Pour Sarkozy, les sondages sont «un message affectif»…

Voulez vous le voir revenir tel Zorro pour sauver la France ??

L’ancien président de la République Nicolas Sarkozy, après une rencontre avec la présidente brésilienne Dilma Rousseff à Brasilia, le 22 octobre BIZERRA JR/EFE/SIPA

 

Brice Hortefeux, proche de Nicolas Sarkozy, a évoqué l’actualité de l’ex-président sur Canal+…

Brice Hortefeux, proche de Nicolas Sarkozy, a déclaré dimanche que l’ancien président de la République recevait «comme un message affectif» les sondages d’opinion qui lui sont favorables mais qu’ils n’ont «pas aujourd’hui d’autres conséquences politiques».

«Il y a le général de Gaulle, et juste après, lui»

«Nicolas Sarkozy a dit qu’il entendait être un Français parmi les Français. Il se tient très exactement à cette ligne, il ne s’exprime pas publiquement mais il est attentif, il n’est pas dans une bulle, il n’est pas hors-sol. Il est très directement intéressé par ce qui préoccupe nos compatriotes, ni plus ni moins», a déclaré Hortefeux, invité de «Dimanche +» sur Canal Plus. 

«En revanche, ce qui est vrai, c’est qu’il y a parallèlement une succession d’enquêtes d’opinion, et il les lit, comme vous, comme moi, indiquant qu’il est la personnalité qui a la cote d’avenir la plus importante, à gauche comme à droite, qu’il est jugé deux fois plus efficace que François Hollande, et même trois fois plus chez les ouvriers», a poursuivi le président de l’Association des amis de Nicolas Sarkozy.

«Quand on demande quel est le président qui ferait mieux face à la crise, il y a le général de Gaulle, et juste après, lui. Tout ceci, il le reçoit comme un message affectif, mais, à ses yeux, cela n’a pas aujourd’hui d’autres conséquences politiques», a affirmé Brice Hortefeux, l’un des vice-présidents de l’UMP. Une nette majorité des Français (62%) ne souhaite pas que Nicolas Sarkozy se présente à l’élection présidentielle de 2017, mais deux sympathisants de l’UMP sur trois aimeraient qu’il soit candidat, selon un sondage de BVA publié vendredi.

Source 20minutes avec AFP

38 commentaires

  • nessub

    Moi je n’aime pas cette personne; pas du tout…mais alors vraiment vraiment pas ! il faudrait arrêter avec les sondages, ça commence à bien faire avec ces manipulations. Ignorer les médias publics maintenant!

  • domi26 domi26

    petit rappel , qui date de la semaine dernière

    62 % des français ne SOUHAITE PAS SONT RETOUR ……

    donc si retour il y a ont saura comment !!!!!!!!!

    PAR FRAUDE …….

  • Non mais une apocalypse sur la tronche ça vous suffit pas? Faut ke rappeler celui-là???

  • Wolf-Spirit Wolf-Spirit

    il y a eu hitler et juste après ………..LUI !

  • Chegoku Chegoku

    Sa place est en taule pour crime contre l’humanité, ingérence, assassinat d’un chef politique, violation des résolution de l’ONU et du droit international….

    Mais comme y’à pas de justice en ce bas monde… il est possible que la France regorge d’assez de cons pour remettre cette raclure au pouvoir.

    • voltigeur voltigeur

      Ce qui m’a fait rire c’est l’adjectif « affectif »! ♥♥

      • vincenzo

        Re-,

        M….ouais…!
        Mais avec des zigotos dans son genre ça coûte cher !
        Il a explosé le budget de l’Elysé.
        Un rappel, le budget de l’Elysé c’est notre pognon !
        Nous, on a trimé pour le gagner !
        Pas en faisant du cinéma !

      • Bidule

        Ben oui!
        On emploi affectif par opposition à réfléchi!

        Certains utilisent aussi ce terme en parlant du comportement, des propos, de la perception des choses qu’ont les femmes… affectif tout ça!
        Les pauvres, elles n’en peuvent rien!

      • Bidule

        On emploiE…
        Fatiguée, fais plein de fautes!

      • azteck

        Pas grave.
        Les fautes de français mourront en même temps que le français.
        C’est pour demain mes frères et sœurs…

  • 2013-SuperHot 2013-SuperHot

    J’ai tellement entendu dire autour de moi que personne avait voté pour lui, idem pour Hollande ! 62% par çi, 78% par là, 89% ici, etc… plus ou moins 800.000 personnes durant la manifestation sur le sujet du mariage pour les homosexuels (personnes que je respecte) MAIS PAS GRAND MONDE DANS LES RUES A PART LES SALARIES DES ENTREPRISES QUI FERMENT LES UNES APRES LES AUTRES !!! Pourtant il y a de quoi MANIFESTER SON MECONTENTEMENT, VOIR PLUS depuis déjà un bon moment !!!
    J’ai vraiment du mal à comprendre qu’autant de citoyens aient peur de « taper du poing sur la table » et de dire « ça suffit ou on se fache » à aussi peu de personnes que représente le gouvernement, toutes tendances politiques confondues, comparé à plus de 60 millions de citoyens ! Il n’y a pas a dire, soit ils sont très forts, soit nous sommes vraiment idiots à un point que je n’imagine pas (ou que je n’arrive plus à imaginer) !!!

    • vincenzo

      Re-,

      Cool mec !
      Les citoyens n’ont plus de nerfs, que des chiffes molles, mais ce n’est pas de leur faute.
      En étant à fond dans le système, les contraintes et les incertitudes quotidiennes empêchent de réfléchir.
      Le lavage de cerveaux subit est vraiment efficace, ça en est la preuve !

      • Chegoku Chegoku

        Pour moi c’est bien plus compliqué que ça.

        Tout d’abord les gens savent que quelque chose ne va pas mais ils sont tellement enfumés qu’ils ne parviennent pas à comprendre pourquoi, qui est le vrai coupable, comment il agit… et les liens entre tout ces problèmes qui finissent aux même coupables.
        Il faut pour cela être très informé depuis longtemps pour arriver à détricoter la réalité.
        Quand vous y arrivez, il faut alors comprendre que nous avons besoin d’une révolution. Oui mais les gens sont tellement attaché au système que l’idée révolutionnaire leur fait peur.
        Et ensuite, il faut un projet fédérateur pour mener une révolution ou un changement. Où est ce projet?

        Difficile de fédérer tout le monde si rien ne les unis.

        Chacun prends ses problèmes qui l’affectent dans son coin, ne comprends pas que ce sont les mêmes que le type d’à côté, que de ceux du grec ou du portugais. Et donc vous avez une contestation de résignés, divisée sans cohésion.

        Pas de projet = pas de changement.

        La première des chose qui je pense doit se faire c’est de trouver un moyen commun de participer à la rédaction de ce projet de société (économique, énergie, alimentation, médecine, industrie, etc…). Ensuite de le rédiger et ensuite de le faire ratifier par le plus grand nombre.
        Après peut commencer le combat.

        Mais des révoltés sans projet global avec juste des mesurettes sous le bras, ce sera inefficace et ça décourage.

        Exemple: A quoi ça sert de les gars de Florange, avant eux Gandrange, la semaine dernière les liégeois de Belgique aillent à Strasbourg se faire démonter les gueule les uns après les autres? Pourquoi manifester contre Mittal? NON, tous doivent se réunir ensemble, avec tout les autres travailleurs de la sidérurgie métallurgie et pas manifester contre Mittal mais demander un projet européen de protectionnisme et de relance de l’acier et y aller au finish. Voilà comment entrevoir une chance de bouger les choses. Pas en défilant avec des drapeaux des vendus de la CGT une fois tout les deux mois et par secteurs.

      • Bidule

        Cette « chose étrange » sur les cartes d’identité y serait-elle pour qq chose????

      • Chegoku Chegoku

        A l’intérieur même de la nation c’est déjà le cas. Les gars de l’automobile ne manifestent pas en commun avec ceux de la sidérurgie par exemple. Ca c’est vu encore il y a peu. Pourtant le combat est le même si on cherche les causes à la source.

      • Chegoku Chegoku

        Avez-vous vu le belge qui était à Strasbourg la semaine dernière et qui y a perdu son oeil?
        Tiré au sol en pleine tête à l’aide d’un flash ball. Le type était pour défendre son emploi!
        Ils ont été harcelés dès le passage de la frontière. Fouillé au corps et tazé pour les récalcitrants. Ils sont ensuite remonté dans leur car et ont été débarqués au milieu de rang de flics pour être parqué sur une place trop petite sans la possibilité de défiler. Toute tentative de sortir de cette place se muait en combat contre les forces de l’ordre qui avaient décidé que personne ne pouvait sortir de cette enclave.
        Tout a été fait pour que la violence éclate. Et ils viennent ensuite accuser les travailleurs car ils avaient trois pétard et 10 boulons dans leurs poches.

      • Bidule

        Le totalitarisme en marche… plus le réveil tarde plus ce sera difficile de bouger…

      • Bidule

        On va bientôt nous obliger à faire grève durant nos vacances et à aller manifester en silence, dans le désert…

      • Maverick Maverick

        Diviser pour mieux régner … Il n’y a que dans la fonction publique qu’il y a des grèves unitaires, parce qu’il y a la protection du statut de fonctionnaire, et que l’employeur est commun : l’Etat, employeur unique, bénéficiant de ressources illimitées (déficit budgétaire, impôts, entourloupes sur le dos du Privé).
        Ces saletés de syndicats copinent avec le MEDEF sur notre dos, et personne ne réagit, tout le monde attend qu’un autre bouge le premier. Les CE et les DP sont souvent de bonnes planques, rien de plus, et les élections professionnelles une belle farce.
        En attendant, ceux qui le peuvent (les meilleurs ou les plus malins) changent de boîte souvent et cultivent leurs réseaux. Chacun pour soi, et Dieu pour tous …

      • Chegoku Chegoku

        Maverick: Tu sais, ici chez Mittal Liège, ils avaient carrément signé des accords de paix sociale avec la direction! Donc c’était même plus caché.

        « Le maitre est bon, soyons bons avec le maitre »

        On voit comment tout ça se termine maintenant. Pendant que le syndicat relayaient les promesse de Mittal au personnel, le bougre préparait son plan de liquidation.

      • Bar Llugara

        La fonction publique ou même la fonction territoriale ne sera pas épargnée longtemps ; la titularisation des agents n’est plus de mise…

        A la place, des emplois en CDD et en CDI… De la « stagiairisation » à outrance et des employés « prêtés » par des associations qui touchent des subventions avec de l’argent…public !

        Le « titulaire » est une position amenée à disparaitre mais ce n’est pas nouveau ; du vacataire employé à des postes de titulaire, ça fait quelques années que j’en croise (en 1993, c’était déjà le cas)…
        Pourtant, ce n’est pas tout à fait hier !
        Eh oui…
        :-)

        NB: non, je ne suis pas fonctionnaire !

  • popaul

    Les peuples ont ce point en commun avec les poissons rouges, d’avoir la mémoire courte, pour l’instant 62% des Français ne souhaitent pas un retour de Sarkosy, mais déjà (75%) des sympathisants UMP et (65%) des sympathisants FN souhaitent un retour de Sarkosy : http://www.lexpress.fr/actualite/politique/62-des-francais-ne-souhaitent-pas-un-retour-de-sarkozy-en-politique_1221117.html#xtor=AL-447
    Quand sera t il dans quattre ans ? pigeons un jour pigeons toujours diront certains.

  • Je croyais que Sarkozy se cachais de la « justice de France » … qu’il se cachais chez Paul « le serpent » Desmarais le grand saboteur des accords de Kyoto … pour rendre impossible une économie de décroissance (dans laquelle l’égoïsme n’existe pas).

    Avis à la France : au lieu d’exporter vos journalistes sionistes menteurs pourriez vous les faire mentir chez vous ?

    Pour le cas du faux-Juif Sarkozy on ne peut rien demander à la France, ils sont perdus !

  • nemandi nemandi

    A propos des journalistes:
    CHAQUE JOURNALISTE EST PRIS EN CHARGE A 40.000 EUROS PAR LES FRANÇAIS
    du 18 au 22 février 2013 : Notre lecteur Axel Roffi a vu ceci:
    « Vous pointez souvent la servitude des médias envers le pouvoir politique. Pour comprendre pourquoi ils sont tellement à plat ventre, je vous envoie le rapport de la cour des comptes sur la presse écrite, cliquez ici… Pas obligé de le lire en entier, je vous fais le résumé en sortant les phrases les plus probantes »:
    « Sur la période 2009-2011, le plan d’aide s’est donc traduit par plus de 450 M de dépenses budgétaires supplémentaires. En prenant en compte le coût de l’avantage du taux de TVA à 2,1 % par rapport au taux normal de TVA à 19,6 %, le total cumulé des aides directes et indirectes accordées au secteur de la presse écrite sur cette même période peut être estimé à 5 Md »…

    Pour un secteur avec 80.000 employés et la moitié de journalistes… Si on compte par journaliste… 5mds sur 3 ans, donc 1,6 mds, si on divise encore par le nombre de journalistes, soit 40.000, on arrive presque à des aides de 40.000 euros par an par journaliste, si on compte l’ensemble du secteur. Avec les 80.000 employés, on est dans un secteur subventionné à hauteur de 20.000 euros par an par employé…

    Le Monde aidé à hauteur de 18,5 millions par an… Le Figaro 17, 3 millions par an et Libé 7,9 millions euros … Je comprends mieux leur révérence… Chaque journaliste touche directement et indirectement 40.000 euros d’argent public par an, quand on est payé par l’État, on est un fonctionnaire. Bien sûr le lendemain de la publication du rapport, les journalistes ont pointé les aides aux buralistes et ont bien sûr passé sous silence les aides à la presse écrite ».

    En effet, on comprend pourquoi les merdias ne vous disent rien… Bourdieu avait raison: les riches achètent les médias pour donner leur message bien choisi aux pauvres.

    Revue de Presse par Pierre Jovanovic © http://www.jovanovic.com 2008-2013

  • Natacha Natacha

    On va le mettre dans la galerie avec Obama après l’avoir envoyé chez le barbier.

  • Bigoody

    Cette espèce est en voie de multiplication !
    Peuple de France, vous êtes les décideurs de votre avenir ! Ces gugusses ne visent qu’une seule chose : l’argent et le pouvoir, l’un va rarement sans l’autre. Vos intérêts ils s’en contrebalancent ! Qu’ils soient de droite ou de gauche, peu importe… Ils sont marionnettistes et nous pantins !

  • popaul

    Ce que coûtent (encore) Giscard, Chirac et Sarkozy aux Français :

    ENQUETE Logement, personnel, frais de déplacement… L’Etat ne se contente pas de verser une généreuse retraite aux ex-Présidents. Une situation unique au monde.

    Elevés au rang d’«ex», ils continuent d’être pris en charge par l’Etat, qui leur assure un train de vie plus que confortable. Une exception très française. Au 77, rue de Miromesnil, dans les beaux quartiers de la capitale, Nicolas Sarkozy reçoit ses visiteurs avec un certain faste. Tony Blair, René Ricol, Alain Finkielkraut, Florence Cassez tout juste libérée…

    L’ancien chef de l’Etat dispose d’un appartement de 320 mètres carrés, composé de 11 pièces, dont une salle classée monument historique, avec des peintures datant du XIXe siècle. Prix estimé de cette location de luxe? Près de 180.000 euros annuels, soit 15.000 euros par mois. Nicolas Sarkozy n’a pas regardé à la dépense, et pour cause, c’est la République qui règle la facture. Conformément à une « décision » signée en 1985 par Laurent Fabius, alors Premier ministre de François Mitterrand, l’Etat met à la disposition des anciens présidents un appartement de fonction « meublé » et « équipé »…..
    http://www.challenges.fr/economie/20130214.CHA6248/ce-que-coutent-encore-giscard-chirac-et-sarkozy-aux-francais.html

    C’est beau la monarchie Française.

  • jul

    CASSE TOI POVE CON :)

  • Jacques Guinand

    Les commentaires des journalistes ce sont avéré mensongé pour la simple raison que Ms Sarkosy leur avait mis un impôt sur leur salaire et Ms Hollande a promis et mis à exécution l’abrogation de cette loi ??? Chacun pour son fric l’intelligence de chacun ne compte plus ?? il n’y a que l’argent qui dirige le monde politique et tous les autres. avec tout mon respect.