La juge Bertella-Geffroy: « la justice n’est pas libre »

Le Conseil d’Etat a refusé vendredi à la juge Bertella-Geffroy de réintégrer ses fonctions au pôle santé du tribunal de grande instance de Paris, où elle instruisait notamment le dossier de l’amiante, en attendant que l’affaire soit jugée sur le fond dans plusieurs mois.

La juge Marie-Odile Bertella-Geffroy ne pourra pas réintégrer ses fonctions au pôle santé du tribunal de grande instance de Paris, selon une ordonnance rendue ce vendredi par le Conseil d’Etat, qu’elle avait saisi en référé.

Un décret du 27 mars 2013 avait mis fin aux fonctions de la magistrate en vertu de la règle limitant à dix ans les fonctions de juge spécialisé. Elle était notamment chargée, depuis 2005, de l’instruction du dossier de l’amiante.

Invitée sur le plateau de BFM Story, la juge a commenté cette décision, rappelant qu’il s’agit d’une première « requête sur l’urgence », avant d’assurer que « ce n’est pas terminé ».

« Christiane Taubira ne m’a jamais reçue »

Marie-Odile Bertella-Geffroy a d’abord confié sa déception et son incompréhension: « J’avais de l’espoir, l’audience s’était très bien passée. Je n’étais pas concernée par la règle des dix ans. Je n’explique pas cette décision ».

Elle affirme aussi avoir demandé plusieurs rendez-vous à la Garde des Sceaux, mais sans succès:  » J’ai demandé des rendez-vous à Christiane Taubira. Elle ne m’a pas reçue. Mais je vais continuer » a-t-elle promis.

« Donner l’indépendance à la justice »

Concernant l’affaire de l’amiante, la juge dit ne pas comprendre pourquoi il n’y a pas de procès global: « En 2005, on a demandé par circulaire que tous les dossiers d’amiante soient envoyés au pôle santé. Pourquoi ce changement de politique? Pourquoi il n’y a pas de procès global de l’amiante? », s’est-elle étonnée.

Alors qu’elle assure aller de « déceptions en déceptions », la magistrate dit souhaiter pour la France « une justice indépendante ». Car « la justice n’est pas libre parce que le parquet n’est pas indépendant », a-t-elle expliqué.

Et de conclure optimiste: « Jusqu’à ce que je quitte la magistrature, je militerai avec mon syndicat, FO magistrat, pour que cette indépendance puisse être donnée à la France ».

Source: Bfmtv.com

5 commentaires

  • Lermite

    La justice n’est pas libre? Fabuleux! Là voilà du côté du peuple…

  • yoyo

    Quelle nouvelle !

  • Le Gaulois libre

    C’est un peu comme si des pompiers pyromanes venaient se plaindre que leur caserne est en train de brûler…

    S’ils avaient (les magistrats et les juges) fait précédemment correctement leur boulot, en faisant respecter ce droit constitutionnel de la séparation des pouvoirs, ils ne seraient pas aujourd’hui victimes des politiciens corrompus et pataugeant impunément dans la pratique de l’arbitraire…

    Dans le même ordre d’idée, nous avons eu aussi des flics qui venaient se plaindre que des voyous se mettaient à attaquer les commissariats dans les banlieues où ils avaient la trouille d’intervenir pour protéger des citoyens respectueux du droit…

    Alors à quand les médecins qui viendront se plaindre que les malades viennent les contaminer… :-)))

    • rouletabille rouletabille

      héhéhé
      je vous cite
      Alors à quand les médecins qui viendront se plaindre que les malades viennent les contaminer… :-)))
      C’est l’inverse qui se passe,hahaha.
      Mais bien vus ASTERIX.

      • Le Gaulois libre

        Sans compter, cher rouletabille, que la juge Bertella-Geffroy en indiquant : que la justice n’est pas libre , tend le bâton pour se faire battre, car il ne peut y avoir de liberté sans justice, et que si elle manque de liberté c ‘est que sa profession n’a pas fait son office…

        Le serpent se mord la queue jusqu’à se bouffer la tête…