Fed: des traders ont eu en avance l’information financière la plus attendue de l’année …

Et la cagnotte en a profité en conséquence…. C’est délirant!!………

FED – Sept millisecondes. C’est le temps qui a été volé à la Réserve fédérale (Fed) lors de son annonce capitale du 18 septembre. Quelques instants avant qu’elle surprenne les marchés en maintenant sa politique monétaire, la banque centrale américaine a subi une fuite de cette donnée importantissime. Des activités de trading ont effectivement été relevées trop tôt à Chicago pour que l’information n’ait eu le temps d’arriver dans un délai légal.

On s’explique. Il faut sept millisecondes pour qu’une information transite entre Washington, siège de la Fed, et la ville de Chicago. On estime qu’à chaque centaine de miles (160 kilomètres) de distance d’un lieu, 1 millième de seconde est nécessaire pour qu’une information arrive à bon port. Sauf que des ordres boursiers en réaction à la décision de la Fed ont été passés plus tôt à Chicago qu’à New York, pourtant moins lointaine de Washington (328 km contre 956 km).  

Dans un cas comme celui-ci, il n’y a pas d’humain qui presse un bouton à la réaction d’un événement financier. Des machines sont conçues pour avoir un comportement automatique à chaque situation donnée. Une poignée de millisecondes sont nécessaires pour passer des ordres sur les marchés: on appelle ça le trading à haute fréquence (HFT, pour high frequency trading) ou trading algorithmique (algotrading). Ainsi, les ordinateurs de toutes les Bourses du monde ont eu une réaction automatique après l’annonce de Fed, mais dans un timing proportionnel à leur distance de Washington, source de l’information.Toutes, sauf quelques petits malins à Chicago.

Selon la chaîne financière CNBC qui cite le cabinet d’études Nanex, les traders de New York auraient dû en principe avoir une avance de l’ordre de cinq millisecondes sur ceux de Chicago pour toute information en provenance de Washington. Pour Eric Hunsader, directeur de ce cabinet basé à Chicago, il y a eu pour 800 millions de dollars d’échanges négociés trop tôt. Ces derniers portaient essentiellement sur des métaux précieux, dont l’or, qui a subi une variation de 4% après les annonces de la Réserve fédérale.

Le protocole extrêmement précis destiné à la presse…..

[…]

Lire la suite

Auteur Grégory Raymond publié par .huffingtonpost.fr

Lire aussi:

» L’annonce de la Fed a surpris les experts: la crise n’est pas finie
» Pourquoi les USA sont en excédent alors qu’ils étaient en faillite en février
» Pourquoi les marchés flambent alors que l’économie plonge

12 commentaires