Banques en France, tout va bien….ou presque…

Trois infos importantes ressortent aujourd’hui dans le domaine bancaire, et quelles infos! Allez, on se fait une petite trilogie financièrement apocalyptique. Commençons fort, très fort avec cette information: 15% des banques françaises ne sont plus rentables, avec le petit argument magnifique, il y a parfois plus d’employés que de clients dans les agences.

La France compte aujourd'hui près de 600 agences bancaires par million d'habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l'Europe.Copyright Reuters

La France compte aujourd’hui près de 600 agences bancaires par million d’habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l’Europe.Copyright Reuters
L’enjeu est de taille, un réseau d’agences représentant en moyenne 60% des coûts d’une banque de détail, selon le cabinet Score Advisor.

Voilà un chiffre difficile à « entendre » pour les salariés des banques françaises, dont près des trois quarts travaillent dans les réseaux : 15% des quelque 38.000 agences bancaires de France ne seraient plus rentables, selon une récente étude du cabinet de consultants Score Advisor. Les patrons des banques en conviennent eux-mêmes. Près de 90% d’entre eux estiment que les revenus des agences ne couvriront plus la totalité de leurs charges opérationnelles, dans les prochaines années, d’après un rapport publié en décembre par l’Efma, une association chargée de promouvoir l’innovation dans la banque commerciale. L’enjeu est de taille pour les établissements bancaires français, un réseau d’agences représentant en moyenne 60% des coûts d‘une banque de détail, selon Score Advisor.

600 agences pour 1 million d’habitants

Si, après des années de stabilité, la rentabilité des agences s’effrite, c’est en raison de « l’effet ciseau » que représentent, d’un côté, la densité du réseau bancaire et, de l’autre, la baisse de sa fréquentation. « Au début des années 2000, la plupart des banques françaises ont ouvert un nombre conséquent de nouvelles agences. L’échec des premiers « pure players » de la banque en ligne renforçait alors l’idée que les agences étaient le fer de lance de l’action commerciale des banques », rappelle Score Advisor. Résultat, la France compte aujourd’hui près de 600 agences bancaires par million d’habitants, contre une moyenne de 450 seulement, dans le reste de l’Europe.

Plus de personnel que de clients dans les agences

Le problème, c’est qu’à partir de 2006, les canaux alternatifs de distribution de services financiers, à commencer par Internet, ont enfin pris leur essor, cannibalisant en partie l’offre des agences physiques. Conséquence, celles-ci voient leur fréquentation baisser de 5% à 7% par an, selon le cabinet de conseil Roland Berger. « Dans le centre des grandes agglomérations, près des deux tiers des clients se rendent désormais moins d’une fois par mois dans leur agence », précise Score Advisor. Si bien que, plusieurs après-midis par semaine, 60% des agences se situent en dessous du seuil de cinq visiteurs simultanés, « à partir duquel on compte moins de clients dans l’agence que de personnel », poursuit Score Advisor.

Fin de l’article sur La tribune

Second info, une actu réellement explosive avec le Crédit agricole Isère-Drôme-Ardêche qui ferme ses distributeurs extérieurs car 6 ont été attaqués à l’explosif:

C’est du jamais vu. Le Crédit agricole Isère-Drôme-Ardèche vient de décider de mettre provisoirement hors service ses distributeurs extérieurs. Depuis quelques temps, les agressions se multiplient. L’enseigne a essuyé 6 attaques à l’explosif en 6 semaines en Rhône-Alpes.

C’est une opération inédite du Crédit agricole Isère-Drôme-Ardèche. Face à la multiplication des attaques à l’explosif visant ses distributeurs extérieurs, la banque a décidé de mettre provisoirement hors service ses dab. En Nord Isère, deux agences ont été visées dernièrement : l’une à Virieu , l’autre à Diémoz. Les malfaiteurs sont repartis à chaque fois sans butin, mais les dégâts sont très importants. Christian Rouchon, le directeur général du Crédit agricole Sud Rhône-Alpes.

Article complet sur francebleu.fr

Et nous finissons avec la Société générale qui vire encore du monde pour faire des économies, mais jusqu’où s’arrêteront-ils??? Car cela commence à faire beaucoup de vagues de licenciements chez eux, et cette fois-ci, c’est pour économiser 900 millions d’euros!

Les bureaux de la Société Générale à La Défense, dans la banlieue parisienne, le 7 février 2008

Société Générale prévoit de supprimer plus de 1.000 postes dans le monde dans les trois prochaines années, dont 550 au siège parisien du groupe, dans le cadre du plan d’économies de 900 millions d’euros annoncé mardi, selon son directeur général délégué Jean-François Sammarcelli.

Interrogé sur la radio BFM Business pour savoir si la banque comptait dépasser les 1.000 suppressions de postes, M. Sammarcelli a répondu: « assez largement », sans donner de chiffre exact.

« Nous allons proposer un certain nombre de réductions d’emplois au siège, qui représentent environ 550 personnes », a-t-il seulement précisé.

« Il y aura aussi des réductions d’emplois dans les réseaux en France et à l’international », a-t-il ajouté.

Selon son directeur général délégué, la SocGen emploie environ 154.000 personnes dans le monde, dont 60.000 en France. Interrogé sur les fermetures d’agences, il a indiqué qu’elles seraient « très progressives », de l’ordre de « quelques dizaines » en 2013/2014.

Il a précisé que la direction avait signé un accord « unanime » avec les cinq organisations syndicales représentatives « pour encadrer les mesures sociales qui accompagnent le plan de réduction des coûts ».

La Société Générale a annoncé mardi un plan d’économies de 900 millions d’euros d’ici à 2015, qui vient s’ajouter aux 550 millions d’euros de réductions de coûts déjà réalisées l’an dernier, après un premier trimestre marqué par une chute du bénéfice net du groupe (-50% à 364 millions d’euros).

Source: Boursorama

Courage, fuyons!!! Merci au passage à Maitre Conficius pour ses propositions de liens.

8 commentaires

  • HS:

    dahan à encore frappé, mais là il est allé très loin xD

    http://youtu.be/kh1HS7Yhbtg

  • en passant

    Caricature..Quoi..Que.
    Je me rappelle lors du « Boum » bancaire on voyait « fleurir » des agences en lieu et place de commerces déclinant. Entre autre les estaminets fréquentés par des « pochtrons » invertébré devenaient, soudainement, des hauts lieux de la finance laborieuse destinée à accueillir avec grand intérêt les prêts à plumer. Aujourd’hui les volatiles se faisant rare puisque majoritairement dépourvu d’oseille vu qu’ils se sont fait « lourdés », ses traînes savates sont désormais appelés à fréquenter la maison de « Paul emploi ». Par conséquent une transmutation des succursales du temple du veau d’or s’impose en les réaménageant en salon de (dé) espérance. Je prédis un franc succès et en tout cas il y aura plus de clients que d’agents, en attendant la prochaine étape : la maison de l’euthanasie pour tous ! (comme dans « soleil vert » film de Richard Fleischer-1973)
    « Partout est l’argent, partout est le monde ruiné par l’argent » Christian Bobin

  • robertespierre

    société générale
    1000 licenciements annoncés…..+7,50 % à l’instant
    ils ont des familles parfois….
    le 26 MAI manifestation monstre
    les SG seront remontés
    ne doutons pas que l’épuration dans les banques va s’accélérer
    le 26 MAI au train où vont les choses
    les Champs Elysées vont devenir
    La Ligne Maginot
    pour les employés des banques
    une petite chanson
    « jusque-là ,ça va…jusque-là ,ça va… »
    mais vient d’arriver le marteau-piqueur de la finance
    pour les démolir
    alors on passe à
    « rien ne va plus »
    tiens!c’est ton numéro qui est sorti……viré

  • Maverick Maverick

    L’objectif final restant de nous faire traiter nos opérations par Internet (en gros, de nous faire faire le boulot des guichetiers et des conseillers, si possible en nous faisant payer pour ça), et de remplacer les transaction en cash par des échanges électroniques.