5 bonnes raisons de manger des insectes

C’est le débat peu ragoutant mais néanmoins utile qui manquait sur le blog! Quelle que soit la raison qui puisse mener à un manque de nourriture dans les mois/années à venir, le risque est là et il doit être pris en compte. Maintenant, à savoir si nous serons prêts à une telle alternative ou non… L’avenir nous le dira! Car reconnaissons-le, ne faisant pas partie de nos habitudes alimentaires, un steak de moucherons ou des grillades de sauterelles ne sont pas des plus ragoutants…

Des insectes dans nos assiettes ? L’idée peut effrayer certains. Criquets et autres sauterelles feront pourtant sans doute partie de nos repas dans les années à venir. Contrairement aux idées reçues, en plus d’être savoureuses, ces jolies petites bêtes ne manquent pas d’atouts sur le plan environnemental, économique mais aussi en matière de santé humaine. Expert à la FAO, Paul Vantomme décrypte pour Courant Positif 5 bonnes raisons de manger des insectes.

Manger-des-insectes

Les insectes complètent les régimes alimentaires d’environ 2 milliards de personnes dans le monde, principalement en Asie, Afrique et Amérique latine. Ils font partie de l’alimentation humaine depuis l’Homo Sapiens. D’ici 2030, plus de 9 milliards de personnes devront être nourries, tout comme les milliards d’animaux élevés par l’homme pour son alimentation. Une des nombreuses façons de répondre au défi de la sécurité alimentaire humaine et animale est d’envisager l’élevage d’insectes. L’utilisation d’insectes dans l’alimentation humaine et animale présente de nombreux avantages.

1)  Manger des insectes est bon pour la santé

Si la valeur nutritionnelle des insectes dépend de leur stade de vie, de leur habitat et de leur alimentation, il est largement admis que les insectes fournissent des protéines et des nutriments de haute qualité. Ils sont riches en fibres et en oligo-éléments tels que le cuivre, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, ou encore le sélénium et le zinc.

C’est peu dire ! Egalement riches en acides gras, la plupart des espèces d’insectes représentent de précieux compléments alimentaires notamment pour les enfants sous-alimentés. Les insectes affichent en outre un faible risque de transmission de maladies zoonotiques (maladies transmises des animaux aux humains) comme la grippe aviaire ou la maladie de la vache folle.

2)  L’élevage d’insectes est aussi bon la planète

Le taux de conversion alimentaire représente la quantité de nourriture requise pour produire une augmentation de poids de 1 kg. Chez les insectes, ce taux est extrêmement efficace. En moyenne, 2 kg d’aliments sont nécessaires pour produire 1 kg d’insectes, tandis que les bovins exigent 8 kg d’aliments pour produire 1 kg de viande. Par ailleurs ce fameux taux varie en fonction de l’espèce et des techniques de production utilisées. Toutefois la production de gaz à effet de serre par la plupart des insectes est susceptible d’être inférieure à celle de l’élevage conventionnel de bétail (excepté les termites). A titre d’exemple, les porcs produisent entre 10 à 100 fois plus de gaz à effet de serre par kilogramme comparé à l’élevage des criquets. Enfin, les insectes demandent beaucoup moins d’eau que l’élevage de bétail conventionnel (porcs, bovins…).

3)  Les insectes favorisent le développement économique

Peu coûteux et faciles à réaliser, la collecte à l’état naturel comme l’élevage d’insectes peuvent offrir d’importantes stratégies de diversification des moyens de subsistance pour les personnes pauvres dans les pays en développement. Ils constituent également des opportunités de revenus supplémentaires pour les exploitants agricoles de toute tailles issus des pays émergents et développés. De plus, les insectes peuvent être transformés pour l’alimentation humaine et animale de manière relativement simple. Certaines espèces peuvent même être consommées entières. Et comme les opportunités ne manquent pas, les insectes peuvent encore être transformés en pâtes ou broyés en farine, et leurs protéines peuvent être extraites.

4)  Leur production est socialement plus équitable

Contrairement aux bovins, l’élevage d’insectes ne requiert pas l’utilisation ou la possession de terres ni d’investissements de démarrage importants. Et étant donné que cet élevage peut aussi se faire dans des zones urbaines et à très faible coût de production, un grand nombre de personnes modestes peuvent s’initier et participer à la production d’insectes. Ce, à la fois pour leur propre subsistance mais aussi pour alimenter les filières agro-alimentaires, y compris pour fournir une base alimentaire aux élevages de poissons et poulets.

5)  L’élevage d’insectes ne phagocyte pas les graines utiles à la nutrition humaine

Dernier atout et non des moindres, l’un des grands avantages de l’élevage d’insectes est que ces derniers peuvent se nourrir de déchets organiques, de compost et de lisier. Autrement dit leur élevage ne requiert pas l’utilisation de graines comme le soja, le maïs ou le blé très largement utilisées dans l’élevage des poulets, porcs ou bovins. En conséquence, opter pour l’élevage et la consommation d’insectes, permet aussi d’orienter ces graines vers l’alimentation humaine plutôt que de les voir utilisées en faveur de l’élevage d’animaux.

Paul Vantomme – Expert au département des forêts de la FAO

Plus d’informations sur le sujet sont disponibles dans ce rapport (en anglais).

Source :  Courant positif via actuwiki

39 commentaires

  • odin29

    Les insectes…ça pourrait résoudre la faim en certaines contrées c’est une évidence.
    En plus c’est facile à élever…
    Et puis à la mode de chez nous ( gastronomie oblige ) ça doit pas être mauvais.
    vous imaginez, les moutons… des sauterelles sautées sauce grand veneur, aux morilles? Des vers de terre émincés à l’Auvergnate? Un gratin d’asticots relevé à la ciboulette, façon dauphinoise,? Oui oui suffit d’un peu de savoir faire et on se régalerait. Pour pas cher.
    Je suis très sérieux les mecs…très sérieux.

    • walter kurtz walter kurtz

      Puis pourquoi pas manger de la terre ….tout vient de là non ???

    • mani mani

      Ayant officié pendant plusieurs années dans les métiers de bouche, oui tout est possible comme préparations culinaire.. :) :) il suffit juste d’un peu d’imagination.

      Des sauterelles sautées au miel et aux amandes .. .

    • mani mani

      Ayant officié pendant plusieurs années dans les métiers de bouche, oui tout est possible comme préparations culinaire.. :) :) il suffit juste d’un peu d’imagination et de temps.

  • mani mani

    Salut Benji ;)

    Pourquoi pas, ayant déjà gouté du grillons il y a quelque temps.

    A quand les êtres « totalement »(**) énergivore héhé…? ainsi plus besoin de manger une vie (quelque soit son règne animal végétal etc).

    (** il en existe déjà beaucoup qui le sont à moitié, j’en fait partie et j’atteste :) )

  • Natacha Natacha

    Je choisirai la nourriture pranique.
    Mais végétarien, on se sent déjà bien !

    • odin29

      Manger des végétaux?… Quelle horreur!!!
      Quand on arrache une salade elle hurle de douleur( mis en évidence par des chercheurs russes) mais elle ne meurt pas tout de suite, non,la pauvre… elle ne meurt vraiment que quand on la mange…encore vivante, après l’avoir fait mariner dans la vinaigrette.
      Je ne peux cautionner ce genre d’alimentation teintée de sadisme. Désolé.

      • Natacha Natacha

        Acerbe ?
        Ou peut-être peux-tu nous apprendre à vivre de prana ? :)

      • odin29

        Natacha. Sauf votre respect pour se nourrir de prâna il faut, comment dites-vous déja… Ah oui! Etre transcendé!
        L’êtes-vous?
        Puis-je l’être?
        Moi j’ose pas franchir le pas…j’hésite encore…j’sais pas, faut être gonflé quand même!…
        Voui, voui, les particules élémentaires devraient suffire mais, serait-ce bien raisonnable?
        M’enfin… si on m’donne un bon tuyau pour accéder à cette perfection je suis preneur, bien entendu.
        Bien à vous Natacha…

      • mani mani

        Corps Âme Esprit, Développement Intérieur.., Amour, Intention Visualisation Volonté, Chakras majeur et secondaire, énergies Ciel, énergies Terre.

        En toute inconscience (pour la majorité des êtres), par le biais de tes chakra majeur, l’être que tu es « corps et âme » s’alimente aussi en énergie Ciel Terre en un certain pourcentage, et ce pourcentage peu augmenter, en faite tout est question de Conscience, de Discipline, de Volonté et d’Humilité.

        Mais il ne faut pas oublier qu’un morceau de toi est physique, et que celui-ci à des besoins qui ne peuvent pas être coupé du jour au lendemain, ils peuvent être réduit pour certains, mais il faut respecter un certain équilibre malgrer tout pour l’instant, car ce n’est pas pour rien que tu es aussi un corps charnel dans un monde dense.

      • mani mani

        Cela parle..? car sans tergiverser, une réponse vient d’être fourni… :)

      • odin29

        Mani, oui j’entends bien le message mais moi j’en ai marre d’assassiner des salades, des poireaux et des choux pour me nourrir.
        J’ai honte, je me restreins un max.. et le résultat c’est que ma vue se brouille, mes mains tremblent, je n’ai plus de force.
        A ce rythme tiendrai-je encore longtemps?
        Je sais, il y a la solution du prâna… mais le mérite-je?
        Puis-je encore me transcender??? A mon age???La question me taraude…

      • mani mani

        hahaha à ton age…, Fripon va… :) celui-ci importe peu dans le fait de prendre conscience des tes centres d’énergies

        (qui ne sont pas que cela d’ailleurs, car ils sont aussi des parties de consciences autres que celles de ton corps physique)

        et en apprenant à en comprendre leur mécanisme et rouages, tu peu le faire, tout est question d’Intention et de Volonté.., volonté pour soutenir l’Intention dans le temps.

        Et pour ce qui est d’apprendre, l’age importe peu aussi.., alors ne te réfugie pas derrière ce prétexte :)

        Quand au fait de le mériter héhéhé, toi seul peu décider si tu mérite d’en comprendre plus sur toi.., ou non.

        Tu es ton propre geôlier comme ton propre libérateur, et l’age importe peu en cette état de fait, tout est question de Conscience de Choix et de Volonté.

        Nous somme aussi un corps physique, et ce corps véhicule nous devons le respecter, en prendre soin et le nourrir « aussi » avec des aliments dense..,

        tu ne peu continuer à te faire autant souffrance, il te faut penser la nourriture différemment, sinon tu finiras sous perfusion alité à l’hôpital ou en cas extrem, par en crever,

        pourquoi n’aborde tu pas la nourriture (quelque soit sa forme) comme les amérindiens…?, cela t’aiderai comme façon de penser et comme façon de percevoir.

      • mani mani

        car ce nourrir fait aussi partie du cycle de la vie, tout comme la mort du corps fait partie du cycle de la vie,

        l’âme continue de vivre alors que le corps meure, et bien souvent celui-ci part en terre et participe au cycle de la vie microcosmique « propre à cette densité matériel.. ».

        Notre corps physique est une entité dense, et celle-ci
        (du moins pour l’instant) ne peu se nourrir totalement d’énergie non densifié.., alors certes toute formes de nourriture en ce monde est vivante (minéral animal végétal etc), et il nous faut avoir un état d’être respectueux envers celles-ci car leur vie nous permet de maintenir notre corps physique en vie, tel est notre devoir..,

        alors pour ce faire j’ai opté pour l’état d’esprit amérindien, car celui-ci est épris de respect et d’humilité.., et je mélange les deux, énergies et nourriture dense, avec respect et humilité, car je sait qu’un jour ou une nuit, mon corps physique ira nourrir aussi d’autre vies.

        Tout n’est que question de conscience et de choix en face à face avec toi même, mais tu ne dois pas te placer en des état pareille de mal être physique.

        Si tu respecte la vie végétal et animal, alors respecte la vie du corps que tu es aussi et adopte la pensée amérindienne, tu souffriras moins de manger la vie qui participe à ta vie corporelle, et marie les deux (énergie et nourriture dense) ainsi faite est la vie en cette densité matériel, pour l’instant.

      • mani mani

        tu signale ceci… :

        « ’ai honte, je me restreins un max.. et le résultat c’est que ma vue se brouille, mes mains tremblent, je n’ai plus de force… ».

        Voila pourquoi il t’est signalé ceci… :

        Il ne faut pas oublier qu’un morceau de toi est physique, et que celui-ci à des besoins qui ne peuvent pas être coupé du jour au lendemain, ils peuvent être réduit pour certains, mais « il faut respecter un certain équilibre malgrer tout pour l’instant », car ce n’est pas pour rien que tu es aussi un corps charnel dans un monde dense.

        En faisant l’acte de te restreindre un max, tu crée des carences en ton corps physique, et celles-ci te le fond sentir par les symptômes que tu décris.

        Équilibre, tel est le verbe d’ordre, trouve le juste milieux en ton alimentation car si tu respecte la vie tu respecte aussi la vie que tu incarne, tel est aussi ton devoir en cette incarnation que constitue ton corps charnel, l’ami papi vieux héhé :).

        Mais au vue de ton age avancé (physique ou mental..?),

        t’accordera tu cette dernière volonté, ou cela sera il trop difficile de franchir tes propre limitations de pensées…?,

        toi seul pourra le savoir et l’accomplir, mais cela va de soit que tu pourras toujours compter sur celui qui te fait présentement face pour te soutenir, si le cœur t’en dit.

        Mani… :) :) :)

      • mani mani

        quand il est signalé ceci… :

        « Notre corps physique est une entité dense, et celle-ci
        (du moins pour l’instant) ne peu se nourrir totalement d’énergie non densifié.. ».

        Tout est question de mode de vie globale (intérieur/extérieur), il est certain(es) rare êtres qui y arrivent, mais cela ce fait quand même super super rare à trouver, car généralement ne faisant pas parler d’eux et étant en mode Hermite .

        Et puis tu ne va pas demander à un maçon « de manger que » du prana, alors qu’il va devoir par la suite accomplir des travaux de forces physique…, quoi que le prana consciemment insufflé en lui, l’aiderai en son office :) :)

        mais bon, tout est question d’équilibre la aussi entre la nourriture matière et subtil.. ;)

      • Fenrir

        Vive le prana bindu !
        Cela me laisse plus de steack cuit au beurre avec des frites et un coup de rouge pour faire passer.
        Puisque personne n’en veut, je me ressers deux fois.
        En prîme, on vient de me donner du fromage de chêvre maison, génial !
        Merci Les Copains !
        Le Monde est bien fait.
        Dieu (pour ceux qui y croient) a bien fait les choses.
        Aux riches, il a donné la nourriture.
        Et aux pauvres, il a donné l’appétit.
        ;0D

      • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

        la plupart du temps quand je coupe une salade dans mon jardin , elle fini par repoussé(et monté en graine directement) donc la soit disante étude que l’on entend parlé ici ou là principalement pour se foutre de la gueule des vegetivor c’est de la foutaise pur.

      • rudolphe vandenberg rudolphe vandenberg

        ET JAMAIS JE BOUFFERAIS D INSECTE!!! je suis pas un lezard merde koi!!

  • chamalo

    Au rythme où va le monde,ce serait plutôt les insectes qui vont nous bouffer,
    Quand on sera tous mort !

    • Natacha Natacha

      Ah, ce ne sont plus les vers ? :)

      • Fenrir

        Juste retour des choses…
        Nous nous nourrissons des produits vivants de cette terre.
        Végétaux ou animaux.
        Il est normal de rendre à la Terre ce que nous lui prenons.
        Pour ma part, je souhaiterai être enterré sous un jeune pommier…
        Le plus marrant, c’est qu’actuellement c’est interdit par la réglementation…

  • odin29

    Bon, les moutons, j’va m’chécou…suis fatigué. A demain peut-être et faites de beaux rêves.

  • Maverick Maverick

    Gimini Cricket a du souci à se faire :-)

  • kumnye

    bonjour les montons noirs dites vous pensez que c est sérieux cette histoire d insectes, regardez de pres la tronche que ca a, ca n a rien de mangeable, je pense ca risque d etre la source de nouvelles maladies qu on a pas encore inventé (merci les profits de la sainte inquisition de la medecine moderne) l energie du prana ou comment vous voulez l appeler exist bien il faut redecouvrir le pouvoir de l atome que la science ne veux plus nous rappeler(a si seulement c était ds les livres d école) et surtout arreter ces couleuvres qu on essaye de nous faire avaler beuuuurk uuuuurgh on pardon dsl c trop pour moi la…

    • Fenrir

      Euh kumnye, t’as jamais mangé de crevettes, d’huitres, des moules, des cagouilles ?????
      Si t’aimes pas, tant mieux.
      Ca nous en laissera plus pour se taper la cloche.
      Miam !

      • kumnye

        quel égoisme, garde tout pour toi tout est empoisonné de toute facon, l eau les poissons la viandes le mac do le coca mange ta ration de fluor mon petit ca va te calmer …

      • Fenrir

        AH AH AH !!!
        Je ne suis pas égoïste, le « nous » que j’ai utilisé tendrait à le prouver.
        Autrement, il faudra que tu apprennes à mieux me connaître, ainsi que mon mode d’alimentation avant de te permettre de généraliser ainsi.
        MDR !
        Merci tu m’auras bien fait rire.
        Bisous

  • kumnye

    ps pour ceux qui crois a la reincarnation tous les animaux ont une ame (anima mundi) qui est conscience et pas encore intelligence faut po les manger sauf si il y a rituel en vue d une évolution au plan astrale et la pour nous humains je vois pas ou est l évolution a manger des insects alors que la terre a de quoi nourrir tout le monde, si les gens accepter deja le fait d harmoniser leur vie au lieu d aller a fond dans le mur et de comprendre que l argent sert seulement pour les guerres et qu on peut s en passer. 30 milliards par an pour resoudre la faim ds le monde = 8 jours de dépenses militaro industrielles us a vous de choisir les moutons enragés…

    • Fenrir

      Et sinon, toi, tu manges quoi ?
      Ah ! Et tu ne respires pas non plus pour ne pas rejeter de CO2 ?
      Tu ne fais pas pipi-caca en balançant 9 litres d’eau POTABLE à chaque fois que tu tires la chasse ?
      Expliques nous avant de nous donner des leçons.

      • kumnye

        fenrir c vrai je ne te connais pas et les impressions sont souvent trompeuses evidement il y a trois choses dont nous dependons l air (respirer) l eau (boire) et la terre (manger) la regle 1 si tout le monde doit en profiter c le partage équitable point barre l égalité et l harmonisation et zou fini les problemes

  • rouletabille rouletabille

    C’est mieux de les manger avant qu’ils nous mangent eux .
    Ils deviendront anthropophages en nous bouffant,pauvres bêtes..

  • ciray

    Pourquoi s’emmerder à élever et à bouffer des insectes alors qu’il y a des végétaux exceptionnellement riches en Protèines .
    Ex le  » Fenugrec  » . Il suffit de les cultiver point .