Pékin et Washington s’allient pour dénucléariser la Corée du Nord

Le secrétaire d'Etat américain, John Kerry, aux côtés du premier ministre chinois, Li Keqiang.

Les chefs des diplomaties chinoise et américaine, le conseiller d’Etat Yang Jiechi et le secrétaire d’Etat John Kerry ont déclaré samedi 13 avril vouloir œuvrer ensemble à la dénucléarisation de la péninsule coréenne, lors d’une entrevue à Pékin.

« S’attaquer au problème nucléaire en Corée sert les intérêts de toutes les parties », a déclaré M. Yang, en promettant que Pékin travaillerait dans ce but avec d’autres pays, dont les Etats-Unis. « La Chine et les Etats-Unis doivent ensemble prendre des mesures pour parvenir à l’objectif de la dénucléarisation de la péninsule coréenne », a acquiescé M. Kerry.

Après une étape à Séoul, où il a réaffirmé le soutien de Washington à son allié sud-coréen, John Kerry s’est rendu à Pékin pour convaincre les autorités chinoises de hausser le ton sans délai face à la Corée du Nord. Il a souligné « l’énorme potentiel » de la Chine pour aider à apaiser Pyongyang.

En visite à Pékin vendredi, le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius a déclaré que les dirigeants chinois étaient « très préoccupés » par le comportement de leur allié nord-coréen. « Les Chinois nous ont dit aussi qu’ils faisaient le maximum d’efforts pour que la tension soit réduite », a-t-il ajouté.

PYONGYANG « N’A PAS ENCORE DÉMONTRÉ » SA CAPACITÉ NUCLÉAIRE

Plus tôt dans la journée, la présidence américaine a infirmé la déclaration d’un parlementaire républicain. Ce dernier avait cité un rapport du renseignement militaire américain, selon lequel la Corée du Nord disposerait de la capacité de miniaturiser une arme nucléaire et de la monter sur un missile balistique. « Il est inexact de suggérer que le régime nord-coréen a complètement testé, mis au point ou démontré ce type de capacités nucléaires », a corrigé la Maison Blanche.

Voir notre infographie : Les capacités balistiques de la Corée du Nord

Selon ce document de la Defence Intelligence Agency (DIA), révélé par erreur par un membre de la Chambre des représentants lors de l’audition de responsables du département de la défense, « la Corée du Nord dispose d’armes nucléaires capables d’être lancées par des missiles balistiques, bien que la fiabilité demeure faible ».

Source et article complet: Le Monde

2 commentaires

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    les chinois ont la dettes des US, les terres arables en Afrique …..les états pourris d’amérique ne font plus peur à personnes et surtout pas aux chinois qui les ont suffisamment observés et espionés pour contrer leur arsenal.
    Je serais curieux de savoir ce qu’ils leur ont promis à moin que tout ce cirque ne soit de l’intox pour faire croire au monde qu’ils auraient autorité sur les chinois

    • bilyboy

      Je crois plutot que les chinois font partie du programme et depuis bien longtemps, et comme tu dis ils controlent un certain nombres de choses donc c’est peut etre une passation de pouvoir?
      Qui sait avec ces oligarches?
      La chine formidable laboratoire du nwo, et ça marche tout le monde en redemande.