Une pétition pour sauver la Sécu

De toute manière, il est prévu que nous finissions avec une privatisation complète de tout ce qui est soin de santé, tout se passera via les mutuelles, aucune véritable surprise donc…

 Les remboursements liés aux soins courants échoient désormais en partie aux mutuelles et aux assureurs. Certains dénoncent une privatisation de la Sécurité sociale.

Les remboursements liés aux soins courants échoient désormais en partie aux mutuelles et aux assureurs. Certains dénoncent une privatisation de la Sécurité sociale.

C’est une pétition en forme de cri d’alarme que lance le professeur André Grimaldi, diabétologue et farouche défenseur des hôpitaux publics. Signé par pas moins de 140 personnalités de gauche comme de droite (lire page 3), ce texte sobrement intitulé « Pour un débat public sur la santé » vise à provoquer un salutaire débat sur la part respective occupée dans notre système de soins par la Sécu d’un côté — régie selon le principe de solidarité — et de l’autre par les mutuelles et les assureurs, la prise en charge dépendant alors directement du risque assuré.

En toile de fond de la pétition, une crainte : celle d’une privatisation rampante de l’assurance maladie qui, à terme, rembourserait de moins en moins les médicaments, cures thermales, séances de kiné et consultations chez un médecin, bref, tout ce que les signataires appellent les « soins courants ».

Réinventer un système français fragilisé

Certes, le moment choisi pour diffuser cet appel peut de prime abord sembler étrange : l’an dernier, François Hollande a annoncé son intention de généraliser l’accès à une couverture santé complémentaire d’ici à 2017, notamment pour chaque salarié — un nouveau parachute que beaucoup appelaient de leurs vœux. Et, depuis le 1er juillet, le plafond de revenus permettant de bénéficier d’une aide à la complémentaire santé (ACS) a été relevé : 350 000 Français supplémentaires y sont désormais éligibles, une autre avancée de taille.

Mais le diable, estiment en substance les signataires, se niche dans les détails. Non seulement le projet gouvernemental de « complémentaire santé pour tous » reste flou, mais surtout, aucune réflexion digne de ce nom n’a été menée ces dernières années sur l’avenir de notre Sécurité sociale, comme cela s’est fait récemment pour les retraites par exemple. Tout juste chaque déremboursement (médicaments, etc.), mené sous la pression de la disette budgétaire, s’est-il accompagné d’une « incitation » à souscrire une complémentaire santé…

Pour les auteurs de cette pétition, seul un véritable débat public permettra de rassurer les Français sur la pérennité de notre système de soins solidaire, alors que la Sécu rembourse de plus en plus de maladies graves ou chroniques à 100%. Il s’agit d’engager une vraie discussion afin de garantir que la généralisation des complémentaires santé n’est, en rien, le prélude à une vaste opération de torpillage de la Sécu.

Source+Appel: Le Parisien

Merci à Maître Confucius pour l’info, et les liens en rapport qu’ils propose dans le même temps:

4 commentaires

  • Scoob

    ça date de 2011 , faut prendre en compte que depuis le temps les cigarettes et l’alcool ont énormément augmenter et donc plus de tune pour la secu .

    Objet : SECURITE SOCIALE on le croit ou pas!!!!!!!!
    La sécu n’est pas en déficit mais en excédent…. 50 secondes pour comprendre pourquoi. Depuis le temps qu’on bouche le trou de la sécu …..
    Il faut à Evelyne DUBIN, la signataire de ce document une bonne dose de courage pour avoir écrit ce texte en se nommant (voir la fin du texte). A TRANSFERER AUTANT DE FOIS QUE VOUS POUVEZ !!!!!!!
    L’ASSURANCE MALADIE 50 secondes de lecture à couper le souffle. Pour combler le déficit de la sécu, nos chers gouvernants ont trouvé que le mieux, c’était encore de nous faire payer…
    a – Dorénavant, sur une consultation médicale, nous versons 1 euro.
    b – Nous sommes restreints lors de nos arrêts maladie …
    c – Nous devons consulter un généraliste avant
    de voir un spécialiste …
    d – Pour tout traitement de plus de 91 euros, nous en sommes de 18 euros de notre poche.
    e – Taxe de 0,50c sur les boites..
    f – etc…….
    Toutes ces mesures sont destinées à combler le fameux trou qui est à ce jour de 11 milliards.
    Or, savez-vous que :
    1) Une partie des taxes sur le tabac destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 7,8 milliards.
    2) Une partie des taxes sur l’alcool, destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 3,5 milliards.
    3) Une partie des primes d’assurances automobiles destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,6 milliard. 4) La taxe sur les industries polluantes destinée à la Sécu, n’est pas reversée : 1,2 milliard.
    5) La part de TVA destinée à la Sécu n’est pas reversée : 2 milliards.
    6) Retard de paiement à la Sécu pour les contrats aidés : 2,1 milliards.
    7) Retard de paiement par les entreprises : 1,9 milliard.
    En faisant une bête addition, on arrive au chiffre de 20 milliards d’euros.
    Conclusion : si les responsables de la Sécu et nos gouvernants faisaient leur boulot efficacement et honnêtement, si chacune des institutions reversait ce qu’elle doit chaque année, les prétendus 11 milliards de trou seraient aujourd’hui 9 milliards d’excédent !!!!
    Ces chiffres ne sont pas inventés ; vous pouvez les consulter sur le site de la sécu ; ils sont issus du rapport des comptes de la Sécu. Si les pouvoirs publics, qui nous harcèlent au quotidien de messages publicitaires afin de consommer des fruits et légumes, étaient vraiment convaincus qu’il nous faut consommer 5 fruits et légumes par jour pour sauver notre santé et donc l’assurance maladie, ils supprimeraient la TVA sur ces produits ! N’oubliez pas d’avoir une petite pensée sur l’achat, à la hâte, des 90 Millions de doses de Tamiflu par le ministère de la santé publique, quand on sait que la grippe A n’est pas plus mortelle et dangereuse pour vous et moi que la grippe saisonnière classique. Hélas on ne peut en dire autant des dommages collatéraux potentiels qui existent réellement dans les adjuvants que contiennent les vaccins !!! Quel sera le coût de cette opération, que la sécu va supporter une nouvelle fois, lorsque le gouvernement sera décidé à dédramatiser la situation

  • domi26 domi26

    pour le  » SOIT DISANT DEFICITE DE LA SECU  » voici 2 liens

    http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-mythe-du-deficit-de-la-securite-30961

    http://www.balsy.net/pages/LA_SECURITE_SOCIALE_NEST_PAS_EN_DEFICIT_LISEZ-184541.html

    nous sommes des moutons ……… MAIS ENRAGER ………. alors c’est sur que les français endormis par les infos de la TV croient a ce que les jounaleux leurs disent mais ne ce donne pas la peine de faire des recherche sur le net …… ET NOUS PAYONS LES CONNERIES DES GOUVERNEMENTS …….

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    En même temps plus de sécu du tout ne serait pas une fatalité, au contraire ce serait même bon pour nous ; …ça nous obligerait à devenir plus responsable de nous et notre corps, ce que nous avons cruellement besoin quoi ! …le début de la responsabilité de chacun, celle qui doit nous mener vers la prise de conscience générale et la libération.

  • aloamars

    une mutuelle assurance privée coute moins chère (par exemple amariz) avec les même remboursement
    La secu est essentiellement un vol de liberté par l’état pour que les citoyen soient bien ses esclaves:
    la liberté de choisir son assurance suivant ses besoins est interdite et transféré dans une grande irresponsabilité collective qu’est la sécu

    pas étonnant qu’elle a été crée par le régime de Vichy…

    sans la sécu on serait moins pauvre.