Entretien avec Olivier Delamarche : Vers la faillite des Etats

Olivier Delamarche, associé-gérant chez Platinium Gestion, analyse les principales tendances économiques et financières à venir. Il nous explique en quoi les solutions actuellement mises en oeuvre, en particulier la monétisation des dettes souveraines, ne pourront ni relancer la croissance ni faire baisser le chômage. La solution passera forcément par des faillites, partielles ou totales, de certains Etats.

7 commentaires

  • rouletabille rouletabille

    il n’arrête pas de parler de la dette..
    La dette qu’on dois rembourser,le chômage,il ose dire que l’Islande n’est pas un exemple,j’ai pas été jusqu’à le fin c’est trop dans le sens des Banques et il veut nous faire croire l’inverse.
    La dette c’est des CHIFFRES SUR écrans alors parler d’imprimer des milliards de Dollars ,hahah,il n’y a pas assez de bois,de forets ….

    • Krolik

      ok, t’as l’air d’avoir des solutions…..vas-y, la France est tout ouïe……

      • rouletabille rouletabille

        exc du retard

        Oui,avec plaisir,mais ce n’est pas de moi ,regarde sur les sites de Mr ASSELINEAU et de Mr CHOUARD ,c’est eux qui expriment mieux les idées que moi,en attendant réfléchis que si les Etats corrompus ne se faisaient pas monnayés avec intérêt par les Banques Privée,il n’y aurais PAS de DETTE,bien entendus aucuns Médias n’en parle…

        Merci de votre implication chers FROLIX et si vous avez des idées,n’hésitez pas à nous en faire bénéficier.
        Bonne journée..

  • Filux

    Pauvre rouletabille,

    Dans son parti, il faut demander la permission au chef du polit bureau, signée en 3 exemplaires avant de parler pognon, sous peine de passer pour un affreux fachizZz. Et là on lui fait voir un monsieur qui en parle sans retenue et en costard en plus,… imagine le choc !

    Heureusement qu’il a tombé la cravate !

  • scinfaxi1337

    n’oublier pas que c’est un libéral normal qu’il soit contre l’auto financement des états et dans la bourse il y a des gagnants et des perdants …

    personne ne parle du bouton « dette odieuse » car tout le monde voudrai appuyer dessus en meme temps ce qui mettrai beaucoup de banquier en faillite
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Dette_odieuse

    qui prend les décisions en France ? le peuple ou des gens non élu ? suivez mon regard ;)

    ce qui cloche ce n’est pas la dette … c’est l’argent :)

  • MouteMoute

    Non mais peut-importe les gars, le système est tel que payée ou pas la dette est comme une cargaison de nitro… à la fin ça fera mal.