur le vote d’une nouvelle régulation en raison de la « paralysie » au Congrès et de l’opposition du lobby bancaire qui pousse à l’inertie. Votée en 2010, la « règle de Volcker » qui interdit aux banques de spéculer pour leur propre compte n’est ainsi toujours pas entrée en vigueur, faute de décrets d’application.

Interrogé par l’AFP, John McCain se montre moins défaitiste sur sa proposition de loi. « Je ne sais pas si ça passera (le Sénat dominé par les républicains, NDLR) mais ça va être un débat intéressant ».

La discussion pourrait en tout cas franchir l’Atlantique et atteindre l’Union européenne où se prépare une réforme bancaire d’envergure mais où une telle séparation n’existe pas.

« Cela sera discuté pour la première fois (…) avant la fin de l’année » au niveau européen, a assuré mercredi à Washington le vice-président de la Commission européenne, Joaquin Almunia.

Source: Agence de presse via Romandie

11 commentaires

  • Fenrir

    Je pense qu’une épidémie de saturnisme va frapper rapidement les blasphémateurs…
    Ou divers accidents de la circulation, suicides, …

  • dirtystories

    salutations à toutes et à tous, premier post pour ma part même si je vous lis depuis quelques temps. Juste pour préciser, même si cela n’étonnera personne que le secrétaire du Tresor US de l’époque (de l’abrogation du Glass-Steagall Act) était un ancien de Goldman Sachs (26 ans d’activités)

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    Encore du gros enfumage c’est histoire de retour hypothétique au Glass-Steagall là ; …ils nous prennent vraiment pour des courges quoi ; …comme s’ils allaient laisser faire en haut ! …pschitt, pschitt, …dormez braves moutons ! …ZZZZZZZzzzzzz !!

  • Taram

    Il n’y a pas la moindre chance que cette loi revienne étant donné que la marionnette principale obabush est une création des banksters tout comme l’était Clinton en son temps.
    Elizabeth Warren devrait enlever ces lunettes roses et constater que le parti « ploutocrate » est le premier responsable de cet état de fait.
    Si elle veut être pris au sérieux qu’elle commence par sortir de ce parti qui n’a pas la moindre différence avec le parti républicain même dans son aile de vrais cons.

    Quant à l’homme frite qu’il continue d’aller physiquement soutenir les terroristes en Syrie en espérant qu’il soit remercié de la même manière que le jésuite Dall’Oglio par ses grands « démocrates » fervents partisans de la charia et des exécutions sans procès.

  • matmatol

    allez pour le plaisir, 1937, peut etre une idee suite au ddesastre de 29:

    http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=4uZgUAM99x0

  • matmatol

    je vous conseille vraiment cette vidéo, je voulais la proposer pour un article mais je sais pas ou la mettre.

    « ils ont dit : 99 citations mises bout à bout »

    keneddy dit qu’il va denoncer un complot 10j avant sa mort…

    http://www.youtube.com/watch?v=Hyweak9bjT0&feature=player_embedded&list=UUw75fygRlsSCKVNzdlFAxcg

    • Grand marabout 2.0 Grand marabout 2.0

      matmatol,merci beaucoup pour cette vidéo,ça ne rejouis pas.

      peut être que certain comprendrons (enfin),mais sur ce point je crois me faire des illusions autant que sur l’inversion de ce système, car tous marchent au pas pour que leurs plans arrivent a ses fins.

      le seul a exclure(de cette liste),pour sa personnalité et son honnêteté,envers ce monde,c’est Cousteau.

      petit ajout de ma part:
      « A mesure que diminue la liberté économique et politique, la liberté sexuelle a tendance à s’accroître en compensation. Et le dictateur (à moins qu’il n’ait besoin de chair à canon et de familles pour coloniser les territoires vides ou conquis) fera bien d’encourager cette liberté-là. Conjointement avec la liberté de se livrer aux songes en plein jour sous l’influence des drogues, du cinéma et de la radio, elle contribuera à réconcilier ses sujets avec la servitude qui sera leur sort. » Aldous Huxley

      Si les Américains permettent un jour aux banques de contrôler l’émission de leur monnaie, d’abord par l’inflation et ensuite par la déflation, les banques et les sociétés qui grandiront autour d’eux priveront le peuple de toute propriété jusqu’à ce que leurs enfants se réveillent sans abri sur le continent de leurs pères. »

      Thomas Jefferson,

  • Salut et bienvenue dirtystories !