Planche à billets : la Banque du Japon va doubler en 2 ans le volume de Yens en circulation

Déjà qu’ils ont battu des records en « quantitative easing », alors avec une telle annonce, c’est la grosse catastrophe annoncée. Leur économie est déjà zombifiée, elle va bientôt faire encore mieux!

En doublant en 2 ans, la quantité de monnaie en circulation dans le pays,

l’objectif est d’atteindre un taux d’inflation de 2 %. DR

Accoutumée à une déflation chronique depuis l’éclatement d’une gigantesque bulle spéculative immobilière et boursière en 1991, le Japon marque un tournant historique dans sa politique monétaire.

Haruhiko Kuroda, à la tête de la Banque du Japon (BoJ) depuis le 20 mars, n’a pas attendu longtemps pour appliquer sa stratégie de relance du pays. Son remède, prescrit avec le total soutien du Premier ministre Shinzo Abe, consiste à doubler la quantité de monnaie en circulation dans le pays, afin d’atteindre « le plus rapidement possible » un taux d’inflation de 2 %.

La planche à billets va fonctionner à plein régime lors des deux prochaines années, pour mener la base monétaire du pays à 270.000 milliards fin 2014, alors qu’elle était de 138.000 milliards de yens fin 2012.

Un « choc psychologique ». C’est l’objectif du nouveau patron de la BoJ et du Premier ministre, qui ont voulu envoyer un message fort et durable aux marchés et aux entreprises. Ils sont convaincus que cette annonce entrainera « un cercle vertueux » chez les acteurs économiques.

Autrement dit, que ces derniers intègreront dans leurs prévisions, une hausse graduelle des prix, ce qui provoquera par effet de ricochet une hausse des revenus des entreprises.

Si pour combattre la déflation et de la stagnation qui paralysent l’Archipel depuis plus de quinze ans, cette stratégie bulldozer ne fait pas l’unanimité chez les économistes, les marchés, eux, ont redressé l’indice Nikkei de 2,2 %.

Source: economiematin.fr

12 commentaires

  • Chegoku Chegoku

    Ca va redresser l’indice mais percuter l’économie réelle et les ménages. Vont-ils seulement indexer les salaires sur l’inflation? L’inflation n’est pas un mauvais remède contre la dette à condition que les salaires puissent suivre. Ceux qui ont peu d’avoir financiers et dont le salaire est indexé peuvent se frotter les mains. Dans le cas contraire, ils peuvent sortir les mouchoirs.

    Quand vous voyez les records actuels des indices boursiers et que vous le mettez dans le contexte de l’économie réelle… vous imaginez qu’une fois de plus ça semble être le chant du signe avant le patatra.

  • fotoulaver fotoulaver

    J’ai comme l’impression qu’ils font en sorte que l’effondrement se fasse dans les pires conditions.

  • DESPERADOS

    Et pendant ce temps là, les métaux précieux continuent de chuter…Va comprendre !

  • frecol

    Haruhiko Kuroda,n est ce pas le cousin de David Copperfield ????

  • ConscienceU12 ConscienceU12

    C’est bien eux les inventeurs du Hara Kiri, …ya plus de doutes !