Netanyahu veut empêcher la vente de missiles russes à la Syrie

Pas fous les israéliens! On na va quand même pas donner la possibilité au gouvernement syrien les moyens de se défendre alors que tous les « gentils » veulent le remplacer par de vrais démocrates!

© belga.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qui doit se rendre bientôt à Moscou, est « tout à fait déterminé » à tenter d’empêcher la vente de missiles russes à la Syrie, a affirmé dimanche l’un de ses ministres à la radio publique.

La possible fourniture à la Syrie de missiles russes de type S-300 « nous inquiète au plus haut point et le Premier ministre est tout à fait déterminé à ce que ce contrat n’ait pas lieu », a déclaré le ministre de l’Eau et de l’Energie, Sylvan Shalom.

« Une telle fourniture à la Syrie modifierait l’équilibre des forces dans la région et ces armes pourraient tomber dans les mains du Hezbollah » libanais, allié du régime de Bachar al-Assad et de l’Iran, a ajouté M. Shalom.

Si la Syrie obtenait ces missiles, « l’action des pays qui souhaitent un changement en Syrie deviendrait beaucoup plus difficile », a-t-il aussi souligné.

Le Kremlin a annoncé samedi que M. Netanyahu se rendrait bientôt en Russie pour s’entretenir avec le président Vladimir Poutine, sans préciser de date.


Selon les médias israéliens, cette visite doit porter essentiellement sur une possible livraison à la Syrie de batteries de missiles sol-air russes S-300, des armes ultra-modernes qui peuvent détruire des avions ou des missiles guidés.

De telles armes limiteraient l’action de l’aviation israélienne dans l’espace aérien syrien ou libanais. Israël a mené début mai deux raids aériens en Syrie qui, selon un responsable israélien, visaient à empêcher le transfert d’armes au Hezbollah.

Le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a déclaré vendredi que Moscou finalisait les livraisons de ses missiles de défense aérienne à la Syrie.

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry a estimé jeudi que la livraison de missiles russes à la Syrie serait « potentiellement déstabilisante » pour la région.

Source: 7sur7.be

D’ailleurs, en parlant de la Syrie, les cadavres se multiplient dans l’indifférence générale…

© reuters.

Plus de 80.000 personnes, pour près de la moitié des civils, ont été tuées en Syrie depuis le début de la révolte contre le régime du président Bachar al-Assad, a annoncé dimanche l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Le soulèvement, qui a commencé par des manifestations pro-démocratie pacifiques mais réprimées dans le sang, s’est transformé en une guerre civile meurtrière qui a également fait, selon l’ONU, 4,2 millions de déplacés et 1,4 million de réfugiés.

Le bilan comprend 70.257 morts parmi les civils, les soldats et les rebelles et plus de 12.000 informateurs et miliciens pro-régime,  selon l’ONG qui s’appuie sur des chiffres recoupés de sources médicales et militaires.

L’OSDH dénombre 34.473 civils –dont 4.788 enfants et 3.049 femmes–, 16.687 rebelles et déserteurs et 16.729 soldats. A ceux-là s’ajoutent 2.368 morts non identifiés et 12.000 informateurs et miliciens pro-régime tués.

Source: 7sur7.be

6 commentaires