Japon : une possible éruption du Mont Fuji entraînerait l’évacuation de centaines de milliers de personnes

Après le séisme, le volcan! Les multiples annonces faites par notre ami Eagleeyes sur la fragilité de la plaque sous le Japon se vérifient, la situation est délicate quand à ce pays et au niveau spéculation sur l’avenir du pays, nous pouvons nous montrer plutôt pessimistes…

Mont Fuji

© Inconnu

Depuis le terrible séisme qui a détruit Fukushima, plusieurs articles de presse ont été publiés à propos d’une possible éruption du Mont Fuiji dont l’édifice a pu être déstabilisé par la sismicité. Dans un article diffusé ces jours-ci par le Japan Times, on peut lire que, d’après une récente estimation, une éruption du Mont Fuji pourrait entraîner l’évacuation de 567 000 personnes.

Cette estimation fait partie d’un plan d’évacuation mis au point par le gouvernement préfectoral de Shizuoka qui indique par ailleurs que plus de 130 000 personnes issues de quelque 50 000 foyers devraient être relogées si la lave atteignait des quartiers résidentiels de la ville de Fuji, située au sud du volcan qui culmine à 3 776 mètres.

En fonction du nombre et de l’emplacement des bouches éruptives, d’autres zones plus éloignées du volcan pourraient être évacuées elles aussi. Le plan s’appuie sur une carte à risques élaborée par le gouvernement central au moment de la dernière éruption du mont Fuji en 1707. Dans ce plan d’évacuation, dix zones ont été prévues au pied du volcan en fonction de la trajectoire possible des coulées de lave. Le plan définit les zones d’évacuation selon quatre niveaux.


Le gouvernement préfectoral de Yamanashi est en train de préparer un plan d’évacuation identique. Ces différents plans seront finalisés lors d’un forum de consultation réunissant les préfectures de Shizuoka, Yamanashi et Kanagawa, ainsi que le gouvernement central. Des exercices d’évacuation conjoints seront également menés dans les trois préfectures.

9 commentaires

  • Lionel

    Étrange qu’il n’évoquent pas les centrales nucléaires sur cette île, si l’éruption les atteint ou si un séisme consécutif les détruit, là ce ne seront pas 600 mille personnes…

    • Eagleeyes Eagleeyes

      Il est estimé qu’on n’aurait pas à se soucier des centrales nucléaires en cas d’explosion du mont Fuji. Elles seraient quasi toutes détruites dans l’heure, car la déflagration serait telle que toute la portion du socle continental sur lequel repose le Japon, ne résisterait pas du tout. En se rompant, il entraînerait la presque la totalité de l’archipel. La réaction en chaine qui s’en suivrait risquerait bien d’avoir des conséquences sur les autres plaques, mais plus pour celle du Pacifique et celles qui lui sont attenantes.

      • Lionel

        Mais euh didonk éh ! Il me semble que si l’éruption nous fait échapper ( hypothétiquement ) à une réaction nucléaire il y aura tellement de radionucléides répandus dans l’océan et l’atmosphère que les conséquences en sont incalculables et en négligeant les possibles effets sur le plateau plus au Sud avec encore beaucoup plus de centrales, de bassins de désactivation avec parfois du combustible neuf…
        Des Milliards de tera Bq qui stériliseraient simplement l’hémisphère Nord… Pour le moins !
        Sans compter qu’il suffit de quelques heures à un réacteur pour entrer en phase critique, l’archipel ne disparaîtrait pas en moins de quelques jours, ce qui laisserait largement le temps de voir le plus grand feu d’artifice de notre vie !

  • criminalita

    Magnifique nuage lenticulaire sur le mont.
    J’espère bien que tes propos, Eagleeyes, ne se réalisent jamais.

  • robertespierre

    Vous connaissez la différence entre le Japon et le Titanic?

    Y’en n’a pas

  • pokefric pokefric

    Bonjour.
    Violent séisme de magnitude 8,0 au large des îles Salomon
    Tsunami en cours…..

    • pokefric pokefric

      ALERTE – L’alerte au tsunami levée pour les îles du Pacifique

      HONG KONG (Chine) – L’alerte au tsunami a été levée dans le Pacifique après le séisme de magnitude 8 qui s’est produit mercredi au large des îles Salomon, a indiqué le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique.

      Le tremblement de terre s’est produit à 01H12 GMT entre les îles Salomon et le Vanuatu, au nord-est de l’Australie, près des îles Santa Cruz frappées par une série de fortes secousses ces derniers jours, selon le Centre américain de géophysique (USGS).