« Ce n’est pas le gouvernement Assad qui a utilisé le gaz sarin »

Hier, deux otages des rebelles de l’armée syrienne libre ont été libérés. Un journaliste italien et un enseignant belge ont donc retrouvé la liberté. Pour l’enseignant belge (Pierre Piccinin da Prata), ce n’est pas le gouvernement Assad qui a utilisé le gaz sarin mais les rebelles eux-même, ce qui vient confirmer les précédents articles sur le sujet.

Surprise, même TF1 en a parlé, en ajoutant tout de même qu’une telle déclaration était invérifiable.

Autre information, 4 djihadistes français soupçonnés de vouloir rejoindre les rebelles syriens ont été arrêté, une information dangereuse sans les explications qui vont avec puisque certains vont comprendre « djihadistes=musulmans », et vu qu’il n’y a qu’un seul Islam dans le pays puisque nous avons l’Islam de France, alors ce sont encore des musulmans qui font polémiques, et de ce fait: musulmans=danger.

Il ne faut quand même pas oublier que ces rebelles sont des radicaux financés par des wahabbites, branche radicale du sunnisme et proche du salafisme. Il n’y a pas de problèmes réels entre les sunites qui sont majoritaires en Syrie et Al Assad qui lui est chiite, il y en a par contre entre les wahabbites qui considèrent que leur vision de la religion doit s’étendre et remplacer l’Islam trop tolérant dans les autres pays comme en Syrie, Libye, etc… Des amalgames sont entretenus en France avec les risques que cela comporte, et pour être clair dans mes explications, je vous remet un extrait de ce sujet que j’avais écrit:

Il n’y a qu’un seul Islam

C’est la manière dont les choses nous sont présentées: il n’y a qu’un seul Islam, un seul livre, une seule religion, il suffit de regarder la télévision pour s’en rendre compte, ceci impliquant que la religion du prophète est autant un problème qu’une réelle chance pour notre société, c’est la même que cela soit pour le simple croyant qui pratique tranquillement chez lui comme pour le terroriste capable des pires horreurs.

Il y a malgré tout un souci dans l’équation: donc suivant les médias, les politiques, les penseurs et autres fortiches du neurone, en France, il y a l’Islam et les musulmans, et cela s’arrête là! Un seul Islam, une seule religion, un seul livre! C’est le même Islam qui se veut tolérant et qui voit ses infidèles se faire lapider, toujours lui qui se veut pacifique et qui ne tolère aucun mécréant appelant même à tuer ceux-ci, indubitablement le même qui prône la générosité et appelle au jihad. Suivant le regard que l’on nous propose sur le sujet, nous devons soit avoir peur, soit être très tolérants et tout accepter, nous sommes pris dans un étau qui ne nous incite que peu à aller plus loin sans chercher par soi-même.

Je vous propose d’ailleurs un petit débat télévisé avec David Pujadas et Hassen Chalghoumi chez Ruquier, et bien sur, nous retrouvons principalement ici tout ce qui a été dit jusqu’à présent: un seul Islam avec ses musulmans:

S’il n’y a qu’une seule religion du prophète, il y a par contre deux grandes catégories de musulmans: les musulmans et les islamistes, sachant que si les premiers sont représentés en France, les seconds ne le sont pas, ils sévissent actuellement entre autres endroits dans le nord du Mali. Officiellement, tous dans mis dans le même sac religieux, tous se réclament du Coran, et bien sur, ce n’est pas cela qui va aider à comprendre si les peurs des islamophobes sont justifiées ou non, si une « islamisation de l’Europe » est à craindre ou non, et encore moins le fait de savoir si nous devons accepter celle-ci.

Seulement, cette vision de l’Islam me dérange, même si je le reconnais, c’est une religion que je ne connais au final que très peu, je connais moi-même des musulmans qui ne correspondent pas à l’image que je peux voir sur internet ou à la télévision, ils ne sont pas moins musulmans pour autant, mais ils ne semblent pas sortir du même sac…

Plusieurs Islam pour une seule religion

En fait, il est faux de dire qu’il n’y a qu’un seul Islam même si pour tous le livre est identique, cela reviendrait à dire qu’il n’y a qu’un seul type de chrétiens alors que nous savons bien qu’il n’y a que peu de rapport entre les mormons et les catholiques, entre les témoins de Jéhovah et les catholiques intégristes. La chrétienté à ses imbéciles et ses sectes, ses fidèles et ses extrémistes. Cela reviendrait tout autant à faire un amalgame avec les juifs se réclamant de la Thora et ceux qui ne jurent que par le Talmud, il n’y a que peu de points communs entre les deux. Comme pour chaque religion, une multitude de courants de pensée sont apparus, et l’Islam n’échappe pas à la règle, nous pouvons donc y trouver:

  • le sunnisme
  • le kharidjisme
  • le chiisme
  • le salafisme
  • les frères musulmans
  • le soufisme
  • La Nation of Islam américaine

Et nous n’avons là que les principales théologies de l’Islam, les plus connues et donc les plus influentes. Pourtant, aucune ne se ressemble vraiment. Cela implique qu’il n’y a pas UN Islam mais plusieurs, et que de ce fait, nous sommes volontairement (ou non) trompés lorsqu’on nous parle de l’Islam en général, les pratiquants n’étant pas tous les mêmes, et leur vision de la France, de la démocratie comme de la laïcité ne pouvant du coup, être les mêmes.

Me voilà donc du coup un peu plus proche de la réalité, et également plus en mesure de comprendre ce qui différencie certains des musulmans que je côtoie avec d’autres que je peux croiser ou voir à travers les médias. Ils n’ont pas la même approche de la religion, et de ce fait, une approche complètement différentes de notre société.

Sur un plateau de télévision, il y a eut une intervention très intéressante d’Abd Al Malik au sujet de l’Islam en France puisque comme il le dit lui-même: « un arbre qui tombe fait plus de bruit qu’une forêt qui pousse« .

Pourquoi alors a-t-on tendance à entendre autant cet « arbre qui tombe » et qui souhaite s’imposer plutôt que la grande majorité de « la forêt qui pousse »? Pourquoi médias comme politiques ne différencient-ils pas les différents courants de l’Islam sachant que tous n’ont pas les même intérêts ni la même vision de la société dans laquelle ils aimeraient vivre? Un amalgame est volontairement entretenu, les explications officielles sont rares voire inexistantes, et les raisons en sont multiples.

Article complet sur le blog

Les amalgames favorisent la montée des tensions, et si un jour cela doit « exploser » en France, sachons reconnaître les responsables, ne vous faites pas avoir non plus…

 

23 commentaires