Le sucre illumine les cancers sur les IRM

Une information très intéressante qui vient confirmer une autre info déjà relayée sur le blog: le fait que les tumeurs cancéreuses se nourrissent du sucre, et que de ce fait, réduire sa consommation de glucose permettrait de combattre la maladie, nous en revenons une nouvelle fois au régime cétogène.

Les tumeurs ont besoin de grandes quantités de glucose pour soutenir leur croissance. © UCL

Une nouvelle technique pour détecter le cancer, ciblant la consommation de sucre par imagerie par résonance magnétique (IRM), a été dévoilée par des scientifiques de l’UCL. Cette découverte pourrait être une alternative plus sûre et plus simple aux techniques radioactives standard. Elle pourrait aussi permettre aux radiologues d’avoir des images plus détaillées des tumeurs.

La nouvelle technique, nommée « glucose chemical exchange saturation transfer » (glucoCEST), se base sur le fait que les tumeurs consomment beaucoup plus de glucose (une sorte de sucre) que les tissus normaux, sains, pour soutenir leur croissance.

Les chercheurs ont constaté que la sensibilisation d’un scanner IRM au captage cellulaire du glucose fait apparaître les tumeurs sous la forme d’images lumineuses sur l’IRM des souris.

Le Dr. Simon Walker-Samuel, le chercheur principal, du Centre UCL pour l’Imagerie Médicale Avancée (CABI) a indiqué :

« GlucoCEST utilise les ondes radio pour marquer magnétiquement le glucose dans l’organisme. Il est alors détectable dans les tumeurs en utilisant des techniques d’IRM classiques. La méthode utilise une injection de sucre ordinaire et pourrait offrir une alternative sûre et peu coûteuse aux méthodes existantes pour le dépistage des tumeurs qui nécessitent l’injection de substances radioactives « . Le professeur Mark Lythgoe, directeur du CABI et auteur principal de l’étude, a déclaré : « Nous pouvons détecter le cancer en utilisant la même quantité de sucre que dans la moitié d’une barre chocolatée de taille standard. Notre recherche révèle une méthode utile et rentable pour obtenir des images de cancers en utilisant l’IRM – une technologie d’imagerie standard disponible dans de nombreux grands hôpitaux «

.Il poursuivit : « A l’avenir, les patients pourraient subir des examens dans des hôpitaux locaux, plutôt que d’être renvoyés vers les centres médicaux spécialisés. » L’étude a été publiée dans la revue Nature Medicine et des essais sont actuellement menés pour détecter le glucose dans les cancers humains.

Selon le professeur Xavier Golay de l’UCL, un autre auteur principal de l’étude :

« Notre recherche interdisciplinaire pourrait permettre à des groupes de patients vulnérables, comme les femmes enceintes et les jeunes enfants, d’être analysés plus souvent, sans les risques associés à une dose de rayonnement. » Le Dr. Walker-Samuel a ajouté : « Nous avons développé une nouvelle technique d’imagerie ultramoderne pour visualiser et cartographier l’emplacement des tumeurs qui, nous l’espérons, nous permettra d’évaluer l’efficacité de nouveaux traitements contre le cancer. »

La captation du glucose varie au sein des tumeurs, comme l’a démontré une nouvelle technique mise au point par des scientifiques de l’UCL. Les régions « chaudes » sur les bords de la tumeur montrent une absorption accrue par rapport aux régions centrales « froides », ce qui pourrait servir dans le futur à déterminer les meilleurs traitements selon les patients.

Ces travaux ont été financés par des fonds publics et par des dons du National Institute for Health Research, de l’University College London Hospitals Biomedical Research Centre, de Cancer Research UK, du Engineering and Physical Sciences Research Council (EPSRC) et de la British Heart Foundation (BHF).

Notes pour les éditeurs :

1. Les membres des médias qui souhaitent plus d’informations, ou interviewer les chercheurs cités, peuvent contacter David Weston [voir la source].

2. Des images en haute résolution sont disponibles à UCL Media Relations. Veuillez mentionner l’UCL si vous les utilisez.

3. L’article : « Imaging glucose uptake and metabolism in tumors » a été publié en ligne avant sa parution dans Nature Medicine, le 7 juillet 2013.

4. Le Centre UCL pour l’Imagerie Médicale Avancée est un nouveau centre de recherche multidisciplinaire d’imagerie expérimentale. Le Centre est construit autour de différents groupes de l’UCL et associe des technologies d’imagerie de l’UCL dans le cadre d’applications spécifiques en sciences médicales. Le Dr. Simon Walker-Samuel et le professeur Mark Lythgoe sont affiliés au Département de Médecine de l’UCL. Le professeur Xavier Golay est affilié à l’Institut de Neurologie de l’UCL.

Via sott.net

Et pour rester dans le domaine de cette maladie, un autre article a été relayé par le site Sott.net sur le cancer et la cigarette, cela risque d’en intéresser plus d’un…

Il est indiqué partout, sans exception, que le tabac provoque près de 90% des cancers du poumon chez les hommes et qu’il survient après environ 30 ans de consommation. Ces chiffres sont, paraît-il, validés par des centaines d’études scientifiques incontestables. Afin de diminuer l’incidence de ce cancer très dangereux, sachant qu’il n’a pas été trouvé de remède efficace pour le guérir, la solution la plus efficace ne peut être que de réduire le nombre de fumeurs dans la population.

Une baisse du nombre de fumeurs devrait entraîner automatiquement une baisse des cancers du poumon 30 ans après.

Qu’en est-il exactement ?

Le premier élément important à connaître est la proportion de fumeurs depuis 90 ans.

Le pourcentage de fumeurs a été maximum entre 1920 et 1950, soit pendant 30 ans. Largement plus de 70% des hommes fumaient régulièrement à cette époque.

Il est utile de rappeler que, depuis la première guerre mondiale jusqu’en 1972, l’armée fournissait gratuitement à tous ses personnels, dont ceux qui faisaient leur service militaire, des cigarettes de troupes, ainsi que des paquets de tabac leur permettant de fumer un équivalent de 20 cigarettes par jour. Ce service militaire était obligatoire, et au minimum d’un an. Pendant toute cette période, fumer était la norme. Le non-fumeur était l’exception et très souvent stigmatisé comme l’a très bien rappelé Martine Perez dans son livre.

Jusqu’en 1970, les fumeurs fumaient des cigarettes avec des taux impressionnants de goudrons, nicotine et monoxyde de carbone. A titre d’exemple, fumer une gauloise bleue sans filtre des années 50 provoquait 35 mg de goudrons annoncés comme cancérigènes, soit 10 fois plus que les cigarettes actuelles.

Lire la suite sur Sott.net

34 commentaires

  • Natacha Natacha

    Ben oui, quand on dit que le sucre est un vrai poison !
    Maintenant on a mieux que les cigarettes pour tapisser les poumons !

  • Oliv

    Ouai c’est cela, mangeons moins de sucre et le cancer disparaitra…
    Comme si le sucre était cause de cancer.
    Une vache bouffe de l’herbe et bien évidement l’herbe est la cause des vaches…
    C’est pas cool de relayer ce genre d’info.
    Faudrait s’interroger sur les causes des cancers et non pas « ce qu’ils bouffent ». C’est débile.

    • Natacha Natacha

      Le mauvais sucre alimente les tumeurs, le supprimer n’élimine pas les causes.

    • Mundus Mundus

      Le sucre n’est pas la cause du cancer, il est un des nombreux facteurs agravant du cancer comme le dit si bien feu David Servan-Schreiber dans son livre  » »Anticancer : Prévenir et lutter grâce à nos défenses naturelles »’: Le sucre est le carburant des cellules cancéreuses.

      Si je devais résumer son livre en quelques mots :  »’Il vaut mieux prévenir que guérir mais comment être en bonne santé dans une planète malade. » » Pour avoir la réponse il faudra son bouquin! J’y est bcp appris pas seulement sur le cancer mais aussi sur les responsables de la polution de la Terre. Un jour si vous voulez je pourrais vous faire un résumé de ce que j’ai compris de ce bouquin sur le mal qui ronge la terre et l’homme actuellement.

      Oui! le sucre est indirectement cancérigène, d’ailleurs c’est pour ça que Big industry allié à Big Pharma en mettent partout du sucre même là où on ne soupçonnerait jamais.

      • Oliv

        N’hésites pas à nous faire un petit résumé, cela en intéresse surement plus d’un.

        Si le sucre favorise le cancer, il n’en est pas, à mon intuition, la cause. Il me semble alors plus important de cibler la ou les causes.
        Mais il me semble encore plus important d’essayer de concevoir « la maladie » comme un message, une forme de communication entre l’âme et le corps.
        Il me semble important d’ouvrir notre conscience à une forme de communication spirituelle et non à une causalité matérielle.

      • Chegoku Chegoku

        Moi, y’à un truc qui m’échappe!

        Le glucose (sucre ça veut rien dire) est le carburant primaire des cellules saines et malsaines de facto.
        Quand l’alimentation ne pourvoie pas en sucre, le métabolisme corporel génère son propre glucose à partir des matières grasses et des protéines.
        Vous avez d’ailleurs une charge quasi constante (pour les non diabétiques) de glucose dans le sang qu’on appelle la glycémie.
        Mais le carburant cellulaire reste donc le même à la différence qu’il est apporté par la nouriture directement ou par l’organisme.
        Sans oses, le corps meurt! Point barre.

        J’ai donc du mal à comprendre en quoi éliminer le sucre dans l’alimentation l’éliminerait dans le métabolisme.

      • Chegoku Chegoku

        D’ailleurs l’article ne parle en rien de ça mais d’une nouvelle technique d’analyse moins contaminante (et sans doute moins chère).

      • Librevoix33

        Le cerveau a besoin de sucre pour bien fonctionner et comme tu le dis, si le stock de glucose est inexistant, comme on le voit en période de jeune, le corps fabrique un « sucre » de substitution à partir de la graisse et des protéines. Le problème n’est pas de douter de la nécessité du sucre mais de son omniprésence dans la nourriture, qui développe une accoutumance, et qui en excès favorisent un développement plus important et plus rapide des cellules cancéreuses. Tout est bon dans la nature mais quand l’homme y met sa patte plus rien ne conserve de proportion naturelle !! Si le corps consomme ce qui lui faut en sucre sans excès que reste t-il aux cellules cancéreuses à se mettre sous la dent ? Tout est question d’équilibre je pense ….

  • Fenrir

    Pourquoi croyez-vous qu’ils détruisent les abeilles ? ….

  • vanvoght

    le tabac a toujours été  » l’excuse  » pour couvrir les problèmes de l’amiante , des retombées des 2000 bombes nucléaire qui ont pétées dans ce monde , de la pollution etc . d’autan plus qu’aucunes preuve  » officiels  » prouve que le tabac provoque le cancer du poumon . quant aux problèmes cardio vasculaire j’en connais quelque chose ; j’ais le même problème que la mère d’un copain qui viens de se faire opérer . pontage d’une arthere lombaire très difficile d’accès . le problème c’est qu’elle ….. elle n’as jamais fumer de sa vie ; moi ont m’as dit FAUT ABSOLUMENT ARRÊTER LA CLOP . ha , ça les arrange bien de tomber sur un fumeur . ça leur évite de chercher plus loin .

    • criminalita

      Mon oncle c’est mis à fumer 3 paquets de Marlb…par jour après une année son poumon droit était foutu, il respirait avec un seul poumon et avec le temps l’oxygène était nécessaire. Donc depuis son divorce à 60 ans il a retrouvé une compagne et sortait danser comme un fou. Il n’a jamais dévellopé de cancer et est mort que vers 82 ans, il habitait Castelnaudary et réparait des avions.

  • Kiline Kiline

    Tout ça est évident, et une TAXE DE PLUS …UNE!! Qui qu’en veut des coups de poing dans les yeux??!!

    Ya bon le sus-sucre dans la popoche de l’état!

  • fanettedeslandes fanettedeslandes

    en faisant une recherche sur l’argent colloïdal, je suis tombée sur ce site marchand qui a une rubrique Dossiers… très intéressante!
    http://www.silver47.eu/dangersucre.html
    http://www.silver47.eu/acidesbases.html
    http://www.silver47.eu/metaux.html
    Vous constaterez que tout est vraiment lié! l’empoisonnement systématique est planétaire, le voilà, le programme de dépopulation entre autre! on ne cesse de répéter que cette putain de guerre est silencieuse, sournoise! Vous ne croyez tout de même pas que les zélites mangent des lasagnes Findus, des saucissons Justin Bridou, boivent du Coca et sucent des Tagadas, NON MAIS! Toute la merde,on la donne aux cochons! Et nous sommes leur cochon! c’est ça que vous voulez? Etre traité comme des porcs! Réveillez-vous!

  • fanettedeslandes fanettedeslandes

    salut les gars! et bisous à vous deux!

  • Titi

    Les cellules cancereuses se nourrissent de sucre, le scoop du siècle. J’en ai un autre : TOUTES les cellules se nourrissent de sucre puisque le sucre est le carburant de la cellule sans quoi nous ne pourrions vivre. Les cellules cancereuses ne sont que des cellules intoxiquées. Supprimer le sucre n’est pas la solution. Décongestionner en supprimant toute la malbouffe (céréales, viandes, lait et toutes les merdes industrielles) oui.