Cliodynamique: comment des mathématiciens prédisent une vague de violence intense d’ici 2020

Un seul espoir, qu’ils se trompent! Sauf qu’au vu de l’actualité, l’avenir risque de leur donner raison puisque cela rejoint les analyses et prévisions de nombre de journalistes, économistes et experts de tout poil…

L’émeute de 1831 à Queen Square, Bristol. Gravure extraite du livre Bristol Past and Present (1882) Domaine public.

Peut-on prédire les bouleversements sociétaux à venir en analysant mathématiquement ceux du passé? C’est ce que postule le professeur Peter Turchin, présenté dans Wired comme une incarnation de Hari Seldon, mathématicien psychohistorien dans plusieurs romans d’Isaac Asimov. Peter Turchin, statisticien à la frontière entre écologie et sciences sociales, est le fondateur de la cliodynamique (d’après Clio, muse grecque de l’Histoire), une discipline émergeante visant à créer des modèles mathématiques à partir de données historiques. Comme l’explique le professeur sur son site web:

«Un esprit humain “nu”, sans l’aide du formalisme mathématique et des ordinateurs, est un outil médiocre pour prédire des processus dynamiques caractérisés par des boucles de rétroactions non-linéaires [le lien de cause à effet est indirect, NDLR], ou pour comprendre des procédés complexes tels que le chaos mathématique.

Sans les mathématiques (au sens large) nous sommes condamnés à produire des énonciations vagues et à arriver à de mauvaises conclusions.»

Il existe par exemple des centaines de théories pour expliquer la chute de l’empire romain. Comme pour la majorité des sciences humaines, les théories historiques sont rarement réfutées. Et même lorsqu’elles le sont, elles continuent longtemps à hanter l’espace intellectuel.

Les cliodynamiciens proposent un modèle pour la chute des empires, en se concentrant sur l’instabilité politique qui la précède en général. Cette instabilité politique se manifeste pour eux par des évènements violents au sein de la société (émeutes, guerres civiles). Pour les sociétés agraires, Peter Turchin et son collègue Sergey Nefedov trouvent des oscillations de deux à trois siècles.

Parallèle entre les péridodes d’instabilité en France et dans l’Empire romain

Ils les appellent «cycles séculaires» et Peter Turchin pense qu’ils s’expliquent de la même façon que les fluctuations dans les populations animales. Si des mulots commencent à se reproduire à grande vitesse, la population de furets qui les chasse va elle aussi exploser. Tant et si bien que les prédateurs épuiseront la «ressource» en mulots, faisant retomber sa propre population peu après.

Pour les cycles séculaires humains, Wired rapporte qu’ils naîtraient d’une croissance de la population au-delà de sa capacité à être productive. Ceci entraînerait un effondrement des salaires, une proportion très élevée de jeunes dans la population et une augmentation des déficits dans les dépenses de l’Etat. Plus important encore que la croissance de la population, la surproduction des élites. Une classe croissante d’élites, en compétition pour un nombre limité de postes de même rang, telles que les positions politiques, créerait des conflits susceptibles de destabilliser l’Etat.

En ce qui concerne les sociétés modernes, une étude sur les Etats-Unis, parue en juillet 2012, révèle une double oscillation, avec des instabilités toutes les 50 années superposées sur une période séculaire plus longue.

Légende :     Rouge – émeutes      Bleu – lynchages     Vert – terrorisme     Brun – tout

Fluctuations de la violence politique aux Etats-Unis entre 1780 et 2010.

Wired indique que Peter Turchin prédit, si rien ne change, une vague généralisée de violence qui incluerait émeutes et terrorisme d’ici 2020.

Ces violences pourraient survenir bien avant 2020, si on en croit une étude d’un groupe de chercheurs du New England Complex Systems Institute. Eux pratiquent l’éconophysique et qui consiste à s’inspirer des lois de la physique pour analyser des phénomènes économiques. Ils ont simplifié encore les paramètres et pensent qu’un seul peut expliquer les phases d’instabilité politique: les ressources en nourriture. L’étude publiée en 2010 prédisait des violences pour… avril 2013, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient.

Les mathématiques ne sont pas les seules à prédire que la crise alimentaire mondiale qui risque de nous frapper, notamment en raison de la croissance démographique, du réchauffement climatique et des imprudences de l’agriculture industrielle (monocultures, épuisement des ressources en eau…) donnera lieu à un renversement de nos sociétés. Mais la rigueur apportée donnera peut-être enfin de la voix à ces prédictions.

Source: Slate.fr via les brindherbes

19 commentaires

  • Camelia8z Camelia8z

    Les prédictions… m’ouais. Il faut arrêter avec ça. Je me suis rendu compte qu’on parlait de plus en plus de « Révolution » et de « Combat ». C’est peut-être ce que veulent nos Maîtres. Depuis le début de l’année, dans toutes les matières pratiquement, on n’aborde que des notions liées à ça : On a étudié 1984 d’Orwell, le mouvement Occupy, le Consumerism et ses conséquences en tout genre, les solutions qui existent, l’altermondialisme, les méfaits de la mondialisation et l’immigration, le mouvement des indignés en espagne, l’impérialisme américain, le sionisme…. aujourd’hui encore mon bac blanc d’espagnol était au sujet des menaces de la mondialisation et des mauvaises répercussions de l’urbanisme et mon oral blanc d’anglais était sur « Pouvoirs et contre-pouvoirs » avec les Anonymous et Wikileaks comme contre-pouvoir. Je trouve ça vraiment louche (je dois être parano sur les bords), mais on dirait que le ministère de l’éducation fait tout pour éveiller la jeunesse.

  • romulus

    En tous cas, travaillant dans le social, je peux vous dire qu’un pallier vient d’être franchi en ce début d’année 2013: les détresses sociales sont en train d’exploser, corroboré à la non-solvabilité des populations les plus fragiles. Ce qui avait à peu près tenu jusqu’à maintenant a « sauté ». Curieusement on n’en entend pas parler (on fait croire que c’est une crise économique passagère alors que c’est une crise systémique quasi-irréversible sans changer le fond des choses.Raidissement des entreprises, des institutions, incapables de réformer quoi que ce soit et même pire, aggravant cet état vont aboutir à des gens jetés dans la rue qui ne pourront que se révolter. Peut être une chance pour une évolution, la crise politique qui point. Quelqu’un du « social » peut-il confirmer ce que je dis (ou me contredire)? Je suis preneur…

    • rouletabille rouletabille

      Il faut pas être du social pour voir que ce que vous dit dite est juste.
      Bien sur que l’avis des gens qui travaillent dans le social est bienvenus.,(j’en fais pas partie)

      • romulus

        Rouletabille, ce que je dis est précis:il se trouve qu’un peu par hasard, hier j’ai eu l’avis d’une travailleuse sociale du Conseil Général qui sans que je ne lui dise rien m’a annoncé une subite détérioration des indicateurs, on va dire de précarité des personnes fragiles (demandeuses d’aides), ce depuis Janvier; et il se trouve que justement les indicateurs de ma boîte, portant plus précisémment sur la solvabilité des locataires, sont en chute libre depuis la même période.Donc deux tendances fortes similaires, de sources différentes, à un moment précis, me font penser à un seuil, seuil qui n’avait pas été observé depuis longtemps, et dont je pensais qu’il arriverait plus tôt mais qui est à rapprocher de l’aggravation constante du chômage (la goutte d’eau qui fait déborder le vase en quelque sorte).Après, le traitement, et ce pourquoi je suis en colère et je me bats, c’est le durcissement des positions:accentuation de la comptbilisation pure et dure aboutissant à plus d »exclusion sociale et au traitement inhumain des situations (car dans le même laps de temps, le personnel diminue ou l’organisation est revue pour obéir à la tendance générale de « l’efficacité » et des économies de moyens. Très, extrèmement inquiétant car dans les précédentes crises, la tendance était à l’AUGMENTATION des moyens.

      • rouletabille rouletabille

        Je crois que cela est éprouvant d’essayer d’aider les gens dans cet environnement de plus en plus inhumain,je vous remercie de vos précisions et vous félicite pour votre courage ,les huissiers ont certainement de + en + de travail,ayant eut à faire avec ces chacals il y a pas mal d’années l’avenir est sombre et encore plus pour les jeunes je pense..

  • Camelia8z
    L’Education nationale bastion de Gauche qui pourtant signe un chèque en blanc pour la mondialisation..

    L’intérêt d’en parler à des lycéens, ne serait-ce pas de vous faire le coup à la Caroline Fourest…dégonfler pour le faire mieux avaler..
    La réponse de l’élève doit-elle être : c’est bien la mondialisation.

    • Camelia8z Camelia8z

      Peut-être. Mais c’est l’effet inverse qui est produit, car maintenant le mot « mondialisation » a une conotation tres négative voir écoeurante. Et je ne vois pas en quoi cela permet de faire avaler la pilule, au lieu de pousser à la révolte.

      • walter kurtz walter kurtz

        Mais si pourtant,FABRICATION DE LA DISSIDENCE DE MANIERE CONTROLE C’est pourtant simple ,donner de quoi penser à ceux qui pourraient réagir…
        De bonnes méthodes pour sortir dès l’adolescence les brebis galeuse du troupeau….

      • le poisson volant le poisson volant

        Tout semble si programé… D´une part comme tu dis Camelia ils nous inspirent à la révolte… je pense à anonymus, wikileaks, les soi-disant printemps arabe et bien d´autre truc et d´un autre coté ils ménent le jeux sans défaillance, par la débilité des politiques et la propagande merdiatique… de ces bié maintiennent par le mensonge, le status quo, laisse perdurer cette économie moribonde, quitte même à se laissez dévoilé… gentiment les oligarchies de ce monde se retirent et semble attendre le caos finale…. parce-que ce dernier, ca les arrangent…. Pretexte pour imposé leur Nouvelle Ordre Fasciste et au passage de tuer le plus grand nombre…. d´opposant…

        Alors se révolté ou ne pas se révolté…. Je crois que nous devons nous informé et faire de la verité l´arme absolue…. juste comme ca, en toute sagesse.

        Probléme, ca ils s´en rendent compte alors quand ca marche même pas avec l´Iran il s´en prennent à la Corée du Nord afin que, j´en ai peur, de pouveoir tout balayé avec une grande guerre….. Au moindre débordement de ce côté là, moi je sors avec ma casserole pour faire du tintamarre!!!!

      • le poisson volant le poisson volant

        Y a un moment où nous sortirons tous avec nos casserolles….faire du tintamarre…. Mais c´est quand la marmitte débordera…. Apparament pas encore….HOLD ON, HOLD ON…. CLASH

      • walter kurtz walter kurtz

        Renseigne toi sur les mouvements que tu a nommé,ils n’ont pas été spontané de là à dire qu’ils étaient pré-fabriqués .Manipulation de masse encore et encore…..la masse critique qui décide tout pour les autres qui ne bougent pas…

      • walter kurtz walter kurtz

        A voir pourquoi la russie vient de faire des perquisitions dans toutes les ong étrangères ….tu m’étonne anatole…

  • azteck

    Si c’est les mêmes mathématiciens qui ont modélisé le réchauffement climatique,dormez tranquille braves gens dormez tranquille.

  • GROS

    Faut bien mourir un jour, non ?

  • freeman freeman

    ça va péter c’est claire mais cela n’a rien à voir avec des données mathématique ou cyclique, accorder du crédit a cette théorie laisserai penser que c’est naturel, que ça devait arriver
    donc écarter ou du moins déresponsabiliser l’élite financière qui derrière ces évènements, établie sont plan, lentement mais surement et cela nous poussent a nous battre entre nous… car ce genre de d’études sème le trouble sur les vraies responsable du chaos à venir !!

    http://www.youtube.com/watch?v=wA9LzNQdgY4

    • Bidule

      Exactement, on nous présente ça comme inexorable et venu d’on ne sait où, arrivé par hasard!

      On sait d’où ça vient, ce n’est pas un hasard et ce n’est pas inexorable!
      Faudrait réagir… Arrêter d’attendre un miracle de ce gouvernement de vendus, pourris jusqu’au trognon!